biver

Membre
  • Compteur de contenus

    2 619
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Tout ce qui a été posté par biver

  1. Avec 4 autres du club M78 on est allé faire un petit tour au pays des aurores boréales, la semaine dernière (cf post de Mister Serge dans la rubrique observation visuelle). Et dès que le ciel était dégagé, il était verdi par une aurore, avec plus de la moitié du ciel embrasé les deux premier soirs et le dernier... Pour commencer, 2 photos à l'A7s: le 2e soir (le 14 oct.) et le dernier soir: (pour tester l'insertion d'images dans la galerie)... Et plein d'autres à venir, avec des animations, dont celle-là du premier soir en accélér à peine 2x ! (poses de 1/4s): www.lesia.obspm.fr/perso/nicolas-biver/AURORAE/00009_13oct2017_22h37.avi (60 Mo pour ~2min) Nicolas
  2. aurore21oct2017-22h33m47-24mmf4-5sb.jpg

    Aurore boréale sur la mer près de Sandgerdi (pointe Ouest/Sud-Ouest de l'Islande, à 8km de Keflavik) le 21 octobre 2017 à 22h33 UT: Sony A7s + 24mm F/4 5sec de pose à 16000 ISO N.Biver / M78 en islande
  3. aurore14oct2017-20h13m20-39mmf4-6sb.jpg

    Aurore boréale sur des glaciers du Vatnajokull, pris à 8km NO de Hofn, Islande. Le 14 octobre 2017 à 20h13 (UT), A7s+39mm F/D 4, 6s de pose à 20000 ISO N. Biver / voyage M78
  4. Aurores en Islande

    Faur avoir le courage de dessiner des aurores quand on est dessous et que ça flashe de partout J'hésitais avant-hier, mais comme il fallait se lever après à 5h du mat pour prendre l'avion, on va en laisser un peu pour un prochain voyage... Après, pour le dessin, il faudrait préparer les fond de ciel à l'avance (que les étoiles brillantes car au max de l'aurore la plus faible des 7 étoiles de la grande ourse n'était quasiment plus visible en raison de la brillance de fond d'aurore verte! Mais plus c'est brillant, plus ça va vite. J'ai enregistré quelques Go d'images et films avec l'A7s et time-lapses courts, comme celui-ci (une pose de 1sec toutes les ~2sec, accéléré 8x ici: la séquence dure 46 sec... moins que le temps de faire un dessin (et moins qu'une éclipse totale! ) alors imaginez faire un dessin fidèle? A quelle heure:minutes:secondes.... http://www.lesia.obspm.fr/perso/nicolas-biver/AURORAE/DSC09911_9939animd2.avi
  5. Vous voyez Chariklo ? Pareil mais X 10

