BobSaintClar

Membre
  • Compteur de contenus

    1 022
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Tout ce qui a été posté par BobSaintClar

  1. Bienvenue sur ce groupe

    On enchaîne les typhons dans le sud du Japon depuis quelques temps, ça se traduit par des pluies diluviennes plus au nord. Donc il pleut, de manière intermittente, depuis deux semaines environs (ça a commencé à peu de choses près quand je suis allé à la star-party d'Hoshinomura. On a eu du bol, finalement). Inutile d'écrire que je n'observe absolument pas ces nuits-ci ! Mon actualité, c'est toujours de trouver soit une paire de binos de grande taille, soit une lunette courte, soit... allez savoir, de préférence d'occasion. Comme je ne suis pas pressé, j'attends la bonne opportunité. Par ailleurs, le mois prochain, je vais aller à la réunion d'un club auquel j'envisage de m'inscrire (ça fera deux), histoire de multiplier les contacts, de trouver plus d'interlocuteurs susceptibles de parler anglais (mon japonais ne me permet pas de soutenir une conversation, c'est juste du mode survie) et en plus, j'ai vu sur leur site internet que ledit club dispose d'un observatoire situé à une cinquantaine de kilomètres de mon domicile. Ca se présente bien
  2. Euh oui, j'oublie toujours où j'habite... elle est évidemment un peu moins chère ici : 2280 euros pour un frenchie (qui peut acheter HT), en mode astro (c'est-à-dire avec PO et renvoi coudé). Ceci dit, c'est clairement pour de la bino de luxe, comparée aux Capri 102ED (2xmoins chères à l'unité) : elle m'irait déjà bien toute seule Le top plan : j'achète un tube cette année, je m'éclate bien avec et l'an prochain, quand je me suis refait une santé financière, hop ! J'acquiers le second !
  3. Je vous épargne le pourquoi du comment, mais disons qu'A toute chose malheur est bon : un petit malheur, qui m'oblige à revendre un bien personnel, est contrebalancé par le grand bonheur de m'offrir sous peu des jumelles géantes ! Des gros binos, au cours de ma vie d'astram, j'en ai possédé deux : Les Miyauchi 20x100 à oculaires fixes et les Vixen 30x125 (idem). Sinon, j'ai eu la chance de regarder - de nuit, s'entend - dans des Fujinon 25x150, des 20x100 chinois variés (mais tous clonés sur un même modèle, le modèle Miyauchi), des binious de 150mm, eux aussi chinois, et les jumelles coudées à verres ED de 100mm et oculaires interchangeables vendus par APM. J'ai vu, sans pouvoir les essayer, des Nikon 20x120 et des Miyauchi Galaxy de 141mm. Bref, je ne suis pas à plaindre et sans être un spécialiste de ces engins bien particuliers, je sais à peu près ce que l'on peut en attendre. Ou pas. De tout ce que j'ai pu voir avec, le souvenir le plus marquant est la vision de M31, pratiquement au zenith, au col de la Bonnette, dans les Fujinon 30x150. Ca m'a foutu un torticoli, mais quel pied ! Une autre vision d'anthologie fut celle de la comète Hyakutake dans les Miyauchi 20x100 : ça débordait de partout, elle était d'une taille apparente monstrueuse ! Sur des objets étendus et diffus (grosses nébuleuses et voie lactée), les binos géantes offrent des images qu'aucun autre instrument ne peut concurrencer, et ce dans un confort d'observation royal. Quand on y a goûté, on a parfois du mal à s'en passer. C'est mon cas... Après mûre réflexion, j'ai décidé de replonger. J'aurais pu opter pour un bon dobson équipé d'une tête bino, mais le champs proposé et l'agrément d'usage n'ont pas grand-chose à voir. J'ai eu un T500, que j'ai revendu : le sortir, le transporter, l'installer, tout cela prenait du temps et demandait une certaine motivation. Résultat ? L'instrument était sous-employé. Les jumelles, même géantes, c'est 5 minutes d'installation, clefs en main. Pour peu qu'elles soient équipées d'objectifs pas trop dégueulasses, on peut même faire du planétaire (modeste), du lunaire et du solaire avec. Sans parler d'observer en diurne, si vous bénéficiez d'un joli site en pleine nature. Mes précédentes grosses jumelles (Miyauchi et Vixen) offraient de superbes images du ciel profond, se débrouillaient pas mal en plein jour, pouvaient s'envisager dans l'observation du soleil et de