Désopilant ancistrus

Membre
  • Compteur de contenus

    239
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Désopilant ancistrus

  • Rang
    Membre actif
  1. Distance hyperfocale et cercle de confusion.

    C'est ce que j'ai fait. Merci néanmoins de dire qu'il existe une méthode mais que non, je vais la garder pour moi, parce que... parce que ! amen
  2. Distance hyperfocale et cercle de confusion.

    C'est pour ça que j'essaye de trouver un calcul qui soit un minimum valable, une sorte d'ordre de grandeur. Mais même si ça dépend fortement du but final recherché, il y a quand même bien des différences entre les anciennes tables et les nouveaux boitiers, je cherchais juste à déterminer comment avoir un ordre de grandeur ajusté. Et apparemment cela vient (comme expliqué dans le lien) de la taille des grains de la pellicule qui sont bien plus grand que les photosites des capteur actuels. J'ai pas trouvé à quelle focale TL a photographié son astronaute mais je pense pas que cela soit à f'=2m... J'aime bien l'idée.
  3. Distance hyperfocale et cercle de confusion.

    Pour moi la distance hyperfocale correspond à la distance à partir de laquelle la profondeur de champ devient infinie, elle dépend du nombre d'ouverture, du capteur et surtout de la distance focale. Donc que j'utilise un C8 ou un Samyang 14mm je dois pouvoir faire un calcul, c'est tout ce que je dis. Je pourrais m'amuser à faire ce calcul pour l’œil, en prenant la taille des cellules, je trouve intéressant de faire ça car ça me donne un ordre de grandeur pour chaque appareils. Tu fais un raisonnement sur l'argentique, d'accord, mais fondamentalement je ne vois pas de différence, pour moi cela reste applicable sur le numérique. Merci je vais lire ça.
  4. Distance hyperfocale et cercle de confusion.

    Cas particulier, ok. Mais quelque soit le cas, la théorie reste la même.
  5. Distance hyperfocale et cercle de confusion.

    Bien vu, ça doit sans doute être ça, merci. Ah mais non, à ne pas oublier en astro ! Exemple: Je veux faire une photo au foyer du C8 de la Lune, donc à l'infini, or mon but était de la prendre juste au dessus d'un sommet situé à seulement quelques km. Or si l'hyperfocale est plus lointaine que ce somment j'aurais la Lune nette et la montagne floue ! pour 2000mm : H= f'²/(N*"c") H = 2²/(10*1.5*6.6*10^-6) H= 40 km ! Et quand TL fait une image de l'ISS avec des focales très longue, l'hyperfocale doit aussi être fabuleuse. Si j'ai faux dans mon raisonnement j’aimerai savoir pourquoi, la tache doit être plus petite que le photosite non ? Je ne me base que sur ça.
  6. Distance hyperfocale et cercle de confusion.

    Je suis un peu...dérouté. Ce que j'avais compris, ex: Je fais une mise au point à l'infini, tout ce qui est à au moins une certaine distance x sera donc nette. (donc de x à + inf) Ce qui est plus proche que 100m ne le sera pas car l'image d'un point objet sur le capteur donnera une tache dont le diamètre est supérieur à la taille du photosite. (donc 6.6 μm sur le 6D) Mon raisonnement ne se base pas sur la vision. Et même si j'ai mentionné le CdC, je doute de son utilité pour le calcul de la distance hyperfocale, il existe d'ailleurs une autre formule qui ne fait pas intervenir le CdC. H= f/(N*ε) avec ε angle entre l'axe optique et la limite supérieure du photosite. Ai je tort ?
  7. Distance hyperfocale et cercle de confusion.

    Bonjour à tous. Je suis en train de m'amuser à calculer différentes distances hyperfocales selon les instruments (objectifs ou télescopes) sur un 6D. J'ai pris comme formule H=f'²/(N*c), avec c diamètre du cercle de confusion, N nombre d'ouverture et f' distance focale de l'instrument. Or, après m'être rappelé la définition du c, je me suis rendu compte d'un truc pas logique: les valeurs données sur c (pour un FF) sont d'environ 30μm. Pourquoi donc ? Un photosite de 6D mesure 6.55μm, donc logiquement le diamètre max d'une tache formée par un point image (pour être nette) devrait être 6.55μm non ? En tapant sur google "hyperfocale taille photosites" je tombe sur ça: Plutôt que de se baser sur les valeurs classiques de 20 et de 30 microns (FF et APS-C respectivement), il vaut mieux faire le calcul de l'hyperfocale à partir d'une taille de cercle de confusion égale à taille du photosite du capteur de votre appareil (récupérable dans les spécifications) multipliée par 1,5. Et là je me dis que j'ai peut être pas faux tout compte fait, mais dans ce cas pourquoi *1.5 ? Et sacrebleu, d'où sort ce 0.03 mm ?
  8. Time lapse ----> nocif pour l'appareil ?

    Merci pour vos réponses. Apparemment il y a un moyen assez simple pour contourner le problème de l'usure mécanique: http://jimwashkau.com/save-your-shutter-using-magic-lanterns-minimum-fps-for-healthy-time-lapse-projects/ En gros, il faut utiliser le mode vidéo en abaissant fortement le nombre d'img/s, mais on est limité au 1920x1080. (déjà pas mal) Ça peut provoquer des bugs étranges quand on descend trop bas (en dessous de 1 img/s j'ai eu des images blanches, d'autres roses)
  9. Time lapse ----> nocif pour l'appareil ?

    C'est vrai que je n'avais pas pensé au miroir... Sinon il existe apparemment un logiciel nommé magic lantern qui peut réaliser des time lapse. Mais si j'ai bien compris il ne s'installe pas sur le boitier directement mais via la carte sd , Il n'y a donc aucun risque ? J'avais atteint ce chiffre sur le 400D et il marchait encore parfaitement, le truc c'est qu'entre 100 000 ou par ex. un demi millions il y a un monde.
  10. Time lapse ----> nocif pour l'appareil ?

    Bonsoir, Il y a quelques années j'ai réalisé des time lapse de nuage, l'appareil photo ne valant pas énormément, je n’hésitais pas à prendre plusieurs milliers de photo par jours pour réaliser un film accéléré. Or je possède maintenant un 6D, (donc un peu plus cher...)et si je réalise des petits films (vitesse x50 par exemple) le compte monte très vite. En effet, après quelques vidéos, mon vieux 400D avait largement dépassé les 100 000 photos, et si l'objectif peut facilement être changé, je ne le souhaite pas pour le boitier ! Donc ma question est: Combien de photos un très bon boitier comme le 6D peut il faire sans subir de dégradation ? Est ce la mécanique qui risque de lâcher, le capteur ? merci
  11. Je rêve ou bien...

    Bien, on peut voir les (très) vieux sujets !
  12. Besoin d'un avis

    D'accord, je comprends mieux^^J'étais resté sur mon idée sans préciser:Cette image a été réalisée avec une optique (ou un capteur) légèrement décentré. Je voulais savoir, selon vous, si le défaut de décentrement est important.
  13. Besoin d'un avis

    Pourquoi n'a elle pas de sens ?
  14. Besoin d'un avis

    Bonjour, je suis peu être un peu hors sujet, mais je voudrais savoir, selon vous, si cette image réalisée grâce à une petite caméra est fortement décentrée selon vous ? http://hpics.li/c7b0717 merci
  15. Extrémités de la photo floues.

    D'ailleurs, existe il un traitement simple (logiciel) pour corriger légèrement les défauts de décentrement aux extrémités d'une photo ?