FroggySeven

Membre
  • Compteur de contenus

    87
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par FroggySeven

  1. ADC avant ou après la roue à filtre ?

    Mon hypothèse n°2 était donc foireuse... Merci pour ces explications détaillées . C'est exactement ce dont j'avais besoin pour me dépétrer de ces histoires de tirages et d'adaptateurs en fonction des différentes configurations (même si ce n'est pas encore complètement résolu ).
  2. ...ou peu importe ? D'avance merci pour votre aide EDIT ------------------------------------------------------------------------------------------------------------ Vu que je n'avais pas de réponse, et que je n'avais trouvé que des photos avec l'ADC juste devant la caméra, j'allais renoncer à mettre la roue juste devant la caméra (solution qui m'arrange au vue des différentes configurations que je veux faire )... et voilà que je tombe sur une photo du site Pierre-Astro (une référence en la matière si j'ai bien compris) avec ce placement. Bref j'ai l'impression que "PEU IMPORTE".
  3. ADC avant ou après la roue à filtre ?

    Dans le genre "j'me parle tt seul mais chui pas fou" (?) (après tout ça peut servir à quelqu'un intéressé par la question qui lirait ce fil...) Certes, la position relative roue à filtres / ADC importe peu dans l'absolu (?) SAUF QUE dans le cas où on rajoute diviseur on n'a plus le choix car 1) il doit être devant la roue à filtre pour avoir le plus de lumière possible 2) mais derrière l'ADC pour bénéficier d'une meilleure précision. Bref ça donne bouzin / ADC / diviseur / filtre / caméra donc ADC devant roue à filtre... CQFD :-P
  4. version courte : J'ai fait ça avec un Sony a7II à 6400 ISO à 2sec (car sur pied) et un 85mm Mitakon à f/1.2 , quasiment sans traitement (image unique, mais courbe luminosité modifiée). Y a-t-il un maillon faible évident ? Comment améliorer de façon très sensible le résultat ? 1) On butte sur l'angle de vue trop large de l'objectif ? Bref 'faut passer au 600mm ou au télescope, le reste est secondaire ? 2) Il y a une marge phénoménale de progression au niveau du traitement d'image (dark, flat, empilement et tout le tintouin.... je n'ai même pas fait ça en RAW !!! ) ? 3) Il faut d'abord que je songe à aller chercher un endroit avec moins de pollution lumineuse ? 3bis) Un bête filtre anti-pollution améliorerait déjà bien la situation ? 4) un autre piste que j'aurais zappée ? 5) c'est impossible à dire comme ça ? 6) un mélange de tout ça, c'est difficile de déterminer un maillon faible ? Pour donner une idée de la pollution lumineuse : à 1000m d'altitude et pas catastrophique... mais pas idéal non plus. C'est quand même dingue les APN actuels : on voit mieux Andromède et la voie lactée qu'à l'oeil nu.... avec un fisheye qui ouvre à f/4 ! ------------------------------------------------------------------------------------------------ version longue : ça fait vingt ans que je fantasme sur Andromède... et là, hier soir, ploum ! Alors que j'avais cru voir une tache diffuse une fois à l'oeil nu grace à une porte ouverte d'un club astro... mais ça tenait plus de l'effet placebo qu'autre chose... Je la sors à la première photo ! Certes, c'est une bouse... mais c'est-moi-qui-l'ai-fait, et je suis super heureux J'avais fait un premier essai de photos d'étoiles au hasard cet hiver, où je me suis aperçu : - mauvaises nouvelles, que même au 85mm je ne peux pas dépasser 1sec à cause de la rotation de la Terre, - et que j'ai de colossales franges bleues sur les étoiles à plus fortes magnitudes (je suppose que ça vient de ça)... + mais bonnes nouvelles, que 1sec ça suffit à sortir des photos correctes, + et que le 85mm est beaucoup plus homogène que je ne le pensais à pleine ouverture. Malheureusement, Andromède était cachée cet été par la montagne (je ne vois absolument rien à l'ouest)+déçu par mon premier forum+ distrait par d'autres trucs...Bref je décroche... et me voilà que ça me reprends à la mi-septembre. Et si je regardais où est Andromède ? Je ressors la grosse doudoune à capuche que j'avais acheté rien que pour ça, que je mets par dessus une autre grosse doudoune. Génial ! SkEye me la donne en plein ciel, plein nord, l'idéal (beaucoup de pollution lumineuse au sud). Sauf que je ne suis pas doué, et je n'arrive à la repérer exactement. D'ailleurs, où est Pégase ? Je rentre consulter une carte du ciel.... Et recommence juste devant ma terrasse (cf orientation ok) en installant une chaise longue. Je me repère par rapport Cassiopé, c'est plus facile, et là je me rends compte que Pégase est beaucoup plus grande que ce que je pensais. Je ne "vois" toujours pas Andromède (en fait, si, mais je ne sais pas encore qu'elle ressemble à l'oeil nu à une étoile à peine plus étalée que les autres). Mais l'angle de vue du 85mm rend le cadrage très facile. Je centre là où je crois qu'elle se situe... Première photo.... ALLELOUIAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je fais pleins d'autres essais (changement temps, ISO, essai HDR). Le plus difficile c'est un de mes chats qui n'arrête pas de se frotter au pied-photo, de monter sur mes genoux . Mais sans améliorer de façon frappante le résultat.
  5. Première photo d'Andromède : comment m'améliorer ?

