> LE SOCLE <

>> Dans le cas de la conception d’une monture équatoriale de typte Pierre Bourge, le socle doit obligatoirement permettre d’orienter l’axe d’ascension vers le pôle Nord céleste (pour le pôle Sud il suffit de retourner le socle). D’une manière générale, ce socle est simplement un support permettant de poser la fourche « en biais » suivant l’angle nécessaire pour viser la polaire et facilitant la rotation de la fourche…

>> Lors de la construction du socle du télescope, la priorité doit être donné à la facilité de déplacement et à la résistance. Souvenez-vous que c’est cette partie de l’instrument qui va supporter la fourche, le tube du télescope et les éventuels accessoires que vous y fixerez. Il ne faut donc pas hésiter à privilégier la robustesse.

>> Dans mon cas, la conception est classique. L’ensemble du socle est construit en contre-plaqué marine de 15mm d’épaisseur, préalablement protégé à la lasure hydrofuge.


>> L’axe de la fourche vient se positionner sur le dessus d’un sabot taillé à 45° où est positionnée une bille qui s’insèrera dans une dépression en-dessous et au centre de l’axe de déclinaison. Des roulements facilitent la rotation de l’ensemble (les patins en téflons habituellement utilisés me paraissaient légers par rapport à la masse à supporter) et d’autres roulements permettent d’éviter à l’axe de sortir de son support.

___

_

 

>> Sur l’arrière du socle (partie orientée vers le nord), j’ai choisi d’utiliser des barres métalliques soudées à l’arc en forme de Y. Cette solution permet d’avoir un plateau Nord amovible, pour les nuits pendant lequelles la motorisation n’est pas nécessaire, et chaque Y de métal est démontable très rapidement pour faciliter le transport du socle. Je n’ai remarqué aucune perte de rigidité et de stabilité en utilisant ce dispositif.

>> Bien sûr l’ensemble du scole doit être conçu pour être orienté aux alentours de 45° en fonction de la lattitude du lieu d’où vous observez. Dans ce cas, je n’ai pas encore conçu de dispositif permettant d’orienter facilement l’ensemble. L’utilisation de cales me paraît être la solution la plus simple (peut être pas la plus rapide) et la plus sûre d’un point de vue stabilité… à suivre.


 

<< Araignée -- Fourche >>