Aller au contenu

Dahut

Membre
  • Compteur de contenus

    20
  • Inscription

  • Dernière visite

    jamais

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Dahut

  • Rang
    Nouveau membre
  1. Création de logiciel

    Bonjour, J'aimerais savoir si je peux trouver de l'aide pour écrire un logiciel. Ce logiciel calculera la hauteur et la magnitude des planètes en fonction d'une date et d'un lieu. Je peux écrire le code, mais je cherche les formules. Je devrai aussi savoir pour la hauteur si elle est au maximum (apex?), et pour la magnitude aussi. Je peux donner plus d'informations sur demande. Merci, Alain Hubrecht
  2. Bonjour, J'aimerais savoir si je peux trouver de l'aide pour écrire un logiciel. Ce logiciel calculera la hauteur et la magnitude des planètes en fonction d'une date et d'un lieu. Je peux écrire le code, mais je cherche les formules. Je devrai aussi savoir pour la hauteur si elle est au maximum (apex?), et pour la magnitude aussi. Je peux donner plus d'informations sur demande. Merci, Alain Hubrecht
  3. Lever de Vénus

    J'ai regardé dans Stellarium. En actionnant uniquement les années, on vois la voûte se décaler sur trois ou quatre ans puis revenir à sa première position, et ainsi de suite. Donc, sur des centaines d'années, jene vois pas de déplacement, hormis ces décalages, et c'est aussi bien valable pour les planètes que pour les étoiles. Etrange..... J'ai la version 0.10.6.1 qui semble bien être la dernière version.
  4. Lever de Vénus

    Merci. J'utilise déjà Stellarium, mais il n'intègre pas à ce que je sache la précession. Il suffit de positionner le soleil sur l'horizon, et de se déplacer dans le temps par coup de 500 ans pour voir que rien ne se passe de notable.Il semble qu'on puisse introduire ses propres données orbitales, mais cela dépasse de loin mes compétences.Alain
  5. Lever de Vénus