    Je suis moite-moite Ubuntu/windows... donc pas de soucis pour Siril (ils aiment les acronymes tordus les programmeurs de Linux ). Bon ben yapuka voir si ça passe sous DSS... et me rabattre sur Siril sinon. MERCI
  6. Oui je sais, "binningable" c'est vraiment pas beau ;-) , mais ça fait un titre concis :-P Spontanément (je n'ai quasiment aucune expérience en astrophoto, mais suis en phase de choix des adaptateurs entre les différents élements), j'aurais tendance à utiliser le binning 2x2 de ma ZWO174MMC (définition de toute façon pourrie à l'arrivée, et intéressant d'avoir une fréquence de prise de vue élevée), et donc de doubler la puissance de la barlow que j'aurais pris en 1x1. J'ai tout juste ou c'est n'importe quoi comme raisonnement ? Dans tous les cas, vu que je ne sais pas quelle barlow il me faut sans binning, ça ne me dit pas quoi choisir comme puissance... Enfin, pour une puissance donnée, je prends laquelle ? Quel diamètre (pas grave si petit) ? Quelle niveau de qualité compte tenu de mon matériel (C8 Edge+ADC ZWO) et des conditions courantes d'observation ? Y a-t-il carrément des barlows, indépendamment du niveau de qualité, qui fonctionnent mieux que d'autres sur mon matériel (spécifiques aux SC par exemple) ? D'avance merci pour votre aide
  7. Génial je crois que j'ai enfin compris :-P !!! Les bouquins que j'ai lus insistent beaucoup sur des questions faciles, mais je les trouve étonnament légers sur ces notions quand même pas du tout évidentes. MERCI
  8. Il y a un truc que je ne comprends pas malgré mes lectures et autres visionnages de vidéo. Si j'ai bien compris, une image est la superposition de quatres signaux : - le "faux bruit" (car constant, donc même si visuellement ça y ressemble, en fait c'est un signal) qu'on cherche à enlever en faisant des offsets. - le faux bruit (car constant pour une température donnée, et un temps d'expo donné, donc même si visuellement ça y ressemble, en fait c'est un signal) qu'on cherche à enlever en faisant des darks. - le vrai bruit qu'on cherche à enlever en multipliant les photos (et présent également dans les darks et les offsets, d'où la nécessité d'également multiplier les darks et les offsets). - le signal qui se subdivise encore en trois parties des bords sombres dus au vignetage (cf flats pour une configuration donnée) des taches sombres dues aux poussières (cf flats pour une séance donnée) un signal fidèle. Attention : les flats, même s'ils ont moins de bruit car non sous-exposés... en ont quand même. Or, faute d'adapter parfaitement la luminosité de la surface photographiée pour les flats, ceux-ci se font généralement avec autre temps de pose... donc nécessitent un jeu de darks spécifiques. Mais l'Offset est présent également dans les darks, non ???? Donc en soustrayant le dark à la photo, on soustrait aussi l'offset à la photo. Pourquoi se donner la peine de faire des offsets, alors ????
  9. Ah ok : les offsets, c'est plutôt une façon de corriger / d'affiner les darks , p'être bien en rapport avec une histoire de dynamique... 'faut que je digère tout ça. ... Et que je retourne bosser le cours pour les notions de dark flat et de defectmap MERCI
  10. version courte : tout est dans le titre ! version longue : J'avais prévu d'utiliser ma caméra derrière mon objectif photo 85mm f/1.2 , et me doutais que ça allait poser des problèmes pour installer une roue à filtres. Mais en fait, c'est pire que ce que je pensais ! Je croyais naïvement que dans toutes les caméras le capteur était affleurant à la monture, mais en fait son tirage est identique à celui d'un boitier hybride. Du coup, ça ne marche pas tel quel avec mon 85mm que j'ai malheureusement acheté en monture hybride au lieu de réflexe. Bref va falloir bricoler plus tôt que prévu . Or, quitte à devoir bricoler, autant anticiper certaines questions, et en particulier l'intégration de la roue à filtre, ainsi que d'une éventuelle mise au point motorisée.
  11. J'envisage de construire une monture fer à cheval, motorisée par un système de courroie en élévation, et à friction en déclinaison. Pour des raisons surtout d'équilibrage en déclinaison, et plus accessoirement esthétiques et d'entrainement en polaire (idée "moto deux roues motrices" sur le grd secteur) J'aurai bien aimé doubler les moteurs (surtout en déclinaison, donc). C'est juste carrément une catastrophe (interférence des jeux ou je-ne-sais-quoi), pas franchement optimal en terme de qualité-prix, ou plutôt intéressant pour au contraire mieux gérer les jeux ou je-ne-sais-quoi ? D'avance merci pour votre aide !
  12. Montoriser un seul axe avec deux moteurs ???

