Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Dernière heure
  2. Imagine une cellule de turbu de 0,5m de diamètre. Si cette cellule est proche de ton télescope, elle va impacter l'ensemble de l'image de façon assez homogène. Maintenant si la même cellule est à 10 km dans le courant jet, elle a une taille apparente pour l'observateur de 10". Et donc il sera difficile de faire des corrections sur une cible plus grande que ça. Donc oui l'altitude des couches turbulentes est un point vraiment sensible pour les optiques adaptatives.
  3. Pour paraphraser Shakespeare : Much Ado About Nothing... Cela semble du développement pour les amateurs qui roulent en Porsche Cayenne ou plutôt pour les professionnels... Comme MS semble revivre sur ce fil et non sur le sien (de fil) je lui pose la question. Je suppose que l'OE va permettre des sorties de fichiers image sur PC et pas seulement avoir une belle image sur un petit écran... Quel est le champ traité ? L'ensemble de l'image arrivant sur le capteur ? Taille du capteur ? Pour imager mes propos, on a vu des simulations pour Saturne, peut-on en imaginer pour la lune ou le soleil ?
  4. Aurores en Islande

    Superbes dessins, Serge, pour moi, une première ... Stephane
  5. Et en plus Chi Cyg est plus la... la discussion peut etre constructive
  6. Essai N°3 la bonne date est 20171015 Essai "White" - spectre conservé : ~390nm (+-25nm), - diamètre 200, - focale 3200, - échantillonnage ASI178MM : (206*2.4)/3200 = 0,15. Les filtres sont sur la barlow car sinon, je tire sur la barlow avec la cam qui récule La différence de niveau des gris avec un snipe 610/700nm est hallucinante J'adore, j'adore....... A l'écran pendant les snipes c'est comme regarder de l'eau bouillante. Full : http://cdn.astrobin.com/images/12501/2017/573cdf2c-489c-4521-a18d-c68dd658de1d.gif J'adore cette longueur d'onde J'imagine même pas ce que cela va donner avec une tâche et un goooooood seeing !!!!!!!!!!!!!!!!!!
  7. telescope 150mm

