Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu le plus aimé le 04/10/2017 dans toutes les zones

  1. 3 points
    IC443 SHO Instrument ou objectif : TS APO 90/600 Imageurs : SBIG STF8300M SBIG Monture : AZ EQ6 GT AZ EQ6 Caméra de guidage : Orion StarShoot AutoGuider - Orion Réducteur/correcteur de focale : Riccardi-Reducer 0,75x Logiciels : MaxIm DL Pro 5 MaxIm DL, PixInsight, Photoshop CC5 Photoshop Filtres : Astrodon HA, OIII, SII Images : Astrodon HA: 54x900" -10C bin 1x1 OIII: 33x900" bin 1x1 SII: 34x900" Intégration: 30.2 Heures dans le Haut Var http://www.nicoastro.fr
  2. 2 points
    Bonjour à tous L'équipe CIEL AUSTRAL (Jean-Claude Canonne, Nicolas Outters, Philippe Bernhard, Didier Chaplain, Laurent Bourgon) vous présente sa dernière image : NGC6357 dans la constellation du Scorpion. 117h de pose cumulées avec caméra G4-16000 sur TEC160 et Paramount MX+ à l'Observatoire El Sauce au Chili. Le lien vers la full et les détails d'acquisition en cliquant sur l'image : Amicalement, Ciel Austral
  3. 2 points
  4. 1 point
    Voila pour compléter ma collection de filtres astrosolar pour ma lunette 80ed et mon sigma 150/500 un nouveau pour le visuel / photo en Densité 5 et 3.8 uniquement pour la photo !!! si joint un lien vers ma vidéo Youtube :
  5. 1 point
    Bonjour à tous, Je prends enfin le temps de traiter mes projets de cet été. Pour cette première photo il s'agit de NGC 7000 en SHO. C'est un grand classique qu'on présente plus, mais perso je l'avais encore jamais shooter même quand je faisais de l'APN Enfin, maintenant c'est fait ! Une chose est sure c'est vraiment un régal de pointer son matos vers une région de ciel bien lumineuse, pour une fois je n'ai même pas eu besoin de faire une réduction de bruit ! Deux belles surprises en traitant l'image : 1) Y a des nébuleuses obscure partout dans le champs ! des filaments, des globules, des zones sombres...y en a pour tous les goûts, et perso c'est les régions que je préfère le plus dans ce champs.:wub: 2) Une NP (NGC 7027) ("de forme stellaire et de couleur bleu") tout en bas à gauche de la photo, bon d'accord elle est déjà connue, :cry: mais quand même, c'est toujours plaisant d'en choper une soi même sans le savoir. les photos : NGC 7000 SHO: La sho en full : http://www.astrosurf.com/crepuscule/Perso/ngc7000shofull.jpg La couche ha : La couche ha en full : http://www.astrosurf.com/crepuscule/Perso/ngc7000hafull.jpg Le petit GIF animé des différentes couches : Les données techniques : Voilà pour ce premier projet et merci à vous pour vos commentaires. Idir
  6. 1 point
    Bonjour à tous je suis nouveau sur le forum et je me permet de poster une image prise de chez moi dans le haut var IC1396 en SHO TS APO 90/600 SBIG STF8300M SBIG Monture: AZ EQ6 GT AZ EQ6 guidage: TS Optics TS APO65Q 65mm F/6,5 Quadruplet Astrograph Caméra de guidage: Orion StarShoot AutoGuider - Orion Réducteur/correcteur de focale: Riccardi-Reducer 0,75x Riccardi Logiciels: Photoshop CC 2017, Bisque Software TheSkyX Pro, MaxPilote, MaxIm DL Pro 5 , PixInsight Filtres: Astrodon HA, OIII, SII Astrodon HA: 23x1200" -10C bin 1x1 OIII: 20x1200" bin 1x1 SII: 23x1200" -10C bin 1x1 Intégration: 22.0 Heures http://www.nicoastro.fr/
  7. 1 point
