Le Cocguen

Membre
  • Compteur de contenus

    20
  • Inscription

  • Dernière visite

    jamais

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Le Cocguen

  • Rang
    Membre peu actif
  1. Fabrication d'une lunette

    Des lunettes, j'en ai construites plusieurs, le mieux, c'est le tube en bois carré avec un objectif Clavé au bout. Ma 100/1500 marche très bien. Sinon, pour les plus grands diamètres, j'ai choisi le système coudé avec deux plans.
  2. comment décoller et recoller 2 surfaces optiques ?

    Le mieux, c'est d'acheter du baume dans un magasin de microscopie et de remonter à l'identique. Pour info, on décolle parfaitement les vieux baume à l'alcool à brûler. Un trempage de quelques minutes suffit.
  3. Nouveau site solaire

    Voici l'adresse de mon blog: http://astrosolar.over-blog.com/
  4. Ce message sera le dernier que je passerai sur ce forum. Je ne pensais pas attiser tant de haine en critiquant, non sans malice, ta lunette. En aucun cas je ne cherche à nuire et je trouve un peu déplacées toutes ces attaques personnelles. Nous nous connaissons personnellement et même si je ne partage pas toujours tes avis sur le matériel que tu proposes, je reconnais publiquement ton investissement dans ton activité. Qui aime bien châtie bien, je ne pense pas que ce débat t'ai fait du tort et je suis persuadé du contraire. Je te souhaite de réussir dans ton activité en proposant aux observateurs des optiques optimisées. Bien cordialement. Régis Le Cocguen.
  5. Jumelles et astronomie.

    J'ai toujours quelque chose à vendre! La lunette est partie, mais il me reste un miroir de 460 mm semi fini que je brade à 2000F ! Avis aux amateurs.
  6. Linear 127 contre Maksutov de 150mm russe?

    Réponses aux messages qui me citent. 1) Ce n'est pas un virage mais une tentative de pondération. Il est vrai que je juge très durement la série Linéar. Je possède la 80/400, je la trouve optiquement correcte mais sans plus. C'est tout à fait normal compte tenu de la formule utilisée. L'objectif est un doublet dont les lentilles sont très écartées. Cette formule que Alvan Clark aimait beaucoup présente l'avantage de bien corriger le chromatisme au détriment d'une précision de centrage rarement atteinte. Les anciennes lunettes de 80 de la CECIA reposaient sur le même principe et souffraient des mêmes problèmes. En ce qui concerne la qualité mécanique de cette petite Linéar, il est un peu dommage que le fait d'utiliser le renvoi à 90° limite l'ouverture. Le tube POC est trop petit et s'il est en avant, il diaphragme considérablement. De plus, je trouve la finition mécanique un peu trop grossière, mais à part cela, c'est tout de même un instrument assez sympa. 2) Je continue à penser que la 127 du même constructeur présente peu d'intérêt. J'ai autrefois possédé un vieux C5 qui donnait des images d'une grande qualité pour un encombrement plus faible. Je suis de ceux, et j'ai conscience de faire aujourd'hui partie d'une minorité, qui sont des inconditionnels de Celestron. J'ai possédé plusieurs C8, celui que je conserve me donne des images d'une finesse rare. A la condition toutefois qu'il soit parfaitement collimaté. 3) Oui, Astronomix vend du Synta. Comme tout le monde, Vinel vend ce qui rapporte. Il aurait tort de s'en priver car au fond, ce n'est pas pire qu'autre chose. Je préfère de loin une Synta de 100mm à une lunette ordinaire de chez Meade. La Synta 80/400 est sans doute moins bien corrigée du chromatisme que la Linéar mais il faudrait les comparer sur le terrain.
  7. Aluminure de miroir

    Voici 2 sociétés qui aluminent: Evap-Service Tel: 0160811750. Tofico: 0146660043. Contactez aussi l'OHP qui fait des aluminures pour les amateurs.Tel: 0492706400 demander M. Point.
  8. Jumelles et astronomie.