la lune, mais séchaient sur les planètes : il n'y avait pas moyen d'en changer le grossissement et quand bien même, leurs objectifs achromatiques auraient vite déclaré forfait ! Sauf qu'aujourd'hui, on trouve sur le marché des binos géantes équipées d'objectifs à verre ED, pour lesquels le changement d'oculaires prend tout son sens. Je pense notamment aux modèles 100mm et 120mm de chez APM : J'ai regardé, lors d'une star-party, dans les APM 100ED coudées à 90° équipées d'oculaires LVW. Ben c'est pas mal, pas mal du tout ! Je me souviens d'une pointe de chromatisme à grossissement moyen-faible, certes, mais très contenu comparativement à mes précédents bouzins. Je n'ai pas pu pousser plus loin (y'avait du monde qui voulait regarder dedans), mais leur proprio m'a assuré qu'on pouvait monter à plus de 100x sans problème, ni de parallélisme, ni de chromatisme insupportable. Ca laisse espérer un usage assez polyvalent, si l'on peut viser les principales planètes sans verser dans le psychédélisme ! Bon, j'imagine bien qu'à 120mm de diamètre, avec un FD court et des verres "ED", je n'aurai pas la vision de Saturne que m'offrirait une FS128... mais c'est pas le but, nan : c'est un bonus, sur un instrument plutôt fait pour le ciel profond grand champs ! Reste à faire un choix : Je peux me décider pour les APM 100ED et, avec le budget restant, m'offrir les meilleurs accessoires, de la monture spécialisée en passant par les duos d'oculaires et les filtres de compétition qui vont bien, Ou, Je peux opter pour les 120ED mais là, je devrai me démerder avec mon pied photo et me contenter des deux paires d'oculaires fournis avec : tout le budget sera bouffé par l'instrument ! Ensuite, petit à petit, je pourrai étoffer la chose, mais ça prendra du temps... et plus d'argent. Vous, vous feriez quoi ?
  4. Ben j'ai répondu, la bino-capri, juste avant que tu n'annonces le budget J'ai un peu le même problème... et en effet, y'a du répondant chez Borg. Dans le genre petite lunette de qualité courte et très légère, à emporter partout, j'aime beaucoup la 107 FL qui propose un objectif fluorite (un vrai cristal CaF2, pas un ersatz en verre FLP quarante-douze) à F5,6... dans un tube de 3,5 kg ! On peut l'acheter neuve sans soucis, mais pour la trouver d'occasion, c'est chaud : elle vient de sortir ! Alors pour chopper deux tubes...
  5. Sans considération budgétaire, c'est un duo de lunettes fluorites assez courtes (F/D inférieur à 7) assemblées par renvois EMS ou EMZ (selon à qui tu t'adresses) : images super piquées et oculaires 2", imbattable en ciel grand champs... et pas que ! Au Japon, pour 4000 euros en gros, tu peux avoir quelque chose de très proche : cette configuration avec deux lunettes "Capri" (je ne sais pas ce que c'est que cette marque, à coups sûr du chinois), des 102mm à verre ED. L'énorme intérêt de cette formule par rapport à de bonnes grosses binos ED genre APM, ce n'est pas la qualité du verre (à priori les mêmes, ou quasi), mais le fait de ne pas avoir de stress sur le parallélisme futur des fûts (tu peux toujours le régler) et surtout, d'autoriser l'usage d'oculaires 2".
  6. Une marque japonaise (back Yard) assemble des tubes Ninja en bino-télescopes de diamètres 200, 250 et 300, un peu à l'image de ce que faisait JMI il y a quelques années . C'est ici. Ca m'a l'air pas mal du tout, mais pour la transportabilité, euh... et je ne vous parle pas du prix (déjà que les dob Ninja sont chers) !
  7. Bon sang, quand ça veut pas... Suite à mon WE à la star-party d'Hoshinomura, la commande des binos EMS a pris trois mois de retard, je vous en ai déjà touché un mot... Là dessus, des soucis de famille m'ont fait réviser mon budget à la baisse : ça passe encore, mais de justesse. Sauf que... Sauf que désormais, sans que je n'ai de détails (je n'en ai pas demandé), Matsumoto-san est en froid avec le fournisseur (Kasai trading) japonais de tubes 150/5.9 (ils ne s'appellent pas comme ça au Japon, mais ils sortent évidemment des mêmes usines chinoises). Résultat ? Si je les veux, je dois les commander en Allemagne... et m'acquitter de 400 euros de frais de port, sans parler des taxes à l'import ! Et boum, le plafond du budget est allégrement transpercé ! Tout ça pour en arriver là : pas de binouzes 2x150 à F6 (trop chers), pas de 2x150 à F5 avant l'année prochaine (ben je fais quoi cet hiver ? Du macramé ?), bonjour la loose..! Du coup, y'en a marre : on ne va pas se laisser abattre ! Agacé par ces contrariétés et ces contretemps variés, j'ai changé mon fusil d'épaule : 1/ Pour minimiser le coût et la perte d'argent globale, je vais m'orienter sur le marché de l'occasion. Pas d'achat neuf ! 