    Salut à tous, voici quelques images de mon séjour au Pic du Midi en septembre. C'était le séjour 'Imagerie au Pic' de la Ferme aux étoiles. Une arrivée le lundi sous le brouillard et la neige. La 1ère fois que je parviens à distinguer les murs de l'Observatoire, c'est à l'arrivée du téléphérique. Heureusement, le ciel se dégage après le diner (fort bon d'ailleurs, comme tous les repas qui nous ont été servis). La température est plutôt fraîche (-4°). Dire que, venant de Nice, j'ai failli ne pas penser à prendre un bonnet et des gants... Le ciel est fantastique, malgré la pollution lumineuse sur l'horizon. On devine même le halo de Barcelone à l'est. Malgré tout, la transparence du ciel nous permet de distinguer le gegenschein, très ténu, mais qui me semble évident dans les Poissons. Le lendemain, je sors ma CCD sur un objectif Canon 17/55. J'aurai voulu utiliser le 10/18 pour avoir plus de champ, mais avec cet objectif, impossible de faire la mise au point manuelle quand il n'est pas monté sur un réflex. Je vous laisse chercher Pégase, les poissons, la baleine, le verseau et Hélix (vous avez la solution dans la Galerie, rubrique Etoiles et constellations) : Caméra QSI 583ws Zoom Canon 17-55/ 17mm, F/4.8 sur monture Astrotrack L: 27x50", R,V: 5x50", B: 7x70" Binning 1x1 - taille 45% Traitement Iris Voici aussi quelques filés d"étoiles. Je n'avais pas pris d'instrument avec moi, j'avais juste quelques objectifs pas très bons que j'aurais dû fermer un peu plus pour éviter les aberrations sur les bords... Pas de ciel profond, donc, mais quand on a un ciel qui permet de voir Uranus, m13, m33 et le gegenschein à l'oeil nu, on prend le temps de se poser sur un transat et d'en profiter simplement. Canon 60Da - Zoom Canon 10-18mm (10mm) f/5 16 poses de 5' 3200 asa Balance des blancs auto Traitement Iris et PaintShop Pro Un petit filé sur le T1m, fermé pendant tout le séjour. Dommage, j'y aurai bien fait un petit tour, d'autant que j'avais quelques étoiles variables à surveiller... Canon 60Da - Zoom Canon 10-18mm (10mm) f/6.3 33 poses de 4' 2500 asa Balance des blancs auto Traitement Iris et PaintShop Pro Puis un petit filé depuis le toit: Canon 60Da - Zoom Canon 10-18mm (10mm) f/5.6 81 poses de 3' 1600 asa Balance des blancs auto Traitement Iris et PaintShop Pro Après 4 jours de beau temps, on repart le vendredi sous un temps pourri. Je ne me plaindrai plus jamais de la météo, même si avec tout ça, je n'ai quasiment pas pu voir le pic de loin (toujours sous les nuages). Un grand merci à Patrick pour ses leçons sur le traitement d'images. Matthieu
  8. 1 point
    Bonjour, Voilà une image d'une petite nébuleuse dans Cassiopée, sh2-188. Je lui ai tiré le portrait en cette nuit de presque pleine lune, en automatique à part bien sûr le rembobinage du secteur lisse toutes les deux heures (les réveils sont difficiles du coup ). Un petit problème de MAP m'a conduit à une fwhm de 2.8" malgré une grande stabilité en fin de nuit (RMS total 0.49" sur PHD2) et je vous présente l'image un peu réduite par conséquent. Puisque le SHO conduit à de fausses couleurs, j'ai préféré la visualiser en HOS, de sorte que l'enveloppe bleue est due au SII... Poses de 15mn, 8 en Ha, 6 en SII et OIII. Newton 253/1472 et caméra Atik One, filtres astronomiques 12nm. Nathanaël Albums photos
  9. 1 point
    Bonjour, 25 heures de SHO le mois dernier en zigzaguant entre les nuages... C'est une mosaïque de deux tuiles, mon âme est tellement grande qu'elle ne rentre pas dans le ASA10 :-) L'image entière réduite au 1/4. Un crop en dessous. La full et les détails ici : http://www.astrobin.com/full/315187/0/
  10. 1 point
