Aller au contenu

Stéphane Meloche

Membre
  • Compteur de contenus

    18
  • Inscription

  • Dernière visite

    jamais

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Stéphane Meloche

  • Rang
    Nouveau membre
  1. Rapport d'observation 2017/05/20

    Rapport d’observation du 20 mai 2017 Site : Chemin Beaulac, Barnston-Ouest Instruments : Jumelles Vixen 9x63 et Garrett Optical 20x110 Début : 22h23 Fin : 00h40 SQM : début = 21,32 fin = 21,5 Pour ce soir, petite tournée dans le Centaure. Excellente conditions de transparence, j’ai rarement vu les dômes lumineux aussi bas à ce site d’observation Jupiter Dans la Vierge, à 11° NO de Spica (α Vir). Ma dernière observation de cette planète remonte au 25 mars dernier, toujours dans la Vierge, et s’est déplacée d’environ 5° vers le NO depuis cette date. 9x63 (22h23) : Comme à l’habitude, Jupiter offre un petit disque jaune sans détails, avec un grossissement de 9x. Il y a 4 satellites visibles ce soir, 2 à l’ouest, dont un qui se localise très près du disque jovien, et d’autres à l’est, dont un qui est, également, localisé tout juste à l’est, et l’autre se trouve assez éloigné du disque. En prolongeant la droite à l’est, un cinquième point lumineux apparaît, une étoile, probablement TYC 4953-427-1. Dans l’ordre, les satellites sont Callisto, Europe, Io et Ganymède. Ce dernier apparaît le plus brillant des quatre. 20x110 (22h30) : Le disque est un peu plus grand et montre les deux bandes équatoriales. Tous les satellites entrent dans le même champ, mais avec ces jumelles, Callisto et Ganymède apparaissent aussi brillants l’un que l’autre. 4 Cen, étoile double (23h10) Dans le Centaure, à 5¼° NO de Menkent (θ Cen). Observation effectuée aux 20x110. Première observation de cet objet car impossible à séparer aux 9x63. Les deux composantes sont bien visibles individuellement. Avec cette paire, je peux observer une séparation inférieure à 20", limite atteinte avec les 9x63, car les composantes sont séparées de 15". Également, le plus grand écart de magnitude atteint chez les 9x63 était de 3,0, pour une étoile double avec toutes les composantes séparées. Avec 4 Cen, j’atteins un écart de 3,8 magv. Pour les couleurs, la primaire est blanche, alors que la secondaire brille trop faiblement pour en déterminer la couleur. H V 124, étoile double (23h17) Dans le Centaure, à 2¾°ONO de Menkent. Observation effectuée aux 20x110. J’avais déjà tenté son observation aux 9x63 il y a quelques années, mais sans succès. Les composantes sont très facilement séparées aux 20x110. La primaire est blanche, avec un peu de jaune, alors que la secondaire brille trop faiblement pour en déterminer la couleur. https://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_search?v=poss2ukstu_red&r=13+53+32.76&d=-35+39+51.3&e=J2000&h=15.0&w=15.0&f=gif&c=none&fov=NONE&v3= C1 et C2, étoile double (23h40) Dans le Centaure, à 7½° E de Menkent. Observation effectuée aux 20x110. Ma dernière tentative remonte au 21 mai 2009, aux 9x63. Séparation très large avec un grossissement de 20x, composantes détectées sans problème. Formidable contraste de couleur, la primaire est orangée, alors que la secondaire est jaunâtre. Je ne souviens pas que cette double soit aussi spectaculaire aux 9x63. https://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_search?v=poss2ukstu_red&r=14+44+14.99&d=-35+11+52.7&e=J2000&h=60&w=60&f=gif&c=none&fov=NONE&v3= C/2015 V2 (Johnson) Dans le Bouvier, à 2° SO de δ Boo. 9x63 (23h52) : Très belle comète! Elle se présente comme une tache de lumière très brillante, visible en vision directe, ce qui est exceptionnel pour ce type d’objet. La tache de lumière montre un léger étirement dans l’axe est-ouest. Pas de queue visible ni de noyau, simplement une chevelure très brillante. Se localise entre HD 133963 et HD 134225. 20x110 (00h01) : Observation rapide car le trépied utilisé permet très difficilement des observations au zénith. La tache de lumière est évidemment plus grande et plus brillante. Je peux confirmer l’étirement dans l’axe est-ouest, et l’absence de queue. Par contre, deux objets ponctuels apparaissent, l’un d’eux est fort probablement TYC 2565-1097-1. Pour ce qui est de l’autre, il n’y a pas d’objet stellaire accessible aux 20x110 à cet endroit, selon Coelix. Il est donc possible que cette comète ait eu un noyau stellaire. 41P/Tuttle-Giacobinni-Kresak Dans Hercule, à 2° NO de 109 Her. Mes dernières observations de cette comète remontent au 25 mars dernier, alors dans la Grande Ourse, et a parcouru approximativement 80° vers le SE depuis cette date. 9x63 (00h10) : La comète est adjacente à un petit triangle composé de HD 170756, HD 170897 et TYC 1581-22-1.. Comparativement à C/2005 V2 (Johnson), cette comète est moins spectaculaire, bien qu’elle soit suffisamment brillante pour être observée en vision directe. Elle prend l’aspect d’une tache de lumière sans autres détails, me fait penser aux grosses galaxies elliptiques de l’amas de la Vierge. 20x110 (00h19) : Bizarrement, la chevelure devient moins apparente avec cet instrument, visible uniquement en vision indirecte. Elle se situe au centre d’un astérisme rappelant le « Keystone » d’Hercule, et composé de TYC 1581-29-1, TYC 2106-580-1, HD 342500 et TYC 1582-349-1. Cet astérisme n’était pas visible aux 9x63 car les étoiles étaient trop serrées, et la comète se trouve exactement au centre de la figure. Il est donc possible qu’elle n’ait pas été observée individuellement avec les Vixen. Saturne Dans le Serpentaire, à 17½° NE d’Antarès (α Sco). Ma dernière observation de cette planète remonte au 3 septembre 2016, toujours dans le Serpentaire mais plus près d’Antarès. 9x63 (00h25) : Comme à l’habitude, cette planète prend l’aspect d’une tache jaune pâle ovoïde, sans autre détail. Pas de satellite détecté. 20x110 (00h30) : Anneau bien visible, Titan est visible à la position 2h. S’il n’est pas visible aux 9x63, c’est probablement qu’il se trouve trop près de la planète. 3 Junon (00h38) Dans l’Aigle, à 1°SE de Delta Aql. Ma dernière observation de cet astéroïde remonte au 8 mai 2016, aux 20x110, alors dans la Vierge. Se localise au centre de la droite composée de HD 177987 et TYC 5141-1884-1. Très difficile en vision directe, mais facile en vision périphérique. Échec dans l’observation des objets suivants : ESO 383-G087, galaxie (22h30) Dans le Centaure, à 3½° O de Menkent. Tentative effectuée aux 20x110. Cette galaxie devait se trouver au centre d’un quadrilatère composé de HD 119921, HD 120237, HD 120672 et HD 120987. Après plusieurs minutes de recherche, aucune objet ou tache lumineuse n’est apparue à mes yeux. Be 146, nébuleuse obscure Dans le Centaure, à 4° SO de Menkent. Plus exactement, elle se situe à la position 1h par rapport à l’étoile HD 122210. 9x63 (22h59) : Je n’ai rien vu, et je n’ai même pas eu l’impression de voir quelque chose. 20x110 (23h03) : Même résultat qu’aux 9x63. NGC 5419, galaxie elliptique de type E3 (23h27) Dans le Centaure, à 2½° NNO de Menkent. Je n’ai rien vu, et je n’ai même pas eu l’impression de voir quelque chose. Stéphane Meloche (CAAS) Magog
  2. Rapport d'observation 2017/03/25