2/ Je reste focalisé sur des binoculaires, mais je ne m'interdis pas de regarder d'autres instruments, si une belle opportunité se dessine. 3/ Mes priorités sont toujours, dans cet ordre : - Ciel profond grand champs - Ciel profond, tous champs - Transportabilité et/ou facilité/simplicité d'usage : je veux pouvoir utiliser mon matos souvent et sans stress ! - Solaire et planétaire (et lunaire, si vous insistez) De préférence : des binoculaires avec oculaires 2", de diamètre 100mm minimum. Ou, à défaut : Une lunette de qualité, de diamètre 100mm et +. Voire, mais ça m'étonnerait : un dobson très bien foutu de diamètre 400 à 500 (après, même bien fait, c'est galère à monter/démonter seul. Rt on a vite fait de se péter le dos. Je parle d'expérience...) Après, ça peut être un mix, genre : un gros dob + un instrument facile. On peut toujours rêver
  8. Comme promis, voici un post consacré aux binos rationnels (si tant est que ce soit bien rationnel, cette affaire) et, euh... moins rationnels, pour ne pas dire complètement barjos ! Ces photographies ont été prises sur deux star-parties, en octobre 2014 et 2017, dans la région de Fukushima (où l'on bronze même la nuit) On va commencer par le tout-venant, puis s'orienter progressivement vers le bizarre. Si j'attaque d'emblée par la fin, vous risquez l'AVC... C'est parti ! En 2014 donc, je suis allé une première fois à la star-partie qui se déroule chaque premier WE d'octobre à l'observatoire d'Hoshinomura. Pour les curieux, je vous mets le lien googlemap. La lune ne dérangeait guère, le temps était annoncé magnifique : l'affluence fut à la hauteur de la promesse et du coup, j'ai vu plein d'instruments, dont un bon paquet de jumelles classiques et de binoculaires géants. Il est parfois difficile de comprendre comment les japonais fonctionnent. Pour vous donner deux exemples : 1/ Leur vie étant très sûre (très peu d'agressions, peu de vols, des relations sociales très codifiées minimisant les risques de conflit ouvert, un langage assez pauvres en matière d'insultes et de jurons, une philosophie religieuse incitant à la retenue, j'en passe et des meilleures), ils laissent traîner leurs affaires un peu partout sans aucune surveillance. J'ai logé sur place trois jours et deux nuits à chaque édition, et voyez vous-mêmes... Tiens, je vais aller me brosser les dents... ah merd'. Bon, ben je vais prendre une douche... ah, pas possible... Et le balais, vous le rangez là ? Non plus... 2/ En montant à l'observatoire, vous pouvez observer d'étranges sculptures le long de la route J'en ai pas rêvé, mais les japonais l'ont fait quand même ! Vous êtes encore là ? Poursuivons : Dans le bordel du couloir menant à la coupole, outre une Pentax SD105, j'ai trouvé cette paire de Miyauchi 60. Dans un registre de taille similaire : Des Nikon WX home-made (notez la monture de compétition) ! On monte en diamètre : Des 2x80 à base de WO, avec redresseurs de type Matsumoto (nommés EMZ) et oculaires Lavendura de Kitakaru-san 2x80 là aussi, un (gros) poil plus long. Matez les redresseurs à prismes faits maison... et la structure de maintien, avec son anneau ! Les "anciennes" APM semi-apo 2x100. J'ai regardé dedans, ben ça ne m'a pas troué le cul. Ma déception vient essentiellement des oculaires 31,75 : ils limitent le champs, ce qui (pour moi) tue l'esprit même des grosses binos : en montrer le plus possible ! Quitte à rester sur du 2x100, autant se faire plaisir : Ca, môssieur, c'est pas de la bino de fiotte !! Je soupçonne le proprio d'être le sculpteur de, euh... bref. Amateurs de grand champs, en revanche, passez votre chemin ! Intéressons-nous plutôt à ce monsieur. Je