    Bonjour à tous, bon seeing aujourd'hui proche de Nîmes Lunette Ha 204 mm F/10 modifiée PST 1A + BF-15 + Barlow 1.8x / Basler 1920-155 25 images sou AS3, imPPg et CS6
  11. 1 point
    Bonjour , quelques images d'hier soir, et bon ciel pour vous
  12. 1 point
    Salut, J'ai aussi tenté ma chance hier soir sur la Lune, mais la transparence n'était pas top ! du coup, j'ai pas sorti la camera ASi couleurs mais le Canon 700D, c'est plus rapide ! T200/1000 + Canon 700D, pose unique 1/250s, 100 iso, RAW
  13. 1 point
    Bonjour, Petite photo d'hier soir, toute simple ! JC
  14. 1 point
    20 heures de poses HO en mosaïque de 6 tuiles. 85 Méga pixels pour la full... plus de 100 heures de casse-tête pour le traitement. La full est ici http://www.astrobin.com/full/312338/0/ Un crop et une version réduite au 1/6°
  15. 1 point
    Oui, je pense que tu tiens bien la le probleme inherent aux methodes d'interpolations. Elles ont toutes pour but de "deviner" du contenu frequentiel. Une des approches commune pour poser le probleme de superresolution/interpolation est de le considerer probleme d'inpainting (retrouver de l'information simplement effacee), mais dans le domaine de Fourier. A partir de la, la seule solution est d'utiliser des apriori pour remplir le spectre manquant, sans toucher au spectre existant: -sinus cardinal: l'apriori est que le signal est a bande limite, donc qu'il est egal a son approximation par serie de Fourier avec un nombre fini de polynomes trigonometriques de degres finis. Cela correspond a considerer la partie cachee du spectre de Fourier comme etant nulle. -polynomial (ex: splines, lagrange, bernstein (bezier)...): l'apriori est que le signal d'origine suis une courbe de regularite limitee. Par regularite on entends souvent la classe de la fonction, soit son nombre de derivees non nulles. Cela correspond aussi a considerer que la representation du signal dans une base polynomiale donnee est nulle a partir d'un certain point. Le nombre de points utilise par direction correspond au degre maximum du polynome. -Methodes parcimonieuses simple ou structuree, avec ondelettes, apprentissage de dictionaires ou approche rang faible, etc... en echantillonage aleatoire : On considere que la representation du signal d'interet comporte peu de termes non nuls une fois exprimee dans une base donnee (non necessairement orthogonale), mais a la differences des approches precedentes, ce ne sont pas forcement tous les termes superieurs a une certaine complexite qui sont nuls, et les autres non nuls. -Methodes d'apprentissage type GAN: on entraine deux systemes a l'aide de donnees reelles: le discriminateur doit reconnaitres les images credibles des images non realistes, et le generateur est entraine a generer des images qui arrivent a tromper la vigilance du discriminateur. Ainsi, a partir d'une bonne base de donnee, on peut carrement remplir l'information manquante par de l'information que le discriminateur aurait considere comme plausible. Bref tous ces outils peuvent etre appliques a l'astronomie, (d'ailleurs beaucoup le sont deja) dans le contexte d'un algo de dithering. J'avoue que j'aimerais bien ecrire mon propre solveur pour ce type d'outil. Ca prends du temps, mais j'y arriverais
  16. 1 point
    Rien de passionnant, mais j'avance encore... Pour un truc vite fait, je commence à trouver ça long. En même temps, je l'aime de plus en plus ce Dob. Les tubes alu, avec une mousse de plastazote réticulé au milieu pour pas rester collé dessus l'hiver.