    Je pense que c'est fait d'un commun accord, JL Ortiz, P. Satos-Sanz, et l'équipe LuckyStar de Bruno Sicardy (voir son talk au DPS dans la session d'avant où déjà l'anneau d'Haumea pourrait être évoqué) doivent travailler ensemble, et si Nature n'avait pas sorti l'article avant il y aurait eu embargo... enfin le mieux, puisque la session TNO est le vendredi, aurait été d'avoir une publi dans une semaine , j'imagine... Et puis dans les revues Nature ou Science c'est difficle de tout présenter (en 10min au DPS aussi )... donc Pablo aura certainement de quoi parler... Sinon étonnant cet anneau autout d'un objet triaxal - est-il elliptique?... faut que j'aille lire l'article! Nicolas
  6. Valère, Justement, tu t'y connais un peu dans ces différents modes: AVCHD, AVCHD 17M AVCHD 24M, XAVC-S..., 25 ou 50 img/s (?) Saurais-tu me dire quel mode préférer pour des aurores boréales à 1/4s par image et à l'opposé pour du planétaire derrière le télescope? A quoi correspondent ces différents modes exactement? Quelles résolutions? Et en 1/4s à 25 images par secondes y a-t-il des interpolations d'images,...? Merci, Nicolas
  7. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    De mon côté j'ai d'une part essayé de normaliser le flux sur la moyenne des 2 étoiles de magnitude 12 (javais un léger décrochement en milieu d'obs - un peu plus de brouillard?): Et j'ai aussi fait des moyennes temporelles (pas glissante, juste réduction du nombre de points ), avec une réduction de 2 cela donne ça: Avec 2 séries de mesures plus tardives... Mais comme j'ai très sous échantilloné en temps (1/8e de pose toutes les ~0.85sec), je vais pas arriver à beaucoup gagner en S/B sans perdre en échantillonage. Nicolas
  8. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    J'ai déjeuné avec Bruno S. aujourd'hui... il reçoit évidemment plein de messages pour l'occultation (50/j), donc n'a pas toujours le temps de répondre à tous... mais patience...! Sinon Romain (Roch) n'hésite pas aussi à lui (r-)envoyer un mail, ici à Meudon ils sont vraiment impressionés par tes résultats avec un T150! Nicolas
  9. Comme expliqué sur l'autre forum, j'ai fait ma version de l'observation de l'occultation stellaire par Triton, à savoir avec le Dobson de 407mm itinérant (mode brouette à roulette pour ceux le connaissant de Valdrôme ) et en utilisant la sensibilité de l'A7s + le champ d'un plein format 24x36 pour imager pendant que l'objet défile dans le champ! J'ai tout de même fait une série d'essai la veille au pied de l'immeuble à Versailles (26 poses de 1/8e de secondes vers 40000 ISO): Neptune avec triton 15" au Sud-Ouest et l'étoile ~1.5' à droite Et jeudi soir, après les belles averses de l'après-midi le ciel s'est bien redégagé, mais il était plus humide. J'ai d'abord refait une série au pied de l'immeuble vers 22h où triton et l'étoile sont encore bien séparés puis j'ai démonté le télescope est mis dans la voiture pour partir à minuit observer l'occultation à 25km de là, car l'horizon Sud-Ouest est bouché chez-moi... Mais à la campagne les nappes de brouillard sont fréquentes, mais là ou je me pose entre 2 champs labourés, je suis un peu en hauteur et émerge des nappes basses qui laisseront le ciel bien libre après 1h30 (mais la route du retour complètement dans le brouillard). J'aurais pu aussi faire tout en mode vidéo (testé la veille cf forum astro pratique), mais plus compliqué à exploiter et j'ai préférer rester au T407 + Powermate 2x en mode photo à 0.5" / pixel mais avec un champ qui m'a permis de laisser défiler quasiment 40s entre chaque repointage. Pour les images (crop des 400*400 pixels centraux sur des images de 12Mpix), voilà une animation des 4min autour du phénomène (16Mo - mais si vous voulez re-extraire les images pour la photométrie!): http://www.lesia.obspm.fr/perso/nicolas-biver/IMAGES/neptune05oct17-23h47anim218.gif Et la courbe de lumière avec les étoiles de référence proches (magnitudes données dans l'astrosurf mag.): (286 images de 23h45m46 à 23h51m06 UTC) C'est bruité... mais difficile de poser plus de 1/8e s car le ciel tourne! Et j'ai fait (que - hérétique que je suis!) du jpg haute qualité, mais ce qui permettait plus facilement d'enchainer plus de 40 poses en continu (mode rafale) à 1.2 images/sec. La somme des 218 images pendant l'occultation (fond ciel bleu dû à la lune): Nicolas
  10. Expédition Tritonienne au 150/750