    Rapport d’observation du 25 mars 2017 Site : chemin Beaulac, Barnston-Ouest Instruments : jumelles Vixen 9x63 et Garrett Optical 20x110 Début : 20h52 Fin : 1h00 SQM : début = 21,12 fin = pas fait Pour ce qui est du programme ce soir, exploration de la constellation des Voiles, secteur très bas de la voûte céleste et tout juste au-dessus de l’horizon. Comme j’ai une excellente transparence, c’est le moment idéale d’aller explorer cette région. Les dômes lumineux des villes environnantes sont vraiment très bas. Note : HBAA = Herald-Bobroff AstroAtlas, Ru = Ruprecht, Cr = Collinder, Tr = Trumpler 41P/Tuttle-Giacobinni-Kresak Dans la Grande Ourse, à 6¼° N de Phecda (γ UMa). Première observation à vie de cette comète. Elle est devenue suffisamment brillante pour être observée aux jumelles. Repérage très facile car située près des étoiles les plus brillantes de la constellation. 9x63 (21h02) : Visible en vision directe, se présente comme une très grande tache de lumière, pas de queue visible, seulement la chevelure est détectable. Aucune coloration particulière détectée. La vision indirecte contribue légèrement à améliorer l’apparence de l’objet. Au centre de la chevelure, un objet stellaire apparaît, mais je ne suis pas en mesure de déterminer ce que c’est exactement. Plus au nord, à la périphérie de la chevelure, un second objet stellaire apparaît, probablement TYC 4154-821-1. 20x110 (21h10) : curieusement, l’image fournie par cet instrument est moins attrayante que celle des 9x63, il semble y avoir moins de contraste entre la comète et le fond du ciel. Toujours pas de queue visible, mais la chevelure arbore quelques détails. D’abord, l’objet stellaire au centre, observé plus tôt aux 9x63, est disparu, mais je distingue très nettement un noyau centrale au sein de la chevelure, une région plus brillante de forme circulaire. L’objet stellaire détecté au nord est plus visible (TYC 5154-821-1), de même qu’un second objet du même type, à l’est, et formant un angle de 90° entre TYC 5124-821-1 et 41P, probablement TYC 3839-251-1. Cr 197, amas ouvert (22h07) Dans les Voiles, à 4¾° NO d’Al Suhail. Observation effectuée aux 20x110. On peut également repérer cet amas en prenant HD 74772 et en se dirigeant vers HD 75081. L’objet se situe tout juste à l’ouest de cette dernière étoile. Si j’inclus cette observation dans mes réussites, c’est que toutes les étoiles de la carte D12 du HBAA sont observées. Je repère en premier lieu HD 74804, observée précédemment aux 9x63 (voir texte ci-bas), mais aussi plusieurs autres membres de Cr 197, dont TYC 7679-419-1, HD 74841, HD 74883, de même que le triplet TYC 7683-1260-1, HD 74867 et TYC 7683-1501-1. A part ça, rien d’autre n’est visible dans les parages de cet amas ouvert. http://www.univie.ac.at/webda/dss/cr197.png Tr 10, amas ouvert (22h17) Dans les Voiles, à 3¾° ONO d’Al Suhail. Plus exactement, se situe à la position 11h par rapport à HD 74772, utilisée précédemment pour localiser d’autres objets plus tôt ce soir. Observation effectuée aux 20x110. Les étoiles dessinées sur la carte D20 du HBAA sont toutes observables, dont notamment HD 75387, observée précédemment aux 9x63 (voir texte ci-bas), HD 75446 et HD 75324. Je dénombre un total de 7 étoiles individuelles dans l’amoncellement, 5 étoiles brillantes, 1 étoile de brillance moyenne et 1 de faible brillance. http://www.baskies.com.ar/PHOTOS/TRUMPLER%2010%20LRGB.jpg 30 Laetitia (23h03) Dans le Lion, à 11¼° NNO de Regulus (α Leo). Ma dernière observation de cet astéroïde remonte au 5 janvier 2016, alors dans la Baleine. Observation effectuée aux 20x110. Ce soir, l’astéroïde est collé sur l’étoile HIP 46019, qui est un peu plus brillante. Ce soir, 39 Laetitia n’est pas visible en vision directe, mais très brillant en vision indirecte. Il s’agit de ma 6ème observation de cet astéroïde, la première remontant au 3 juillet 2005 15 Eunomia Dans l’Hydre femelle, à 3½° NNO de ι Hya. Ma dernière observation de cet astéroïde remonte au 21 novembre 2011, alors dans Persée. 9x63 (23h12) : Avec cet instrument, l’astéroïde est visible en vision périphérique seulement, 90% du temps d’observation. Il se localise à l’extrémité d’une série d’étoiles composée de HD 82197, HD 82355 et HD 82543. 20x110 (23h18) : Très brillant avec ces jumelles, visible en vision directe sans problème. Il s’agit de mes 6ème et 7ème visite chez cet astéroïde. 14 Irène Dans le Lion, à 3°NE de Ras Elased Borealis (μ Leo). Ma dernière observation de cet astéroïde remonte au 5 mai 2013, alors dans le Lion, mais tout près de Denebola (β Leo). 9x63 (23h27) : Se situe au NE d’un petit triangle composé de TYC 1971-530-1, HD 87717 et HD 87804. Visible uniquement en vision décalée, 80% à 90% du temps d’observation. 20x110(23h34) : Visible en vision directe sans aucune difficulté. Le triangle précédemment cité bien visible dans le champ de vision. Il s’agit de mes 5ème et 6ème visites de cet astéroïde. 9 Métis (23h43) Dans le Lion, à 2½° NO d’Algieba (γ Leo). Ma dernière observation de cet astéroïde remonte au 7 septembre 2015, alors dans le Verseau. Observation effectuée aux 9x63. Ce soir, cet objet est adjacent à un brillant triangle composé de HD 88021, HD 88162 et HD 88270. Visible uniquement en vision indirecte, 70% à 80% du temps d’observation. Il s’agit de ma 6ème observation de cet astéroïde. 16 Psyche Dans le Lion, à 2°ENE de ρ Leo. Ma dernière observation remonte au 29 août 2014, alors dans le Capricorne. 9x63 (00h14) : Très difficile à voir avec cet instrument car près de la magnitude limite de 10,0. Se localise à la position 7h par rapport à l’étoile TYC 839-338-1. Visible seulement en vision périphérique 20% à 30% du temps d’observation. De mémoire, l’un des objets les plus difficiles à observer avec cette paire de jumelles. 20x110 (00h19) : J’ai repéré l’astéroïde au même endroit que précédemment, et il apparaît un peu plus brillant, mais tout de même un peu difficile. Visible seulement en vision décalée 100% du temps d’observation. Il s’agit de mes 3ème et 4ème observations de 16 Psyche. Pas facile à voir cet objet. 41 Daphné Dans le Lion, à 1½° NO de 58 Leo. Je n’ai jamais tenté l’observation de cet astéroïde. 9x63 (00h32) : Se trouve à droite de la ligne formée de HD 94292 et HD 94400. Objet visible, mais très difficile avec cet instrument car brille très faiblement, visible en vision indirecte seulement, de 10% à 20% du temps d’observation. 20x110 (00h37) : Visible en vision périphérique seulement, 100% du temps d’observation. reste difficile à observer. La droite citée plus avant bien visible dans le champ des 20x110. Avec 41 Daphné, mon décompte d’astéroïdes observés individuellement aux jumelles s’élève maintenant à 39. Jupiter Dans la Vierge, à 5½° NNO de α Vir. Ma dernière observation de cette planète remonte au 19 mars dernier, toujours dans la Vierge, et s’est déplacé d’environ ½° vers le NNO depuis cette date. 9x63 (00h53) : Comme à l’habitude, un grossissement de 9x suffit pour percevoir un petit disque de couleur blanc-jaune. Trois satellites visibles, un à l’est et 2 à l’ouest. Parmi ces 2 derniers, celui qui est le plus près du disque jovien m’apparaît le plus brillant. Dans l’ordre est-ouest, ces satellites sont Europe, Ganymède et Callisto. 20x110 (00h58) : Ganymède reste le plus brillant satellite même avec cet instrument. Une bande équatoriale est visible. Echec dans l’observation des objets suivants : Pismis 4, amas ouvert Dans les Voiles, à 6° O d’Al Suhail (λ Vel). 9x63 (21h24) : L’amas devait se trouver tout juste au nord du couple composé de HD 72997 et HD 73090, mais après plusieurs minutes de recherche, je n’ai rien vu et je n’ai même pas eu l’impression de voir quelque chose. 20x110 (21h30) : Sur le HBAA, il y a une étoile située en plein centre de l’amas, et cette étoile est visible avec cet instrument, et il s’agit probablement de HD 73075, mais il n’y a pas d’impression d’amoncellement, c’est pour cette raison que je mets Pismis4 dans mes objets ratés. Pismis 5, amas ouvert Dans les Voiles, à 6¾° NO d’Al Suhail. 9x63 (21h38) : Pour la localisation, l’amas formait un triangle isocèle avec HD 73121 et HD 74067, au nord de cette paire. Mais après plusieurs minutes d’observation, je n’ai pas été en mesure de détecter quelque objet que ce soit. 20x110 (21h45) : J’ai fait chou blanc de nouveau avec cet instrument. L’amas devait se trouver tout juste à gauche du couple TYC 7666-913-1 et HD 73695, mais je pas eu l’impression de voir quoi que ce soit. Ru 67, amas ouvert Dans les Voiles, à 4¾° ONO d’Al Suhail. 9x63 (21h51) : Se localise au sud de la droite formée de HD 73634 et HD 74772. Après plusieurs minutes de recherche, je n’ai rien vu et je n’ai même pas eu l’impression de voir quelque chose. 20x110 (21h55) : Même résultat qu’aux 9x63, je n’ai absolument rien vu. Cr 197, amas ouvert (22h02) Tentative effectuée aux 9x63. Après plusieurs minutes, je détecte probablement un membre individuel de l’objet soit HD 74804, mais il n’y a pas d’amoncellement d’étoiles autour de cette dernière, c’est pourquoi je classe Cr 197 dans mes objets ratés. Tr 10 (22h12) Tentative effectuée aux 9x63. Il est possible que je détecte le membre le plus brillant de Tr 10, possiblement HD 75387, mais je ne remarque aucun amoncellement dans les parages, voilà pourquoi je le classe dans mes objets ratés. NGC 3132, Eight-Burst nebula, nébuleuse planétaire Dans les Voiles, à 11¼° NE d’Al Suhail. Porte aussi le nom de Southern ring Nebula. 9x63 (22h29) : La nébuleuse devait se trouve adjacente à 3 petites étoiles, soit TYC 7711-2677-1, HD 87731 et TYC 7711-3015-1, que j’ai énormément de difficultés à voir, tellement elles brillaient faiblement. Je savais donc à ce moment que la nébuleuse ne serait pas visible aux 9x63. 20x110 (22h40) : Plus faire un repérage plus précis, j’ai pris un groupement d’étoiles dessinant une cuillère à café, soit HD 87731, TYC 7711-2354-1, TYC 7711-3015-1 et TYC 7711-2742-1, et l’objet devait se trouver tout juste au nord de cet astérisme. Mais après plusieurs minutes de recherche, je n’ai rien vu. Je ne crois pas que l’objet soit visible du Québec. Dommage, j’aurais bien aimé la mettre à mon tableau de chasse, d’autant plus que j’ai des conditions excellentes pour ce genre d’objets. Stéphane Meloche (CAAS) Magog
  3. Rapport d'observation 2017/02/26 (98)

