Jupiter : la géante gazeuse

 

Aspect général de Jupiter au télescope :  



Prise de vue : Jupiter et sa tache rouge le 12 février 2015. Télescope Celestron 14 à F/20. Camera Basler ACA1300. Image RVB avec filtres Baader. Palaiseau, altitude 100m. Turbulence faible. 3000 images par filtre compositées avec Autostakkert. Recalage des images RVB Winjupos, traitement Registax6 et Photoshop.
 

Opposition de 2012. Rotation de Jupiter en environ deux heures :  



Prise de vue : Télescope Celestron 14 à F/20. Camera Basler ACA1300. Image RVB avec filtres Baader. Le 14 novembre 2012 à Bourg-la-Reine, altitude 50m. Turbulence faible. 1000 images par filtre compositées avec Autostakkert. Recalage des images RVB Winjupos, traitement Registax6 et Photoshop.

Une animation montrant en accéléré la rotation de Jupiter est visible en cliquant ici. Animation réalisée par Xavi Norès avec Winjupos, à partir des 4 images ci-dessus. Attention : taille de fichier environ 9Mo !
       
 

Opposition de 2011 : rotation de l'atmosphère et du satellite Ganymède en seulement 2 heures : 


Prise de vue : rotation de Jupiter sur elle-même, ainsi que de Ganymède autour de Jupiter, le 26 septembre 2011 entre 0H00 et 2H00TU. Télescope Celestron 14 à F/35. Camera Lumenera Skynyx 2-0M. Image RRVB avec filtres Baader. Bourg-la-Reine. Altitude 50m. Turbulence moyenne. 1300 images compositées et traitées avec Registax6.

Cette photographie a été image du jour sur le site intenet de Ciel et espace.  
 

Evolution des bandes nuageuses au fil des années :  


Prise de vue : évolution de l'atmosphère de Jupiter entre août 2010 (gauche), septembre 2011 (milieu) et septembre 2012 (droite).
  

Opposition de 2010 :  caractérisée par la disparition complète de la bande équatoriale sud (phénomène qui survient tous les 15 ans en moyenne)


Prise de vue : Jupiter sans sa bande équatoriale sud les 21 (à gauche, avec le satellite Europe) et 22 août 2010. Télescope Celestron 14 à F/35. Camera Lumenera Skynyx 2-0M. Image RRVB avec filtres Baader. Plateau de Calern. Altitude 1300m. Turbulence modérée. 800 images compositées et traitées avec Iris.

 

 Jupiter en 2003 à la webcam : l'aspect des bandes équatoriales est classique.
 

Prise de vue :
Ombre de Callisto. Télescope Celestron 14 à F/11. Webcam Philips Vesta Pro. Image réalisée le 25 mars 2003 à Marseille. Turbulence faible. Compositage de 50 images avec Iris.

 

 Jupiter en 1991 (en argentique) : la bande sud est très diluée.


Prise de vue :
Télescope Celestron 8 à F/80. Pose 1s sur Velvia, le 23 février 1991 à St Denis en Val. Turbulence forte.

  

Tout savoir sur Jupiter aux pages 66-68 du livre "101 merveilles du ciel qu'il faut avoir vues dans sa vie".    

Toutes les infos pour observer Jupiter aux pages 102-105 du livre "A la découverte du ciel".

Repérer le déplacement des satellites de Jupiter à la page 157 du livre "Petites expériences insolites pour découvrir l'Univers".

 

Notes visuelles : Jupiter offre un spectacle toujours renouvelé. Outre sa rotation rapide sur elle-même, décelable au bout de quelques minutes, son atmosphère change en permanence. Amusez-vous à suivre de semaine en semaine l'évolution des nuages joviens. Dans ce monde bouillonnant, seule la tache rouge semble ne pas avoir beaucoup évolué au fil des siècles. Le ballet des quatre satellites galiléens est à la porté d'une bonne paire de jumelles. Ces derniers projettent parfois leur ombre sur le disque brillant de Jupiter, offrant alors un joli spectacle dans les télescopes. Par atmosphère stable, leur surface se dévoile dans les gros instruments : dans un T355, on peut parfois distinguer des nuances d'albédo à la surface de Ganymède !

Notes photographiques : La géante du système solaire est la cible privilégiée des amateurs. Avec une caméra vidéo ou une webcam, un petit télescope permet déjà d'enregistrer de nombreux détails dans les bandes nuageuses, de mettre en évidence les changements atmosphériques et de retracer le mouvement des satellites. Cependant, ne réalisez pas des films de plus de 1 minute, sans quoi la rotation de la planète noirera les plus fins détails lors du compositage.

  

Retour aux planètes