xavierc

Membre
  • Compteur de contenus

    1 201
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

13 Neutre

1 abonné

À propos de xavierc

  • Rang
    Membre très actif
  1. Nuit du 22 au 23 août 2017 9 dessins : 7924 à 7932 Dobson 508/1920 Je suis arrivé à 22h après un cycle de sommeil, car récupérer de toutes ces nuits consécutives n'est pas évident. Les premières cibles sont des nébuleuses planétaires du Sagittaire. Observation 7924 : IC4670. 85x, 402x. Faible, elle montre un petit disque assez net à 402x, qui répond fortement au filtre OIII mais pas du tout en HBêta. La turbulence est forte 4 à 5 sur 5 à 402x. A 23h, Jcb est parti avec son fils pour une promenade sortant de l'ordinaire jusqu'à la cime de l'Aup. Je soupçonne qu'il a aussi prévu de faire des photos d'ambiance sur fond étoilé comme Jean-Baptiste 3 nuits avant. Observation 7925 : NGC6537. 85x, 631x, 402x. Elle est invisible en HBêta mais le filtre OIII permet de la repérer faible à 85x. Elle apparaît considérablement faible avec ce dernier filtre. qui n'offre pas plus de détails. Elle semble annulaire à 402x et 631x mais ce n'est pas évident. Observation 7926 : NGC6644. 85x, 631x. A 85x on la reconnaît tant par sa forte réponse en OIII qu'à sa couleur vert émeraude! Cette teinte, elle la perd à 631x. A ce grossissement elle semble un peu ovalisée, de brillance unie. Elle répond très faiblement en HBêta. Je poursuis par le beau amas globulaire du Capricorne qui se bonifie avec le diamètre. Observation 7927 : M30. 276x, 85x. Vu au chercheur 9x50 comme étoile considérablement faible, il est brillant, bleu ciel à 85x. La turbulence toujours forte 5 à 4/5 dégrade son image. Une barre centrale d'étoiles très serrées est remarquable, comme la dissymétrie de ses branches d'étoiles. Il est très riche, très concentré, en un mot superbe! Par une nuit à faible turbulence, il doit arracher! Pas très loin, je visite des galaxies du Capricorne. Observation 7928 : NGC7103 et compagnie. 276x et 85x. NGC7103 est faible à très faible, son centre est remarqué en vision indirecte. Elle forme un trio de galaxies avec NGC7104 faible à centre facile et IC1393 très faible, plus floue qu'une étoile faible. Puis l'amas globulaire Palomar 12 dans cette constellation zodiacale. Observation 7929 : Palomar 12. 201x, 138x, 85x. Très faible, comme une lueur diffuse, il s'efface à 201x, est le mieux vu à 138x. A coup sûr ce n'est pas le plus facile de la liste Palomar (qui est Pal 9 = NGC6717)! Une petite sieste dans l'auto à 3h et ça repart à défaut d'avoir un Mars sous la main! Je continue avec une galaxie assez détaillée du Verseau. Observation 7930 : NGC7184 138x, 85x, 201x, 276x, 402x. Trop sombre à 402x, elle dévoile son centre discret dans un noyau oval. Incolore et faible, elle se distingue par son bord nord plus net. La galaxie finit dans un arbre au sud-ouest. Jcb est revenu à 3h45. Observation 7931 : PGC59457. 276x, 631x, 402x. Sur la liste de Michel Nicole, voici mon premier mirage gravitationnel avec la Croix d'Einstein dans Pégase. C'est le centre de la galaxie sus nommée qui est entouré de 4 images d'un quasar dans l'alignement mais bien plus lointain derrière. A 276x on voit le coeur de la galaxie, mal défini. A 402x et 631x je sépare par moments les images du quasar mais la turbulence est défavorable (4 sur 5). 3 composantes sont vues par intermittences dans une tache floue faible et restent dures à positionner. C'est un objet extrême! A 631x l'image est sombre et difficile à exploiter. Des nuages montent de l'horizon nord. Un échec sur Arp 147 dans la Baleine demandera à vérifier ses coordonnées, car j'aurais dû voir au moins quelque chose. Observation 7932 : NGC1219. 201x.Cette galaxie est un lot de consolation sur la même carte de l'Uranométria que Arp 147. Elle est faible, diffuse, le dessin se termine dans l'aube, la galaxie s'efface peu à peu. La fin des observations est naturellement donnée par le jour de plus en plus présent.
  2. Rencontres Astrociel 2017 de Valdrôme nuit 2

