L'ÉCLIPSE DU 11 AOUT 1999
1/1

Commençons par le commencement. Fin juin 1999 la campagne de publicité concernant l'éclipse du siècle bat son plein. C'est là que se réveille en moi cette envie de toujours, posséder un télescope. Après m'être documenté, ma décision est prise rapidement. En effet la date de l'éclipse approche à grand pas... Ma première acquisition est une lunette de 80mm avec une focale de 400mm qui me permet de me familiariser avec l'instrument. La mise en station de la monture équatoriale est devenue, après quelques essais, une opération surmontable. Pour l'histoire, je reçois ma lunette le 8 août 1999 c-a-d 3 jours avant l'éclipse. Je réunis en catastrophe tous les éléments nécessaires à cet événement et je fais le choix de me rendre sur le passage de l'éclipse. Pour profiter un maximum du spectacle, la position est primordiale. J'étale une carte Michelin sur la table de séjour et je trace la ligne de passage au crayon sur celle-ci. Il me faut trouver un lieu où l'observation sera un promontoire, un sommet ou quelque chose de semblable. En observant la carte je finis par trouver ce que je cherche : "Une vue panoramique dirigé ouest-nord-ouest". Quelle aubaine, celle ci se situe en Normandie sur la zone d'éclipse totale à environ 3 km de l'axe de totalité. La veille je me rends à Berck pour l'anniversaire de mon filleul. Je constate avec beaucoup de regrets que le temps ne se prête guère à l'observation. Qu'à cela ne tienne, quand on aime, on ne compte pas. Le 11 août à 1H30 du matin, nous prenons la route mon épouse et moi pour nous rendre à Perpignan. La Normandie est sur notre chemin et nous avons toujours la ferme intention de nous poster sur le passage de notre chère éclipse. Nous arrivons entre 3H00 et 3H30 en Normandie à Neufchatel-en-Bray, nous décidons de dormir un peu. La pluie nous réveille à 6H00. Ne tenant plus en place, nous reprenons la route en direction de Beauvais pour chercher notre point d'observation. Celui-ci est situé à gauche sur la D13, juste après le village de Beaussault près de "La Chapelle St Maurice".


Nous n'en étions pas très loin et quelques 20 minutes plus tard, nous y sommes. Le lieu est désert, je me dis " Aurais-je fais le mauvais choix ? ". Nous décidons d'attendre et à peine un quart d'heure plus tard, un premier véhicule passe sur le chemin, s'arrête un peu plus loin, puis fais marche arrière et se gare quelques dizaines de mètres derrière nous ! Peut-être dix minutes se passe puis un second véhicule se gare à quelques mètres à peine. Cela ne fais pas beaucoup de candidats. Puis plus rien jusque 8H00 environ et là commence un ballet incessant de véhicules, il en venait de partout. Nous devions être des centaines, voire un ou deux milliers, enfin je ne sais pas, nous n'étions plus seuls. Le temps était toujours couvert, la pluie s'était arrêtée. Je décidais d'installer ma lunette sur un petit monticule juste à côté de la voiture. La vue était parfaite, il n'y avait rien à redire.

 Tout à coup, vers 9H00 - 9H30 le soleil décide de montrer le bout de son nez, mais toujours entre deux nuages. C'est la première fois que je scrutais le ciel pour un événement solaire et je remarquais quelque chose de bizarre. Il y avait en fait deux courants nuageux. Jusqu'alors je n'en soupçonnais même pas l'existence ou que cela soit possible. Et bien là, il y avait très nettement des nuages d'altitude se dirigeant vers le sud est et des nuages bas se déplaçant d'ouest en est ! ... Je profite de l'occasion pour parfaire la mise en station après avoir revêtu la lunette de son filtre solaire. Maintenant croisons les doigts et attendons. L'heure fatidique approche et les nuages sont toujours présents. Tout à coup, environ cinq minutes avant le premier contact, les deux flux nuageux s'écartent pour laisser apparaître un ciel bleu qui laisse montait un ouf ! De soulagement de tous les gens qui m'entourent. Il y a des Allemands, des Belges, des Suisses, des gens de toutes les régions de France. La Lune et le Soleil sont au rendez-vous. Nous allons assister à un spectacle grandiose. Car à ce moment, personne ne pouvait prédire ce qui allait se passer. Pas un seul nuage n'est venu troubler cette réunion tant attendue. Le premier contact ayant eu lieu, l'attente paraît longue pour la totale. Puis tout se déroule très vite, l'ombre, les grains de Baily, la couronne, les protubérances, bref !.. L'éclipse totale. Le froid mais oui comme c'est bizarre, on a l'impression que la température a chuté de 15 ou 20°, vite un pull. Ah ! Oui les photos, et puis Zut ! Quand on fait dans l'amateurisme on essaye plusieurs réglages sans trop savoir que faire ? Deux minutes déjà et voilà que notre éclipse s'éclipse et poursuit son chemin. D'autres personnes postées plus à l'est assistent ou vont assister à leur tour à l'événement. Bon spectacle et à la prochaine fois. L'éclipse totale étant terminée, quelques nuages sont réapparus environ dix minutes plus tard. Qu'importe nous avions assisté à un spectacle hors du commun et ressenti des sensations assez inhabituelles... A voir, à revoir et à revoir encore...