    Merci Jijil Si un gars qui s'y connait ne considère pas que doubler les moteur c'est une totale abération , alors je fonce ! Je n'avait pas pensé à cette histoire d'électronique de puissance à prévoir en simple ou en double. Vu que je mets les pieds en terrain inconnu, j'ai peut-être intérêt à envisager cette question si j'ai des soucis avec une seule carte. Comme tu n'abordes que la question du doublage des moteurs, je préfère éditer mon premier message pour le restreindre à cette question, et en ouvrir un autre sur la question du choix du moteur. PS Thierry Legault : 1) Tu es incohérent : éjection "sans élan" par un modérateur "patient" !?!? Mais quelque part tu as raison. Quand on est de mauvaise fois, 'faut mettre le paquet. Si on hésite un tant soit peu, c'est là que ça se voit. 2) Tu prends un gros risque de passer pour un gars enclin à sous estimer les autres, là... Si je suis une bille en astro, je me débrouille pas mal en bricole. Mais j'ai une bonne nouvelle pour toi : le ridicule ne tue pas.
  13. Première photo d'Andromède : comment m'améliorer ?

    Merci pour ce retour d'expérience J'étais parti bille en tête pour apprende à utiliser Iris, mais je vais faire un petit tour sur les deux d'abord.
  14. algorithme d'interpolation

    J'aimerais pouvoir programmer une interpolation pour voir comment cela améliore un algorithme d'augmentation du piqué par empilement d'images décalées (qui pour l'instant, étrangement, fonctionne quand même en sur-échantillonnant sans interpolation ). 1) Est-ce que mon algo (B) est-il un classique ? Si oui comment s'appelle-t-il ? Ou au contraire pourquoi n'est-il jamais utilisé / quel défaut conceptuel aurait-il ? PRINCIPE : la couleur du centre est calculée en moyennant la couleur des 4 coins. Ensuite dans chacun des 4 triangles (qu'on devine) la couleur varie linéairement entre les 3 sommets. 2) Quelles sont les autres algorithmes classiques ? 3) Accessoirement, comment se fait-il qu'avec Gimp je ne voie aucune différence entre les algos linéaire(C) / cubique(D) / sinc lanczos3 machin-truc (E) ? A) option rééchantillonnage SANS interpolation de GIMP B) algo perso "toit à 4 pans" (pour montrer de quelles couleurs je pars ici) C) linéaire Gimp D) cubique Gimp E) sinc lanczos3 Gimp
  15. Iris, DeepSkyStacker ou ...?

