Jojo

Membre
  • Compteur de contenus

    36
  • Inscription

  • Dernière visite

    jamais

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Jojo

  • Rang
    Membre peu actif
  1. M16 et M17

    Je vois que Brunier continue à nous faire des interventions d'une grande amabilité... plutôt que de critiquer sans cesse les autres genre 'je suis un dieu, et vous vous n'êtes que des m....?', qu'il nous propose ses images d'astro (je n'ai pas souvenance qu'il en ait fait une très bonne en ciel profond d'ailleurs...).Pour les amateurs qui ont des doutes sur les performances des numériques en ciel profond, et du D 60 en particulier, qu'ils aillent faire un tour sur : http://panther-observatory.com/
  2. M3

    Je vois que Mr Brunier nous sort sa science.J'observe certainement nettement plus que toi et tu sais très bien qu'on en voit de toutes les couleurs avec les films argentiques ou capteurs. Pour compléter tes connaissances ahurissantes, tu sauras que les capteurs CMOS type de ceux qui équipent l'EOS 10 D donnent plutot dans le bleu. Mais tu peux corriger la dominante en jouant sur la température de couleur (jusqu'à 10 000 degrés K). Ce qui se traduit par un jaunissement / rougissement des résultats. Tu peux jouer aussi sur la saturation des couleurs pour booster les couleurs.Si tu avais fait autant de photos que cela, tu saurais que chaque film a un rendu particulier (en astro comme en photo traditionnelle d'ailleurs)...
  3. M3

    Amusant de lire tous ces messages concernant un sujet vieux comme le monde ! Les couleurs des sujets astro dépendent essentiellement du film ou sensibilité spectrale du capteur utilisé, de leur hauteur dans le ciel, et de la qualité du ciel.C'est pourquoi on peut obtenir un amas globulaire blanc, bleu, jaunatre, verdatre, etc.Pas de quoi en faire des tonnes...
  4. Prise de tete !

    Amusant de lire tous ces messages concernant un sujet vieux comme le monde !Les couleurs des sujets astro dépendent essentiellement du film ou sensibilité spectrale du capteur utilisé, de leur hauteur dans le ciel, et de la qualité du ciel.C'est pourquoi on peut obtenir un amas globulaire blanc, bleu, jaunatre, verdatre, etc.Pas de quoi en faire des tonnes...
  5. Nouveau Site Fournisseur en Belgique

    Bon, je ne peux passer mon temps sur ce forum.Je vous remercie pour vos interventions car cela m'a permis de voir un peu plus clair dans les désirs des amateurs plus avertis que ceux que je cotoie le plus souvent.Il y a effectivement des directions à explorer, d'autres à corriger. Difficile en fait d'adapter ses attitudes commerciales car nous sommes souvent tributaires du bon vouloir des fabricants et importateurs.J'espère simplement que vous aurez maintenant plus tendance, sur ce forum, à orienter les débutants vers des revendeurs français plutot que de les envoyer vers des sites étrangers où ils auront du mal à se faire une opinion sur ce qui se fait...Bonnes observations à tous...
  6. Nouveau Site Fournisseur en Belgique

    Quel délire depuis hier soir ! Ou comment tout comprendre de travers...Vous n'avez visiblement pas compris que je parle des gens qui ne connaissent pas l'astro, qui débutent et qui attendent du vendeur des renseignements, et pas le contraire.Vous ne faites que parler du cas d'un amateur qui connait déjà le matos et qui se méfie du vendeur !! Je confirme ce que je dis depuis le début : quand un débutant cherche des renseignements, il fait confiance au vendeur puisque, par définition, il ne connait pas le matériel !! Est ce clair ? A partir de ce moment là, qu'on m'explique pourquoi ce débutant testera un matériel dont il sera incapable de définir s'il est bon ou pas ?Une fois de plus, vous jugez sans savoir : quand un débutant achète un 150 catadioptrique intégrant un tripleur de focale, il vient me voir en disant qu'il est content de son matériel qui lui montre les cratères lunaires. 6 mois plus tard, et avec l'expérience, il a compris que ce matériel est merdique et qu'il ne voit, en fait, pas grand chose.Moralité : s'il était venu me voir en premier lieu, ou un autre spécialiste, il serait reparti avec un instrument efficace et réglé.Au fait, réglé veut dire : mécanique vérifiée, miroir démonté avec pattes de maintien dans le barillet dessérées, et collimation effectuée avec un collimateur mécanique...Je le dis une dernière fois : je ne parle pas des amateurs experts qui ont le niveau pour reconnaitre un bon instrument d'un moins bon, et qui recherchent, logiquement, des prestations différentes...
  7. Nouveau Site Fournisseur en Belgique

