Aller au contenu

asp06

Membre
  • Compteur de contenus

    4 851
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

11 Neutre

À propos de asp06

  • Rang
    Membre très actif

Visiteurs récents du profil

75 visualisations du profil
  1. http://www.uni-tuebingen.de/fileadmin/Uni_Tuebingen/Fakultaeten/MathePhysik/Institute/IAAT/AIT/Teleskop/Dokumente/Wolfgang_Busch_Das_ZEISS-B-Objektiv.pdf le monsieur a rénové plusieurs lunettes zeiss apparemment, par contre il parle allemand ...
  2. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    tu es sûr Yapo? sur simbad c'est une étoile anonyme sans informations et dans gaia dr1 c'est un objet de magnitude gaia 10.7 . je peux certainement me tromper, je n'explore que rarement les catalogues.
  3. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    comme on est proche du bruit, c'est utile de mieux le connaître. si on peut faire la même acquisition avec une meilleure profondeur de numérisation ou adapter le gain analogique / la dynamique pour une profondeur donnée, je pense que c'est mieux.
  4. Comparatif lunettes 90/1000 et 102/660

    à peu près n'importe quelle surface réfléchit la lumière sous une incidence rasante, c'est pourquoi il faut introduire des baffles dans les tubes optiques où essayer de poser un revêtement ou appliquer une peinture technique. la diffusion liée à la réalisation des optiques ou à la nature des verres n'a pas le même aspect autour d'une étoile brillante qu'une absence de bafflage (images fantômes de bruno), on doit pouvoir faire la part des choses. sinon la visibilité du passage d'un rayon laser à travers la masse des lentilles est très révélatrice, effectivement.
  5. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    https://ao.jpl.nasa.gov/images/occ2.mpeg à titre d'illustration, en 2001 à palomar ils observaient le passage d'une double derrière titan ...
  6. recherche logiciel sharp 4

    https://translate.google.fr/?hl=fr&tab=TT tu copies http://www.sharpcap.co.uk/ dans le cadre de gauche en ayant pris soin de cocher "anglais" et de cocher "français" dans le cadre de gauche, puis tu cliques sur traduire.
  7. recherche logiciel sharp 4

    http://www.sharpcap.co.uk/
  8. bord rabattu : avis des opticiens

    avant d'envisager des corrections pointues je commencerai par diaphragmer de quelques millimètres le bord rabattu et ensuite d'essayer de repérer si l'astigmatisme supposé au vu du bulletin de contrôle se voit de façon évidente à l'image (pas moyen de faire la mise au point car "c'est net partout" ou aigrettes dédoublées au meilleur foyer, etc.). à mon avis le défaut est probablement invisible en imagerie au foyer et en imagerie planétaire on est de toute façon dans un autre régime où à partir de ces diamètres des défauts d'ensemble de l'ampleur supposée sont peu sensibles.
  9. bord rabattu : avis des opticiens

    le correcteur de champ ne gène pas. pas besoin d'un oculaire de ronchi, tu as déjà un bulletin de contrôle . là je propose de poser un écran (une carte de crédit par exemple ) sur la sortie du porte oculaire mais pas au foyer mais en dehors (i.e. non focalisé) , et de regarder le miroir éclairé par une étoile un peu brillante : le bord de l'écran se silhouette sur le miroir et s'il y a un bord rabattu un peu fort la ligne droite fait un crochet à son endroit. edit : avec un ronchi ça ressemble à ça (si l'image passe) , avec un écran simple, c'est clair d'un coté et sombre de l'autre avec une démarcation à peu près rectiligne sauf près du bord s'il est rabattu.
  10. bord rabattu : avis des opticiens

    pour la turbulence locale il ne suffit pas de s'élever à quelques mètres au dessus du sol mais il faut aussi s'éloigner des surfaces bétonnées et de toutes les sources de chaleur en général. chez les amateurs je n'en ai pas vu souvent qui réussissaient à faire les deux. pour le 500, s'il est déjà opérationnel, une image exposée quelques secondes (pour moyenner l’éclairement) du miroir éclairé par une étoile en intercalant hors foyer un écran (comme un foucault loin en intra ou extra focal, ou comme un ronchi qui n'aurait qu'une seule barre utilisée d'un seul coté ) qui se silhouette sur le miroir devrait également montrer si le bord rabattu est prononcé ou pas et en donner l'étendue assez précisément. ça peut se faire à l'oeil aussi, ce n'est pas forcément plus simple pour évaluer le défaut.
  11. Survol de Jupiter par Juno

    dommage pour la saturation des couleurs mais on y est, oui.
  12. Cassini, le spectacle continue ...

    elle est au bout du rouleau alors ils lui ont fait faire un truc qu'elle n'aurait pas pu faire avant et qu'aucune autre sonde ne refera avant longtemps.
  13. bord rabattu : avis des opticiens

    en gros pour le confort et une finesse apparente plus importante on peut diaphragmer mais pas trop. en imagerie ou visuel ciel profond on peut cacher le petit bord rabattu qui cause de la diffusion autour des étoiles. en imagerie planétaire on prend tout.
  14. bord rabattu : avis des opticiens

    en imagerie planétaire tu fais du lucky imaging , de la sélection d'images en poses courtes et à partir d'un certain nombre de fois le diamètre des cellules turbulentes au moment de l'observation la qualité optique de l'ensemble optique utilisé (pas que le primaire) commence à moins compter que le diamètre du primaire. en visuel si tu cherches à avoir une image stable et relativement fine à un grossissement pas trop élevé tu peux tenter de diaphragmer mais il faut essayer d'éviter plus de 30-35% d'obstruction.
  15. bord rabattu : avis des opticiens

    l'astigmatisme est partiellement compensé lors de la collimation et ce qu'il en reste n'est pas le problème principal à priori. j'en reviens à la question que j'ai posée au début du post précédent : quel est l'usage envisagé pour ce miroir?
×

Information importante

En venant sur ce site, vous acceptez nos Conditions d’utilisation.