    Bonjour, J'aimerais obtenir les dates et l'azimuth où Vénus se levait en Sardaigne dans le passé lorsqu'elle était à sa plus grande élongation. Avec si possible prise en compte de la précession. Je cherche surtout pour les dates situées entre -1000 et -3000.Merci, Alain
  6. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    Je n'ai jamais parlé d'astrologie, et Gauquelin n'y a jamais cru non plus. Ce serait bien si les gens qui ne sont pas d'accord avec les idées de certains s'abstenaient de les critiquer, sauf si bien entendu ils peuvent présenter des éléments probants capables de démontrer où se trouve l'erreur de raisonnement, ce qui par ailleurs est une attitude très constructive que j'attends de vous tous.Je remercie encore LioAstro et Alain31 pour leur calculs. Alain31, me confirmes-tu que tes calculs ne tiennent pas compte des précessions?
  7. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    Jean-Luc,La plupart des animaux "voients" la polarisation de la lumière, et ce de manière très fine. Les oiseaux, les abeilles et certains autres animaux se guident pendant leurs voyages grâce à cette polarisation.Pour nos ancêtres, je n'ai jamais dit qu'ils étaient capables de voir cette polarisation, mais j'ai supputé que des centaines d'années d'observation, d'analyse statistique et de transmission orale leur ont permis de mettre certains phénomènes en évidence.Pour ce qui est de discréditer la science, je pense justement qu'elle devrait un peu se dépoussiérer.Un exemple: Gauquelin a passé sa vie entière à montrer en étude aveugle l'influence de la position des planètes proches de la Terre sur le caractère des hommes. Il a été dénigré et descendu en flamme par sans doute des gens comme toi (sans vouloir être péjoratif) et notamment l'Observatoire de Belgique (où ma mère a travaillé). Des années plus tard, ces scientifiques ont refait ses calculs, avec sans doute un peu moins de haine et de parti pris, et se sont humblement excusés. http://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:Tristan_Balguerie/Effet_Mars_:_notes Ayez moins peur de passer pour des idiots, de perdre votre réputation de scientifique immaculé ou de perdre vos bourses de financement et la science avancera peut-être un peu plus vite. Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire.Je vais revenir sur la remarque à propos des ovnis. Vu d'un point de vue scientifique, je ne vois vraiment pas ce que cette activité à de rédhibitoire, mais à nouveau, un scientifique qui se respecte NE PEUT admettre s'y intéresser sous peine de simplement perdre son crédo et son crédit.
  8. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    JB, peux-tu me dire où je me trompe dans l'interprétation des documents en référence? J'y lis que certains corps célestes comme Orion, Vénus et les comètes émettent de la lumière polarisée circulaire lévogyre, et que pour que la vie apparaisse sur Terre, il a fallu que le "bouillon" reçoive de la lumière de ce type pour que les acides aminés soient majoritairmeent orienté à gauche (plus précisément que les sucres riboses qui en sont les blocs de base soient orientés à droite, comme le Dextrose bien connu).D'autres papiers, tout aussi universitaire, expliquent que centrioles (faites de deux bâtons de 9 triplets de microtubules) sont conçues pour pouvoir déterminer d'où arrivent les photons qui les impactent.Je m'intéresse à savoir si ces même centrioles ne pourraient pas aussi ressentir d'autres particules (neutrinos).Les centrioles sont faites de tubuline, une molécule chirale bistable, qui, d'après des observations faites en laboratoire, change d'état sans raison (droite ou gauche). La tubuline est présente dans les microtubules, qui sont partout dans les cellules.Je ne vois pas où j'interprète mal les données là dedans. Je pose simplement des questions qui m'intéressent. Je fais ça depuis que je travaille. J'ai aussi les pieds sur terre. J'accepte tous vos commentaires et essaye d'y répondre du mieux que je peux via ce forum où je suis bien content d'être lu.
  9. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    Désolé, je m'appuie sur des papiers scientifique du plus grand sérieux, qui viennent d'astronomes et d'universités. J'admets bien entendu ne pas être à la hauteur du tout de ces scientifique en matière de connaissance scientifiques. J'essaye juste de connecter différents domaines scientifiques entre eux. En fait,je suis architecte. Les architectes savent peu sur tout. Un ingénieur sait tout sur peu.Effet de la lumière polarisée circulaire lévogyre de la constellation d'Orion sur la production d'acide aminés gauches (ceux qui créent la vie sur Terre): www-astro.ulb.ac.be/Publications/aj_homochir.psLumière polarisée circulaire lévogyre venant de Vénus: http://ams.allenpress.com/perlserv/?request=get-abstract&doi=10.1175%2F1520-0469%281975%29032%3C1177%3AIOTPMO%3E2.0.CO%3B2&ct=1 Pour la lumière polarisée des comètes, mea culpa, elle est effectivement bien polarisée de manière prédominante circulairement et à gauche: http://www.google.be/url?sa=t&source=web&ct=res&cd=3&ved=0CBYQFjAC&url=http%3A%2F%2Fjournals.cambridge.org%2Fproduction%2Faction%2FcjoGetFulltext%3Ffulltextid%3D2373284&rct=j&q=com et+polarised+light&ei=gvgbS97QGMLG4Qb5nbzoAg&usg=AFQjCNEjujWhUjQKNtWHIhtN-tCykeVa-gJe n'espère qu'une chose, c'est que certains arrêtent de me chercher des poux et ouvrent les yeux sur certains mystères de la vie et cet étrange lien entre elle et la lumière qui tourne à gauche.Une fois de plus, les anciens auraient-ils capté cette relation et en aurait trouvé une raison valable de s'intéresser aux cycles des planètes?