crois qu'il prépare sa grosse paire et va nous la sortir, là, devant tout le monde... ... Ah oui ! Là, je dis OUI ! Deux Taka FS100, ça va piquer !! Et c'est quoi, ces oculaires ? Ah ben tant qu'à faire : des masuyama 26mm à 85° de champs apparent. Ca va me changer des 65° des APM 100 ! Bon, tuons tout de suite le suspens : c'est dans cette bino Taka que j'ai vu ma plus belle image astro depuis bien longtemps ! Il s'agissait du double amas de Persée, cible classique s'il en est. Et bien, pour l'avoir vu le même soir dans divers instruments, dont les APM 100 semi-apo, je peux vous dire qu'en terme de piqué, de couleurs perçues, de contraste et de pêche, sans même parler du très grand champs et du caractère immersif de ce dernier, C'EST LE JOUR ET LA NUIT !! Pis en plus, si tu veux te faire plaisir en planétaire avec la bête, ben ça t'explose la rate. Enfin je crois. On monte encore, y'a plus gros ! Des binos 2x120 achromatiques... De fort martiales Nikon 20x120 (viens-y Kim, on t'attend !), et vous devinez des Vixen 20x80 dans leur monture à fourche en bois, en arrière-plan... Plus gros ? Ok : Deux Mak 150 associés, pourquoi pas ? Le système de réglage interpupillaire/mise au point n'a pas l'air simple à gérer... et c'est quoi, ce bordel de câbles ? Ah ben voilà, de grosses achro de 150 avec oculaires 2", ça devrait le faire, non ? Le bino Taka va prendre cher ? Nan, pas du tout, mais alors pas du tout ! J'ai regardé dedans, et j'ai été déçu : contraste et transparence à la traîne, mise au point floue (en fait, c'est lié au manque de piqué : on n'a jamais l'impression que c'est vraiment net), laissez tomber. En fait, c'est vraiment surprenant de voir comment d'excellentissimes binos 2x100 peuvent mettre la pâté à de mauvaises 2x150 ! Bon, tout ça c'est bien mignon, mais y'a pas un instrument vraiment Zarb, un truc de fou, que tu pensais même pas que ça pouvait exister dans la réalité vraie ? Si ! Voici un Bino à miroirs 2x150 Mizar, fabriqué maison à base de tube Ninja 300, d'embase Dob skywatcher 12" Goto et de redresseurs-po en carbone. Comment ça en jette !! Y'a quand même de sacrés oiseaux, dans le monde de l'astronomie amateur... Je n'ai pas eu l'occasion de regarder dedans de nuit, c'est un de mes gros regrets ! Voilà pour les binos. Avouez que ça valait le déplacement... d'autant qu'il y avait plein d'autres choses intéressantes ! Je vous ai préparé un petit pot-pourri de mes plus belles ou amusantes surprises : Ne cherchez plus : il a la plus grande. Ne cherchez plus : il a le plus, euh... kawaïïïï ? (330 à F7, mouarffff, où est l'escabeau ? Lambda/16, vraiment ?) Ne cherchez plus : il a le plus moche (avec un soucis du détail, comme le parpaing-contrepoids ou l'anti-buée en papier mâché renforcé à la fibre de verre, qui force le respect). Et c'est quoi cette merde, me direz-vous ? Ben ne cherchez plus, c'est le plus célèbre ! C'est avec cette lunette que Mr Ikeya a co-découvert la grande comète Ikeya-Seki en 1965 (sans doute pour fêter ma naissance) ! Ne cherchez plus, c'est le plus bizarre : un Schieff-Spiegler (je ne garantie pas l'orthographe, flemme de chercher), autrement dit un télescope de 100mm sans obstruction ! Ca doit être un vrai bonheur à collimater... vivement la version bino ! (et le gars derrière, qui raconte sa dernière partie de pêche...) Et pour conclure, qu'est-ce que c'est ? Un portique pour décharger son gros dobson ? Un banc de musculation home-made ? Nan, c'est un support de jumelles Vixen trucx80. Alors ? C'était pas une bonne idée, de venir habiter au Japon ?
  9. La frustration étant source de créativité, je vous propose de venir ici déposer les petites annonces les plus alléchantes que l'on puisse trouver dans son environnement, réel (le vide-grenier en bas de chez vous) ou virtuel (les sites de petites annonces ou les rassemblements astro japonais, dans mon cas), puis de désespérer en cœur. Ergo, j'entame le bal avec cette offre, dénichée sur l'équivalent nippon des enchères Yahoo : A vendre, jumelles Nikon 20x120 III, bon état général, optiques très propres : 2246 euros Vous avez 24 heures pour vous décider
  10. Le deal du jour !