    Vincent, tu touches un point crucial : le problème actuel est que le marché de l'astronomie amateur s'est emballé sous les effets conjugués de :1) l'arrivée des fabrications chinoises à prix très bas 2) la tentative d'écrasement de la concurrence de la part d'un certain fabricant américain 3) du développement d'Internet qui permet à chacun de savoir ce qui sort, où et à quels prix. Si les différents maillons de la chaine commerciale ne font par forcément bien leur travail, c'est qu'ils n'ont pas forcément le temps ni les moyens de le faire.Rappelons au passage que les 35 heures font très mal à ce stade : faire plus en moins de temps n'arrange pas les choses !Dire enfin que de refuser au client de tester son instrument est une escroquerie montre à quel point il y a un problème : n'oublions pas que le vendeur est normalement là pour éviter justement au client de faire ce travail ! Le vendeur sait normalement (je dis bien normalement) plus de choses que le client qui vient acheter un premier matériel ! Sinon, à quoi servent les vendeurs et conseillers ? Je ne vais pas voir mon conseiller bancaire en lui disant : je n'ai pas confiance en vous, je vais tester tout vos produits et choisirai lequel est le mieux ?Restons sur Terre un peu...
  8. Nouveau Site Fournisseur en Belgique

    Quelqu'un peut il me dire comment les magasins peuvent faire des tris ? Ont ils des bancs optiques ? Ont ils le temps de le faire ? Font ils des tris à la tete du client ou systématiques ?Pour controler vraiment un matériel (optiquement et mécaniquement) il faut le monter, l'essayer et le remettre dans sa boite d'origine sans traces de montage ni d'utilisation.Quel magasin a le temps de faire cela ?
  9. Nouveau Site Fournisseur en Belgique

    Le pret ne peut se faire que s'il y a peu de demandes : je vois mal un gros magasin laisser sortir des matériels pour test avec tout ce que cela peut entrainer :1) si l'instrument vient du stock, il faut que ce dernier soit conséquent. Sinon, comment expliquer aux gens qu'il n'est pas possible de leur vendre un produit car celui-ci est chez quelqu'un pour test ?2) il faut gérer les entrées / sorties, les cautions, etc. en plus des taches habituelles !3) il faut que le temps le permette ! Dans le sud de la France, je veux bien. Mais au nord de la Loire, comment laisser plusieurs semaines un matériel sorti pour espérer voir quelque chose (si quelque chose d'intéressant est visible bien entendu !) ?Ce n'est pas une question de mauvaise volonté mais plutot de pragmatisme.Le parallèle avec la paire de chaussures est vraiment osé : et oui, on parle bien d'optique... Difficile de dire au client : "ne vous inquiétez pas si vous trouvez des traces d'utilisation : c'est que, voyez vous, trois personnes l'ont essayé ce mois ci..."Pas facile tout ca.
  10. Nouveau Site Fournisseur en Belgique

    Je persiste et je signe pour ce qui est des matériels prétés aux clients !1) On ne peut tester valablement un instrument (pour l'acheter) que s'il est comparé à un instrument identique (c'est à dire : le meme produit), collimatés, au meme moment, sur le meme objet, avec le meme oculaire ! Si je suis ton raisonnement : un client qui veut acheter un C8 peut le choisir en le comparant à un Dobson de 16 pouces et une apo de 100 mm ?!2) Au niveau du vendeur, des problèmes évidents surgissent : a - quelle garantie a-t-on que le matériel reviendra en bon état ou qu'il reviendra tout court ? (Peut on passer ses nuits en compagnie des clients ?) b - si le client ne l'achète pas : que faire du matériel utilisé ? Les autres clients du magasin que tu cites acceptent ils sans broncher de payer au prix du neuf un instrument x fois manipulés pour test !!?? Ce système peut marcher pour quelques grosses pièces, dans une toute petite structure avec peu de clients, mais pas pour tout... Aussi, je suis très sceptique quand tu annonces que le client (n'importe lequel au fait? Ou un initié et reconnu dans le petit monde de l'astronomie...) peut choisir parmi le stock ! (Le responsable du magasin en question n'a vraiment pas froid aux yeux et a beaucoup de temps pour lui !).Pour terminer : je ne méprise pas les clients, et suis le premier à leur vendre les produits les plus satisfaisants possibles, quitte à ne pas voir que des amis chez les différents importateurs...
  11. Nouveau Site Fournisseur en Belgique