  10. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    - Pour les temples, c'est une question d'ouverture (fenestron?) qui devait chopper la lumière en question. On retrouve cette ouverture dans les descriptions anciennes du temple de Salomon, et on les voit à Newgrange et dans les Nouraghes. Pour encore plus m'enfoncer, je dirais que les rituels maçonniques sont la description de comment construire un temple pour qu'il soit bien orienté afin que la lumière en question puisse y pénétrer au bon moment et arriver à l'endroit voulu. Pour ceux qui savent un peu comment les églises sont construite, chacune possède un vitrail qui permet à la lumière d'une étoile précise, reliée au saint de l'étoile, d'arriver sur un auteul précis à une date précise. Les spécialistes en restauration de vitraux savent cela. - La lumière des comètes n'est sans doute pas polarisée comme il faut et ne peut donc modifier de manière notable l'orientation des molécules chirales. De toute façon, ces comètes ne permettent pas de bâtie statistiquement une règle d'effets constatés de leur lumière sur les molécules, alors que Vénus (ou d'autres planètes également) passe tous les jours, plus ou moins loin et plus ou moins lumineuses, et a permis aux anciens de constater des variations dans l'effet de proximité et de luminosité. - Pour ma clearance, tant qu'on ne dit pas sur quoi on travaille qui serait classifié, on ne dévoile rien. C'est tout le principe du "Need to know".Merci encore pour votre aide.
  11. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    Je remercie jldauvergne pour ses remarques constructive et son encouragement à la franchise. J'aurais aussi pu mettre que je j'ai une clearance TOP SECRET à l'OTAN et que j'ai déjà donné cours au Pentagone, toutes choses vraies. Je connais pas beaucoup de personnes qui ont reçu une accréditation pour interroger qui je voulais au SHAPE et à l'OTAN au sujet des OVNIS.Mais bref, revenons à nos moutons, ou plutôt nos dahuts lévogyres. Une remarque réellement constructive était relative à d'autres évènement marquant (aurore boréale, comète, etc...). Les aurores ne sont pas cyclique, mais bien les comètes. J'ai un livre excellent sur l'histoire des comètes, mais leur trace ne remonte pas aussi loin que les mégalithes, et leur influence sur les molécules chirales est sans doute nulle. Certains temples semblent avoir été construits pour les conjonctions de Venus et Mercure, les constructeurs semblant conscients de la rareté de l'évènement. Certains auteurs prétendent que le temple de Salomon et la chapelle de Rosslyn sont dans ce cas, leur inauguration aurait été planifiée pour correspondre à cette conjonction.
  12. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    Merci encore à vous tous de ne pas me lâcher.Problème de l'ancienneté: la référence scientifique est justement celle écrite par mon contact. Il déduit justement les dates de l'orientation la plus courante des nouraghes et de sa variation de 2°,5, ce qui, de par l'orientation, lui fait dire que cela pointe vers Alpha et Beta du Centaure à leur position entre -2000 à -500. Un autre livre prétend que la Shékina (conjonction Vénus-Mercure pour les anciens, repris sous le nom de Saint-Esprit chez les chrétiens) reviendrait environ tous les 460 ans, et serait particulièrement brillante. Les occurrences et les magnitudes ne semblent pas correspondre avec cette affirmation.Plage des dates: je suis également intéresser à valider l'orientation de NewGrange, estimé plus vieux de quelques milliers d'années que les nouraghes. Je voulais donc réutiliser ces calculs pour NewGrange.Type de recherche: ces recherches sont liées à des modification de configurations moléculaires dans les cellules vivantes (tubuline Alpha et Beta présente dans les microtubules et les centrioles). Ces molécules sont présentes dans tous les êtres vivants (pas toutes les plantes pur les centrioles), et en grande partie dans les neurones. Les microtubules peuvent agir comme tuyaux superconducteur, mémoire et "bras mécaniques" pour faire se mouvoir les cellules mais aussi reconfigurer les connexions synaptiques. Il est accepté par le monde scientifique que ces molécules sont réceptrices à la lumière, le son, les ondes gravitationnelles et sans doute encore à autre choses (les neutrinos?). J'effectue cette recherche à titre privé. J'ai été impliqué dans le projet Blue Brain et ai été conseillé dans le livre "Dunk" qui vient de sortir,sur le transfert de la mémoire..J'ai déjà contacté le centre spatial belge et l'institut royal d'astronomie belge, ainsi que les chercheurs en astronomie à l'université, ainsi que les spécialistes en physique des hautes énergies (neutrinos). Vous vous doutez que je me suis fait jeter à chaque fois. Par contre j'ai donné à cette même université (ULB) une conférence sur le paradigme scientifique, qui emprisonne ces scientifique dans un carcan réducteurs, frein à l'innovation et à l'invention. Donc, pour ceux qui me critiquent, je suis habitué et fais avec.Bien à vous tous.
  13. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    Si je comprends bien, la précession des équinoxes, et sans doute la nutation, moins importante, ne sont pas prises en compte. Sur 12.000 ans, cela donne pourtant une erreur d'environ 166 jours si je compte bien. Vu que j'essaye de trouver ces levés de conjonctions entre 30 minutes et 1h30 avant celui du soleil, j'ai vraiment intérêt à intégrer la prise en compte de la précession dans les calculs. Voici un mémoire sur l'histoire de la découverte de la précession des équinoxes dans les peuples anciens: http://www.archive.org/stream/mmoiresurcetteq00martgoog/mmoiresurcetteq00martgoog_djvu.txt
  14. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    Le Nouraghes ne peuvent être datée. Personne n'y a jamais habité, ou fait du feu, ou stocké de la nourriture, et aucune pièce de bois ne participe à leur construction. Il n'y a donc pas moyen de les dater, et aucune civilisation dont on a des traces n'en parle. Elles datent d'avant les Celtes. Un italien a écrit un livre de 400 pages rien que sur leur orientation astronomique, mais sans avoir d'hypothèse. C'est à cause de l'orientation la plus courante qu'il a pu peut-être, dater ces bâtiments. "On the orientations of Sardinian nuraghes: some clues to their interpretation" http://adsabs.harvard.edu/abs/2004JHA....35...85Z http://articles.adsabs.harvard.edu/full/2004JHA....35...85Z/0000087.000.html j'ai l'article en PDF si ça en intéresse.
  15. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    Merci quand même pour vos remarques techniques. J'avais même pas fait la relation entre mon nickname et le mot lévogyre. Bravo à LioAstro qui a capté. Merci aussi au même qui m'a donné les valeurs de conjonction. Saurait-il me donner la manière de procéder afin que je puisse m'y frotter? Merci. Ah oui, vous aurez noté que je suis belge, ceci expliquant sans doute cela...
×

Information importante

En venant sur ce site, vous acceptez nos Conditions d’utilisation.