  17. 1 point
  18. 1 point
    "Meganast Anastigmat", mais je n'ai toujours pas trouvé de détails sur la formule optique (mais si tu en as, je suis preneur ). J'ai fait un petit test rapide hier soir. Simplement l'objectif posé couché sur une table à l'intérieur de ma maison. J'ai ensuite pris un oculaire 25mm à main levée derrière. En conditions de jour...derrière un double vitrage donc. Conclusions: -1- l'image est assez belle et à priori, très peu de chromatisme (en tous cas, mon ETX70 en a clairement bcp plus) -2- le cercle image semble immense (attendu, mais vérifié). On voit franchement le chromatisme quand je suis à un gros 15cm de l'axe optique. -3- au 12mm c'est toujours qualitatif Encourageant tout ça
  19. 1 point
    Bonjour Dolguldur merci à toi et oui tout fonctionne bien à part les problèmes de toit dû au travail du bois et aux différences de températures. oui je suis à la bastide pas loin de l’hôtel du lachens (on y mange bien d’ailleurs) n'hésite pas à passer chez moi quand tu seras la haut
  20. 1 point
    Super , Mayall2 sera sans problème avec une telle installation. Tu peux aussi tenter d'autre amas globulaires de M31. J'ai écris 4 Croa sur les 4 premières lumières de mon T520. Bonne observation Jean-Noël PS : Demain il y a l'occultation d'une étoles de 12ème par Triton.
  21. 1 point
    Bah !!... Arrêtez de vous embêter avec cet "Hercule" !
  22. 1 point
    C'est pas mal du tout , combien de poses cumulées ?
  23. 1 point
    Oui... bon.. tu vas pas chipoter Super.. À 3000 km près c'était bon .. Ensuite, Fayolle, c'est un très très proche.. alors pas touche !!.. Et puis ça arrive ce genre de chose : Dans mes comptes rendus sur les deux fils des rovers martiens, il m'est arrivé moultes fois d'inverser le nom des deux cratères (Gale et Endeavour) et de rectifier ensuite, parfois tardivement .. Sinon, rien de bien nouveau pour Oppy : Pour son huitième hiver martien.. Il joue la marmotte... ou plutôt "la grenouille sur son nénuphar" (voir plus haut mon message du 5 septembre 2017). Il n'a pas bougé de l'emplacement atteint le 29 août 2017 (sol 4834) et s'est consacré principalement à l'imagerie de son environnement.. et à la recharge de ses batteries, en profitant au mieux de l'inclinaison favorable de ses panneaux solaires . À cette saison le niveau d'énergie demeure la principale préoccupation de l'équipe du rover. D'autant que cette année que la poussière atmosphérique reste omniprésente et que les panneaux solaires auraient besoin d'un grand coup de balai. Courage Oppy !!!.. Bon sang... J'ai réellement une affection particulière pour ce vieux compagnon.. et je sais que ce sentiment est partagé par beaucoup, beaucoup d'autres dans le monde, bien sûr d'abord parmi les passionnés du spatial, mais pas seulement. Si la Nasa décidait un jour de "l'euthanasier", par exemple en abandonnant sa gestion.. ça gueulerait pas mal dans le milieu et au delà. Bientôt 14 années d'aventure avec 45 km de ballades et d'exploration martiennes !... Une épopée !!! Quelques images récentes : HAZCAM AVANT DU 22 septembre 2017 (sol 4857) : Rien de changé Pano de Robert Charbonneau - 24 septembre (sol 4859) : Les caméras PANCAM se sont tournées vers le haut et les crêtes de "Cape Tribulation" (à droite et au centre de l'image) et de "Cape Byron" (à gauche de l'image) MICRO IMAGER - 22 septembre 2017 (sol 4857) : Perso, je vois - minimum - un os Rappel du contexte avec le trajet prévisionnel (en bleu) : Oppy se situe à droite du chiffre 13 sur le tracé bleu
  24. 1 point
    En attendant le K-1, j'avais fait quelques essais d'astro-tracer avec son petit frère (K-3 II) ça marche pas mal... À 200mm, poses de 30sec Pris des Yvelines donc le facteur limitant était plutot le ciel Dan
