whiston

Membre
  • Compteur de contenus

    236
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par whiston

  1. La Minor Planet Circular n° 78271 de février 2012 nous apprend une excellente nouvelle : l'astéroïde 121865 qui se contentait de la désignation provisoire 2000 CT80 s'appelle désormais "Dauvergne", pour Jean-Luc Dauvergne, bien connu des astrosurfeurs. La découverte était due à F. Colas et C. Cavadore.Félicitations à Jean-Luc
  2. L'astéroïde 121865 Dauvergne

    Je viens de relire ce post de quatre pages qui date de février 2012, il y a déjà 5 ans. Je l'avais complètement oublié (mes neurones se sont évaporées pour la plupart). Astrosurf fait concurrence à la Bibliothèque Nationale. C'est marrant de relire ça...
  3. disparition d 'un fidèle compagnon

    Les chiens sont nos meilleurs amis. Je comprends ton chagrin pour ton BALZAC mélomane et astronome adjoint par sa présence fidèle. Bon courage.
  4. Aujourd'hui, je ne lis plus que deux revues d'astronomie, car on trouve quasiment tout sur internet : nouvelles, articles et même bouquins que les auteurs acceptent de mettre en libre accès après un petit passage en librairie. Je suis membre de la SAF depuis plus de 50 ans et je reçois donc la revue L'Astronomie, qui est une bonne revue. Elle tient le coup, quasiment sans pub, car elle faite par des bénévoles (professionnels et amateurs). Je suis "sentimentalement" attaché à cette revue que je lirai jusqu'à la fin (la sienne ou plutôt la mienne !!). Je suis aussi abonné depuis le numéro 1 à Astrosurf Magazine. Je trouve tout à fait normal de soutenir Astrosurf puisqu'il héberge mon site depuis près de 15 ans. J'ai été très longtemps abonné à Ciel & Espace et à Sky and Telescope, mais j'ai arrêté quand je me suis rendu compte que mon intérêt pour ces deux revues baissait. Internet leur a fait un tort terrible, car il faut quand même le dire : les jeunes n'achètent plus de revues (et de livres) préférant garder leur argent pour d'autres activités.
  5. Eh oui ! Les astronautes étaient tous des costauds, choisis parmi de nombreux postulants. Mais la roue tourne, les années passent et les costauds d'hier sont comme les autres, ils deviennent les vieux d'aujourd'hui. Edgar Mitchell n'est pas le premier à disparaître. Une chose est certaine : il n'est pas le dernier non plus.Saluons son travail et respectons sa mémoire. Ayons une petite pensée pour lui quand nous jetons un œil sur la Lune.
  6. Oui, il y aura "bagarre", entre ceux qui se sentiront "concernés", "partie prenante", "je l'avais calculé", par une éventuelle découverte d'une vraie planète. Il y en aura plusieurs qui se prendront pour le Herschel ou Le Verrier du XXIe siècle. Ce sera non seulement la "gloire" du moment, mais surtout une place assurée dans l'histoire des sciences. C'est pour cela que certains prennent les devants (il va y en avoir d'autres forcément), proposent des hypothèses très approximatives, se servent des médias. Brown, notamment, qui sait qu'il est très important de se faire mousser. Il a réussi à 90 % (rappeler qu'il existe, promotion de ses idées). Les 10 % restants (la découverte incontestable de la planète, c'est-à dire son OBSERVATION) seront beaucoup plus difficiles à mettre en œuvre.
  7. Comme le dit si bien jackbauer 2 : "Tout cela est anecdotique, place à l'observation !". En tant qu'ancien qui suit "l'affaire" depuis plus de quarante ans, je suis plus que sceptique. Je ne vais pas me faire des amis (je n'en ai pas vraiment besoin) mais je vais résumer l'histoire en un seul mot : PIPEAU !!! Tous ceux qui observaient déjà le ciel dans les années 1980 ont voulu croire à la fameuse Némésis qui était la grande sœur de la nouvelle vedette des médias. On connaît le résultat... Il ne faut pas confondre les milliers de KBO à découvrir et une planète plus grosse que la Terre. Peu d'entre vous (et même aucun !!) ne vivront assez longtemps pour saluer la planète numéro neuf. Moi, je serai entre quatre planches depuis longtemps...
  8. Neptune cacherait deux planètes inconnues

    Pipeau !!! Si ces fameuses planètes existaient, on les aurait observées depuis longtemps. A moins qu'il s'agisse de nouveaux objets de Kuiper. Cette annonce va se dégonfler, mais les auteurs auront fait parler d'eux. Ce n'est pas facile aujourd'hui pour les astronomes lambda de sortir du lot. Il faut mettre le paquet pour sortir de l'anonymat...
  9. 26275 Jefsoulier

    La Minor Planet Circular n° 86714 de janvier 2014 nous apprend une bonne nouvelle. Jean-François Soulier vient de se voir attribuer un astéroïde sur le contingent d'ODAS. Il s'agit de 26275 Jefsoulier (désignation provisoire : 1998 SN).Félicitations à cet astrosurfeur de choc .
  10. Rosetta -100 jours :)