    Bonjour Yann J'ai ressorti le Deep Sky Field Guide, catalogue complément indispensable de l'Uranométria pour te répondre. Magnitude visuelle de 14.8 pour 6" de diamètre. En effet Il faut une nuit transparente et peu de diffusion Objet délicat, idéal pour ciel extrêmiste! J'étais surpris d'y voir tant de détails. Avec le 254 j'avais découvert les catalogues UGC et PGC, avec le 508 c'est le LEDA!
  3. Nuit du 21 au 22 août 2017 10 dessins : 7914 à 7923 Dobson 508/1920 La nuit arrive après avoir suivi pendant le dîner l'éclipse de Soleil aux USA avec mon smartphone qui fournissait aussi la 4G à un PC portable. Nous avons vu au moins 5 totalités! Le ciel est bien dégagé, et fut coronal en journée. Ca se sent, les couleurs crépusculaires sont intenses. Dommage, Fred Géa est parti, le 711 aurait bien causé avec ce ciel, mais nos 3 autres gros télescopes (450, 460 et 508) ne seront pas en reste! Diverses photos souvenir de cette nuit complètent ce CROA. Les amas globulaires d'Ophiucus m'attendent. Observation 7914 : NGC6517. 276x, 85x. Quelques étoiles résolues sont perceptibles. Ses bords diffus contrastent avec son centre nettement plus brillant. Un groupe d'observateurs assez bruyants au sud trouble un peu la quiétude du parking. J'avoue pour ma part davantage goûter l'ambiance nocturne dans un climat silencieux, propice au délassement et aux rêveries. Observation 7915 : NGC6539. 138x, 201x, 85x. Faible, partiellement résolu en étoiles VI1 à 5, il est granuleux ailleurs. A 23h30 je suis fatigué, c'est le moment d'une sieste d'une demi-heure dans la Dacia. Je vise ensuite une nébuleuse planétaire de l'Aigle. Observation 7916 : NGC6778. 85x, 631x. Turbulence forte. Vue à 85x comme double étoile floue, elle est assez faible. Elle répond bien en OIII et reste faible en HBêta. Sa forme de noeud papillon est remarquable à 631x bien qu'incolore. Direction un nuage obscur de l'Aigle. Observation 7917 : B139. Barnard 139. 85x. Evident, très sombre, il n'offre au regard que des limites diffuses. Dernier objet du ciel estival, voici un amas globulaire de l'Aigle, qui se couche dans les arbres à 1h40. Observation 7918 : NGC6749. 201x, 85x. Très faible. Forme atypique pour un amas globulaire, allongée. Très diffus. Demi-tour direction nord et sus aux galaxies du Dragon! Elles disparaissent au fur et à mesure dans les arbres mais cette fois côté nord. Observation 7919 : NGC5907. 201x, 276x, 85x. Assez faible. Bleu ciel à 85x. Bande sombre vue à 201x en vision indirecte surtout, pas facile. 276x permet de repérer des nodosités. A 3h une nouvelle petite sieste permet de rebondir plus loin dans la nuit. Observation 7920 : NGC5905. 85x, 201x. Forte turbulence. Faible. La sensation d'enroulement de la galaxie sera confirmée à postériori sur les photos. Observation 7921 : NGC5908. 85x, 201x. Turbulence moyenne. Située à côté de NGC5905, elle est considérablement faible à faible, effilée. Observation 7922 : NGC5866. 85x, 201x, 402x. Brillante, bleutée ciel. Le coeur est plein de grumeaux en vision indirecte, mais je ne vois pas de traces de sa bande sombre. Peut-être est-elle déjà trop basse, elle se couche en fin de dessin dans des arbres au nord. A 4h50 je m'endors sur le tube. Je marche un peu pour me réveiller. J'achève cette belle nuit avec 2 galaxies de Pégase dans l'aube jusqu'à 5h30. Observation 7923 : Arp 86. 201x, 276x, 138x. Duo composé de NGC7752 très faible contrastée et NGC7753 faible, très diffuse, dont une portion de spire est vue VI3. Ce duo évoque en photo une mini M51 dixit Michel Nicole. C'est plus subtile en visuel.
  4. Rencontres Astrociel 2017 de Valdrôme nuit 2

