Aller au contenu

scharbonnel

Membre
  • Compteur de contenus

    171
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de scharbonnel

  • Rang
    Membre
  1. Orthogonalité

    Bonjour, A ma connaissance, une erreur d’orthogonalité entre l'axe optique du tube et l'axe delta va en effet entrainer un mauvais pointage lors d'un retournement. Lorsque je n'avais pas de modèle de pointage, je procédais en effet par câle successive entre la queue d'aronde femelle et la selle de la monture. Je trouvais que ça marchait bien. Le principe avec la monture allemande : pointer une étoile proche du méridien à centrer sur le capteur une fois la MES effectuée, forcer le retournement au méridien et cette étoile doit à nouveau se situer au centre du capteur. A effectuer avec une lunette. (avec un télescope, il faut être sûr de la qualité mécanique interne de l'instrument pour accuser un défaut d'orthogonalité entre la queue d'aronde et la selle). Maintenant, avec un modèle de pointage pour toute monture qui le supporte, soit en interne (10µ ... quel engouement en ce moment ..., AP, Nova et sûrement d'autres), soit via un soft qui fait le modèle de pointage et supporte ensuite les vitesses différentielles, le problème de l'orthogonalité ne se pose pas trop, surtout avec seulement 30' d'erreur. Peut être une rotation de champ sur de la très longue pose si l'erreur est vraiment trop importante (modèle de pointage ou non) mais personnellement, de toute façon, c'est plus la flexion de la mécanique de mes tubes optiques dans le temps qui ne suivrait pas ... Stephane
  2. Météo pour nos observations

    Bonsoir,Ces capteurs sous forme de clé USB ne sont pas fait pour servir de station météo. Je place la clé juste à côté du télescope et j'ai un petit programme qui lit le fichier db3 avant chaque nouveau pointage afin de transmettre ces informations à la 10µ qui adapte alors son modèle de pointage aux conditions extérieures locales. Il existe aussi un driver ASCOM afin que cette clé soit reconnue sous ASCOM 6.3 en tant que capteur météo (je n'ai pas encore utilisé). Le problème : cet appareil (comme tous ceux de chez BlueAstro) a été développé par Per Frejvall qui a beaucoup œuvré pour 10µ mais qui est brutalement décédé au début de l'été 2016. Passé le choc que ceci a créé dans la communauté 10µ, je doute que dorénavant ce produit n'évolue beaucoup ... (même si Baader était censé le maintenir à flot).Cordialement Stéphane
  3. Camera IP observatoire

    Bonne idée ça Olivier ! Je vais les démonter pour voir quel fil couper et ensuite regarder du côté des ampoules IR. Un switch avec l'IPX800, ça j'ai.
  4. Camera IP observatoire

    Oui si on connait la commande pour le réglage des LED. Donc, il faut une cam IP dont déjà l'extinction puisse se faire et d'autre part, qu'elle soit faisable depuis une commande https. Et donc c'est des références de telles caméras que j'aimerais avoir.Stephane
  5. Camera IP observatoire

    Bonjour,Dans mon observatoire, à l'heure actuelle, j'ai 2 caméras IP motorisées de marque HEDEN dont il n'est pas possible de couper les LED IR. Elles sont automatiques et de ce fait, la nuit, elles s'allument ! Je me sens donc obligé de couper les caméras durant une observation plutôt que de seulement couper les LED de la caméra. C'est le genre de caméras IP motorisées cheap je dirais, le genre qu'on trouve sur aliexpress.fr pour une bonne trentaine d'euros. Elles datent de 2012 donc sortent des images en 640*480. Je recherche donc des conseils de personnes ayant des caméras IP (filaires, motorisées et maintenant HD en 2016 ...) dont il est possible de régler la coupure des LED. Les mettre en ON ou OFF depuis le panel de réglage de la caméra voire encore mieux, depuis une commande via le le browser PC ou le smartphone. Ce type de caméra IP existe en version cheap ? Mes caméras motorisées existantes sont montées la tête en bas, sous une planche de bois et choisir une version intérieure ne pose pas de problème je pense. Est-ce que je me trompe ? Merci pour vos réponses Stéphane
  6. Prism Version 10 est finalisé...A essayer!!

