Les éclipses de Lune

    

L'éclipse de Lune du 28 septembre 2015 au-dessus du dôme des Invalides :
 

Prise de vue :  Objectif Sigma 35mm à f/3.2 sur Canon 6D. Poses de 1/4000s (début d'éclipse) à 2,5s (maximum de l'éclipse) à 200 ISO. Chapelet assemblé avec Photoshop.

 

L'éclipse totale de Lune du 03 mars 2007 à la lunette :

Prise de vue : Eclipse du 03 mars 2007. Canon 350D modifié. Lunette EDT 105mm à F/12. chapelet d'images résultant de 4 poses : 1/125ème pour les phases partielles, 4s pour le début et la fin de la phase totale et 8s pour la centralité. Marseille, turbulence forte.

 


Prise de vue : Eclipse du 03 mars 2007. Canon 350D modifié. Lunette EDT 105mm à F/12. 4 poses de 8s. Marseille, turbulence forte.

 

L'éclipse de Lune du 15 juin 2011 depuis les calanques de Marseille :

 


Prise de vue : Eclipse du 15 juin 2011 depuis la calanque de Sormiou (Marseille). Tamron 90mm F/2.5 sur Canon 350D. pose de 4s à 200 ISO.

Cette photographie a été image du jour sur le site intenet de Ciel et Espace.

 


Prise de vue : Eclipse du 15 juin 2011 depuis la calanque de Sormiou (Marseille). Canon 16-35 à 35mm sur Canon 350D. pose de 10s à 200 ISO.

 

Les précédentes éclipses de Lune, en photo argentique :

   

 Prise de vue : Eclipse du 04 mai 2004 sur l'horizon sud-est. Lunette EDT 105mm à F/4.5 (Lune) et télé 300mm F/5.6 (paysage). poses de 3s sur Elite 400, à l'étang de Vaccarès (Camargue).

  

 Prise de vue : Emersion de 63 Gem pendant l'éclipse du 09 janvier 2001. Lunette EDT 105mm à F/24. 2 poses de 5s sur Supra400, à Miramont. Turbulence moyenne.

 

Prise de vue : Lune éclipsée au-dessus des Pyrénées enneigées. Objectifs 35 et 50mm à F/4. Poses 10s, 30s et 3min sur Elitechrome 100, le 21 janvier 2000 au col du Pourtalet. Turbulence très forte.

 

Tout savoir sur les éclipse de Lune à la page 46 du livre "101 merveilles du ciel qu'il faut avoir vues dans sa vie".    

Toutes les infos pour observer les éclipses de Lune aux pages 120-121 du livre "A la découverte du ciel".

Observer l'ombre arrondie de la Terre lors d'une éclipse de Lune à la page 49 du livre "Petites expériences insolites pour découvrir l'Univers".

 

Notes visuelles : Lorsque la Lune entre dans l'ombre de la Terre, elle se fait grignoter progressivement. La limite entre la zone éclairée et à l'ombre de la Terre n'est pas tranchée et peut présenter de magnifiques couleurs jaunes à bleutées. La partie dans l'ombre revêt une coloration rouge-orangée plus ou moins marquée. Lors des éclipses totales de Lune sombres, la surface de notre satellite est grisée, sans dominante franche. Lors des éclipses plus claires, elle est d'un rouge brique soutenu. On observe le plus souvent un dégradé de luminosité et de couleur, depuis un jaune clair pour le côté le moins enfoncé dans l'ombre jusqu'à un rouge sombre pour l'autre bord lunaire.

Notes photographiques : Un téléobjectif sur trépied, pemet déjà d'enregistrer les phases partielles ainsi que la robe rouge de notre satellite au moment de la totalité. Pour capturer les mêmes phénomènes avec plus de détails, on utilise la photographie au foyer, avec une focale de préférence comprise entre 700 et 1400 millimètres. Compte-tenu du temps de pose, compris entre 1 et 10s, une monture équatoriale motorisée s'avère alors nécessaire.

  

Retour aux évènements célestes