    Finallement tu as sorti un résultat superbe! Pas besoin de mon T407... et avec la pleine lune pas sûr qu'un ciel de Paris soit pire qu'ailleurs. J'ai mesuré 18.1 au SQM à 25km de Paris (19.9 sans lune en général) - c'est pas loin du ciel sans lune à Meudon... Et Paris avec un temps brouillardeux est plus sec que la campagne (j'ai eu plein de nappes de brouillard à proximité), donc peut-etre même meilleur! Nicolas
  11. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Voilà ma courbe recalée en temps (+-1sec), avec 68 images de plus que au-dessus, que j'avais continué à prendre après, soit 286 images au total (et j'en ai encore 38 prises 5min après, 33, 15min. plus tot... si besoin ) Pour répondre à Stanislas, apparemment il y avait un groupe d'observateur au 1m qui n'ont pas réussi la manip (pbm de pointage?), j'aurais du venir m'installer à côté et leur donner un coup de main (au T407 avec le chercheur 8x50 et le champ de 35' à l'A7s, Neptune était pointée en 15ec... ) Nicolas
  12. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    J'ai aussi des images et même une courbe, mais question respect du protocole,... j'ai sans doute tout faux (et je n'ai même pas osé aller voir) - j'ai 218 images en jpg sans référence horloge,... (j'ai tout de même recalé l'horloge de l'A7s à la seconde avant et revérifié après - photo site diffusant l'UTC) et de toute manière pas à mieux que la seconde! J'ai même pas fait du suivi continu, car toutes les ~30sec je recadrais Neptune dans le champ (pertes de ~10s de suivi), mais en ayant tout de même couvert l'entrée et la sortie (pas encore vérifié pour le centre)... Ensuite la phase pénible c'est de recentrer les images, car j'ai quand même jusqu'à 8' de défilement avec ces 2 étoiles de magnitude 10 qui précèdent ou suive Neptune (donc pour le recentrage auto ça change de cible en cours ) Sinon voilà le gif animé (16 Mo) recadré sur Neptune (mais ça n'est que 2-3% du champ couvert!): http://www.lesia.obspm.fr/perso/nicolas-biver/IMAGES/neptune05oct17-23h47anim218.gif Et une courbe préliminaire (à recaler en temps car c'est 6 bouts collés à la suite): http://www.lesia.obspm.fr/perso/nicolas-biver/IMAGES/plotprelmagtriton051017b.pdf ... en attendant celle recalée en temps (et en jpg ) Mais c'était pour participer et dire que j'ai malgré tout réussi à saisir le phénomène visiblement... sans suivi Nicolas
  13. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Est-ce que quelqu'un pense qu'un film format MTS /AVCHD est exploitable ou il vaut mieux se contenter de poses individuelles de 1/8e de seconde en rafalle aux moments cruciaux? Voir un exemple (converti en mp4 (? "désentrelacé" avec VLC - mais j'y connais pas grand chose)) sur un suivi de 32s hier soir ( 37Mo encore) : http://www.lesia.obspm.fr/perso/nicolas-biver/IMAGES/neptune-041017-t407f9-0.mp4
  14. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    J'ai moi aussi fait des essais hier soir, mais je n'ai pas la prétention d'arriver à quelquechose de bien exploitable - car c'est fait sans suivi ni caméra et en ville (à Versailles)... Mais avec l'A7s + Dobson de 407mm. J'ai fait des essais avec powermate de 2x (0.5" / pixel ) et de 4x (0.25"/pixel) - pas sur que ce soit utile d'aller à 4x, car Triton est déjà bien séparé de Neptune à 2x. J'ai fait des poses de 1/8e en général, jusqu'à 1/60e pour le disque de Neptune, mais là Triton n'est plus visible sur les poses individuelles. J'ai fait des essais en film (AVCHD/ .MTS): 1/8e et 64000 à 80000 ISO: Triton est visible mais clignote un peu avec la turbulence, l'étoile à occulter l'est mieux... Que pensez-vous que je puisse faire de plus intéressant? Somme de 26 poses de 1/8e à F=3500mm: (champ coupé à 16*17.5' - visu log (Neptune saturée)): crop sur Neptune non saturée à 22x 1/60e: Nicolas
  15. En gros le club va occuper toute la MESDD pour déballer des décennies de constructions de télescopes maquettes et Plané et observations (expos dessins)... (Sauf les réserves de liquides ) D'ailleurs Serge on apporte les quelques exemplaire d'"Astrodessin" en stock pour ceux qui ne l'ont pas commandé pas ici? A samedi, Nicolas
  16. Voilà mis en animation une série d'images prises à main levée avec le compact powershot derrière le T203mm de voyage... + Astrosolar pendant les phases partielles. En afocal et avec une focale (zoom) APN pas toujours la même il y a de la distortion malheureusement et un peu d'inhomogénéité dans les images... (12Mo - j'espère que cela n'est pas trop lourd ) Sinon j'ai aussi mis en animation le passage de la lune devant les protus pendant la totalité, toutes les 10-15s, mais avec des temps poses variables... Nicolas