    Je suis un grand fan de binoculaires, comme vous, mais au-delà de F/10 j'ai quand même tendance à penser qu'une bonne tête donnerait (presque) le même résultat...
  11. Les binos, Japan level

    Ah ce serait dommage ! Les coudes en carbone situés à l'extérieur du tube tournent sur leur base, donc pas de soucis (photo ci-dessous) Bien sûr, en face de chaque base, tu as un secondaire. Comme sur des binos de marque binoptic.
  12. Petit CROA rapide

    Merci Akhael ! Rien de tel qu'un CROA sympa de temps en temps pour remettre des sous dans la machine à se motiver ! De mon coté, il fait un temps APO-calyptique, c'est ED-ifiant, une vraie CATA-strophe... Il pleut, quoi.
  13. Les binos, Japan level

    C'est pas sorcier : bascule la photo à 90° vers la gauche, et tu vas retrouver tes marques : les redresseurs à prisme orientés vers le haut, le bitube en-dessous, formé non de deux lunettes cote-à-cote, mais de deux newtons. Les secondaires jouent le rôle du premier renvoi à 90° d'un redresseur de bino classique. Les coudes suivants servent à régler l'écart interpupillaire
  14. Les binos, Japan level

    Centauri > Nan pas du tout, ya deux secondaires de petite taille, un en face de chaque primaire (photo ci-dessous) Akhael, Petit ours > Mais avec plaisir les gars, c'est toujours gratifiant de partager Grelots > Que nenni, il y avait d'ailleurs à chaque édition plus d'instruments "monoculaires" que de binos ! Je suis simplement plus intéressé par les seconds, puisque personnellement, j'ai deux yeux... 'Tain, en ce moment sur les sites japonais de matériel astro d'occasion, il y a une lunette Takahashi FCT-100 à vendre. Les amateurs apprécieront : c'est le réfracteur de 100mm réputé le plus fin jamais construit, avec un triplet ouvert à 6.4 intégrant un verre fluorite. Il s'échange normalement aux alentours de 5000-7000 euros... là, il est à 2000 ! L'explication ? On voit bien, sur la photo, qu'il y a un début d'attaque de moisissures dans l'objectif. Y'a rien à faire contre ça, c'est mort... un vrai crêve-coeur ! Ah sinon, les Nikon 20x120 III sont de retour, toujours à 2300 euros. Elles partent pas...
  15. Vos instruments...

