jeanlg

Membre
  • Compteur de contenus

    1 072
  • Inscription

  • Dernière visite

    jamais

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de jeanlg

  • Rang
    Membre très actif
  1. Astronomie magazine N° 103, vous l'avez?

    Superbe texte qui démontre que la poésie fait partie intégrante de notre passion...Merci Tommy59,jeanlg
  2. Douane americaine et miroir 250mm en cabine ?

    Attention ! Ne rien dire et penser que le miroir va passer au rayon X facilement est une erreur. De plus se voir refouler après l'enregistrement, c'est le risque de se voir proposer les deux choix suivants par la police : a- vous restez avec votre miroir b- vous embarquez seul et le miroir reste ici !Donc il faut dans tous les cas en parler avec la compagnie avant son enregistrement pour prévoir l’emballage en cas de refus. Il faut savoir que du verre = cassable = éclat à bord tranchant !Pour les biberons : il existe des explosifs liquide qui peuvent avoir la consistance du lait, du savon liquide, du vin et même de l’eau !jeanlg
  3. Salut,Ayant un obsession 15" classique, il est vrai que le seul 'petit' défaut c'est la sangle du primaire. Oui il faut faire une deuxième collimation dans la nuit. Cela n'est pas un souci (moins de 2 minutes). Autrement le primaire est un nova Lambda 6 sur l'onde d'origine. Après re-taillage du primaire Lambda > 12.La cage du secondaire est rangée dans une caisse de transport pour instrument de musique d'une grosse caisse de batterie. Les tubes dans un sac de pêche... Et si tu as la patience dès réception, tu ponces et tu passes deux couches de vernis type volet de chalet sur la partie bois. Tu es assuré d'avoir un scope trés "bio" couleur chêne du plus bel effet ! jeanlg
  4. Durée de vie d'une aluminure ?

    Après renseignement mon miroir a eu une aluminure protégée standard, composée d'une couche d'aluminium et d'une couche de silice protectrice.Cette réflexion sur le principe d’un "rinçage" régulier du primaire (sans frottement juste à l'eau distillé) et non d’un nettoyage (avec liquide vaisselle etc...), pour éviter tout dépôt matériel souillé par des agents corrosifs (eau de rosée par exemple..) semble un compromis. Reste à définir le terme régulier.Je vais contacter, par mail les principaux constructeurs de miroir astro (USA, Chine, Europe) et leur demander quel est leurs recommandations pour préserver l’aluminures et qu’est-ce que protège exactement leur traitement spécial « protection » versus une non protection ?Je reviendrai sur ce thème dès que j’aurai des réponses.jeanlg
  5. Durée de vie d'une aluminure ?

    Stanislas à écrit"Séchez toute rosée sur la surface par ailleurs ds tous les cas et rapidemment."C'est une piste car la rosée, dont les propriétés sont proches de l'eau oxygénée, n'est pas neutre. Mais un miroir avec aluminure protégée n’est-elle pas censée être protéger ?D’ailleurs cette protection c’est quoi exactement ? Sur ma facture c’est indiqué aluminure protégée mais rien d’autre…jeanlg
  6. Durée de vie d'une aluminure ?

    Ce sont de précieux témoignages qui indiquent déjà une tendance : Certain miroir d’origine tiennent le coup au moins 10 ans, ceux qui ont eu une aluminure «en deuxième main » ont une tendance aux vieillissements avant ce terme. Mais ce n’est pas représentatif de l’ensemble des instruments ouverts. Pour cela il faudrait juste vérifier que a- le miroir secondaire résiste autant que le miroir primaire d’origine b- le miroir secondaire résiste mieux que le primaire avec une aluminure « en deuxième main » ?Dans mon cas cela donne Secondaire d'origine 2001 : 2008 OK Primaire aluminure "seconde main" en 2003 : 2008 piqué de noir.(Lavé pour la première fois le 9 mai 2008 !)jeanlg
  7. Durée de vie d'une aluminure ?

    J'évoque les miroirs de tous les télescopes Newton et autres qui ne sont pas fermés par une lame. Le mien est un Dobson monture serrurier. Il semble étrange que l'on évoque la qualité chimique de l'air pour justifier la courte durée de vie des aluminures. C'est pourtant pas les pluies acides en France !De plus si une aluminure est protégée, cette protection est censé séparer l'aluminure de l'air, non ?Il faut que les astrosurfeurs témoignent et seul l'expérience de terrain permettra de savoir exactement si un tube ouvert ne cache pas des frais comme par exemple une aluminure tous les X années, versus un tube fermé...Continuer de témoigner !jeanlg
  8. Le sujet a été abordé mais si on fait la moyenne des "cela dépend de ..." Les avis donne : une aluminure non protégé c'est un an à deux ans et jusqu'à 5 ans si protégé (en mer comme en ville)Donc pour avoir une idée plus précise, je pose la question à tous les astro Amateurs qui chérissent leur miroir :Avez-vous constaté des points noirs sur votre aluminure? Des tâches, bref toutes les manifestations de dégradation de l'aluminure en indiquant le délai entre achat et constatation.Par avance merci.jeanlg
  9. Un boomerang dans l'espace...