    Merci PETIT OURS et Maïcé pour vos bons mots! Oui, l'hiver est terminé en Nouvelle-France, le printemps est plus que bienvenue! Pour ce qui est du beau parlé de la Belle Province, je n'ai rien contre, mais comme je considère la langue française comme un joyau, je m'applique beaucoup dans mon français écrit, et parlé!
  4. Rapport d'observation 2017/03/18 (99)

    Rapport d’observation du 18 mars 2017 Site : chemin Beaulac, Barnston-Ouest Instrument : jumelles Vixen 9x63 Début : 20h40 Fin : 00h07 SQM : début = 21,04 fin = 21,32 Ce soir, séance d’observation consacrée uniquement à la Poupe aux 9x63. J’avais débuté des observations dans ce secteur l’an dernier, et je suis venu ce soir dans l’intention de terminer ma liste d’objets dans cette constellation. Belle transparence de 4/5, la lumière zodiacale se devine à l’ouest, partant de l’horizon et remontant jusqu’au Taureau. Au cours de la soirée, je suis tombé sur un objet fantôme du NGC, soit NGC 2568. Cet objet est absent du SkyAtlas et du Herald-Bobroff AstroAtlas. Même Coelix ne fournit rien à ce sujet. Dans le livre « Star Clusters » d’Archinal & Hynes. Certaines sources le relient à Pismis 1, que Coelix positionne tout près de NGC 2568. Or, j’avais déjà essayé d’observer Pismis 1 dans cette constellation et cet amas se trouve plus au N-E, et qui porte également la désignation Haffner 16. Donc, si vous voulez observer cet objet un jour ou l’autre, faites une croix là-dessus. Pour les amateurs de statistiques, j’avais 53 objets à observer sur mes listes d’observation, et j’en ai réussi 29, ce qui donne un taux de réussite de 29/53 = 55%. Note : Tr = Trumpler, Ru = Ruprecht, h = John Herschel, Cr = Collinder, β = Burnham Tr 9, amas ouvert (20h47) Dans la Poupe, à 1¾° SE d’Asmidiske (ξ Pup). Ma dernière observation remonte au 17 février 2017. Si je répète l’observation ce soir, c’est que j’avais oublié de noter son observation dans mes registres. Ca me permettra donc de valider ce que je vu la dernière fois. L’étoile HD 64922 toujours bien visible, de même que TYC 6557-1722-1, à la position 10h. Arès quelques instants, TYC 6557-2033-1 finit par se montrer le bout du nez. J’avais noté le 17 février dernier que le tout baignait dans une tache de lumière, et c’est encore ce qui se produit ce soir. http://www.univie.ac.at/webda/dss/tr09.png NGC 2483, amas ouvert (20h57) Dans la Poupe, à 3½° SE d’Asmidiske. J’avais également tenté l’observation de cet objet le 17 février dernier, mais sans parvenir à le détecter. J’ai également omis de noter la tentative. Ça a été un mal pour un bien au final car j’ai pu réussir à l’observer. Faut dire que j’ai un ciel très transparent ce soir. Pour réussir l’objet, je cherchais une tache de lumière au N-O du triangle composé de HD 64756, TYC 6565-2935-1, TYC 6565-2893-1. Après plusieurs minutes d’observation, une faible tache de lumière a fini par apparaître, visible uniquement en vision indirecte, 70% du temps d’observation. C’est vraiment très faiblement lumineux comme objet, pas surpris que je l’ai raté en février dernier. A la fin de l’observation, TYC 6561-1912-1, à la position 9h, a fini par apparaître à mes yeux. https://dso-browser.com/img/dso-images/builtin/NGC2483-ngcicproject.jpg NGC 2509, amas ouvert (21h20) Dans la Poupe, à 5½° NNO de ρ Pup. Plus exactement, on retrouve l’amas à la position 7h par rapport à l’étoile HD 65810. Objet visible uniquement en vision indirecte, mais tout de même assez brillant, visible 90%-95% du temps d’observation. La tache de lumière est de dimension appréciable à 9x. A part la forme arrondie de la tache, aucun détail perceptible, à part l’étoile HD 66034, se trouvant à la position 7h et se situant tout juste à la périphérie de l’objet. http://www.lex.sk.ca/astro/DeepSky/NGC2509_55.jpg Ru 49, amas ouvert (21h50) Dans la Poupe, à 3¾° S-E d’Asmidiske. L’amas se localise au nord d’un astérisme d’étoiles formant un « V » et composé de HD 66306, HD 66454, HD 66578 et HD 66740. Au premier coup, rien n’apparaissait, mais un objet stellaire a fini par apparaître après quelques instants. Puis, cette objet stellaire s’est transformé en objet diffus, brillant très faiblement, visible uniquement en vision périphérique, 30% du temps d’observation. En prolongeant l’observation, il devient diffus et stellaire en alternance. Lorsqu’il devient diffus, il prend l’aspect d’une minuscule tache de lumière. Il est possible que l’objet stellaire soit, en fait, TYC 6562-1099-1. http://www.univie.ac.at/webda/dss/ru049.png NGC 2527, amas ouvert (21h58) Dans la Poupe, à 1¼° S-E de Ru 49. Bel objet, offrant quelques détails intéressant aux 9x63. D’abord, dès le premier coup d’œil, l’objet est visible et montre un aspect granulaire. La vision décalée confirme cet aspect, mais n’améliore pas beaucoup l’aspect général. Les dimensions sont appréciables à 9x, et la taille de l’objet permet de repérer des membres individuels sans difficultés. Le premier qui saute aux yeux est TYC 6562-3176-1, se localisant en périphérie N-E. Je peux également identifier HIP 39602 avec beaucoup de certitude. Vers le S-O, il y a possiblement TYC 6566-59-1 ou HIP 39545 visibles, mais je ne suis pas du tout certain de l’identification. Pour la localisation, NGC 2527 se trouve à l’extrémité de la droite composée de HD 67604 et TYC 6567-206-1. http://wiki.skylook.org/uploads/DSS2/NGC_2527.jpg NGC 2539, amas ouvert (22h22) Dans la Poupe, à ¼° N-O de 19 Pup. Voilà un objet très spécial de par son apparence. Lorsqu’on braque les jumelles dans sa direction, on voit immédiatement l’étoile 19 Pup, puis quelques secondes plus tard, une tache de lumière apparaît au N-O, couvrant une surface se trouvant entre 12h et 14h, si on considère que 19 Pup est le centre de l’horloge. La taille de la tache est assez grande et brille suffisamment pour ne pas être affectée par la brillance de 19 Pup. Elle n’a pas de forme précise, mais donne un aspect cométaire très spécial à l’ensemble étoile+amas. Vraiment intriguant comme objet, ça vaut le coup de l’observer à faible grossissement. La tache de lumière est visible uniquement en vision périphérique, 95% du temps d’observation, Aucun membre individuel visible au sein de l’amas. http://www.lex.sk.ca/astro/DeepSky/NGC2539_15.jpg Ru 55, amas ouvert (22h31) Dans la Poupe, à 7½° NNE de Naos (ζ Pup). Se localise à l’est d’un astérisme rappelant la constellation du Scorpion et formé de HD 68363, HD 68364, TYC 7125-1893-1, HIP 39996, TYC 7125-3398-1, TYC 7125-2296-1 et TYC 7125-3961-1. Aussitôt que j’ai pointé les jumelles dans la direction de l’objet, il m’est apparu sans problème. De dimension assez réduite, il prend au départ l’aspect d’une tache de lumière arrondie, mais en observant attentivement, on finit par détecter un cœur d’apparence stellaire, qui demeure en permanence dans le champ de vision. Cet objet stellaire est assez brillant, visible uniquement en vision décalée, mais 95% du temps d’observation. Il est fort possible que l’étoile centrale soit TYC 7125-895-1. https://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_search?v=poss2ukstu_red&r=08+12.3&d=-32+36&e=J2000&h=45&w=45&f=gif&c=none&fov=NONE&v3= NGC 2567, amas ouvert (22h50) Dans la Poupe, à 2½° N-E de Ru 55. Se repère à l’intérieur d’un triangle composé de HD 69445, HD 69879, HD 70305. L’objet a été visible dès les premières secondes d’observation. Se présentant comme une tache de lumière arrondie sans détails visibles, elle de petite taille et ne montrant aucun objet stellaire en son sein, à part peut-être TYC 7122-1759-1, mais je ne crois pas que cette étoile fasse partie de l’amas. Visible uniquement qu’en vision indirecte 95% du temps d’observation. https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8b/NGC_2567.png NGC 2571, amas ouvert (22h56) Dans la Poupe, à 1° N de NGC 2567. Visible immédiatement après avoir braqué les jumelles sur l’objet. Très voisin de NGC 2567, offre un spectacle plus attrayant que ce dernier amas