    Aymeric, je ne te suivrai pas sur ce chemin, il y a des astronomes en herbe par ici!
  5. Rencontres Astrociel 2017 de Valdrôme nuit 2

    Il est rare que l'un vienne avec l'autre en effet. Au Restefond ce fut le cas certaines nuits.
  6. Nuit du 20 au 21 août 2017 12 dessins : 7902 à 7913 Dobson 508/1920 A part en début de nuit, la turbulence est moins forte qu'hier. Je peux grossir utilement jusqu'à 402x. Saturne étant pourrie par la turbulence, je ne la dessine pas. Il faut dire que la barre est placée haute après le dessin au Restefond où division d'Encke et détails dans les bandes sautaient aux yeux! Le Dobson 508 va d'abord explorer les recoins de l'Ecu de Sobieski à la recherche de nébuleuses planétaires. Observation 7902 : PK23-2.1. 85x, 201x, 402x. Ponctuelle à 85x, elle est considérablement faible. Invisible en HBêta, elle réagit bien en OIII, ce qui permet de la repérer. A 402x, la turbulence ne permet pas de distinguer le diamètre de cette nébuleuse planétaire des étoiles empâtées. Observation 7903 : PK24-3.1. 201x, 402x. Faible à très faible, elle montre un disque à 402x. Bien répondante en OIII mais pas du tout en HBêta. Observation 7904 : PK24-5.1. 85x, 402x. Elle répond très fortement en OIII à 85x, où elle montre un disque. Délicatement annulaire, ce détail soupçonné sans filtre est confirmé en OIII. Elle reste faible. En HBêta, elle disparaît. Vers minuit la turbulence est descendue à 3 sur 5. Pourvu que ça dure! Je termine ma visite à l'Ecu de Sobieski par un amas ouvert. Observation 7905 : NGC6649. 138x. Cet amas assez fourni est esthétique. J'ai dû précipiter la fin du dessin car il finit dans les arbres. Je suis un peu peiné de le quitter si tôt. Je bascule le télescope du ciel d'été au ciel d'automne, direction une nébuleuse diffuse de Céphée. Observation 7906 : VdB143. 138x. Faible, c'est un voile évident en comparant aux étoiles alentours qui n'ont pas de halos de diffusion auour d'elles. Après une demi-heure de sieste dans l'auto, j'observe pour la première fois un objet très connu des astrophotographes, nuage obscur dans la nébuleuse de mu Cephée. Observation 7907 : VdB142. 85x. Nébuleuse de la Trompe d'Elephant. Elle est difficile à détacher de sa nébuleuse diffuse. Les filtres OIII et HBêta sont peu efficaces pour augmenter son contraste par rapport à la nébuleuse IC1396 . Subtile, elle dévoile plusieurs zones assez sombres mal délimitées. Je retrouverai à postériori certaines sur des photos, dont la plus recourbée. Je fais un écart vers le ciel d'hiver pour attraper la comète C/2015 ER61 près des Pléiades dans le Taureau. Observation 7908 : Panstarrs. 138x. A la position prévue, elle reste très faible, diffuse. Jusqu'à l'aube, je pointe alors des galaxies dans Andromède. Observation 7909 : Arp 145. 276x, 402x. Objet de la liste de Michel Nicole, ce couple de galaxies en interaction est composé d'UGC1840 très faible et de PGC9060 vue VI2-5. Ce couple est difficile, il est nécessaire de sortir du champ une brillante étoile. L'image est trop sombre à 402x. La Voie Lactée est texturée cette nuit, de nombreuses nébuleuses obscures ressortent. Ce n'est pas encore le Restefond mais ça s'en rapproche. Je continue d'observer les objets non explorés au 508 dans l'amas de galaxies Abell 347 d'Andromède. Ils se comptent par dizaines à ce diamètre. Observation 7910 : NGC910 et autres. 276x. NGC910 considérablement faible jouxte NGC912 faible à très faible, NGC913 et LEDA2186599 très faible à VI1. La turbulence demeure moyenne. Observation 7911 : UGC1858. 276x. Très faible à VI1, elle est très diffuse. Observation 7912 : PGC9196. 276x. Condensée, elle est petite, très faible. Observation 7913 : UGC1866 et PGC9203. 276x. UGC1866 est VI1 très diffuse, PGC9203 est faible et petite. L'aube s'annonce à 5h30 aux 3 vaillants qui sont encore dans le virage du parking.
