> L'ARAIGNEE <

 

>> L'araignée est la partie permettant de supporter le miroir secondaire au milieu du tube du télescope dans l'axe du miroir primaire. Elle est la plupart du temps constituée d'un corps incluant plusieurs vis qui faciliteront les réglages pour la collimation, et de branches (le plus souvent quatre) qui ont pour rôle de maintenir l'ensemble miroir secondaire dans la position choisi en évitant les déréglages avec les vibrations dues aux transport notamment.

 

>> Autant dire que la conception de cette araignée doit être relativement soignée ce qui permettra d'éviter d'y revenir à l'avenir et de pester à chaque tentative de collimation.

>> Dans mon cas, le corps de l'araignée à été conçu à partir d'un tube d'acier de section carrée percé en quatre points. La vis centrale (cf. photo) est muni d'un ressort de rappel qui permet de maintenir le support du miroir secondaire (cylindre coupé à 45°) en contact avec les trois autres vis disposées à 120° et dont les réglages permettront d'orienter le miroir secondaire.

______

 

>> Les branches de l'araignée, constituées de feuillard métallique de 0.5mm d'épaisseur, et 20mm de largeur, passent à l'intérieur du tube de section carré et sont rivetées sur celui-ci. A leur extrémité est rivetée une partie de tige filetée qui permettra de tendre l'ensemble du dispositif et ainsi d'obtenir une rigidité à toute épreuve.

>> L'ensemble des pièces de l'araignée sont peintes en noir mat (sauf le miroir ;)

______

 

* Les branches de l'araignée sont rivetées sur le tube d'acier de section carrée (photo 1)
* L 'extrémité de chaque branche est fixée une partie de tige filetée, le réglage se fera par l'intermédiaire de vis papillons (photo 2)
* L'ensemble des vis de réglage passent à l'intérieur du tube de section carré pour venir s'appuyer sur le cylindre supportant le miroir (photo 3)

<< Barillet -- Socle >>