stellaire. Il est plus brillant et de plus grande taille. Forme un triangle avec TYC 6568-2429-1 et HD 69879. Détail intéressant, il montre un effet de clignotement, ce qui est plutôt rare avec ce type d’objet et davantage présent avec les petites nébuleuses planétaires. Cela suggère un objet dense et très compact, me fait beaucoup penser à un petit amas globulaire. Dans les premiers instants d’observation, on voit une petite tache de lumière, et l’objet devient stellaire en poursuivant l’observation. Il est possible que l’objet stellaire au centre soit TYC 6568-3016-1. Visible uniquement en vision périphérique. http://www.lex.sk.ca/astro/DeepSky/NGC2571_55.jpg NGC 2580, amas ouvert (23h17) Dans la Poupe, à ¾° N-E de NGC 2567. Forme un triangle rectangle avec HD 69879 et HD 70305. Dans les premières secondes d’observation, rien n’apparaissait mais en persistant, un objet stellaire est apparu, avec effet de clignotement. Cet effet a duré pendant l’observation entière de l’objet. Bien qu’à la fin, l’objet devenait plus facile à percevoir, il reste tout de même assez difficile aux 9x63. Visible uniquement en vision décalée 30%-40% du temps d’observation. Comme l’amas a conservé son apparence stellaire durant toute l’observation, cela suggère un objet assez petit et dense. Il est également possible que j’aie perçu TYC 7122-682-1. https://dso-browser.com/img/dso-images/builtin/NGC2580-ngcicproject.jpg β584, étoile triple (23h47) Dans le Cancer, triplet situé au cœur de M44. Les trois composantes sont aisément séparées avec un grossissement de 9x. Bizarrement, la tertiaire m’apparaît plus brillante que la primaire. Toutes les composantes sont blanches. https://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_search?v=poss2ukstu_red&r=08+40&d=19+33&e=J2000&h=15.0&w=15.0&f=gif&c=none&fov=NONE&v3= Jupiter (00h04) Dans la Vierge, à 5° NNO de Spica (α Vir). Ma dernière observation remonte au 17 février 2017, toujours dans la Vierge, et s’est déplacé d’environ 1° vers le NNO depuis cette date. Apparaît comme à l’habitude comme un petit disque blanc-jaune. Trois satellites visibles, 2 à l’est et un dernier à l’ouest. Ce dernier est le plus brillant des trois. Dans l’ordre est-ouest, il s’agit de Callisto, Europe et Ganymède. Echec dans l’observation des objets suivants : NGC 2489, amas ouvert (21h04) Dans la Poupe, à 5½° SE d’Asmidiske. Ma dernière observation remonte au 17 février 2017, et a également fait l’objet d’une omission. Le plus bizarre dans tout ça, c’est que j’avais réussi à l’observer à ce moment-là. Ce soir, j’ai cherché quelque chose au nord des étoiles TYC 7119-1072-1, HD 65183 et HD 65456. Après plusieurs minutes, je n’ai rien vu et je n’ai même pas eu l’impression de voir quelque chose. Vraiment, bizarre car c’est objet facile normalement. Ru 44, amas ouvert (20h10) Dans la Poupe, à 1½° NNO de NGC 2489. Plus exactement, l’objet se trouve au sud d’une formation d’étoiles en zigzag et composée de TYC 6565-3127-1, TYC 6566-1697-1, HD 65813 et TYC 6562-2917-1. Après plusieurs minutes d’observation, je n’ai absolument rien vu, à part peut-être un objet stellaire, possiblement TYC 6566-1729-1, mais ça me semble trop éloignée de l’amas pour en faire partie. Ru 46, amas ouvert (21h26) Dans la Poupe, à ½° S-O de NGC 2509. J’ai parfois eu l’impression de voir quelque chose, mais j’ai trop de doute sur ce que j’ai vu pour considérer cette observation comme une réussite. J’ai vu plusieurs objets stellaires de très faible brillante, possiblement TYC 6003-1700-1 et TYC 6003-1974-1, mais pas certain de ça. Ru 47, amas ouvert (21h33) Dans la Poupe, à 1¾° S-E, de NGC 2489. L’amas devait se trouver au S-E de l’arc d’étoiles utilisé pour tenter d’observer NGC 2489 (TYC 7119-1072-1, HD 65183 et HD 65456). Il devait encercler les étoiles TYC 7120-612-1 et TYC 7120-1682-1, mais après plusieurs minutes de recherche et d’observation, je n’ai rien vu et je n’ai même pas eu l’impression de voir quelque chose. h 4038, étoile double (21h42) Dans la Poupe, à 1¼° SSO de Naos. Avec une déclinaison de -41°, j’avais peu d’espoir de résoudre ce doublon, mais ça vaut toujours la peine d’essayer. La primaire a bien été repérée, mais la secondaire est demeurée complètement invisible. Il arrivait même que je perdais la primaire de vue. Il y a tellement de turbulence qu’il ne m’est pas possible de déterminer la couleur de cette dernière. h 4046, étoile double (22h06) Dans la Poupe, à 6½° N de Naos. La primaire a été repérée sans problème, mais pas de secondaire visible, même si j’ai eu parfois l’impression de voir quelque chose. Avec une séparation angulaire de 21,9", je suis presqu’à la limite de mon instrument, qui est de 20". Je ne suis pas en mesure de déterminer la couleur de la primaire car il y a trop de turbulence. NGC 2533, amas ouvert (22h12) Dans la Poupe, à 3¾° N de h 4046. Se retrouve au S-E d’un trapèze inversé et composé de HD 66698, HD 66932, HD 67162 et HD 67458. Au premier coup d’œil, rien n’apparaît, mais en observant attentivement, je détecte deux objets stellaires en vision indirecte. Ces deux objets sont alignés est-ouest. L’objet qui est à l’ouest donne un effet de clignotement, alors que celui qui est à l’est reste en place constamment. Je croyais donc au départ que l’objet à l’ouest était, en fait, NGC 2533. Mais lorsqu’on visionne le tout sur Coelix ou sur une photo, on constate que ce n’est pas l’objet qui est l’ouest qui représente l’amas, mais bien celui qui est à l’est. De plus, ce n’est probablement pas l’amas ouvert recherché qui était visible mais plutôt l’étoile HD 67473. Sur une image de NGC 2533, on voit qu’il est très réduit en taille et littéralement collé à HD 67473. Je le mets donc dans mes objets manqués pour la soirée. L’objet que j’avais pris initialement pour NGC 2533 était l’étoile TYC 6567-1433-1. NGC 2546, amas ouvert (22h38) Dans la Poupe, à 3° N-E de Naos. J’ai été très surpris de ne pas être en mesure d’observer cet amas puisqu’il est de grande taille et tout de même assez brillant, avec une magv de 6,3. Par contre, quand on regarde une image de l’amas, on se rend compte que les étoiles qui le constituent sont tout de même de brillance assez faible (pour les jumelles à tout le moins). Après plusieurs minutes d’observation et de recherche, je n’ai rien vu et je n’ai même pas eu l’impression de voir quelque chose. L’amas devait se trouver à l’intérieur du triangle composé de HD 67888, HD 68450 et HD 68862. Au nord, il y a un très bel astérisme d’étoiles assez brillante, bizarre qu’il ne porte aucune désignation. Ru 59, amas ouvert (23h04) Dans la Poupe, à 6¼° N-E de Naos. Se localise tout juste au N-O de HD70235. Après plusieurs minutes d’observation, je n’ai rien vu et je n’ai même pas eu l’impression de voir quelque chose. NGC 2579, amas ouvert (23h10) Dans la Poupe, à 2¼° N-E de NGC 2546. Se repère tout juste au N-E d’une étoile assez brillante, soit HD 70556. Après plusieurs minutes de recherche, je n’ai rien vu et je n’ai même pas eu l’impression de voir quelque chose. Cr 185, amas ouvert (23h23) Dans la Poupe, à ¼°ENE de NGC 2579. Tout comme l’objet voisin, je n’ai rien vu et je n’ai même pas l’impression de voir quelque chose. NGC 2587, amas ouvert (23h34) Dans la Poupe, à 1° NNE de NGC 2580. Même chose que NGC 2579 et Cr 185, je n’ai rien vu et je même pas l’impression de voir quelque chose. Cr 187, amas ouvert (23h38) Dans la Poupe, à ½° NNE de NGC 2587. Je n’ai rien vu et je n’ai même pas eu l’impression de voir quelque chose. Σ1347, étoile double (23h58) Dans l’Hydre, à 2½° N-E de θ Hya. Durant toute la période d’observation, j’ai eu l’impression de voir quelque chose, mais je n’ai jamais été en mesure d’obtenir une séparation claire des composantes de ce doublon. Voilà pourquoi je le mets dans mes objets manqués pour la soirée. Faut dire que la secondaire est 14 fois plus faible en brillance que la primaire. Stéphane Meloche (CAAS) Magog
  5. Rapport d'observation 2017/02/26 (98)