  7. Bonjour Après 4 ans sans ciel austral, je remets le couvert suite à une suggestion de Jcb/Jcb77! Nous visons cette fois-ci de partir 3 semaines pour le Chili, toujours chez Nadine et Raymond de l'Hacienda des Etoiles. Taille du groupe visée : 8 personnes. Il reste 4 places. Une semaine de tourisme du 24/10/2018 au 31/10/2018 pour visiter les plus intéressants sites touristiques de cette partie du Chili : ------------------------------------------ Réserve de Humbolt avec sortie en mer pour voir la faune marine La Serena Coquimbo Parque Tres Cruces Laguna Verde Vallée d'Elqui Paso de Agua Negra Visite de l'observatoire de l'ESO La Silla à confirmer sinon un autre gros observatoire professionnel. Possibilité d'observer à proximité d'un des gros observatoires (vers la fin de semaine pour que la Lune gêne moins) Parcours qui peut être étoffé un peu en restant dans la même zone géographique du Chili. Coût de cette partie = 400€ environ avec la liste indiquée. Puis 2 semaines d'astronomie à l'Hacienda, centrées sur la nouvelle Lune du 7/11 : du 31/10/2018 au 14/11/2018 Coût de cette partie = 990€ (qui comprend gîte/couvert/locations instruments hormis 530) Je rappelle l'adresse de leur site web : https://www.haciendadesetoiles.fr/ Matériel à disposition : https://www.haciendadesetoiles.fr/astronomie Jean-Christophe B. et moi aurons nos propres instruments de voyage. La location des instruments est comprise dans les 990€, sauf pour le 530 qui n'appartient pas à Raymond. Pour ce dernier il faut compter 50€ par nuit ce qui fait un budget de 700€ pour 14 nuits Il faudrait qu'on soit au moins 4 pour le louer afin de faire baisser le budget par personne à 175€. La règle d'utilisation serait ensuite : on répartit le nombre de nuits selon le nombre payé par chacun. Ces nuits-là la personne a qui le télescope est attribué pointe ce qu'elle veut, reste sur un objet le temps qu'elle veut, mais les autres peuvent venir regarder l'objet en question, et à chaque nouveau pointage on fait voir aux autres. D'expérience ça s'est toujours bien passé, chacun papillonnant sur les divers instruments pour varier les cibles. Budget à prévoir : ------------------------------------------ Billet d'avion vol direct aller-retour Paris/Santiago du Chili : 1100€ (avec un bagage soute jusqu'à 23kgs + un bagage cabine). Taxi entre aéroport et gare routière de Santiago + car Santiago à Ovalle : 60€ Il faudra retirer un peu d'argent à l'aéroport (moins de 100€) pour payer ce taxi et le car (et en-cas pour les 5 heures de car). Le reliquat pourra servir à l'achat de souvenirs ou de boissons lors des repas hors Hacienda. Frais de transit Ovalle-Hacienda : ce n'est plus marqué sur le site web, de mémoire compter 30€ par personne. Partie touristique 400€ 2 semaines à l'Hacienda : 990€ Soit environ 2600€ auxquels il faut rajouter la location du 530 pour celles et ceux intéressés (700€ divisé par le nombre de personnes). En terme de calendrier, seul le billet d'avion devra être acheté bientôt dès que la date de retour sera proposée à la vente (10 mois avant donc vers le 14 janvier 2018). Le reste sera à régler chez Raymond, normalement par chèque ou espèces françaises ou chiliennes. Pour simplifier la logistique, je prendrai en priorité en compte l'inscription des gens qui viennent les 3 semaines, une version sans partie touristique demeurant possible mais transit depuis l'avion jusqu'à Ovalle en autonomie. Merci aussi de m'indiquer si vous voulez louer le 530 et quel autre instrument vous voulez manipuler. A noter qu'il y a maintenant le Wifi à l'Hacienda des Etoiles et qu'il est prévu d'installer le 220V dans nos chambres d'ici à notre séjour. Si vous êtes intéressé(e), vous pouvez me contacter par message privé ou à l'adresse xcamer arobase sfr point fr
  8. Rencontres Astrociel 2017 de Valdrôme nuit 1