    Chers amis observateurs, je vous soumets un sujet de réflexion pour débattre: Quelles sont jes jumelles idéales en astro. Voici quelques idées en vrac. 1) Les 7X50 me semblent peu intéressantes quand le diamètre de la pupille de l'oeil ne dépasse guère les 5mm. On ne voit que le fond de ciel et peu les objets. 2) Les 10X50 sont mieux appropriées mais les objets sont encore peu contrastés. 3) les 12X50 et même mieux encore les 16X50 donnent des images beaucoup plus impressionnantes. Seul problème, il ne faut pas souffrir de la maladie de Parkinson. 4) Les très grosses jumelles, comme les 20X70 ou les 15X80 me semblent inexploitables tant il faut se contorsionner pour observer si elles sont sur un trépied photo. 5) On pense souvent que les jumelles de qualité sont chère mais on en trouve de remarquables dans les brocantes du dimanche. Un petit conseil pour acheter de bonnes jumelles d'occasion, choisir un modèle japonais des années 70 entièrement métallique possédant un réglage du parallélisme sur les objectifs. Il est en fait très simple de règler une jumelle avec les bagues excentriques. Il suffit de pointer une étoile très brillante et de faire tourner les objectifs jusqu'au moment ou il n'y a plus qu'une image. Ainsi, en chinant un peu, on peut acquérir une optique très haut de gamme pour une centaine de francs, ou 15 euros.
  9. Linear 127 contre Maksutov de 150mm russe?

    Que ce débat devient pesant, de la 127 on en est aux longues-vues. A ce propos, j'ai utilisé cet été une Linéar 80/400 car je n'avais pas assez de place dans mes bagages pour un instrument plus gros. Ce n'est certe pas une lunette extraordinaire pour l'astronomie mais je vous assure qu'elle fait une longue-vue fabuleuse. En ce qui concerne les nouvelles lunettes Synta 100/500 et 120/600 je serai curieux de lire un rapport d'observation.
  10. Cette fois, je ne ricanerai pas. Je sais qu'en écrivent ceci, je vais faire bondir de nombreux amateurs. J'ai possédé, il y a peu de temps un Mewlon de 210mm et je possédais déjà mon vieux C8 de 1976. Je les ai mis en parallèle et j'ai tout simplement comparé les images, en veillant à avoir le même grossissement et la même qualité d'oculaire sur les deux instruments. Le constat était le suivant: Systématiquement moins de turbulence dans le C8, image plus piquée au C8 et luminosité beaucoup plus grande du C8. Par contre meilleure finition mécanique sur le Taka. Il ne faudrait surtout pas généraliser et dire que Takahashi fait du mauvais matériel. Je pense que ce C8 est assez exceptionnel mais le Mewlon donne aussi de très belles images. J'espère que le collègue sera satisfait de sa nouvelle lunette.
  11. Linear 127 contre Maksutov de 150mm russe?

    Il faudrait peut-être en finir avec ce débat qui était plutôt drôle mais qui s'éloigne du sujet. Ayant possédé plus d'une centaine d'instruments, je commence à avoir une petite idée de ce que donnent les lunettes et les télescopes du commerce. 1) Le diamètre est la première donnée à considérer. Pour le ciel profond, il faut privilégier le grand diamètre. Même en pleine ville, un T400 permet de voir de nombreux objets. Par contre, il est peu utile de disposer d'un grand diamètre pour étudier le Soleil. Le planétaire nécessite un diamètre de 100 à 150mm en visuel, pour exploiter pleinement un 200 ou un 250, il faut un site vraiment bon et surtout une très bonne optique. En ce qui concerne les étoiles doubles, il faut aussi de la focale, les lunettes à F15 sont très pratique pour résoudre les couples serrés. 2) Un très bon télescope est toujours préférable à une lunette médiocre. Contrairement à une idée reçue, les lunettes simplifiées du style 120/1000 ou 150/1200 ne donnent que des résultats médiocres. L'aberration chromatique résiduelle diffuse une grande partie de l'énergie lumineuse reçue et abaisse les performances de façon dramatiques.Les objectifs ED ou fluo ont une bonne correction chromatique et une excellente transparence, ils sont à recommander en observation stellaire. De même un télescope à miroir est dépourvu d'aberration chromatique mais il faut se méfier des résidus d'aberration sphérique. Un télescope médiocre, et il y en a beaucoup sur le marché depuis quelques temps, donnera des résultats moins intéressants qu'une lunette beaucoup plus petite. 3) Voici une petite sélection d'appareils récents que j'ai pu essayer et qui sont, à mon avis, de bonne qualité. Quand je parle de bonne qualité, j'entends que tous les utilisateurs en sont satisfaits. J'exclus donc les modèles dont la production est irrégulière. * T150/750 Vixen. Un peu cher mais bon outil pour découvrir le ciel profond. * C8, Célestar. C'est la continuité du bon vieux C8. Je trouve cet appareil convivial et l'optique est régulière. Il y a peut-être des C8 meilleurs que d'autres, mais jamais de mauvais C8. * Meade SC et Starfinder. Depuis quelques années, la production Meade est optiquement très suivie. Le reste est peut-être discutable. * Télescopes russes. Globalement, tout ce que j'ai vu était assez correct. Vinel m'a montré un Newton-Mak de 130mm qui donnait, en terrestre, des images bien plus contrastées que les autres instruments qu'il avait exposé ce jour là. (rencontres de Chatillon en Diois)Pour en terminer avec la fameuse Linéar je dois reconnaître que le premier modèle dont disposait Vinel et que nous avons essayé ensemble donnait des images très propres. Il semble que la production soit très irrégulière. De l'aveu même de cet importateur, les constructeurs chinois fabriquent des appareils destinés à être vendus, pas forcément utilisé !
  12. Linear 127 contre Maksutov de 150mm russe?

