- 1 disque outil en verre Saint-Gobain de 19 mm d'épaisseur
- Un disque miroir en Pyrex de 33mm d'épaisseur
- 1 pierre à chanfrein (fort petite d'ailleur)
- 1kg de Carbo 36
- 1kg de Carbo 80
- 500g de Corindon 120
- 400g de Corindon 180
- 250g de W1
- 150g de W2
- 100g de W3
- 50g de W4
- 50g de W6
- 250g de Blanc à polir
- 1kg de Poix optique (pas visible ici)

kit de taille pour un miroir de 255mm

* Le Foucaultoir

Voici quelques photos de celui que je me suis confectionné : photos
Je m'attarderai ici sur la construction du foucaultoir en lui-même, chose que j'ai eu bien du mal à trouver sur le réseau. Pour la théorie rendez-vous ici.
Le principe de base d'un foucaultoir est de porter un couteau qui va venir couper la fente lumineuse que l'on projète par ailleurs sur le miroir à tester. Pour cela et étant donné la précision des mesures que l'on devra aborder, il est préférable d'avoir un système stable et solide. Pour mon Foucaultoir j'ai choisi d'utiliser le principe des rails en aluminium sur lesquels glisse un morceau de bois supportant l'ensemble du dispositif (voir photo). Le plus grand chariot permet un mouvement d'avant en arrière alors que le plus petit facilite les mouvements latéraux (pour enlever et remettre le couteau dans la trajectoire lumineuse). A noter que ce principe est un peu complexe comparé à d'autres systèmes tout aussi efficace.


Chaque chariot est poussé par une vis (diamètre 5mm, 0.8mm/pas) et des ressorts de rappel permettent de maintenir le contact entre la vis et le chariot. Un peu de téflon permet encore d'améliorer le déplacement des chariots. Si au cours des mesures, les vibrations empêchent d'atteindre la précision nécessaire, il est possible de lester l'ensemble du dispositif. Sur le côté du dispositif, j'ai fixé un réglet sur lequel un repère solidaire du chariot vient se déplacer. Ceci permet d'avoir des repères au cours de déplacements importants. Pour les mesures plus délicates, il est possible d'utiliser un comparateur à cadran (voir photo). C'est un petit dispositif qui dans mon cas permet d'obtenir les valeurs de déplacement du chariot au 1/100ème de millimètre. Sur le support du Foucaultoir sont placées trois vis à 120° qui permettent d'adapter l'inclinaison de l'appareil.

* Le support de miroir pour le banc optique

Le principe est tout simple, il s'agit de maintenir le miroir au mieux (ce serait dommage qu'il tombe au moment du foucaultage) sans cacher sa surface.Ce support doit être stable et l'inclinaison du miroir vers l'avant ou l'arrière doit être réglable. Ici j'ai choisi d'utiliser une sangle (en noir) qui soutien le miroir en bas alors qu'un petit morceau de bois le soutien en haut. Sous le support horizontal (invisible sur la photo) j'ai placé trois vis réglables (une devant deux derrière)ce qui me permet d'incliner plus ou moins le miroir pour faciliter les tests.


Une planche de bois, quelques trous et le tour est joué

* Le poste de travail

Cet accessoire est d'autant plus important que le tailleur de miroir passe énormément de temps autour. Le poste de travail doit être solide et stable pour résister aux efforts importants développés aux cours de l'ébauchage et du doucissage.

Dans mon cas j'ai utilisé un Tonneau de PVC rempli de briques (pour la stabilité) sur lequel j'ai placé une tablette fixée par des cales. Celui-ci, assez bas, se révèle être parfait pour l'ébauchage qui nécessite d'appliquer des pressions importantes, mais trop bas pour le polissage... dans ce cas c'est le dos qui soufre.

Pour éviter au miroir ou au polissoir de glisser, il faut disposer trois cales à 120° sur le dessus du poste (sans oublier de changer les cales à chaque changement de grain). A noter qu'une feuille plastifiée positionnée sur le dessus du poste de travail permet de travailler plus proprement et surtout de bien nettoyer l'ensemble du dispositif à chaque changement de grain pour éviter les rayures.

>>Première règle, pour construire un télescope il faut faire les choses dans l'ordre, pas question de commencer par construire le tube et la monture du télescope pour ensuite leur adjoindre un miroir. La première étape est donc fort logiquement de tailler le miroir. Et pour tailler le miroir il faut un peu de matériel....<<

 

* Le kit de taille

Il est assez facile de trouver des kits de taille de miroir prêt à l'emploi. Celui que je présente ci-dessous a été (comme souvent) acheté chez ASTAM (2, place du chalet B.P. N°2 39360 Viry. Tél . : 03.84.41.12.10.) pour la somme de 451 Euros (frais de port compris). C'est une somme relativement élevée, il est vrai que l'on peut se procurer les composantes de ce kit à moindre coût mais ASTAM a l'avantage de tout fournir d'un coup et surtout de ne pas hésiter à donner des conseils au cas où un problème se présente au cours de la construction. Ce kit est composé de la manière suivante : normalement, ceci doit suffir pour tailler ce genre de miroir, d'autant que le carbo 36 permet d'économiser pas mal de carbo 80 au début de l'ébauchage....