Contacter l'auteur / Contact the author

Recherche dans ce site / Search in this site

 

Météorologie élémentaire

La corne de l'Afrique au-dessus duquel passe le courant du jet stream. Document NASA.

Avant-propos

Ethymologiquement parlant, la météorologie est l'étude des "météores", c'est-à-dire de tous les phénomènes physiques se produisant au-dessus de la surface du sol. Aujourd'hui, la météorologie désigne la science de l'atmosphère qui étudfie les phénomènes physico-chimiques essentiellement observés dans sa partie la plus basse (la troposphère) qui permettent de prévoir l'évolution du temps.

Il fut une époque où les prévisions météorologiques n'étaient pas capables d'estimer le risque d'un vol aérien sans précipitation ou la durée d'instabilité d'un front froid.

A l'heure des premiers vols stratosphériques, bon nombre de spécialistes ne voulaient plus parier sur l'avenir de la météorologie tant les prévisions étaient incertaines ou trop générales. Limitées aux moyens de son temps, la météorologie n'acquit sa maturité qu'à l'ère de l'électronique et de l'informatique, vers le milieu du XXeme siècle.

Grâce aux progrès des sciences de l'atmosphère, les pionniers de la météorologie se sont vite affranchis des limites troposphériques des basses couches de l'atmosphère pour fournir à tous les spécialistes de géophysique des mesures et des analyses très précises de la pression, de la température et des vents qui régnaient dans la stratosphère.

Rappelons que c'est à cette époque que les météorologistes démontrèrent aux pilotes d'avion incrédules qu'il existait des courants jets en haute altitude soufflant à plus de 200 km/h, des turbulences en air clair et des irrégularités dans la répartition verticale de la température, dans une région de la Terre que l'on considérait jusqu'alors comme calme et sans aucune réaction chimique.

Aujourd'hui, l'état du ciel, le temps, reste le compagnon de beaucoup de services civils et militaires, dont les activités sont dictées par les humeurs d'Eole et de Jupiter sans oublier les traîtrises de dame Nature qui, par goût des grandes mises en scènes nous offre de temps en temps des soirées couleur d'or et de sang et des moments de colère qui font vibrer les cieux comme des tambours.

Il n'est pas étonnant que devant ces phénomènes incontrôlables, nos ancêtres aient pris peur et implorés les dieux avec humilité. Encore aujourd'hui, un éclair qui frappe le sol à quelques centaines mètres de distance peut nous surprendre et nous mettre mal à l'aise; en fait nous redoutons toujours "les foudres du ciel"...

A l'ère de l'informatique et du contrôle à distance, le temps, comme beaucoup d'autres phénomènes thermodynamiques, reste indompté. Mais cet immense laboratoire que représente l'atmosphère obéit à des lois élémentaires qui nous permettent de comprendre la mystérieuse alchimie qui s'y déroule. Ce sont ces processus que nous allons décrire dans les pages qui suivent, ma formation et mon expérience en ce domaine étant ma servante alliée.

Cela dit, les sciences de l'atmosphère englobent un large spectre de domaines d'études dont voici une liste :

Echelle microscopique

Chimie et physique des aérosols

Chimie et physique des nuages

Les noyaux de condensations des nuages

La coalescence

Les processus de précipitation

Les gouttes

Les cristaux de glace et les cirrus

Les propriétés radiatives des nuages

Echelle mésosphérique

Les changements atmosphériques

Les couches limites

Les changements climatiques

Les variations climatiques

L'électrisation des nuages

Les systèmes nuageux convectifs

La météorologie de montagne

Les systèmes nuageux orographiques

Les précipitations

La prédiction du temps

Echelle synoptique

Les applications des données climatiques

Les variations climatiques

La climatologie nuageuse

Les propriétés radiatives des nuages

Les nuages de traînées de condensation.

Echelle planétaire

Le climat européen

Gestion des ressources naturelles

Etant donné la diversité de ces disciplines et le nombre de types de temps qui peuvent influencer une région déterminée, il est matériellement impossible d'apprendre la météorologie en quelques lignes d'autant moins que certains sujets font appel à des notions de climatologie et d'écologie. Toutefois, les chapitres suivants vous permettront d'acquérir un certain nombre de notions théoriques. Hélas, contradictoirement, une parfaite connaissance de ces notions est loin d'être suffisante pour réussir de bonnes prévisions. Cette connaissance ne peut être dispensée que dans le cadre d'une école spécialisée, civile ou militaire.

Formations en météorologie

ENM - UPMC - UVSQ - E MET FC - FAéB - UCL

Si une solide base scientifique est nécessaire pour l'étude approfondie d'une situation atmosphérique, une expérience pratique, qui ne peut s'acquérir qu'après plusieurs années, est de la plus grande importance. Nous y reviendrons lorsque nous discuterons des cartes météorologiques et des prévisions.

Cette introduction vous sera en revanche très utile si vous désirez obtenir une licence de pilote (avion, planeur ou montgolfière) dont le cursus contient obligatoirement un cours de météorologie aéronautique ainsi que pour pratiquer certains sports tels que le parachutisme ascensionnel.

Bonne lecture et bon vent !

Premier chapitre

L'atmosphère

Retour à la Météorologie


Back to:

HOME

Copyright & FAQ