    Ce n'est pas une croisade contre Astronomix, que je respecte pour ce qu'il est. Je trouve juste que cette lunette ne vit que de la réputation qu'on veut bien lui faire. Actuellement, la mode est aux grands réfracteurs simplifiés, or la limite dans ce genre de matériel est 100mm. Optiquement, on peut corriger un doublet du chromatisme et de la sphéricité en donnant une focale égale au carré du diamètre de l'objectif. La Synta 100/1000 atteint cette limite. Un objectif de 125mm devrait avoir au moins 1500mm de focale pour donner des images exploitables en planétaire. A titre d'exemple, un télescope de qualité comme le Vixen 150/750 est bien plus exploitable qu'une lunette chinoise de 125 ou 150mm. Je n'ai pu résister au récit de cette petite aventure au pilat car le propriétaire de la lunette Linéar n'avait de cesse de vanter les mérites de son instrument et de son vendeur. Sincèrement, je pense que les amateurs de réfracteurs devraient plutôt se tourner vers des instruments plus petits mais optiquement parfaits que vers ces grosses lentilles bien médiocres. Mon soucis actuel est que l'on fait croire aux acquéreurs que ces optiques sont excellentes et les utilisateurs le croient. Résultat des courses: les bons réfracteurs sont de plus en plus rares donc de plus en plus chers. Est-il normal qu'une Takahashi complète de 125mm coûte 50000F ? Je préfèrerais de loin trouver dans le commerce de belles lunette de 60 et 80mm comme celle dont je parlais. Vinel, si tu me lis, sans rancune!
  13. recherche téléscope

    Il est préférable d'éviter les télescopes des supermarchés. On les trouve sous différentes marques mais ils sont inutilisables en astro. Un très bon 115/900, comme le Vixen GPE donne des résultats bien plus intéressants. On en trouve souvent en occasion entre 2000 et 3000F.
  14. Un bon newton a 6000 F ?

    Plutôt que d'investir 6KF dans un télescope chinois qui risque d'être assez décevant, il serait sage d'étudier les petites annonces pou y dénicher un Vixen de 150/750. C'est certainement le meilleur placement à envisager.
  15. Linear 127 contre Maksutov de 150mm russe?

    J'ai eu l'occasion de tester la Linéar 127 aux dernières RAP. Mars était bien visible en opposition. Un amateur dont je tairai le nom avait pointé sa Linéar. Avec un ami nous avons observé un disque fade sans aucun détail marqué. Nous étions surpris du manque de contraste de l'image. L'heureux propriétaire de cette lunette nous informa que d'après ces constatations, une violente tempête avait du recouvrir de sable le sol de la planète et ainsi masquer les principale configurations. Légèrement perplexes, nous nous dirigeâmes vers un autre instrument, une petite lunette Lift-Royale 60/1000. Cette vielle lunette qui appartient à mon ami philippe Morel de la SAF nous offrit une image quelque peu différente. La planète nous apparut soudainement entièrement dégagée et les grandes taches d'albédo devinrent parfaitement identifiables. Je pense donc qu'une très bonne lunette de 60 mm donne des images plus exploitables que cette lunette chinoise. Je reconnais toutefois que la petite 60 dont il est question est certainement la meilleure lunette que j'ai eu l'occasion d'essayer dans ce diamètre. En ce qui concerne les Maksutov de 150 mm, mon avis est plutôt positif. Je n'ai observé qu'une fois dans un Mak russe. C'était pendant une soirée destinée au ciel profond. Les images étaient parfaitement nettes mais peu lumineuses. Globalement, je pense sincèrement que ces télescopes sont excellents en planétaire mais pas vraiment optimisés pour le stellaire. Ceci étant, entre la lunette et le Mak, il n'y a pas vraiment d'hésitation à avoir.