    Nicolas a totalement raison : la francisation des noms internationaux (les vrais noms) est ridicule.Certaines agences ont transformé 67P/Churyumov-Gerasimenko en 67P/Tchourioumov-Guérassimenko. Fallait le faire.
  11. 2014 AA nous souhaite la bonne année. C'est sympa ça ! Pour ceux qui ont peur de leur ombre (ça existe...), je signale quand même que la désintégration dans l'atmosphère terrestre d'un astéroïde de 2 ou 3 mètres (H voisin de 30) se produit toutes les semaines. Ce qui est plus rare, c'est qu'on arrive à les repérer avant l'impact. 2014 AA est le deuxième objet à recevoir une désignation provisoire. D'autres objets n'ont pas eu cette "chance" mais ils sont bien connus.
  12. comète ISON 6/12/2013 matin

    Quoi de plus logique que cette désintégration ? L'Ecclésiaste l'a écrit il y a déjà plus de 2000 ans : "Tout redevient poussière" et ISON n'était rien d'autre que de la poussière cosmique, agglomérée provisoirement mais sans avenir durable (à l'échelle astronomique). On ne lutte pas contre le dieu Soleil, notre maître à tous...
  13. Ison s'est volatilisée :-(

    La désintégration de "la comète du siècle" ISON n'est en aucun cas une surprise, à partir du moment où elle n'avait pas un noyau solide. Les comètes de ce genre sont destinées à redevenir "poussière cosmique" à partir du moment où elles s'approchent trop près du Soleil.Le problème, comme avec Kohoutek, c'est que quand on les découvre longtemps à l'avance, plus d'un an, elles font fantasmer les astronomes, professionnels et amateurs, mais aussi les journalistes. Que de beaux articles ont été écrits sur ces deux comètes : Kohoutek et ISON ! Et toutes ces simulations euphorisantes qui font croire que la comète qui va "enfin" éclabousser notre ciel est là, qu'elle arrive pour nous émerveiller, ne sont que poudre aux yeux. La déception est grande, mais la désintégration était quand même assez probable...
  14. Gaia, bientôt J-100!

    C'est une très mauvaise habitude française de laisser sur la touche de jeunes chercheurs qui ont participé à un projet important. Céline en est l'exemple vivant, et je comprends qu'elle ait les boules maintenant que ce projet, dont elle a été partie prenante, est sur le point de prendre son envol définitif. J'espère pour elle que Gaia va être un succès. Elle a bossé là-dessus depuis janvier 2006 et elle a été éjectée sans complexe par les dirigeants. Je trouve ça vraiment minable...
  15. L'Alifant sur le petit écran

    Bonjour Jibé,Je viens de regarder avec un grand plaisir le reportage sur ton observatoire et ta belle lunette. Beau travail.Pour ce qui est de ton handicap, la nature est vraiment cruelle et bien injuste. Je suis de ceux qui savent que tu es un ancien marathonien et que tu as été brisé dans ton élan par cette maladie d'autant plus cruelle qu'on ne sait pas encore la soigner.Bon courage Jibé, l'avenir n'est peut-être pas aussi sombre que tu le crois. La médecine fait parfois des miracles, elle en fera peut-être un pour toi. C'est surtout cela qu'on peut te souhaiter et que je souhaite personnellement.
  16. Un Envoyer spécial sur les météorites

    Reportage très intéressant. A voir et à revoir.
  17. Documentaire sur 2008 TC3

    Il s'agit d'un document de 50 minutes extrêmement intéressant. On y voit les différents épisodes de l'histoire et on découvre plusieurs spécialistes dont les noms sont bien connus.Et surtout, on découvre un astronome très sympathique, Peter Jenniskens, qui a personnellement participé aux recherches dans le désert du Soudan. Le passage qui montre la recherche des fragments par les étudiants soudanais, motivés et heureux, est vraiment sympa.Un document à consulter sans modération.
  18. Bravo Claudine Rinner pour sa troisième comète !

    La Minor Planet Circular 2013-D50 du 23 février donne deux orbites pour la comète de Claudine, baptisée officiellement P/2013 CE31 (MOSS).C'est une comète périodique qui circule dans le giron de Jupiter et qui va être soumise à de très sérieuses perturbations.Pour l'époque 2 juin 2012, le demi-grand axe a est égal à 4,8537 UA Pour l'époque 16 février 2023, a passe à 4,8774 UA l'inclinaison i = 4,72° et l'excentricité e = 0,173 restent stables.C'est vraiment dommage que la désignation provisoire astéroïdale empêche que le nom de Rinner apparaisse, mais c'est la règle à partir du moment où les observations originelles sont reçues sous le nom de MOSS.
  19. Bravo Claudine Rinner pour sa troisième comète !