    Ca alors ! Et toi aussi, tu exigerais que ce doublet intègre une lentille asphérique, pour corriger la courbure de champs ? 'tain le monde est trop petit... Ce qui m'étonne ,c'est que les constructeurs - qui connaissent très bien nos attentes, c'est à cela que servent les réseaux sociaux - ne le proposent pas déjà. Allez les gars, un petit effort ? On se regroupera pour l'achat...
  16. Vos instruments...

    Dans ma jeunesse glorieuse, j'ai possédé : - Des Miyauchi 20x100 achro. J'en ai un souvenir enjolivé, sans doute parce que c'étaient mes premières grosses jumelles, mais aussi et surtout parce que j'ai pu les utiliser sur la comète Hyakutake à son plus proche passage : purée, mais quel monstre..! Je suis sûr que cette comète m'aurait tué les rétines dans des jumelles de théâtre, alors là-dedans... - Des Vixen 30x125 : pas mal de chromatisme, un parallélisme à revoir... bof bof ! - Des Canon 10x42L IS : peut-être mon modèle préféré. Piqué, transparence, contraste, grand champs et stabilisation, le compte est bon ! - Des 11x80 de je-ne-sais-plus-qui : manque de contraste, peut-être (sans doute même) lié à la pupille de sortie excessive, sauf à bénéficier d'un ciel de sommet chilien... J'ai aujourd'hui : - Des Nikon 8x30 EII, vraiment excellentes ! J'apprécie leur piqué, leur contraste, leur légéreté et leur très grand champs apparent (plus de 70°) - Des Spacewalker 3D 10x42 : trépied et ciel de rêve obligatoires, pour un résultat intéressant mais exclusif et qui se paie trop cher, à mon goût - Des Vixen 16x80 équipées de filtres FUJINON nebula : ça marche pas mal, sur les nébuleuses (étonnant non ?) J'aurai demain (ou pas) : Eheheheheh... Je rêverais d'avoir : - Une paire de bino formée de deux lunettes courtes (F5) de diamètre 200 (après, c'est intransportable) à tubes carbone et objectifs doublets (après, c'est trop lourd) en verres spéciaux pour un résultat véritablement APO (sinon, ça chromate trop). En goto. Christmas is coming !!
  17. Si la différence de prix vaut le billet aller-retour, je vous les amène et tout le monde est content (vous avez du matos introuvable ailleurs, je visite la famille à peu de frais)
  18. Eheheheh, putains de carrés de verre... j'y pensais plus, merci bien !! Quand j'en aurai marre de mes binouzes 2x152, je passerai à l'étage du dessus, à base de ce modèle : Un achromat de 210mm à F6, pour 4300 euros. Ca fait quasi 9000 euros la paire, mais en mode bino, ça doit envoyer du steak...
  19. Petit update pour vous donner les dernières news : Après une étude poussée (à mon niveau, donc pas trop loin quand même) des achromats de 150 courts présents sur le marché, j'ai finalement changé mon fusil d'épaule en optant non pas pour des binos faites à partir de Celestron XLT à F5, mais plutôt avec des TS-Optics ou Tecnosky (c'est le même produit) de 152 à F5,9. Version Telescope-service (avec po de 2,5") Version Tecnosky (un peu moins chère, et avec po de 3") La raison majeure, c'est que ces 152 F5,9 ont bien meilleure presse que leurs concurrents. Je vous passe les différents compte-rendus que j'ai pu en lire dans différentes langues (merci Google Translate), mais pour résumer : nettement moins de chromatisme (du fait de choix de verres différents du classique flint/crown), un piqué supérieur (verres mieux polis), une moindre aberration de sphéricité (d'après Stanislas, c'est lié à la présence d'une lentille asphérique. J'ai un gros doute quand même, vu le prix, mais peu importe : le rapport F/D plus long suffit à l'expliquer) et un contraste supérieur. Un test marquant est celui réalisé par deux habitués du site cloudynight : ils ont comparé ce réfracteur à un Explore Scientific de 152 à F6,5... et ce dernier est battu sur tous les plans, y compris le chromatisme. J'en déduis aisément que mon ancienne Kepler 150/750 se ferait défoncer l'anneau... Comme quoi ! Des points noirs ? Un seul, à mon sens : le tube 152 F5,9 est un poil plus long (ok, pas grave) mais aussi plus lourd (ah, dommage). Bon, je ferai avec... Le passage de F5 à F5,9 n'a pas d'importance : j'aurai toujours du très grand champs avec des oculaires de longue focale à grand AFOV (genre masuyama 32), et ils se comporteront mieux à quasi F6, surtout si la courbure de champs est vraiment contenue. Or donc, j'ai (re)contacté Tatsuro-san (ou Matsumoto-san, selon que vous préférez l'appeler par son prénom ou son nom) pour lui demander s'il était possible de concevoir les binos sur cette base TS/Tecnosky, plutôt que sur un duo de Celestron XLT. Et pour le même prix. Et avec le sourire. Ben oui, no problemo, parce qu'il l'a déjà fait... Pis d'abord, c'est plus joli en blanc. Bon ben voilà, je suis en train de passer mes commandes. Cette fois, c'est bon !
  20. Stabilo bosse, il a autre chose à faire ! (un modeste exemple de mes aphorismes urbains)
  21. Le deal du jour !