    Rapport d’observation du 26 février 2017 Site : chemin Merrill, Canton de Stanstead Instruments : jumelles Vixen 9x63 et Garrett Optical 20x110 Début : 18h57 Fin : 21h05 SQM : début = 20,94 fin = 21,11 La nouvelle Lune de février est généreuse en soirées claires pour faire de l’observation, et ce, avec des températures passablement confortables. Ce soir, je suis allé sur le chemin Merrill car mon site habituel du Canton de Stanstead (chemin Vancour) est difficile d’accès vu que les chemins ont partiellement dégelé. Sur le chemin Merrill, 95% de la route à parcourir consiste en des routes asphaltées, c’est donc plus sûr d’aller à cet endroit aujourd’hui. De cet endroit, le dôme lumineux de Bromont gêne beaucoup. Vénus 9x63 (18h57) Dans les Poissons, à 7¼° SE d’Algenib (γ Peg). Ma dernière observation de la déesse de l’amour remonte au 17 février dernier, toujours dans les Poissons, et s’est déplacée de 1° vers l’ouest depuis cette date. Très semblable à ce que j’ai vu lors de ma dernière observation. Je ne détecte aucun changement dans le croissant, je ne peux dire s’il a diminué. L’étoile HD 3088 bien visible à l’ouest. 20x110 (19h02) Le croissant est mieux visible, mais pas d’autres détails. Beaucoup de turbulence et d’aberration chromatique. HD 3088 toujours visibles à l’ouest. Mars 9x63 (19h09) Dans les Poissons, à 11¼° ESE de Vénus. Ma dernière observation de la planète rouge remonte au 17 février dernier, toujours dans les Poissons, et s’est déplacée d’environ 6° en direction ouest depuis cette date. Encore ce soir, je ne suis pas en mesure de détecter un disque, il s’agit simplement d’un gros point rouge. L’étoile HD 7990 dans le même champs de vision. 20x110 (19h14) Disque visible, mais aucun autre détail. HD 7990 toujours visible dans le champ de vision. Cr 91, amas ouvert (19h31) Dans la Licorne, à 2¼° S de ε Mon. Ma dernière observation de cet objet remonte au 5 mars 2010. Observation réalisée aux 20x110. Selon le SkyAtlas, Cr 91 encercle une étoile, qui est HD 44418. On devrait donc voir des étoiles autour de cette dernière. Avec un grossissement de 20x, quelques membres individuels se montrent à mes yeux, mais pas de tache de lumière en filigrane, consistant en des étoiles de faible brillance non résoutes. Parmi les membres individuels de Cr 91 identifiés, il y a TYC 671-1, TYC 136-960-1, TYC 136-1220-1 et TYC 136-1067-1. L’étoile HD 44333 est évidement bien visible. http://www.univie.ac.at/webda/dss/cr091.png Cr 92, amas ouvert (19h40) Dans la Licorne, à ½°NO de ε Mon. Plus précisément, j’ai détecté l’amas entre les étoiles HD 44586 et TYC 141-693-1. Dans les premiers instants d’observation, on n’y voit rien, mais avec la vision indirecte, on voit de petites étoiles apparaître dans le secteur. Amas de faible densité, sa taille est tout de même appréciable à 20x. Je suis également en mesure d’identifier TYC 141-1289-1, qui se retrouve dans l’amoncellement d’étoiles. http://www.univie.ac.at/webda/dss/cr092.png NGC 2215, amas ouvert (19h49) Dans la Licorne, à 2° O de β Mon. Ma dernière observation de cet objet remonte au 5 mars 2010 aux 9x63. L’amas se montre comme une tache de lumière de taille moyenne en vision périphérique, plus dense que Cr 91 et Cr 92 que je viens d’observer. En prolongeant l’observation, certaines membres de l’amas finissent par apparaître. Il y a assurément TYC 4796-708-1 que je peux distinguer, près du centre de l’amas. Ensuite, fort possiblement GSC 4796-0716, à la périphérie ouest, et TYC 4796-812-1, mais avec quelques doutes sur ce dernier membres. Aux jumelles 9x63, aucune étoile individuelle n’était détectable. Avec mes 20x110, NGC 2215 offre un spectacle intéressant. http://www.phys.ttu.edu/~ozprof/2215h400.jpg NGC 2232, amas ouvert (20h) Dans la Licorne, 2½° NO de β Mon. Ma dernière observation de cet objet remonte au 5 mars 2010 aux 9x63. En 2010, j’avais noté que l’objet ne montrait pas de tache de lumière en filigrane, mais plutôt des étoiles individuelles dispersées. La même chose se produit ce soir, sauf que l’amoncellement d’étoiles est plus grand et occupe la moitié de mon champ de vision. L’étoile la plus brillante de l’amas est 10 Mon. Onze autres étoiles de brillance intermédiaire sont bien identifiables, soit HD 45153, TYC 4793-1929-1, HD 45321, 9 Mon, HD 45398, TYC 4793-2450-1, HD 45516, TYC 4793-426-1, HD 45532, HD 45583 et TYC 4793-594-1. Je dénombre également entre 20 et 26 étoiles de faible brillance, dont certaines peuvent être identifiées avec certitude, soit TYC 4793-2365-1, TYC 4793-757-1, TYC 4793-1812-1, TYC 4793-1464-1 et TYC 4793-516-1. Parmi l’échantillon des étoiles de forte brillance et de brillance intermédiaire, l’une d’entre elles se distingue par sa couleur, soit HD 45398, qui m’apparaît jaune-orangé. Comme il est utile de faire l’exercice, dressons un tableau de ces étoiles avec leurs indices B-V et leur distance respectives : Étoile B-V Distance (a-l) HD 45153 -0,072 582,43 TYC 4793-1929-1 -0,075 ? HD 45321 -0,151 1212,5 9 Mon -0,155 1080 TYC 4793-2450-1 -0,046 ? 10 Mon -0,175 1353,4 HD 45516 -0-077 1259,3 TYC 4793-426-1 0,165 ? HD 45583 -0,137 1221,6 TYC 4793-594-1 0,099 ? HD 45398 1,380 667 L’observation que j’ai effectuée et le tableau ci-haut tendent donc à démontrer que HD 45398 ne ferait pas partie de l’amas. Image : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f4/NGC_2232.png/310px-NGC_2232.png Cr 104, amas ouvert (20h32) Dans la Licorne, à 1° E de 12 Mon. Observation effectuée aux 20x110, après une tentative infructueuse aux 9x63. Les 20x110 permettent de voir plus de détails et un petit amoncellement d’étoiles à l’endroit visé, mais rien de plus. C’est typique des objets de Collinder. J’aurais aimé faire un décompte d’étoiles, mais les délimitations de Cr 104 ne sont pas faciles à voir, et l’exercice deviendrait arbitraire. Je suis tout de même en mesure des membres individuels, dont TYC 154-931-1, TYC 154-2346-1 et TYC 154-2313-1, formant une droite nord-sud au centre de l’objet. https://in-the-sky.org/image.php?style=medium&userimg=20170218_010908_3f6ba4839d42.png Hrr 5, astérisme 9x63 (20h40) : Dans la Licorne, à 7½° NNO de Sirius (α CMa). Il s’agit de l’un des astérismes proposés par Phil Harrington dans son ouvrage « Touring the Universe through Binoculars ». Au premier coup d’œil, il prend l’aspect d’un « V » inversé avec quelques membres individuels bien visibles que sont TYC 5378-1964-1, TYC 5378-1987-1 et TYC 5378-2289-1. En prolongeant l’observation, la vision périphérique une faible tache de lumière au centre du V, consistant en de faibles étoiles non résoutes à 9x. 20x110 (20h47) : l’objet offre plus de détails à 20x, et les étoiles constituant l’amas deviennent toutes visibles individuellement, ce qui me permet de dénombrer 6 étoiles. L’étoile TYC 5378-1964-1, observée précédemment aux 9x63, se dédouble avec GSC 5378-1917. En plus des deux autres étoiles, je détecte TYC 5378-1956-1 et TYC 5378-1861-1. https://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_search?v=poss2ukstu_red&r=06+40+37&d=-8+59+1.9+&e=J2000&h=30&w=30&f=gif&c=none&fov=NONE&v3= 4 Vesta (20h57) Dans les Gémeaux, à 1½° SO de υ Gem. Ma dernière observation de cet astéroïde remonte au 17 février 2017, toujours dans les Gémeaux, et s’est déplacé de ¼° vers le N-O. Observation effectuée aux 20x110. Astéroïde très brillant, visible en vision directe et ne montrant aucun scintillement. Se trouve à la position 7h par rapport à TYC 1914-7-1. Echec dans l’observation des objets suivants : NGC 2252, amas ouvert 9x63 (20h11) : Dans la Licorne, à ¾° NO de 12 Mon. L’objet devait se trouver dans la portion NE d’un parallélogramme composé de HD 46375, HD 46612, HD 46784 et HD 47240. Après plusieurs minutes d’observation, j’ai bien eu l’impression de voir quelque chose, mais j’ai trop de doutes sur ce que j’ai vu pour considérer cette observation comme réussie. 20x110 (20h19) : Tout comme aux 9x63, je ne détecte rien à la position présumée de l’objet, sauf peut-être une série d’étoiles alignées et composée de GSC 0154-0681, TYC 154-145-1, TYC 154-2149-1 et TYC 154-1747-1. Aucune impression d’amoncellement d’étoiles dans les parages, vraiment bizarre comme objet. Le livre « Star clusters » d’Archinal & Hynes (2003) est muet à ce sujet… Cr 104, amas ouvert (20h27) Tentative effectuée aux 9x63. J’ai bien repéré la position présumée de l’amas, mais après plusieurs minutes d’observation et de recherche, je n’ai rien vu. Stéphane Meloche (CAAS) Magog
  6. Rapport d'observation 2017/02/17 (97)