    Merci à tous Il est en effet important de faire vivre la Station car la menace d'une fermeture plane toujours car pas assez rentable. Le ciel et la logistique mise en place pour ces Rencontres le méritent vraiment.
  9. Nuit du 19 au 20 août 2017 11 dessins : 7891 à 7901 Dobson 508/1920 La première nuit étant couverte, ça m'a permis de récupérer de l'installation et du voyage relativement court (3h de route pour 160kms de virages) depuis le Col de Restefond. Je commence par faire quelques photos souvenir. Je suis dans le virage du fond du parking, dans le coin des gros Dobsons, tous de constructeurs différents : Le 450 Sonotube Celestron de Jean-Baptiste de mon club de Thorigny, le 460 Obsession de Jean-Christophe Jcb , mon Dobson Factory 508 ,et le Stellarzac 711 de Frédéric Géa. Le premier objet du séjour est un Messier, M14, amas globulaire d'Ophiucus. Observation 7891 : M14. 201x, 85x. Assez faible, bleu ciel. Il fourmille d'étoiles faibles à perceptibles notamment dans la zone centrale en vision indirecte. La turbulence pourrie de 5 sur 5 diminue peu à peu à 4 puis 3. La forte turbulence cette nuit fera plier à minuit ou 2 heures beaucoup de monde. Ca ne doit pas être bon pour la FWHM des photographes! Comme j'aime bien les amas globulaires, je pars en pointer un de l'Ecu de Sobieski. Observation 7892 : NGC6712. 85x, 201x. Il est vu au chercheur 9x50 comme une étoile floue et faible. Tiens, j'ai oublié de noter l'aspect de M14 au chercheur! Il est plutôt faible et bleuté comme M14. Bien résolu, la différence de densité entre les paquets d'étoiles dessine comme une "bande sombre" dedans. La turbulence fluctue entre 5 et 3. Je constate beaucoup d'agitation à côté au T711, les gens font comme d'habitude la queue au pied du plus gros télescope, délaissant les moins gros. Sortons des globuleux et varions les cibles avec une nébuleuse planétaire de l'Ecu. Observation 7893 : IC1295. 85x, 201x, 138x. Vue à 85x sans filtre, elle répond très bien en OIII et très mal en HBêta. Difficile à délimiter sans filtre OIII, elle montre un anneau tronqué par une échancrure en OIII. Elle reste faible et diffuse sans filtre. Des employés de la station sont venus observer sur le T450 qu'anime Jean-Baptiste après une petite balade en début de nuit pour des photos d'ambiance. Mais l'un d'eux est agité car bourré et a manqué de tomber sur le télescope au tube en carton. Il viendra d'ailleurs s'excuser le lendemain. A 1h je suis le seul encore levé par ici. J'enchaîne sur des nébuleuses planétaires de l'Aigle. Observation 7894 : NGC6772. 85x, 201x. Faible à 85x. Très réactive à l'OIII, invisible en HBêta. La forte turbulence la lisse. Observation 7895 : NGC6790. 85x, 201x. Elle se montre ponctuelle plutôt brillante à 85x et le contraste apporté par le filtre OIII est impressionnant, la faisant blinker. Elle montre un léger diamètre à 201x. La turbulence bien présente me dissuade de tenter un grossissement plus fort. Elle est faible en HBêta et colorée verdâtre clair. Elle chute dans les arbres du sud-ouest à la fin. Après un échec sur une large nébuleuse planétaire faible du Petit Renard, je me rattrape sur une galaxie à proximité. Observation 7896 : NGC7052. 85x, 201x. Assez faible à considérablement faible, elle est allongée, condensée, à centre marqué. Je l'ai vue dès 85x. Le vent glacé par moments tendrait à nous faire oublier qu'on est en plein été. Je m'octroie un peu de repos dans la voiture. Puis je continue d'explorer l'amas de galaxies Abell 194 de la Baleine, l'un des fils rouges de cet été. Observation 7897 : NGC564. 201x. Elle se révèle considérablement faible, très diffuse, au coeur plus brillante. Observation 7898 : IC120. 201x. Faible. La turbulence pourrie la lamine. On n'est plus que 2 levés par ici à 4h suite au retour d'un astrophotographe. Observation 7899 : NGC530 et compagnie. 201x. NGC530 considérablement faible domine le champ, accompagnée de IC1696 faible, NGC519 faible à très faible, et LEDA73948 vue VI3. Observation 7900 : NGC548. 201x. NGC 548 faible est en duo avec LEDA73958 vue la moitié du temps en vision indirecte (VI3). A 5h je suis fatigué. Vénus étincelle dans les Gémeaux. Observation 7901 : le quatuor de NGC538. 201x. Je vois dans le champ de la faible galaxie NGC538 trois autres univers-îles : UGC984, UGC996 et UGC1003 très faibles. 2 satellites brillants ont traversé le champ. A 5h30 l'aube est là. La forte turbulence a limité le grossissement max utilisable à 201x.
  10. Premier Restefond 2017 nuit 5