    Pour répondre à Devoniak :- Pourquoi ne pas expliquer clairement aux gens que tel type de télescope n'est pas aussi bon qu'un autre et donner un apperçu des differences ?C'est normalement ce qu'un vendeur fait. Les seuls cas ou il ne peut théoriquement pas le faire : 1) il débute dans la vente et n'y connait pas grand chose (c'est au vendeur, dans ce cas, de gérer intelligemment la vente en déléguant celle-ci à un collègue, par exemple) 2) le matériel vien d'arriver : il n'a donc pas eu le temps de le tester.A ce propos, j'ouvre ici une parenthèse. Prenons le cas de Meade : Meade inonde le monde entier de pubs sur de nouveaux produits qui n'arriveront que x mois plus tard. Alléchés, les gens commandent donc des produits que personne n'a vu. Lorsqu'ils arrivent enfin, les importateurs et revendeurs n'ont d'autres choix que de les fournir aussitot à des clients exaspérés de les attendre depuis si longtemps... Résultats : les produits vendus n'ont pas eu le temps d'etre vraiement testés par importateurs et revendeurs, et c'est le client qui découvre les vices éventuels du matériel. "Ah qu'il est loin le temps ou il se passait de nombreux mois avant qu'un matériel récent ne soit connu du large public (on pouvait alors le décortiquer pour connaitre parfaitement ses faiblesses et ses qualités !)"- Pourquoi vendre un instrument si l'on sait que cela va poser des problèmes ?Je ne connais aucun vendeur assez stupide pour vendre un matériel à problèmes ! Car cela lui retombe forcément dessus... S'il commet cette erreur, c'est qu'il ne connait pas encore le matériel qu'il vend.- Pourquoi nier que la qualité optique est variable au sein d'une même gamme au point que des "culs de bouteilles" soient encore vendu ?Lorsque des culs de bouteille circulent, il s'agit toujours d'un parmi 10 ou 15 de convenables. Très difficiles à détecter : c'est le client qui, malheureusement pour lui, le détecte en premier (pour les petits instruments... Les plus gros sont généralement toujours controlés).- Pourquoi en Allemagne pour un prix inférieur on a le conseil, le service, et une garantie de qualité sur certain matériel et en plus un vendeur aimable qui ne se pait pas de votre tête ?Ca, c'est peut etre aussi un problème plus général : les francais, et notamment les parisiens, ne sont pas réputés pour leur amabilité ! - Pourquoi rien qu'en France pour la monture EQ6 on a une difference de prix de l'ordre de 500 Euros ? Est elle devenue d'un seul coup bien meilleur dans les mains d'un autre revendeur ?D'un coté tu as des magasins qui compensent leur petite marge par la vente d'autres produits (les lunettes de vue par exemple) et qui importent et vendent directement, de l'autre des gens qui réservent des marges aux revendeurs et pratiquent des controles et des garanties pus importants sur le matériel- Pourquoi en France quelques boutiques ont reussis à faire ce que d'autre dans notre pays considère comme impossible ? A savoir vendre un matériel performant, avec une qualité garantie et pour un prix raisonnable.Rejoint le point précédent...- Pourquoi dans d'autre pays ont trouve du matériel moins connu qui a été importé avec des marges si ridicule que le vendeur en est reduit à mendier ?Quels produits ? Quelles origines ? Quelles qualités ?- Pourquoi les taux de changes favorables n'ont pas eut une repercussion sur les prix ?Cela vient du milieu des années 80 ou le dollar faisait le yoyo : il fallait recalculer les prix pratiquement tous les jours... Impossible à gérer. Les importateurs attendent maintenant généralement une stabilisation dans un sens ou dans un autre afin de répercuter.- Et enfin pourquoi à chaque fois que l'on parle a un commerçant soit disant "expert" dans un domaine précis (ici l'optique) faut il qu'il se croit supérieur a tout le monde ?Ce n'est pas le cas. Mais dans un autre sens, un opticien spécialisé peut aussi se poser des questions à force d'entendre toute la journée des stupidités venant de gens croyant posséder la science infuse et ayant observé une fois dans leur vie dans 5 ou 6 instruments différents seulement... [Ce message a été modifié par Jojo (Édité le 06-02-2003).]
  12. Nouveau Site Fournisseur en Belgique