    Merci Cédric pour tes bons mots. D'autres comptes-rendus suivront sous peu.
  7. Rapport d'observation 2017/02/17 (97)

    ⌂AccueilCourrielActualitésSportsDivertissementÊtreFlickrQuestions/RéponsesMobile Plus⋁ Yahoo GroupesRechercher des conversations Faire une recherche dans Yahoo Groupes Recherche Web👤Stéphane 2✉ Courriel ⚙ Aide Page d'accueil des groupes Observateur 19 caas_membres 52 lecadi 10 Tous mes groupes Gérer mes groupes Créer un groupe Conditions Confidentialité Charte Commentaires Aide Blogue Club des astronomes amateurs de Sherbrooke is a Groupe restreint with 50 members. Club des astronomes amateurs de Sherbrooke Groupe restreint, 50 membres Navigation primaireConversationsPhotosFichiersPlus Navigation secondaireAbonnementAide Retour RépondreAfficherSuivantPrécédent 24900Rapport d'observation 2017/02/17 (97) Développer les messages Stéphane Meloche24 mars 13:49 Rapport d’observation du 17 février 2017 Site : chemin Beaulac, Barnston-Ouest Instruments : jumelles Vixen 9x63 et Garrett Optical 20x110 Début : 19h27 Fin : 22h53 SQM : début = 20,83 fin = 21,00 Première sortie en 2017, par une nuit aux températures amplement supportables et peu de vents. Je mettais à l’essai un nouveau vêtement d’hiver pour mieux protéger les jambes et le bas du dos du froid, et le test fut concluant, je n’ai pas eu froid de la soirée. Ca réconcilie avec l’observation d’hiver, qui permet de débuter les observations plus tôt en soirée, et de les terminer également à une heure plus raisonnable. On est loin des séances d’observation près du solstice d’été, qui débute souvent après 23h, faute de noirceur suffisante. Fait intéressant, le brillance de la planète Vénus était telle qu’elle projetait une faible ombre sur le chemin enneigé. C’était la première fois que je pouvais constater ce phénomène par moi-même. J’imagine les sites d’observation tellement noirs que la Voie lactée produit le même phénomène, wow! Vénus 9x63 (19h27) Dans les Poissons, à 8¼° SE d’Algenib (γ Peg). Ma dernière observation aux 9x63 remonte au 19 juin 2015, alors dans le Cancer. Astre très brillant, les jumelles montrent beaucoup d’aberration tellement l’astre est lumineux. Evidement, on ne voit pas de détails mais je devine un croissant. L’étoile 45 Psc ne se trouve qu’à 11' O de la planète. 20x110 (19h32) Avec cet instrument, ma dernière observation remonte à la même date qu’aux 9x63, soit le 19 juin 2015. Avec ce grossissement, l’observation du croissant se confirme, mais je ne décèle aucun autre détail. L’aberration chromatique est encore plus évidente. Mars 9x63 (19h37) Dans les Poissons, à 7½° ESE de Vénus. Ma dernière observation avec cet instrument remonte au 30 juin 2016, alors dans la Balance. Ce soir, rien de très spécial avec cette planète, une des observations les plus ternes effectuées de Mars. Pas capable de percevoir un disque, simplement un gros point lumineux rouge. 20x110 (19h41) Avec cet instrument, ma dernière observation remonte au 3 septembre 2016, alors dans le Serpentaire. Un petit disque est décelable, mais sans plus. Aucun autre détail visible. OΣΣ 66, étoile double 9x63 (19h51) Dans le Taureau, à 4¼° NE de ζ Tau. Les composantes sont bien séparées, sans problème. La secondaire apparaît à l’angle de position recherché. Difficile de déterminer la couleur des composantes, les deux apparaissent blanches, bien que la primaire semble avoir une petite teinte rougeâtre. 20x110 (20h) Paire moins spectaculaire à 20x car les composantes sont trop largement séparées. Par contre, la couleur des composantes se détermine plus aisément, et elles apparaissent toutes deux orangées. https://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_search?v=poss2ukstu_red&r=05+47+56.13&d=%2B24+41+12.6&e=J2000&h=15.0&w=15.0&f=gif&c=gz&fov=NONE&v3= OΣΣ 67, étoile double 9x63 (20h08) Dans le Taureau, à 2½° SE de ζ Tau. Copie presque conforme de OΣΣ 66, mais à la différence que la primaire brille plus intensément que la secondaire, il y a une différence de 2,5 magnitudes entre elles. Les étoiles brillent trop faiblement pour en déterminer la couleur. 20x110 (20h16) Spectacle plus intéressant avec cet instrument, les composantes sont mieux visibles, surtout la secondaire. Cette fois-ci, je discerne bien la couleur des étoiles; la primaire apparaît blanc-vert, alors que la secondaire est blanche. https://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_search?v=poss2ukstu_red&r=05+48+22.37&d=%2B20+52+10.1&e=J2000&h=15.0&w=15.0&f=gif&c=none&fov=NONE&v3= B36, nébuleuse obscure (20h30) Dans Orion, à 1¾° O de Bételgeuse (α Ori). Observation effectuée aux 20x110. J’ai essayé l’objet aux 9x63 quelques minutes auparavant, sans succès, à cause que Bételgeuse se trouve dans le même champ de vision. Mais à 20x, Bételgeuse disparaît et hop!, la nébuleuse se dévoile sous mes yeux. Objet assez facile à observer, Traverse pratiquement le champ de mes jumelles. Se déploie comme une tache obscure allongée dans l’axe NE-SO. La périphérie est plus ou moins nette sur tout le pourtour de l’objet, mais quand on balaie de gauche à droite, il apparaît clairement sur fond de Voie lactée. Pas un très haut degré d’opacité. Très heureux de l’avoir à mon tableau de chasse, pas certain que beaucoup ont observé cet objet-là! https://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_search?v=poss2ukstu_red&r=05+48+48.00&d=%2B07+24+00.0&e=J2000&h=60&w=60&f=gif&c=none&fov=NONE&v3= h 