    Je suis débutant complet dans le traitement d'image pour l'astrophotographie... Comme je fais ça sans suivi pour l'instant je voudrais pouvoir empiler des images avec translation ET rotation automatique. J'ai cru comprendre (?) que ces deux logiciels le font (il suffirait d'indiquer une deuxième étoile de repère à IRIS ???). Lequel préférer ? C'est du pareil au même ? Ils sont différents mais de toute façon il vaut mieux savoir les utiliser tous les deux ? Il y en d'autres gratuits, éventuellement plus intéressants ? Il y a des logiciels payant nettement plus intéressant pour la suite ? D'avance merci pour vos lumières !
  16. Juste pour ma culture personnelle : c'est quoi cet étrange tube au niveau du miroir secondaire ? D'ailleurs ce miroir secondaire, il se situe où : à gauche, au milieu, ou à droite (sur la photo) de ce petit tube ? Il s'agit a priori d'un télescope grégorien... mais ça ne m'aide pas spécialement à comprendre à quoi ça sert.
  17. Première photo d'Andromède : comment m'améliorer ?

    Merci pour ce retour d'expérience. C'est vrai qu'Andromède, c'est à la fois magique et bien adapté au matos photo classique. J'ai un 70-200/2.8 aussi... Mais pour l'instant, sans monture motorisée (et à fortiori de guidage), ça ne me parait pas très réaliste. Qu'est-ce qui t'as fait choisir DeepSkyStacker plutôt qu'Iris ???
  18. En d'autres termes, en mettant de côté le reste (format, refroidissement, monochrome... cas particuliers genre occultation), y a-t-il une différence entre prendre 600 images en 5 secondes (avec une caméra dédiée, donc sans compression) ou en 2 minutes (avec un appareil photo) ? Merci pour vos lumières
  19. Première photo d'Andromède : comment m'améliorer ?

    Bon ben va falloir m'intéresser à Iris. Merci !
  20. Première photo d'Andromède : comment m'améliorer ?

    Merci pour ces ordres de grandeur !!! Je n'ai rien de spécifique à l'astro (fan de Gimp en photo classique)... Tu me conseillerais quoi pour les manips d' offset/dark/(flat...) ET le recentrage automatique de photos en gratuit ???
  21. 400€ vs 135€ vs "0€" 1) C'est essentiellement " " " juste" " " une différence de qualité du résultat (et auquel cas est-ce que ça va se voir avec un Schmidt-Cassegrain de 8" ?). Ci-dessous, c'est un 368mm pour les images du ZWO, et je ne sais pas pour le Pierre Astro, les photos venant de là http://www.planetary-astronomy-and-imaging.com/asi224mc-cda/ 2) Ou bien y a-t-il aussi des différences de fonctionnalités / d'utilisation rédibitoires (on peut faire varier l'amplitude avec des tirettes sur le ZWO ? c'est seulement moins confortables les tirettes, ou ça rend le bouzin beaucoup plus difficile à utiliser ?). 3) Mieux vaut oublier l'ADC et photographier en infrarouge ou je ne sais quoi, surtout avec un 8" ? D'avance merci pour votre aide
  22. ADC Pierre Astro, ZWO... ou autre méthode ?

    C'est pareil sur le forum "Fighters"... Ce n'est pas une grosse contrainte une fois qu'on est au courant. (mais j'ai cru naïvement qu'il n'y avait pas de sujet là dessus ).
  23. ADC Pierre Astro, ZWO... ou autre méthode ?

    Ah OK j'ai compris, il ne faut pas utiliser la fonction de recherche interne au forum... Merci !
  24. ADC Pierre Astro, ZWO... ou autre méthode ?

    C9.25 malheureusement pas dans le budget avec tout ce qu'il y autour, et l'air de rien plus lourd :-(