    Jojo, tu as l air d etre un opticien revendeur de matos astro (a vu de nez, comme ca ), nous sommes conscient qu il est difficile d'etre competitif avec d autre pays, mais : 1/ pretes tu ton matos avant achat ?... Bien sur que non, car 99 % des clients ne sont pas capables d'estimer les performances d'un instrument ! Tenir compte des caractéristiques optiques de l'instrument, de sa collimation, de l'oculaire utilisé, du type de sujet observé, de la turbulence, de la qualité du site, etc. tout en ayant l'expérience nécessaire pour intégrer ces paramètres afin de juger un matériel n'est pas à la portée de tout le monde...2/ fait tu des tests sur banc optique ?Eh, faut se réveiller les gars !! La plupart des instruments sont maintenant fabriqués en Chine et ont des qualités suffisantes pour donner de bonnes images. Vérifier un matériel nouveau pour connaitre ses performances oui. Controler tous les matériels basics qui arrivent, un à un, ne sert pas à grand chose (les problèmes qui se posent sont surtout mécaniques d'ailleurs !) : à moins que tu me paies le salaire de la personne chargée de faire cela (comme toujours, les amateurs veulent le beurre, l'argent du beurre, et la crémière !).Pour les gros matériels, controler l'optique est en revanche normal et nettement plus habituel. 3/ garanties tu un maintient des caracteristiques optiques de tes instruments pendant un certains temps ?Et par quel miracle puis je garantir cela ? Je ne suis pas fabricant ! Ce n'est pas moi qui alumine les miroirs ou traite les lentilles ! Et pire encore : ce n'est pas moi qui utilise, stocke n'importe comment, ou tente de nettoyer les optiques des instruments vendus... Je dépends donc des fabricants et des utilisateurs !Idem pour la fiabilité des matériels : facile de dire que le revendeur a des réponses stéréotypées quand il y a un problème... Il dépend de l'importateur, lui aussi dépendant souvent du bon vouloir des fabricants étrangers qui servent l'Europe, en pièces détachées ou en accessoires, au compte gouttes !4/ essayes tu de contacter de petites marques artisanales francaises ou etrangeres afin de devenir leur importateur exclusif ? ...Et à quels prix tu vas vendre leur produit ? On a déjà du mal à etre compétitifs avec des produits de grandes diffusions, alors avec des produits artisanaux : quasi mission impossible... D'autant que le voisin te prendra très vite le marché en cassant les prix...Triste sort...
  13. Nouveau Site Fournisseur en Belgique

    Pour répondre à ceux qui se posent la question de savoir pourquoi les opticiens ne se diversifient pas en important des produits atypiques, c'est parce que nombre de fabricants ou diffuseurs US, notamment, veulent :1) vendre uniquement en direct aux clients, y compris vers l'étranger !2) proposent des marges trop faibles aux revendeurs étrangers (en comptant les taxes d'import + le port) !3) imposent des montants de commande trop élevés pour que cela soit viable financièrement pour le 'petit' revendeur français.En fait, le problème est que, comme d'habitude, les amateurs tirent à boulet rouge sur les professionnels alors qu'ils sont à 1 million d'années lumière de connaitre les vrais problèmes posés par le commerce de l'astro, et toutes les difficultés quotidiennes subies par les commercants...Quand on ne sait pas : on tempère ses critiques...
  14. Nouveau Site Fournisseur en Belgique

    C'est sans espoir...
  15. Nouveau Site Fournisseur en Belgique

    Ce que les amateurs ne comprennent pas c'est que les prix plus élevés sont des prix normaux tenant compte des marges obligatoires des importateurs et diffuseurs ! Voir des prix plus bas ailleurs ne signifie pas que importateurs et opticiens s'en mettent plein les poches ici ! Bien au contraire, leurs marges sont déjà tirées vers le bas et s'extasier devant les prix outre frontière et surtout, diffuser les adresses de tels concurrents, les étouffent chaque jour un peu plus. Mettez vous seulement quelques instants à la place d'un opticien spécialisé qui, ayant déjà des marges basses, voient des gens ignorants 'cracher' sur eux parce qu'ils pratiquent les prix qu'ils sont obligés de pratiquer !Le mauvais temps qui persiste depuis deux ans, les menaces de guerre et de terrorisme, la conjoncture économique actuelle, etc. font déjà beaucoup pour les couler : alors, pitié, n'en rajoutez pas en aiguillant le premier débutant du coin vers des sites portugais, allemands, belges, etc.