3849, étoile double (20h47) Dans la Colombe, à 6¾° SE de β Col. Observation effectuée aux 20x110. Comme ça se situe à seulement 6° au-dessus de l’horizon, l’image est très affectée par la turbulence, mais je suis tout de même en mesure de séparer les composantes. A cause de cette même turbulence, pas possible de déterminer la couleur de ces dernières. https://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_search?v=poss2ukstu_red&r=06+19+47.95&d=-39+29+11.3&e=J2000&h=15.0&w=15.0&f=gif&c=none&fov=NONE&v3= h 3857, étoile double 9x63 (20h53) Dans la Colombe, à 6¾° E de β Col. Se localise près de HD 45098 au sud et de HD 45268 au NE. Paire très facile à séparer à 9x. Par contre, même si la turbulence se manifeste moins à cette hauteur, elle m’empêche de déterminer la couleur des composantes. 20x110 (20h58) Plus facile à séparer à 20x, la turbulence se fait moins sentir également. Ca me permet de voir les couleurs des composantes, qui sont blanches. https://archive.stsci.edu/cgi-bin/dss_search?v=poss2ukstu_red&r=06+24+01.01&d=-36+42+27.9&e=J2000&h=15.0&w=15.0&f=gif&c=none&fov=NONE&v3= Haffner 8, amas ouvert (21h20) Dans le Grand Chien, à mi-chemin entre Sirius (α CMa) et α Mon. Observation effectuée au 20x110. Se localise entre deux droites parallèles. La première est composée de TYC 5403-2094-1, TYC 5403-1862-1 et HD 58191, alors que la seconde est composée de HD 58277, TYC 5404-3457-1 et TYC 5404-3934-1. Objet de petite taille, se montre, au départ, comme une tache de lumière arrondie. En prolongeant l’observation, des extensions au nord et au sud apparaissent, ce qui lui donne, au final, une forme allongée. Un membre individuel semble poindre au nord, possiblement TYC 5403-3452-1. http://www.astrosurf.com/jpbousquet/Haffner8_L155_fd7_20Da_5x90s_800i_110204_900w.jpg 4 Vesta (22h) Dans les Gémeaux, à 1¼° SSO de υ Gem. Ma dernière observation de cet astéroïde remonte au 10 février 2013, alors dans le Taureau. Observation effectuée au 20x110. Se localise tout juste à l’est de TYC 1915-980-1. Visible en vision directe sans problème, très brillant. Aucune scintillation décelable. Trumpler 9, amas ouvert (22h18) Dans la Poupe, à 1¾° SE d’Asmidiske (ξ Pup). Observation effectuée aux 9x63. Dans les premiers instants, l’amas ne se montrait pas, mais j’ai fini par le voir après plusieurs minutes. Selon le Herald-Bobroff AstroAtlas, il encercle une étoile, qui est en fait HD 64922. Également, il forme un triangle rectangle avec TYC 6557-2033-1 et TYC 6557-1722-1. Au centre de ce triangle, une faible tache de lumière est visible en vision indirecte 100% du temps d’observation. La taille de l’objet est légèrement inférieure au triangle précédemment cité. Aucune étoile individuelle visible. http://www.univie.ac.at/webda/dss/tr09.png NGC 2489, amas ouvert (22h36) Dans la Poupe, à 5½° SE d’Asmidiske. Se trouve au nord d’un triangle très étiré, et composé de TYC 7119-1072-1, HD 65183 et HD 65456. Dans les premiers instants, rien n’apparaissait, mais l’objet a fini par se dévoiler après quelques minutes. Visible uniquement en vision périphérique 50% du temps d’observation. Se montre comme une très faible tache de lumière de forme arrondie. Aucune étoile individuelle détectable. http://www.phys.ttu.edu/~ozprof/2489h400.jpg Jupiter 9x63 (22h44) Dans la Vierge, à 3¾° N de Spica (α Vir). Ma dernière observation avec cet instrument remonte au 2 juillet 2016, alors dans le Lion. Comme à l’habitude, la planète se présente comme un disque blanc-jaune sans détail de la surface visible. Trois satellites visibles, un à l’est et deux à l’ouest. Le satellite se trouvant à l’est et le plus rapproché de Jupiter est le plus brillant des trois probablement Ganymède. Après vérifications, les satellites sont, d’est en ouest, Europe, Ganymède et Callisto. 20x110 (22h50) Avec cette paire de jumelles, un satellite s’ajoute, soit Io à l’ouest qui était trop près de la planète pour être visible aux 9x63. Une seule bande visible à la surface du disque jovien. Échec dans l’observation des objets suivants : B36, nébuleuse obscure (20h24) Tentative effectuée aux 9x63. La position présumée de la nébuleuse a bien été repérée, et j’ai parfois eu l’impression de voir quelque chose, mais le problème, c’est que Bételgeuse est dans le même champ, et ça brille tellement que ça nuit beaucoup. J’aurais probablement pu la voir si cette grosse étoile rouge n’apparaissait pas dans le même champ de vision. h 3849, étoile double (20h40) Tentative effectuée aux 9x63. J’avais déjà essayé cette paire le 14 février 2011, mais je n’avais pas les meilleures conditions. Ce soir, les conditions sont au rendez-vous, mais je ne suis toujours pas en mesure de séparer les composantes. Haffner 8, amas ouvert (21h09) Tentative effectuée aux 9x63. J’ai bien repéré la position présumée de cet amas, mais je n’ai absolument rien vu et je n’ai pas eu l’impression de voir quelque chose. NGC 2483, amas ouvert (22h30) Dans la Poupe, à 3½° SE d’Asmidiske. Tentative effectuée aux 9x63. L’amas devait se trouver au nord du triangle composé de HD 64756, TYC 6565-2935-1 et TYC 6565-2893-1. Après plusieurs minutes de recherche, je n’ai rien vu et je n’ai même pas eu l’impression de voir quelque chose. Stéphane Meloche (CAAS) Magog
  8. Rapport d'observation 2017/09/03 (96)