    Tiens tâte-moi ça si c'est du mou de veau... Les Nikon 8x30 EII, comme celles que j'ai et que j'adore : 627 euros sur Amazone France... 200 euros ici, à l'état neuf
  22. Le deal du jour !

    Nan, je ne veux pas de visée droite pour faire de l'astro. Sans quoi, j'aurais enchéri sur les Nikon 20x120 encore en lice la semaine dernière, et qui sont parties pour environs 2200 euros (!) Y'a quand même de sacrément bons plans pour les grosses binos, au Japon...
  23. Bonjour ! Je viens juste d'arriver, invité de frais par monsieur ou madame Grelots (sans doute un pseudo) à participer à votre groupuscule d'extrémistes binofans. Ca tombe bien, j'avoue me reconnaître dans ce mouvement séditieux, je partage vos convictions binaires et stéréotypées de l'observation astronomique, dans ce monde glauque de foutus monoculistes. Mon cri de ralliement se joint au vôtre : MORT AUX CYCLOPES !! Euh... sinon, j'ai quand même une information qui pourrait vous intéresser : Figurez-vous que je viens d'acquérir, en grand essuyeur de plâtres que je suis, une paire de jumelles 8x42 spacewalker LOA. Je les attends, elles devraient arriver par la Poste en cours de semaine prochaine. C'est marrant, les bestioles ne sont pas même arrivées que déjà, on m'invite sur les meilleures plates-formes ! On est quand même peu de choses, non, avouez ? Pour celles et ceux qui ne connaissent point la chose, je vous mets quelques liens : https://www.cloudynights.com/topic/518598-loa-3d-binocular/ https://www.cloudynights.com/topic/550107-spacewalker-8x42-binoculars-any-experience-yet/ https://www.3dastronomy.com/shop/ Cherchez aussi sur Youtube, il y a deux-trois videos sur le sujet. Notez que le gus propose aussi des oculaires, destinés aux compléments binos. Bref : séduit par le concept, j'ai cassé ma tirelire. Dès que j'aurai testé la chose, je reviendrai ici pour vous en parler !
  24. C'est clairement pas la priorité. Surtout qu'aux alentours de 20mm de focale, de surcroît en 50.8, y'a de la concurrence ! En fait, je crois que ma première paire d'oculaires sera composée de Nikon NAV 17HW. Je suis un inconditionnel de cette optique... mais purée, il m'en faut 2, ça va faire mal au portefeuille.