  17. Sorti entre 2 passages de cirrus pour observer la comète du matin, à ~25km de Paris, j'en ai profité aussi pour faire quelques essais photos sur Uranus - a défaut de Neptune déjà trop basse vers 5h30, pour attraper les satellites de magnitude 14 - ce qui est bien à la portée du montage Dobson+A7s en pose courtes sans suivi (1/8e 40000 ISO pour les satellites et 1/45e à 1/60e 3200 ISO pour la planète) avec la powermate 2x (F/D 8.6). Obéron et Titania sont à la limite du bruit sur les poses individuelles (dans l'idée de l'occultation de Triton jeudi, en vidéo au 1/8e cela doit être faisable, sans doute), mais sur les 44x1/8e s les 4 principaux satellites sont là (Miranda serait en bas à gauche sur l'aigrette et la limite du disque saturé d'Uranus, pas sûre du tout...) En seuillant Uranus, j'ai ajouté la somme des poses courtes (0.6s): (champ de 15x10', champ total de la prise de vue ~35x23', 0.5"/pixel - zénith en haut (Nord proche)) Crop avec les satellites (+DDP): Et Uranus en poses courtes à la même échelle: Nicolas
  18. Bonjour, Des magnitudiens (78, et plus...) partis en Oregon pour visiter le pays et l'éclipse totale de Soleil, la moitié (comme l'immense majorité des participants à la Star Party) sont resté sur place pour voir l'éclipse, malgré "seulement" 1min28 environ de totalité. J'ai bien tergiversé avant de décider de rester ou aller chercher 30s de plus à 50km de piste au nord... mais j'ai préféré le "confort" de la tente,... + téléscope monté et tout le reste à porté de main que le bivouac des autres (voir post de Serge sur obs. visuelle). Disons que je préferais être bien installé et reposé sans risque de devoir être aussi dérangé au dernier moment (mais visiblement maréchaussée et propriétaire terriens on été clément de ce côté là) pour profiter à 100% des 1min28 que de rater en partie l'observation de 2min01s de totalité (A la limite si on était parti le matin au lever du jour, je me serai encore plus posé la question, mais pourquoi vouloir partir dès la veille sur une piste non fréquentée?) Donc nous étions sur le site de la Star Party (http://oregonstarparty.org/osp/osp-site-maps/) à 1500m d'altitude, où malgré les 900 participants annoncés l'espace ne manquait pas. On a évidemment profité des soirée pour voir les autres télescopes et observer un peu (2 comètes en fin de nuit): La veille au soir, pour ceux qui n'étaint pas partis S. O'Meara a donné une belle conférence sur tout ce qu'il y avait à voir lors d'une éclipse "THE SEVEN SECRET WONDERS OF TOTAL SOLAR ECLIPSES" , des phénomènes les plus connus aux plus inattendus, avec à prendre pour les plus néophytes aux plus initiés, et un récit très animé de sa chasse à la trouée nuageuse en plein lagon sur une pirogue pour l'éclipse de mars 2016... Chacun d'entre nous avait déjà son petit coin (de terre et pierraille plus que de verdure...) pour installer son matériel pour observer le soleil: Et sans entrer davantage dans les détails, tout était prêt pour l'arrivée du premier contact et suivre l'éclipse jusqu'au dernier contact, sans anicroche, avec le lancement de 2 ballons sondes au début de l'éclipse par d'autres amateurs et la clameur de la totalité s'élevant de l'ensemble des participants... Evolution de l'éclairage lors de l'éclipse (même exposition): Evolution de la température pendant l'éclipse (donnée par un réveil électronique que j'utilisais surtout pour avoir l'heure et savoir quand enlever les filtre solaires dans la dernière minute... - évolution plus qualitative que quantitative...): Une vue un peu traitée, recadrée au 70mm (somme de 3 bracketing de 5 poses): Voilà un petit montage des phases partielle et totalité, derrière le T203+Astrosolar (en afocal avec powershot A710 à la main derrière l'oculaire): Lien vers l'image plus haute résolution sans commentaires: http://www.lesia.obspm.fr/perso/nicolas-biver/SUN/21AUG2017/eclipse210817chapeletb.jpg Un essai de traitement de la basse couronne au Télescope: Une vue plus détaillée de la basse couronne et protus au T203x40 au 1/1250e à 31secondes du 3eme contact (zénith en bas, sud en haut à gauche): Et un dessin à voir sur le forum observation visuelle... et encore pas mal d'images de la phase partielle à mettre en animation (comme les photos sont faites à main levée, il y a un peu de travail de recadrage à faire! ) Nicolas
  19. Quand la foudre monte au ciel ... (post XL)

