Abco

Membre
  • Compteur de contenus

    1 146
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Abco

  • Rang
    Membre très actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    Astronomie, Informatique, Musique
  • Adresse
    Basses-Alpes
  1. Correcteur de champ en visuel

    Merci pour ta réponse, Lyl ! J'ai déjà un MPCC, mais c'est plutôt pour les Newtons, ça doit engendrer des aberrations supplémentaires sur une lunette. J'ai aussi un correcteur réducteur x0,8 sur une autre lunette , il faudrait peut-être que je teste ce que ça donne.
  2. Bonjour à tous et à toutes ! J'ai en ma possession une lunette Explore Scientific ED102 triplet Apo, qui me sert pour faire du visuel avec des oculaires 82° de champ de la même marque. J'en suis plutôt satisfait, cependant sur les objets brillants (Lune, Soleil, entre autre) en s'approchant du bord du champ, j'ai un léger liseré jaune qui apparaît. J'en ai déduit que ça venait de la courbure de champ de la lunette, amplifié par le grand champ des oculaires. Aussi je serais tenté de me procurer le correcteur de champ dédié, pour atténuer ceci. Est-ce qu'il y en a qui ont tenté ce montage pour du visuel pur avec du matériel similaire ? (Lunette Apo et oculaire grand champs) Merci à bientôt.
  3. Le nouveau Astrosurf est arrivé....

    Mince, j'ai loupé ma citation !
  4. Le nouveau Astrosurf est arrivé....

    Tout à fait d'accord avec toi, Christophe ! Après des années sans laisser de message ici, ça m'a donné envie de revenir. Et puis la couleur grise est sympa pour poster des CROA en même temps que l'on observe, tout en restant lisible.
  5. Le nouveau Astrosurf est arrivé....

    Merci ! Depuis le temps qu'on l'attendait !
  6. 150/600

    L'avantage du MPCC, c'est qu'il ne change presque pas la focale par rapport au Paracorr. En parlant de Backfocus, j'ai oublié de dire que contrairement à la plupart des Newtons, le foyer sort énormément du porte oculaire, (ça sert à ça l'énorme secondaire ) au point qu'il faut un tube allonge (Fourni avec le tube) pour faire la mise au point dans beaucoup de cas. Par exemple, impossible de faire la mise au point sans ce tube, en visuel. On peut donc mettre un APN ou une CCD avec une grosse roue à filtre sans problème.Au sujet du rendu, pour avoir fait longtemps de l'imagerie avec une ED80, je pense que tu auras un piqué identique à celui de la lunette avec cet astrographe, avec le correcteur qui va bien, bien entendu.[Ce message a été modifié par Abco (Édité le 02-05-2011).]
  7. 150/600

    Bonjour, j'en ai acquis un, il y a peu de temps. J'ai juste fait quelques tests avec en visuel et en CCD pour le moment, et je peux te donner quelques impressions. Mécaniquement, ça tient la route, c'est bien contruit et la finition est bonne. Le porte oculaire est précis, et supporte du poids sans broncher (1kg de matos passait sans problème). Le chercheur est vraiment génial, il n'y a que deux vis réglages pour l'aligner, et l'image est très correct. Enfin les anneaux sont de bonne qualité.Optiquement, je n'ai pas encore testé à fond l'engin, mais en visuel l'image est vraiment lumineuse (Sans doute l'aluminure amélioré), et bien contrasté (Pourtant l'obstruction est de 40 %). La tache d'Airy est bien visible, et je pense que l'état de surface du miroir ne doit pas être mauvais, car les aigrettes disparaissent très vite lorsqu'on sort un objet brillant du champ. En CCD, avec le correcteur Baader MPCC l'image des étoiles est fine et très piqué (Assez proche des images prise par une apo) et le champs lumineux est énorme, ce qui est logique avec un secondaire de cette taille : ça vignette quasiment pas. Au fait, j'en profite pour poser une petite question à propos du MPCC à tout hasard :j'ai vu dans un autre sujet que la distance de 55 mm entre le correcteur de Baader et le capteur est pour une focale de 800 mm, quelle serait la distance optimale pour 600 mm de focale ? [Ce message a été modifié par Abco (Édité le 02-05-2011).]
  8. ESCAP P 530 quels sont les connecteurs?