    Mdr.... jeanlg
  10. Il est vrai que le ciel, ce soir là, à Provin (50KM à l'Est de Paris) n'était pas le top. Concernant le tube, il est ouvert à 4,6 exactement et le miroir offre un écart mesuré sur l'onde de 42,2 nanomètre soit lambda sur 13,0. Le miroir d'origine NOVA a été retaillé par Jean Marc Leclerc (Astrotelescope). Mon propos s'adresse effectivement pour les instruments de 380mm. Mais je vais refaire le test samedi soir si le ciel le permet. Peut-être que la qualité du ciel de ma région (pourtant en zone verte sur carte ANPCN) rend difficile la détection de la différence entre les deux oculaires. Par exemple à x 300 sur M 51 image dégradée alors qu'à x 150 ou x 200 image la vision offre le max de détail et de contraste !jeanlg
  11. Laurent, Sur les bords c'était juste avec l'étoile Véga pas avec saturne !Mais j'insiste, ce test de terrain donne un avis de terrain. Le prix, le poids etc, ne servent pas le test : seul l'optique compte... Et j’ajouterai qu’il ne sera pas étonnant que ce 13 mm devienne « Le standard » pour le planétaire sur les gros diamètre non motorisé et sur les instrument dont le F/D soit égal ou sup à 10.jeanlg
  12. C'est bien pour cela que je parle de terrain. Concernant la correction de champ sur l'Obsession 15'' F/D 4,5 pas de nécessité de corriger quoi que ce soit : les champs sont nets que ce soit au Nagler 31, 12 et 5 avec ou sans doubleur x2.L'Ethos est une remarquable optique qui signe une évolution mais celle-ci sera limité sur quelques oculaires.jeanlg[Ce message a été modifié par jeanlg (Édité le 08-05-2008).]
  13. Mise a part quelques post sur le sujet (en 2007) voici un petit test comparatif avec le nouvel oculaire de 100° de champs : Ethos 13 mm.Test réalisé sur Dobson 15'' F/D : 4,5 et oculaire comparatif Nagler 12 mm 82° de champ Type 2. La différence de champs correspond +/- au cercle du viseur Telrad grand modèle Champs 82 ° = champs correspondant presque au deuxième cercle du centre Champs 100° = pile poil le deuxième cercle concentrique du viseur. Date : le 7 mai à Provin 23 h à 3 heures du matin. Seing : moyen Turbulence : modéré à forte en deuxième partie de nuit Test Sur objet M 51 Ethos 13mm : trois étoiles dans le champ, M 51 défini en deux bulbes dont le centre des deux galaxies sont très brillants. La forme caractéristique de M51 est bien visible, seul la galaxie principale offre quelques détails supplémentaires sur sa forme, l’autre bulbe est une tâche brillant sans détails. Nagler 12 Type 2 : même remarque sauf deux étoiles visibles dans le champSur M13 Ethos 13 : ensemble bien définie jusqu’au cœur, le champ de 100° n’est pas suffisant pour isolé M13 avec d’autre étoile (ce qui est normal). Nagler Type 2 : mêmes observations mais un champs un poil plus réduit mais non décisif sur ce genre d’objet.Saturne Pour obtenir une qualité visuelle d’observation étalon, nous avons décidé d’utiliser un tête Bino Badeer Planétarium + deux ploss 21 mm + Barlow spécifique Badeer. Saturne, ce soir là, n’offre que très ponctuellement des détails de son atmosphère (stabilité de l’ordre du 1/10 de seconde) ombre de saturne visibles sur les anneaux mais pas de détail sur ces derniers, satellites visibles sans être les diamants habituels!Ethos 13 : Image moins contrastée qu’avec la Bino mais globalement les mêmes détails. En planétaire, le champ de 100° offre un confort d’utilisation indéniable (saturne ne sort pas du champs trop rapidement. Nagler 12 : mêmes observations qu’avec l’Ethos 13 mais le champ réduit est plus pénalisant.L’Ethos écrase le Nagler 12 si oculaire avec doubleur x 2 Avec l’un on a le temps de dire « Waouh c’est beau regarde dedans, et là votre copain s’écrit Waouh c’est beau, c’est magique, on voit bien la rotondité, tient regarde mais fait vite elle va sortir du champ ! Avec l’autre on dit « Waouh c’est beau regarde dedans, attends ! Je te recentre saturne en bord droit pour que tu ne la loupes pas… Et l’autre, « Non je ne vois rien ! Elle est déjà sortie du champ je recentre, C’est vrai que c’est magiq... Je recentre…Sur étoile Véga de la Lyre (presque au Zénith) La planéité du champ de l’Ethos 13 est remarquable, Véga reste contrasté et ponctuel sur les bords.Notre conclusion (de terrain) Qualité optique : Ethos 13 et Nagler 12 Type 2 identiques l'Ethos, semble avant tout, est construit pour le planétaire car nécessite de fort grossissement pour des Dobson et autres non motorisé. Pour le ciel profond sa qualité devient un défaut dans la mesure où son champ, un poil plus large, est un handicap pour éliminer, éventuellement, une étoile brillante prés de l’objet…Merci à Orion30 (le veinard propriétaire de l'Ethos) d'avoir participé aux tests et du soutient technique de pierreJL.jeanlg
  14. M13

    C'est ce que l'on voit avec mon dobson 15" avec un Nagler 31. Que c'est bon de voir (re-voir) cet amas...Belle photo.Jeanlg
  15. Le zodiaque en Avril

    Bien tenté PierreJL, bien tenté... jeanlg