    Vends télescope Skywatcher 150/750 avec monture EQ3-2 : - longueur focale 750mm. - diamètre du miroir 150mm. - monture EQ3-2. - 2 oculaires 10mm et 25mm. - chercheur. Prix ferme / Pas d’envoi.
  8. Moi je suis plutot emballé par ce projet (et j'insiste la dessus par rapport à mes commentaires et questions). Je ne pense pas qu'il va revolutionner l'astronomie amateure, mais il va etre utile pour au moins répondre à pas mal de questions, mettre à mal quelques fantasmes d'amateur, en créer d'autres. Donc c'est un beau projet et s'il est fait avec des personnes entousiastes est compétentes il aboutira surement à de bonnes choses. Mais je pense que c'est un énorme challenge (bien au dela d'un occulaire electronique), et j'ai des questions bien sur , meme chiantes. Simulations: Avant de construire un systeme d'OA et pour pouvoir en dégager les caractéristiques principales, comme par exemple le nombre de sous ouvertures du senseurs, la focale des micro lentilles, le nombre d'actuateurs du mirroir deformable, il faut normalement faire une étude précise avec des simulations (telescope, atmosphere, systeme OA). Ta présentation ne laisse pas transparaitre ce travail. Par exemple de strehl versus seeing, ou magnitude. Ca me gene un peu parce que c'est normalement un gros travail préliminaire à la construction d'un tel systeme... chez le pro. Mais les pro ont des financements et donc je pourrais comprendre que l'approche pour vous soit plus empirique, par rapport aux composants standard disponibles et aux compétences de l'équipe. Donc la question est, avez vous fait ce travail de simulation et si non, sur quelles bases avez vous fait vos choix techniques? Calibrations: Pour que le systeme fonctionne, il doit etre calibré proprement. On mesure ce que l'on apelle des fonctions d'influences qui sont en gros la calibration du mirroir deformable par le senseur shack hartmann. On pousse un actuateur du mirroir et on regarde la mesure du senseur. Cette mesure est à refaire regulierement et surtout apres chaque changement de config (bouger un lentille, changer de longueur d'onde..). Meme la temperature ambiante peut avoir son influence. La question est, avez vous prevu dans votre design un moyen quelconque pour faire ces calibrations? Corrections des aberrations statiques du telescope: Il y a quelque chose qui me gene un peu dans ce que tu as dis plus haut. Tu as parlé du systeme comme une aide à la collimation je crois, ou un moyen de corriger ses erreurs. J'ai du mal avec ca parce qu'il faut y ajouter une precision. La mesure et la correction de ces aberrations ne peut se faire qu'au centre du champ par ce systeme. A moins d'avoir plusieurs senseurs et meme plusieurs mirroirs déformables ce qui à mon avis n'est pas réalliste. Donc on ne peut corriger qu'au centre du champs, toutes les aberrations hors champs seront les memes. En planetaire (pour lequel ce systeme est dédié), les champs sont petits donc l'effet est reduit, mais je pense qu'il ne faut pas vendre cette promesse au monde amateur qui souffre beaucoup de sa collimation . Par contre effectivement pour corriger les deformations du primaire dues au flexion pour les gros miroirs dans un mode optique active c'est un immense progrès. Et je te rejoins la dessus en fait pour moi, cet intéret là dépasse celui d'un systeme adaptatif qui corrige l'atmosphère. Etoile guide en planétaire: Fermer la boucle adaptative en utilisant la planete comme etoile guide, c'est pas simple je crois. Je comprends que vous deviez mettre l'accent dessus. Je sais que par exemple les pro utilisent parfois les satellites quand ils ne sont pas trop loin de la planete, anisoplanetisme oblige, et en tenant compte des vitesses differencielles du satellite. Je crois me rappeller meme qu'au VLT ils ont utilisé par le passé non pas Io mais son volcan! Ou pour la lune en utilisant certaines reflexions fortes et ponctuelles à la surface. Tests en labo: Vous simulez un champs de 4 arcsecondes, mais est ce que vous simulez la turbulence (avec quoi), l'obstruction centrale d'un telescope, des aberrations statiques classiques? Secret: Pourquoi ce projet etait il secret? C'est bizarre je trouve? Pour pouvoir presenter quelque chose le plus aboutit possible? Et secret pour qui? Enfin j'ai d'autres questions et commentaires mais je n'ai plus le temps maintenant. Je voudrais juste saluer l'initiative et le courage et rapeller à ceux qui lisent ce post que l'optique adaptative amateure est un enorme challenge, et à la fois une niche. Comme tu l'as dit les composants se démocratisent, donc deviennent abordables aux plus chanceux, mais les cout de developpements sont enormes je pense. Et le monde amateur n'est pas encore assez formé dans ce domaine. Il faudra le former. Je pense aussi que l'adaptabilité d'un meme systeme à une large gamme de telescopes, d'ouvertures, d'obstructions centrales, de focales différentes peut poser une difficulté et un coup supplémentaire au developpement. Mais je suis entousiaste à l'idée qu'une équipe motivée s'essaie à un tel systeme au pic du midi, en pensant à plus loin pour servir le monde amateur (ou pseudo amateur). Bonne chance.
  9. Simu Oslo d'un Gregory: correct ou fantaisiste?

    Si je fais le calcul rapidement, avec un capteur de 7.5mm de demi diagonale, la courbure donne un décalage de focus de 0.165mm dans les coins, donc à priori peanuts en terme de taille de spot vs taille de la tache d'Airy.
  10. Essai N°2 Full : http://cdn.astrobin.com/images/12501/2017/8a8a3889-8e46-4860-986f-68ac17d44895.gif
  11. Magnitude78 sous le ciel vert islandais

    Bravo pour l'animation, c'est exactement ce qu'il faut faire, poses courtes et accélération pour un rendu "temps réel", juste un peu de fusion entre les poses et c'est parfait . Pour diminuer le bruit, un objectif plus lumineux, of course ... Stephane
  12. La rumeur des ondes gravitationnelles...

    https://arxiv.org/abs/1710.05901 Dark Energy after GW170817 Dans ce papier les auteurs font le ménage dans le fouillis des théories sur le marché "...Our conclusions can be extended to any other gravity theory predicting an anomalous GW propagation speed such as Einstein-Aether, Ho\v{r}ava gravity, Generalized Proca, TeVeS and other MOND-like gravities..."
  13. salut , pas si courant, inédit, et à 20 h 55 sur France 5, Doc Sciences: l'homme qui voulait plonger sur Mars... bonne soirée
  14. New snipe Full http://cdn.astrobin.com/images/thumbs/2559cbf13f0a3311b8c250dd8bddefa8.16536x16536_q100_watermark.jpg
  15. Magnitude78 sous le ciel vert islandais

    bonjour et bravo ... top ...
  16. Rotation complète de Jupiter

    Hello Merci merci Guy, re Jean-noël, Bernard et Stephan06 @Jean-Noel : Yes yes L'occultation d'Uranus par l'ISS fut un moment hallucinant. - avant, c'était le stress total de pas y arriver, - pendant, cela a été l'explosion de frissons au passage en direct à l'écran, - et après, j'ai littéralement explosé quand en visionnant le fichier le touchdown était confirmé Mon prochain objectif c'est devant Jupiter ou Saturne C'est passé pas loin de Jupiter cette année mais pas devant . Snif snif snif
  17. Magnitude78 sous le ciel vert islandais