    Comme je te l'ai dit dans mon premier message , les connecteurs des moteurs sont mâles.Pour le reste, j'ai acheté le câble tout fait, donc je ne peux t'aider.
  9. ESCAP P 530 quels sont les connecteurs?

    Avec un Dynostar, ça marche bien aussi. Le câble de chez Boxdorfer a les deux ports sub-D, et deux fiches bananes pour l'alimentation 12 V de la raquette. Il n'y a besoin de rien d'autre.
  10. ESCAP P 530 quels sont les connecteurs?

    Sur les Escap 530, il s'agit de ports Sub-D à 9 broches mâle.
  11. Bonjour !Cela semble en effet un problème de suivi. J'ai été confronté à quelque chose de similaire, lorsque je possédais l'Astrotrac.Lors du montage, il faut veiller à bien déployer à la perpendiculaire du bras d'entrainement la partie qui contient la motorisation et la vis tangente de l'Astrotrac. Si ce n'est pas le cas, même d'un poil, ça suffit à provoquer des irrégularités dans le suivi. Sachant ceci, la monture fonctionne alors très bien.[Ce message a été modifié par Abco (Édité le 02-08-2009).]
  12. Ah, tiens ! Je viens justement de recevoir, hier, un Astrotrac, pour utiliser avec la Megrez 72, dont je parlais récemment dans un autre sujet.Je dois attendre la tête du trépied, que je n'ai pas encore, pour tester tout ça en situation. Ce que je peux dire c'est que ça semble être du costaud, et c'est très bien fini. Le viseur polaire semble être assez précis d'après son fonctionnement.Donc, j'espère bientôt vous faire part de mes impressions, en condition de prise de vue avec la Megrez 72.
  13. lunette megrez

    Bon ! Finalement, j'ai réussi ce soir, à faire cette première sortie en visuel, avec la Megrez 72 ! J'ai utilisé des oculaires Baader Hyperion 17 mm, 8 mm et 5 mm ainsi qu'une Powermate x2,5. La lunette était monté sur une monture azimutale TS-AZ, et un trépied photo lourd. La Lune :Ce qui m'a d'abord surpris, c'est la finesse des détails même à faible grossissement(25x) et le piqué des étoiles des Pléaïdes juste à coté, très encourageant. Et ceci se confirme ensuite avec un grossissement moyen de 86x, les pitons centraux de certains cratères montrent des petits détails, auxquels je ne m'attendais pas trop. Je recherche des traces de chromatisme sur le limbe lunaire, il faut vraiment pinailler pour remarquer un très très léger liseré. En somme, presque pas de chromatisme. Cependant il faut vraiment faire très finement la mise au point, car en défocalisant légèrement les couleurs apparaissent très rapidement, et le crayford est un atout précieux pour ça. Je suis ensuite passé à 135x, l'image est toujours très bien et relativement lumineuse compte tenu du faible diamètre. Rien à dire de plus que précédemment pour le chromatisme : il est bien contenu. Pour finir, j'ai fini à 216x (3D), et bien elle tient la route cette lunette ! Car l'image est tout à fait exploitable et encore assez lumineuse, aucune dégradation notable par rapport aux grossissements précédents. Je dois avouer que ça m'a un peu bluffé, car je ne pensais pas que l'image serait aussi belle à ce grossissement. Un coup d'oeil sur la nébuleuse d'Orion :J'observais en ville, donc seul le centre de la nébuleuse avec le chenal sombre et les quatre étoiles du trapèze, (très piquées, même à 85x) sont visibles.Une double avec Castor : Les deux composantes sont bien séparées avec un espace équivalent au diamètre de la tache d'Airy du compagnon le plus faible. On a de jolies taches de diffractions et quasiment pas de fausses couleurs.Un examen de Procyon à 135x et 216x met en évidence des plages intra et extra-focales symétriques et bien concentriques (Bon alignement de l'objectif), avec de la couleur, il est vrai, mais c'est normal pour ce genre de lunette. Je n'ai pas décelé d'astigmatisme.Sur Mars, on voit un petit disque rouge, et on décèle un peu chromatisme sur le bord du disque, mais la encore rien de dramatique.Saturne :L'image est surtout intéressante à 135x et à 216x, on voit l'assombrissement au pôle, une bande et j'ai pu deviner la division de Cassini aux anses (L'image était même plus confortable à 216x qu'à 135x). Cependant, il y avait un peu de turbulence locale (Un toit pas très loin). En conclusion, cette Megrez 72 est tout à fait satisfaisante, il y a certes un peu plus de chromatisme que sur mon ancienne Orion ED, mais on est très loin devant par rapport à une lunette achromatique avec un diamètre et une focale comparable. De plus, le piqué et le contraste semble vraiment bon. A mon humble avis, je pense qu'elle doit être un peu au dessus à ce niveau-là que l'exemplaire du test interferométrique donné plus haut. Je pense qu'à ce prix, et avec cette qualité mécanique, on ne peut pas en demander plus. Maintenant, il ne me reste qu'à la tester en photo avec l'APN, ce pourquoi je la destine avant tout.
  14. lunette megrez