    Bonsoir,Je pense que c'est JUSTE pour dire qu'un OS 32 bits n'adresse au maximum que 4 Go de mémoire vive (même 3.5 Go utilisable) et donc qu'écrire 8 Go ne sert à rien vu que seulement 3.5 Go seront pris en compte.Cordialement Stephane[Ce message a été modifié par scharbonnel (Édité le 02-02-2016).]
  7. Quelques images avec le RC GSO de 300mm

    Bonjour,Pour répondre à astroespo : Le script de PRiSM (simple et pas long vu les fonctions existantes) permet d’éviter de pointer une étoile de la liste à la raquette, de recentrer au mieux (précision = bof) le bazar à la croisée des fils de l'image CCD, de dire que c'est recentré et ainsi de suite. S'il fallait faire ça 40 cibles de suite à choisir dans la liste, ce serait plus que pénible. D'autant plus que pour un bon modèle de pointage, il faut vraiment en passer par une reconnaissance de champ et encore avec un catalogue développé. Donc mettre visuellement une étoile brillante à la croisée de deux trais sur une caméra CCD, il faut oublier. Quand je vais en déplacement avec ce matos (1 fois par an ...), j'ai 30 min pour la MES par approximation successive pour être à moins de 1' du pôle puis 30 min pour mes 40 champs de modèle de pointage et ensuite, vogue la galère (au contraire ;-)).Pour répondre à Jean-Marc : Pour AP, la philo retenue est je trouve plus compliquée que pour 10µ : Il faut en passer par APCC Pro à la différence près importante qu'APCC Pro ne lit pas pour le moment un fichier texte entre position théorique et apparente mais se sert de son propre listing, prend les images et fait les reconnaissances de champ via PinPoint. Cela oblige à avoir PinPoint qui au passage n'est juste qu'un peu moins cher que PRiSM pour faire ... uniquement de la reconnaissance de champ. Je suis en train "d'embêter" Ray Gralak pour qu'il prenne en compte les fichiers textes. A partir de là, il sera alors possible de produire le fichier texte via un script de PRiSM pour être lu par APCC Pro.Il n'en demeure pas moins que la philo AP reste moins intéressante que la philo 10µ : la méthode AP consiste à réaliser le modèle de pointage uniquement après tous les pointages. Les derniers pointages les plus extrêmes par rapport au premier point de calibration peuvent devenir insolubles. A contrario, la 10µ affinant son modèle à chaque pointage, on remarque déjà qu'au bout de 10 pointages, il ne peut exister un échec de reconnaissance ... qu'à cause du passage d'un nuage !Stéphane
  8. Focale Barlow Skywatcher 2 pouces

    Bonsoir, Pour le LHIRES il est possible de descendre à F/8. Je dis ça car si la barlow donne un F/9 ce ne sera pas gênant.
  9. Trépied lourd

    Higgins : en général, une négociation n'est pas le genre de truc qu'on expose sur la place publique ;-) possible de t'envoyer un mp ?Cependant, je pense que tu parles du trépied de la G11 et moi du trépied de la TITAN. Il me semble que Losmandy en produit 2 types justement, non ? (avec un prix quasi du simple au double)Stéphane
  10. Trépied lourd

    Lorgnette : en plus l'adaptation, ce n'est pas ce qui me pose problème habituellement ;-) J'en avais un mais je l'ai (bêtement) vendu en 2008.Christian : Oui, je pense que le pied Meade est dans la lignée de celui de Celestron.En fait, pour le moment, j'ai une petite préférence pour le pied de l'EQ8 : les trépieds ne montent pas jusqu'en haut ce qui est très bien pour une monture équatoriale qui dépasse le méridien. Le centre de gravité peut descendre assez bas; des patins amortisseurs inclus tout en gardant la possibilité d'être utilisé sur des terrains accidentés (en pente). Je trouve le principe assez bien pensé. Maintenant, il est vrai qu'à le voir, le système de visserie par exempel fait un peu ... cheap. Ce pied est plus cher qu'un pied Celestron (ou Meade) et donc je voulais juste savoir si quelqu'un avait une expérience afin de savoir si vraiment le surplus du prix valait le coup (surtout je répète le dépassement du méridien sans choc).Stéphane
  11. Trépied lourd

    Difficile à trouver car en fait ce serait une bêtise que de s'en séparer ;-)
  12. Trépied lourd

    Oui ce sont en effet mes trépieds préférés mais pas le même budget du tout surtout que la majorité du temps l'instrument est en poste fixe sur pied béton.
  13. Trépied lourd

    Oui ce sont en effet mes trépieds préférés mais pas le même budget du tout surtout que la majorité du temps l'instrument est en poste fixe sur pied béton.
  14. Trépied lourd

    Bonjour,J'hésite entre deux trépieds pour soutenir à l'occasion en dehors d'un observatoire (mais en poste quasi fixe malgré tout) un ensemble d'environ 60 kg tout mouillé. Ces 2 trépieds sont : * le trépied lourd Celestron comme celui sur la photo suivante : http://www.ebay.com/itm/Celestron-CGE-PRO-Computerized-Tripod/281230558870 * Le trépied de l'EQ8.Pour ceux qui auraient eu l'occasion de tester ces trépieds, lequel vous semblerait avec un rapport qualité/prix/solidité le plus satisfaisant ?Stéphane
  15. monture : asa DD60 ou 10µ ???

    Sur ce dernier point, je suis entièrement d'accord. Même en provoquant un guidage toutes les 60sec, il ne fonctionnait pas à chaque fois.
×

Information importante

En venant sur ce site, vous acceptez nos Conditions d’utilisation.