    Bigcrunch, La vidéo est à 40000 ISO car la pose maxi en film est de 1/4s. Quand l'intensité n'est pas au max, cela reste insuffisant pour que ce ne soit pas trop sombre, et on a eu des aurores au zénith qui pulsaient rapidement (en s'allumant et s'éteignant toutes les secondes), mais avec une faible luminosité surfacique (animation: http://www.lesia.obspm.fr/perso/nicolas-biver/AURORAE/DSC08896_8944animd2.avi ) - le cas extrême des faibles luminosité et variations très rapides (pour cette animation il s'agit de poses de 1sec à 20000 ISO toutes les 2sec.) pour avoir moins de bruit comment faire? Pour les photos j'ai pas dépassé 6sec (en baissant les ISO autant que possible), mais déjà cela moyenne pas mal les structures... Evidement je n'avais qu'un objetcif ouvert à 4, la solution serait d'en avoir un plus lumineux, mais on fait avec ce qu'on a... Pour la vidéo en lien ci-dessus, c'est de la prise de vue continue, donc je vous laisse imaginer ce que donne de poser plus longtemps que 1/4s quand cela change entre chaque vue! Une autre image pour l'ambiance : (3s à F/D 5.6 et 20000 ISO) Et une autre du même soir, le 13 octobre, ou je suis descendu à 5000 ISO (mais 6ec de pose ), donc peut-être moins bruitée, mais l'aurore est plus floue, car c'est quand c'est le plus brillant que ça bouge le plus vite!
  18. la lune au soir du 23/10/2017 (00032771/72.JPG)

    merci Alain et je viens juste de comprendre comment faire tourner le boitier, une bonne nouvelle par jour, sinon, c'est trop ...
  19. M45 , A7S , azeq6 et les charentaise

    salut pas de problème pour le site c est dans le causse du lot (triangle noir) ciel bien transparent ce soir la sans être totalement noir . voilou M45-286.ARW
  20. M45 , A7S , azeq6 et les charentaise

    tu peux mettre une brute de 30s , sortie direct de l'apn stp et me dire la qualité de ton site ? merci Olivier
  21. Le deal du jour !

    Je ne connais pas la qualité de ces engins... Mais c'est du gros.... https://www.cloudynights.com/gallery/image/10265-home-made-big-binocular-46x250/
  22. siril et windows 10

    Sisi c'est possible. Il suffit de télécharger la version Windows de Siril et de double-cliquer dessus pour l'installer. C'est tout.
  23. Carnet d'observations

    Merci Jean-Noël, voir ce qu'arrivent à faire les "pros'" du forum est une grande source de motivation (et d'humilité!). Je vais essayer de rédiger au mieux un CROA avec mes 4 jumelles (j'ai aussi des Nikon Action 10x50 mais c'est les moins intéressantes du lot et je m'en sers essentiellement pour le terrestre). A bientôt, Amaury
  24. Pas forcément, tu as le même genre de problème en turbulence horizontale : https://sites.google.com/site/deepturbulencemuri/home J'ai commencé les développements en 2008 en découvrant le projet SuperScope (Super Resolution Vision Systems) de la DARPA qui était basé sur la détection de 'lucky regions' : http://www.ohgizmo.com/2008/09/30/darpas-new-super-scope-uses-heat-haze-as-a-focusing-lens/ Aujourd'hui, je l'ai complété avec d'autres éléments et l'OE devrait pouvoir sortir en 2018 (10 ans après). Ton post est très intéressant parce qu'il délimite bien le projet (taille des objets, taille du télescope, coût du système). Sur des cibles de la taille d'Uranus ou sur les satellites des grosses planètes ça devrait cartonner. Par la suite, il reste certainement du développement à faire pour l'étendre à des objets de 40" et + mais les outils de calcul existent aujourd'hui pour faire cela en quasi temps réel.
  1. Charger plus d’activité