    Claudine Rinner, outre ses trois comètes, a actuellement 42 astéroïdes numérotés à son nom, objets qui ont été découverts entre 2004 et 2007. Elle est aussi la découvreuse d'une partie des 110 astéroïdes numérotés découverts à l'observatoire de Chante-Perdrix entre 2007 et 2009.Cependant, elle reste assez loin derrière son associé (?) François Kugel, le meilleur découvreur de tous les temps en France qui a déjà 220 astéroïdes numérotés à son nom, objets découverts entre 2007 et 2010, sans compter une partie de ceux découverts à Chante-Perdrix, où il habite, je crois.Claudine Rinner et François Kugel ont acquis une expérience quasi professionnelle et sont un exemple pour tous les amateurs très motivés et bien équipés qui s'intéressent aux astéroïdes.J'ai réécrit ce message car le premier a oublié de s'afficher pendant une bonne demi-heure !!! [Ce message a été modifié par whiston (Édité le 24-02-2013).]
  20. Bravo Claudine Rinner pour sa troisième comète !

    Claudine Rinner est une excellente spécialiste, de niveau professionnel. Outre ses comètes, elle a 42 astéroïdes numérotés à son actif découverts entre 2004 et 2007. Elle est aussi partie prenante sur une partie des 110 astéroïdes attribués à l'observatoire de Chante-Perdrix et découverts entre 2007 et 2009.Elle reste cependant assez loin de son associé (?) François Kugel, le meilleur découvreur d'astéroïdes français de tous les temps, qui en quelques années s'est taillé un palmarès étonnant : 220 astéroïdes numérotés à son nom entre 2007 et 2010.Tous les deux, qui sont officiellement amateurs, montrent la voie aux amateurs très motivés et bien équipés.
  21. Ce soir l'astéroide Apophis

    Il est clair que le diamètre d'Apophis avec les 270 mètres estimés était notoirement sous-estimé. Je rappelle quand même que depuis 2004, le Minor Planet Center retient pour Apophis une magnitude absolue H = 19,2, ce qui est incompatible avec un diamètre de 270 mètres. H = 19.2 correspond à un diamètre de 400 mètres pour un albédo de l'ordre de 0,15. Il apparaît que l'albédo d'Apophis serait de 0,23 donc un peu plus brillant. La magnitude absolue d'Apophis sera peut-être ramenée à 19.5, voire 19.7. On attend de connaître la forme exacte de cet astéroïde qui pourrait être allongée, un peu comme celle de Toutatis.
  22. La sonde chinoise CHANG'E-2 a "survolé" Toutatis !!

    Les Chinois ont su saisir la sixième et dernière chance de survoler Toutatis dont c'était le sixième passage serré après ceux de 1992, 1996, 2000, 2004 et 2008.Il se confirme donc que Toutatis est un astéroïde "binaire" avec deux parties bien différentes. La longueur totale est d'environ 4,6 km, ce qui en fait un des gros NEA.Attendons les photos détaillées annoncées pour voir ce qu'il en est de la cratérisation. Il n'est pas évident qu'elle soit identique sur les deux morceaux qui se sont "collés" l'un à l'autre.[Ce message a été modifié par whiston (Édité le 15-12-2012).]
  23. Ce serait une grosse (et très bonne) surprise si cette comète C/2012 S1 (ISON) peut être associée prochainement à la fameuse comète de 1680 qui avait des éléments (relativement) approchants. En fait, cette nouvelle comète prometteuse a été ratée en décembre 2011 par le Mt Lemmon Survey et en janvier 2012 par PAN-STARRS 1 qui l'ont eu sur leurs clichés sans comprendre sa nature cométaire. Les observations s'étendent donc déjà sur neuf mois.Je rappelle que la grande comète de 1680 a été observée par Halley qui a calculé pour elle une période (erronée) de 575 ans. Il pensait qu'elle était identique à celles de 1106, 531 et -44. C'est cette comète qui a été un temps considérée comme la possible "comète du Déluge".
  24. On vient d'apprendre le décès de Tom Gehrels à l'âge de 86 ans. Il était né aux Pays-Bas avant d'émigrer aux Etats-Unis et de prendre la nationalité américaine.Il est mondialement connu pour deux raisons principales. Il a été l'investigateur des quatre Palomar-Leiden Surveys (PLS) en collaboration avec les époux van Houten. Ces quatre surveys, d'abord le PLS de 1960 et les PLS T-1 de 1971, T-2 de 1973 et T-3 de 1977 (plus axés sur la découverte de Troyens) ont permis la découverte de plus de 4000 astéroïdes à l'époque du film, ce qui a représenté un travail considérable. Ensuite il est le fondateur de Spacewatch, le premier survey qui a permis des découvertes électroniques et non plus basées sur le film.Gehrels a donc associé son nom aux deux principaux surveys consacrés aux astéroïdes. C'est une très grande perte pour l'astronomie, qui vient quelques mois après celle de Brian Marsden. Mais c'est toujours la même histoire : personne n'est éternel et la barre des 90 ans est très difficile à franchir, même par un astronome en bonne santé.
  25. Tom Gehrels (1925-2011)

    Version pseudo moderne : jeu rapel queue se poste datte daim han hé a étai remontter dés oubliaite.Version vieux schnok : Je rappelle que ce post date d'un an et a été remonté des oubliettes.