    Oui c'est vrai qu'il faut tout remballer puis réinstaller! Dans ce sens-là, c'est plus facile : on retrouve des commodités, et plus à se soucier des repas vu que j'ai pris la pension complète à Valdrôme.
  11. Premier Restefond 2017 nuit 5

    Si je ne me trompe pas, vu comme c'est élastique, ça doit être en lycra.
  12. Quelle distance avec un télescope de 254

    Avec ces diamètres on atteint la magnitude 15, on devrait avoir quelques quasars plus lointains mais je n'ai pas les chiffres en tête. Le mieux est de chercher la magnitude des quasars puis de regarder sur internet quelle est leur distance. Pour info le quasar le plus brillant, 3C273, est de magnitude 12.9 et se situe à 2,44 milliard d'al
  13. Nébuleuse Helix

    Connaissant ton site, je me dis qu'il n'y a pas de miracles! Il faut un ciel noir loin des lumières en plus du HBêta. B33 a été vue au T254 en ciel péri-urbain de Seine et Marne (Mv oeil nu 6.2)avec le filtre HBêta, invisible sans. Et comme le dit Fabrice la fourchette de grossissements pour la voir est étroite : OK à 75x, elle disparaît à 109x. Puis au 508 plus facilement même filtre et même site mais pas tellement plus détaillée. NGC7293 Helix déjà bien vue au T254 même sans filtre OIII en Seine et marne et à la montagne, et exceptionnelle au T508 à la montagne avec des jets centripètes et de la texture.
  14. Quelle distance avec un télescope de 254

