Aller au contenu

serge vieillard

Membre
  • Compteur de contenus

    3 960
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

13 Neutre

1 abonné

À propos de serge vieillard

  • Rang
    Membre très actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    visuel, astrodessin, construction, voyages astro
  1. Dentelles mineures du Cygne - part one

    Cher ami, que voila de la belle et rare besogne : s'attarder sur un bout de fillasse perdu au milieu de ce fatras velu, voila qui est original. Je note : - punaise, tu te tapes le champs étoilé à la paluche sur un tel champ ?????? sans une trame préalable ????? ben là..... il te faut combine de temps pour cela ? Parce que c'est sacrément bien fait. Chapeau ! - -à 60cm d'ouverture en effet, le moindre poil des dentelles prend un assurance étonnante. Bien vu ce choix particulier de cadrage et de cible ! - l'astrodon étroit, il m'avait semblé que sur un instrument ouvert à 3.3 comme le tien, le faisceau lumineux présentait un angle notable par rapport au filtre au point d'en altérer ses caractéristiques. C'est un truc qui avait été remarqué avec tonton David sur ses engins. Pourtant tu notes une différence certaine avec un classique 10nm. Toi qui est le roi du test des filtres interférentiels, j'aimerais ton avis sur la question.
  2. Haaaaaaaa, J'étais vraiment impatient de voir, de contempler et m'extasier devant cette image. Un régal, jamais vu mieux, même si certains s'en rapprochent, et cela depuis un paquet de temps. le résultat est absolument bluffant, d'une finesse inouïe et un rendu exceptionnel, rien n'est cramé, on voit un fond de ciel stupéfiant et c'est diaphane à souhait. De part cette transparence, ces images sont les seules qui m'évoquent le ressenti et la finesse de l'observation visuelle au T4OO, observation certes moins détaillée, mais tout aussi subtile et complexe. J'adore !!!! Marrant que de constater qu'avé le Pierre et le Cyrillounet, nous n'étions qu'à 16,5km de lui, pile à l'ouest.
  3. Yo ! oui, on est des animaux, et on ne peut rester insensible devant ce "Soleil mort", ce Soleil noir qui irradie de toute part avec des flammèches rose-électrique, cette nuit venue d'ailleurs centrée sur le Soleil, cet anti-crépuscule, et la magie d'un éclairage autant blafard qu'étrange, totalement anormal. aux effets vibrants J'imagine l'effroi des peuples premiers témoins par le hasard de leur situation géographique; situation fort rare qui devaient hanter les histoires-légendes-sagas des anciens. Sans nul doute, une apocalypse, une fin du monde certaine. Par bonheur ça se termine toujours bien, mais quelle terreur, et quelle merveille à la fois ! J'ai vu les plus blasés de la planète faisant du boudin 1 heure avant, et à l'approche du phénomène être gagné par l'intérêt, puis la quasi hystérie au 3° contact. Même avec l'explication et la compréhension physique du phénomène, ça vibre et bouge dans les trippes. Pi la magie de ce ratio quasi parfait diamètre/distance qui fait que ça se superpose pile-poil, à un poil de cul près ce qui en fait un charme qui peut durer quelques minutes. Enfin pour l'astram, ya toute cette préparation, trouver LE site, préparer le matériel le voyage, l'angoisse des derniers instants, etc. Bref, un punaise de cocktail détonnant !
  4. Oregon 2017 - un rêve d'éclipse

    Merci à tous, merci monsieur Stéphane. un plaisir
  5. Eclipse du 21 août à l'Oregon Star Party

    Superbe le Nicolas, ce coquinou
  6. Souvenir d'u "remake" de l'éclipse du 11 août 1999

    punaise, ça décoiffe, sacrément bon.
  7. Occultation Uranus par l'ISS - 20161204 - 17:20:37.876758 UT

    Yooooo, un truc de malaaaaaade !!!!
  8. C'est à toi de voir, encore une fois un tableau Excell permet de mieux voir sa progression, de cibler ses choix. Mettre dans ce tableau le champ visible apparent et la pupille de sortie, ce qui est un élément déterminant quand au choix des faibles focales. Juste aussi pour dire que si 250x sur ton tube ne donne rien, c'est qu'il faut investiguer l'instrument : sauf optique bof, ça DOIT passer allègrement !!!!! 250x est un grossissement qui passe dans bien des cas et n'a rien d'exceptionnel.
  9. Chercheur

    Yo ! un truc qui permet la visée tête haute est bien pratique et intuitif comme le rappelle Maicé : Telard ou quickpoint, les modèles ne manquent pas. Dans le même ordre d'idée et même si c'est (trop) souvent décrié, un laser offre un confort ultime dès lors qu'on peut l'utiliser sans emmerder le monde. Mais on peut avoir besoin (ou aimer) faire du cheminement, c'est indispensable pour bien des cibles, comme pluton et autres pétouillettes perdues au milieu de tout. Un bon chercheur optique s'impose dans ce cas (qui lui ne tombera jamais en panne de pile !!!). s'il ets droit, ça fait office de viseur "tète haute" avé les 2 yeux ouverts, s'il est coudé REDRESSE c'est le confort absolu dès lors qu'il est couplé avec un point rouge. Dans ce cas, on gagne à fixer directement le point rouge sur le chercheur optique : ça fait un enmble unique avec une seule collimation, pratique.
  10. Eclipse HDR depuis le Missouri, avec détails dans la couronne

    Yo l'ami ! dediou, quelle image !!!! ma préférée à ce jour car probablement celle qui s'approche le plus d'une vision au télescope du phénomène, avec du détails à foison, et joliment adoucie sur la dernière version, même si il n'y pas ici une couronne plus étendue que ça. C'est sublime !
  11. Eclipse Totale depuis l'Idaho