    Je crois que le reportage sur la découverte et l'observation des sprites depuis la (feu) navette columbia et l'ISS est passé dans "science grand format" sur F5 il y a 10j - mais là avec tes images c'est encore mieux - cela mériterait de refaire le documentaire avec! Cela me fait penser que le 27 mai dernier au NAT je prenais des images du ciel au-dessus des orages lointains vers l'ouest en y pensant un peu... mais rien eu sur mon A7s (peut-etre pas dans la confi optimale!) - je vois que le lendemain tu as shooté tout ces sprites en visant au-dessus de nos têtes de parisiens, quasiment, non? Nicolas
  20. Vous allez observer où? La nuit/soirée à l'air d'avoir été belle et le dessin de M76 très évocateur... Nicolas
  21. Comètes C/ 2017 O1 et C/2015 ER61 Panstarrs

    Je suis allé voir page 12 de Astrosurf Mag.: dans la table de 217P il y a eu un échange de colonnes... la comète n'est pas de magnitude m1=1.68 à r=63.6 UA du Soleil! L'ordre des colonnes est Elong. Phase m1 r, et non r Elong. Phase m1 ! D'ailleurs il est bien dit ailleurs qu'elle devrait être autour de m1=11-12 (page 14), et plutôt 13 en fait... Rien de très sexy côté comètes dans l'immédiat, mais il faut savoir être patient... Nicolas
  22. trouvez les comètes...

    C/2015 ER61 doit être trop faible effectivement (m1>13), et quant à 2017P/linear elle n' a pas encore été découverte - on n'en est qu'à 355 comètes périodiques numérotées ... Pour 217P/LINEAR, la magnitude actuelle doit être autour de 12-13 faiblissant: http://www.lesia.obspm.fr/comets/lib/all-obs-table.php?Code=0217P&y1=1908&m1=01 Nicolas
  23. Comètes C/ 2017 O1 et C/2015 ER61 Panstarrs

    Voilà ce que j'ai pu en tirer hier matin (21s au T407 Dobson vers 3h17 UT)... il semble qu'elle faiblisse ces dernier temps - va-t-elle survivre? (30x20', Nord en haut)
  24. Comètes C/ 2017 O1 et C/2015 ER61 Panstarrs

    Je l'ai trouvée plus petite et(donc?) plus faible ces 2 dernières nuits: m1~10.5 ! même sous un ciel plus sombre (SQM=19.9) Et quant à C/2015ER61 vue à la limite au T407x350 vers m1=13.7 ... Nicolas
  25. Faute de temps et de météo stable... je viens juste de trouver les premières occasion de dessiner Jupiter en 2017, entre ce samedi 13 et mardi 16, avec un bon seeing grace au temperatures clémentes... C'est tard en saison Voilà donc Jupiter mardi soir... depuis le temps s'est re-dégradé Nicolas