  25. 1 point
    Hé mec ! Je fais en fonction de ce que j'ai à disposition, hein ; j'ai pas le choix, d'abord Le pire c'est qu'à cette focale, j'ai largement dû croper l'image parce que sinon la Lune et toute riquiquite
  26. 1 point
    Pareil que toi, jmr, Monsieur Musk me fait rêver, comme Monsieur Branson, qui nous promet depuis plus de quinze ans de voler dans l'espace à bord de son VirginExtragalacticBazar. Sinan, si Monsieur Musk contacte Costa Croisières, ce n'est pas aux calendes grecques qu'il ira sur Mars, comme supposé par jmpg86, mais aux calanques grecques, ça me semble plus réaliste, en même temps. S
  27. 1 point
    La nébuleuse autour d'Eta Carène dessinée au Mexique en mars 2017 à l'aide d'une paire de jumelles 7x50 l'amas Ngc 3532 n'est pas résolu, mais toute la scène est au ras de l'horizon
  28. 1 point
    Feu vert pour le permis de construire ? http://www.staradvertiser.com/2017/09/28/breaking-news/state-land-board-grants-construction-permit-for-thirty-meter-telescope/
  29. 1 point
    Bonjour à toutes et à tous, Voici donc un rapide récit de la soirée du dimanche 24 septembre. C'est à 18h30 que Carlos m'a envoyé un message pour me demander si on allait observer. J'ai bien hésité une dizaine de secondes avant d'accepter. on a fixé le rdv à 20h45. Une fois arrivé sur place, je vois que Carlos est déjà installé, je monte mon télescope et nous allons boire un café en attendant la mise en température. De retour je pointe un objet déjà observé mercredi: Picot 2. Cet astérisme est vraiment très sympa, tellement que je décide de le dessiner: Une fois le dessin achevé je mets le cap sur M15 qui sera suivi de M13, M57 et de T lyrae avant l'arrivée de voiles nuageux qui se dissipent au dessus de nous, ne laissant qu'une fenêtre dans Cassiopée qui n'est pas vraiment la constellation la moins fournie en objets, Carlos imagera d'ailleurs la bulle et M52 ce soir. Nous commençons par NGC654 avec ses deux couples qui sont très chouettes avant d'aller vers M103 puis NGC457 avant que les voiles ne deviennent trop gênants. Nous décidons d'aller boire un café en espérant que ça passe. En sortant un quart d'heure plus tard nous ne regrettons pas la décision, le ciel est dégagé et plus stable qu'avant. Je dirige donc le dob vers Helix qui en montre moins que mercredi et je décide de remonter dans Pégase et pointer NGC7448 qui montre une deuxième galaxie dans le même champ au Nagler 13. J'ai décidé de les dessiner les deux sur la même feuille, mais c'est quand même petit. En dessinant j'ai vu qu'il y avait une autre galaxie pas loin mais je ne l'ai pas dessinée car elle aurait été hors de la feuille a4 déjà commencée. Version annotée ici: http://astrosurf.com/gallery/image/581-ngc7448-7454_t250_17-09-24annotejpg/?imageSize=large Carlos revient au télescope et nous continuons donc le tour de Cassiopée avec NGC7790 et la belle étoile carbonée WZ Cas qui a un compagnon bleuté, c'est beau. Nous observons ensuite la rose de Caroline puis Carlos retourne à ses poses. Je pointe donc la comète ASASSN qui se trouve devant IC359. La comète est vue comme une boule ronde et ne montre pas de queue franche, IC 359 est restée invisible. Vu qu'on a cours demain on décide de ne pas faire trop tard et je pointe donc M76 pour finir, mais la vision est vraiment chouette et je le dessine à son tour. Il est 2h30, heure de rentrer. La température était plus clémente de mercredi mais le ciel moins transparent. La soirée fut quand même très agréable. astronomicalement José
  30. 1 point
    28h de poses avec FSQ106 et CCd Moravian G4 (Kaf16800)
  31. 1 point