    Spectaculaire et superbes images ! la vidéo est très intéressante, même si : - le début et la fin sont un peut stroboscopiques, pas très fluide - la transition filtre-pas filtre, pas facile à imaginer comment faire ça correctement.... - jolie l'approche du 2° et 3° contacts !!!! - mais transition vers la totalité qui "n'est pas ça", la courrone irradié assez rapidement de suite, yapas ce passage sombre..... En tout cas, quelle besogne !
  12. "Mon Eclipse" à moi

    Joli coup Christian, jolie tranche de vécue
  13. eclipse: couronne profonde

    étonnant et spectaculaire !!!!
  14. Oregon 2017 - un rêve d'éclipse

    Yoooooooooooooooo !!!! mes amis des antipodes, Lelio et l'Jean-Françoué !!!!! Ca fait vraiùment plaisir !!!! merci à tous ! pour tenter de répondre : Nicolas, tu es un coquinou ! si la dernière phase de l'éclipse a été éclipsée, c'est d'abord parce que la moelle du dessin a été réalisée juste après le 3° contact dans une besogne de mémoire qui ne souffrait d'aucune perturbation extérieure, me coupant de tout. Une fois fini, j'avoue que, vidé, le reste n'avait plus trop d'importance. Et ensuite, la joie irrésistible de vous retrouvez, vous qui boudâtes 30 secondes supplémentaires pour quelques kilomètres à faire et un dodo à la belle étoile, chose que je n'arrive toujours pas à m'expliquer dès lors qu'on a fait le voyage pour l'essentiel.... Bruno, oui, un dictaphone peut être bien utile même si ça ne m'a pas manqué. Comme dit, il faut analyser et mémoriser, on se parle dans la tête et la préparation fait que c'est littéralement "enregistré" dans le crane. Fab, j'écris quelque chose sur l'OSP? probablement un futur article pour le journal du club, accessible à tous. En résumé : très sympa, mais franchement, on n'a pas à rougir de nos rencontres !!!! on y voit en France des choses plus abouties, on y observe des trucs plus fantastiques (G maxi 300x à l'OSP....) Fred, c'est ballot.................... Baroche Ô grand Suisse, comme dit, ça ne s'improvise pas. C'est ma 7° totale et mon 5° dessin et je commence à imaginer comment faire. Il y a un gros travail préalable d'analyse des images d'éclipse : comment c'est fait, comment c'est goupillé, comment rendre sur le papier ces aspects, voire les subtilités, etc. Ce qui fait que, même si à l'instant T on découvre littéralement CETTE éclipse, on n'est pas (trop) pris de panique de "l'apprentissage" de cette vision inédite, incongrue et bouleversante. j'ai envie de dire, ya juste à saisir la géométrie de l'ensemble, l'étendue (jusqu'à au-delà de Regulus en effet Nicolas), le contraste, la complexité, les particularités, les trucs incongrus, la présence de la lumière cendré, les coques enchevêtrées, l'ambiance circonvoisine, les astres alentours, etc.... oui, ça fait quand même beaucoup.... Mais par exemple, il faut que je travaille et peaufine un aspect qui m'avait échappé : celui de "l'attache" des départs de jets et plumets. Ca apportera davantage de fidélité et ya bien des progrès à faire !!!! Oui, fo essayer, c'est absolument grisant, et la démarche est sacrément rare ce qui en fait tout le piment, à mille lieux des milliers de superbes photos qui sont prises au même instant. Mais ya pas la même communion avé le phénomène à mon avis.
  15. Oregon 2017 - un rêve d'éclipse

    Merci à tous et que oui, il FAUT faire le maximum pour vivre ce phénomène, à mes yeux parmi les plus violents de ce que nous offre la nature, probablement le PLUS violent. Ya comme la résurgence de quelque chose d'animal en nous au regard de ce soleil (qui semble) mort, une sorte de fin du monde. Outre que c'est divinement beau, ça second sacrément les trippes. Pour notre part à M78, ce sera celle de 2019, Au Chili-Argentine, l'occasion d'un futur voyage hors normes. Tu viens Fred ? Sur les dessins, c'est vraiment du vécu, sans recours à la moindre image post évènementielle pour compléter et corriger -mais agréablement comparée par la suite !!!! J'y ai apporté en postproduction des corrections que j'avais seulement mémorisées et notés d'un trait de crayon, comme : - de repositionner légèrement les 2 jets de gauche, - de leur affiner leur forme juste en rehaussant ou atténuant localement la lumière (on distingue ce travail sur le gros jet en bas à droite). - de repositionner Regulus plus à sa place, que j'ai estimée de visu à un peu plus de 2 diamètres solaire. Remarque intéressante car dans l'émotion, elle est placée initialement trop proche du Soleil, dans les lueurs de la couronne, ce qui montre combien celle-ci était présente loin de l'astre au point de la positionner ainsi. J'ai volontairement laissé quelques erreurs, comme ce jet polaire appuyé en bas, alors qu'il était en haut. Mais de jongler entre le télescope et la lunette en vision redressée m'a fait perdre le nord sur ce détail. Je le laisse car il traduit cet instant. De même en postproduction, j'aurais pu peaufiner la position de la protu sur le dessin du grain de Bailly, et ajouter la seconde qui ne déméritait pas, mais absorbé par la vision de la couronne, elle ne s'est pas bien ancrée dans ma mémoire, elle n'y figure donc pas sur le dessin. J'aime ces dessins instantanés, saisir l'instant l'espace d'un souffle.
×

Information importante

En venant sur ce site, vous acceptez nos Conditions d’utilisation.