    On peut voir au moins 2-3 quasars de magnitude 14 jusqu'à 2-3 milliards d'années lumière. Il va falloir leur expliquer d'abord ce qu'est une année lumière. Une image qui parle bien, c'est qu'à la vitesse de la lumière, en une seconde on fait 7,5 fois le tour de la Terre!
  15. nuit du 17 au 18 août 2017 12 dessins : 7878 à 7889 Dobson 508/1920 Fred Burgeot est parti sur le site des carrières pour des questions de logistique car remballant son télescope chaque matin sur le site du fort. Il nous racontera le lendemain que ce n'était pas le bon choix pour cette nuit, car des touristes dormant sur place, notamment des gamins, ont joué de la lampe blanche. Même ici dans ce coin reculé... Bon au moins il avait de la place et le télescope à côté de la voiture contrairement au fort. Commençons la nuit par un amas globulaire d'Ophiucus. Observation 7878 : NGC6366. 138x, 201x. Marrant, on dirait presque un amas ouvert! Il est très résolu, sur fond résiduel à 138x. Ses étoiles sont faibles à perceptibles. Je constate bien vite un souci de stabilité de l'escabeau sur ce terrain irrégulier. Il faut dire que j'avais décalé le télescope d'un bon mètre vers l'ouest pour dégager un peu la vue sur les constellations basses, le van de Jcb n'étant pas très loin devant le sud. La suggestion lumineuse de Lucas le fils de Jcb résoud le problème : mettre quelque chose dessous pour le caler. Le siège escamotable en bois est donc dévié de sa fonction primaire. En le mettant en dessous, le contact se faisant sur 2 barres vissées aux pieds de l'escabeau, ce dernier ne gigote plus. Ce siège est initialement prévu pour s'encastrer entre les marches de l'escabeau pour permettre d'observer assis jusqu'à 50° de hauteur. Jcb et Gégé animent pour 2 visiteurs. Je pointe 2 amas globulaires bas du Scorpion vers M7. Observation 7879 : NGC6441. 85x, 276x. Il pâtit de la forte turbulence car bas. Joliment accompagné de l'ocre G Scorpi, il est assez brillant et bleu ciel. Résolvable, il montre quelques étoiles en vision indirecte mais la turbulence forte nuit à sa résolution. Il va se coucher à 23h30 dans la montagne. Le second est diaphragmé par le télescope de 460 de Jcb car très bas! Observation 7880 : NGC6453. C'est l'amas globulaire en périphérie de M7 l'amas de Ptolémée. Faible à très faible, il est en partie résolu contrairement au Strock 254. Il se couche à la fin du dessin. Diffus, son centre flou est plus brillant. La nuit se poursuit avec des amas globulaires du Sagittaire à peine plus hauts. De ce fait, la fenêtre de temps pour les dessiner est courte, un quart d'heure tout au plus par objet! Observation 7881 : NGC6624. 201x, 276x. Bleu ciel, il est assez brillant à considérablement brillant. Il se révèle très riche et très résolu, hormis des lignes d'étoiles non résolues, et globalement d'un aspect dissymétrique. Observation 7882 : Ter8. Terzan 8, à ne pas confondre avec Tarzan! 201x, 276x. Très faible, il est difficile à repérer, centré sur une étoile double. 201x est le grossissement optimal. J'observe une galaxie naine du Sagittaire, qui a la côte : Fred Burgeot et JCB l'ont observée aussi pendant ce séjour. Observation 7883 : NGC6822. 138x, 85x. Elle est vue très faible dès 85x. 2 régions HII ressortent très bien en OIII à 138x, c'est amusant. Elles sont invisibles en HBêta. A 201x des régions HII supplémentaires et des condensations plus subtiles valident que cet objet est très intéressant. Pour comparaison, les 2 régions HII les plus brillantes ont aussi été vues au Strock 254 sous un très bon ciel. Une nébuleuse planétaire du Sagittaire se niche à proximité, donc j'enchaîne comme souvent après la visite à NGC6822 sur elle. Observation 7884 : NGC6818. 631x, 85x, 201x, 402x. Brillante, elle se colore de vert pomme. A 631x, l'anneau n'est pas complet, mais c'est le cas à 402x. Les limites de cet anneau sont floues, et j'y vois diverses nodosités. Elle est basse. Elle ressort très bien en OIII mais il ne montre pas plus de détails, et elle reste très faible en HBêta. Jcb remballe à 3h30. Il faut dire qu'on part demain pour Valdrôme, à 3 heures de route. L'humidité se manifeste sur les affaires, épargnant pour l'instant les optiques. J'observe d'autres galaxies du Sagittaire, un duo dans le même champ à 85x. Observation 7885 : NGC6835. 201x, 85x. Vue dès 85x, sa forme effilée saute aux yeux. Elle est faible à très faible et basse. Observation 7886 : NGC6836. 201x, 85x. Elle est vue à 85x comme NGC6835. Contrairement à cette dernière, elle est très diffuse, mal définie, très faible à VI1. A 4h je suis le seul des 4 présents au fort encore debout. La Lune s'est levée mais reste cachée derrière le fort. Elle illumine les montagnes à l'ouest. Voici la suite de l'amas de galaxies de la Baleine Abell 194. Observation 7887 : NGC557. 276x. La galaxie est considérablement faible et diffuse et accompagnée de LEDA73965 vue VI3 (50% du temps en vision décalée). Observation 7888 : IC119. 276x. Très faible, à centre plus brillant, l'étoile brillante la plus proche gêne son observation. Observation 7889 : NGC558 et 560. 276x. NGC558 est très faible, NGC560 se partageant entre sa zone centrale faible et le pourtour allongé VI1. A 5h les affaires sont trempées. Je remballe un peu avant l'aube la partie haute du télescope et le miroir primaire, car moins risqué que de jour pour ce dernier et pour gagner du temps, afin de partir pour Valdrôme vers 13h. Au revoir le Restefond, bonjour Valdrôme!