    elian 30, dans quel but envisages-tu d'acheter cette lunette, imagerie du ciel profond ? Visuel ? Instrument de voyage ?Le lien donné par traveler63 est très intéressant. Mais je pense qu'il faut comparer ce qui est comparable, lorsqu'on examine les autres tests interferométriques de ce monsieur, on voit que la Megrez 72 donne des résultats comparables aux autres lunette ED. Ce qui pour le prix, me semble un bon rapport qualité-prix. Après si on veut de belles plages intra et extra-focales, bien sûr rien ne vaut les Apos haut gamme, c'est clair. Il suffit de regarder le résultat de la Taka FS78 qu'a obtenu l'allemand, c'est magnifique, on dirait que c'est un télescope. Pour le ronchi, il y a bien pire, le résultat donne un PTV de L/4,5, c'est pas mal.Personnellement, le test que j'ai fait suggère que le chromatisme est comparable à mon ex-Orion ED80. C'est à dire qu'il semble maitrisé. On a certes des couleurs en Intra et Extrafocale, mais lorsqu'on fait la mise au point, ça se compense et on n'a plus de couleurs, mais une image propre. Après tout, on observe en faisant la mise au point. Mais cela reste à confirmer par un test sur le ciel, qui pour moi, reste le seul juge de paix. Bientôt, j'espère. [Ce message a été modifié par Abco (Édité le 11-03-2008).]
  15. lunette megrez

    Puisqu'on en parle, je viens de recevoir une William Optics Megrez 72, pour remplacer mon Orion ED 80.Je cherchais quelque chose d'équivalent optiquement, mais plus compact et meilleur mécaniquement. Je compte m'en servir pour faire de l'astrophoto avec mon 300D Baaderisé.Je n'ai pas pu sortir la tester sur le ciel pour le moment, Murphy oblige ! Cependant, j'ai pu essayé brièvement de viser avec, en terrestre, sur un pylone élestrique à plus de 200 m. L'interêt est que le pylone sombre contraste beaucoup avec le ciel très lumineux, et ce qui permet de mettre en évidence le chromatisme. Et bien, avec la Megrez 72, lorsqu'on fait bien la mise au point (merci le Crayford démultiplié), le chromatisme est bien corrigé. Je suis monté à 135x (avec un Hyperion 8 mm et une powermate x 2,5), l'image était encore tout à fait exploitable et même plutôt lumineuse.Mécaniquement, il n'y a rien à dire, on est un cran au dessus de l'ED 80. J'apprécie beaucoup les graduations sur le Crayford qui vont m'être très utiles, en astrophoto pour la map.Prochaine étape, un test sur le ciel en visuel.