    Merci à tous pour vos bons mots!Cédric: Pour les nébuleuses obscures, j'en ai près d'une vingtaine à mon tableau de chasse, certaines s'observent plus facilement aux jumelles, comme la nébuleuse de la Pipe, coincée entre le Scorpion et le Sagittaire. Et non, je n'ai pas la prétention de connaître chaque étoile. Cependant, j'ai travaillé en recherche, et j'applique ce que j'ai appris à ma méthode d'observation et à la façon de publier ces mêmes observations. La rigueur, c'est le plus important.Maïcé: Et oui, je suis bien de la Nouvelle-France, on ne peut rien vous cacher! Pour les forums Astro-Québec, je n'y participe pas car je ne peux être partout, mais c'est un très beau lieu d'échange et j'encourage tout le monde à y participer. Je suis heureux de pouvoir partager avec les collègues de l'autre côté de la dorsale médio-atlantique!Yapo: Observer dans le sud de l'Algérie, ça serait quelque chose que j'aimerais beaucoup faire. Et ayant un grand intérêt pour les sciences de la Terre, j'y trouverais mon compte de jour comme de nuit. Mais le Nouveau-Mexique ou l'Arizona serait un beau prix de consolation!
  9. Rapport d'observation 2017/09/03 (96)

    Rapport d’observation du 3 septembre 2016 Site : chemin Beaulac, Barnston-Ouest Instrument : jumelles Vixen 9x63 et Garrett Optical 20x110 Début : 20h45 Fin : 00h04 SQM : début = 21,03 fin = 21,23 Deuxième soirée d’observation consécutive en ce début de septembre. Ciel ordinaire avec une transparence tout aussi ordinaire, faut prendre ce qui passe. J’ai débuté l’observation planétaire avant la pleine noirceur. J’ai pu admirer les feux d’artifice de la Fête du travail visibles un peu partout. Les mesures de SQM effectuées aujourd’hui sont parmi les plus basses mesurées à ce site d’observation. Note : B = Barnard, HBAA = Herald-Bobroff AstroAtlas Saturne (20h45) Dans le Serpentaire, à 6° NNE d’Antarès (α Sco). Ma dernière observation de cette planète remonte à hier, donc 2 septembre. Titan visible, qui s’est déplacé légèrement vers le nord-ouest. Pour le reste, c’est la même chose qu’hier. Mars (20h50) Dans le Serpentaire, à 6° ENE de Saturne. Ma dernière observation date du 2 septembre dernier, et la planète s’est déplacée de ½° vers le nord-est depuis cette date. Pas grand-chose à dire, à part le déplacement de la planète vers le nord-est. Les étoiles TYC 6813-845-1 et HD 152228, accompagnant Mars le 2 septembre, ont disparu. B133, nébuleuse obscure (21h08) Dans l’Aigle, à 1½° S de λ Aql. Ma dernière observation de cette nébuleuse obscure remonte au 22 juillet 2007, avec mes Vixen 9x63. Pour la localisation, j’ai utilisé le même astérisme qu’en 2007, et composé de TYC 5141-107-1, HD 178459 et TYC 5141-298-1, pour le repérer. Apparaît nettement comme une région plus sombre de la Voie lactée, bien que le degré d’opacité ne soit pas le plus élevé. Cela diminue la beauté de l’objet puisqu’il se découpe moins bien parmi la trame de fond de la Voie lactée. Semble prendre une forme rectangulaire, disposé dans l’axe nord-sud. Contours plus ou moins bien définis. En relisant mes notes aux 9x63, il semble que cette nébuleuse s’est montrée plus impressionnante avec cet instrument qu’aux 20x110. http://www.cloudynights.com/uploads/monthly_10_2015/post-40734-0-30385000-1445283396.jpg B135-B136, nébuleuses obscures (21h19) Dans l’Aigle, à 1¼° NE de λ Aql. Première observation de cet amalgame de nébuleuses obscures. Il est inscrit dans le quadrilatère composé de λ Aql, HD 179048, TYC 5133-2282-1 et 15 Aql. Au premier coup d’œil, rien n’apparut, mais en persévérant en en utilisant la vision indirecte, un objet sombre finit par apparaître. Ca prend l’aspect d’une bande sombre de très grande taille, assez grand pour sortir du champ des jumelles, se déployant dans un axe sud-est nord-ouest. Gardant un doute sur ces observations, j’ai balayé le secteur en périphérie de la position présumée de B135-B136 et la tache sombre persiste, ce qui lève ce même doute. Ces nébuleuses offrent une très faible opacité ce qui les rend difficiles à observer, et ce qui fait aussi que la périphérie n’est pas vraiment caractérisable. Mais la forme et la taille de l’objet demeure. Un bon défi! Sur l’image ci-dessous, B135-B136 est la grande tache sombre visible à la position 10h-11h par rapport au centre de la photo. http://www.crowson.com/Images/CloudyNights/B132%20+%20135%20+%20136%20+%20328%20-%20CN%20-%20LRGB.jpg NGC 6755, amas ouvert (21h28) Dans l’Aigle, à 4½° O de λ Aql. Il s’agit de ma troisième observation de cet amas, la première le 28 juillet 2003, et la seconde le 12 septembre 2004, toutes les deux effectuées au 9x63. Se localise au nord d’un astérisme dont la forme ressemble à s’y méprendre à la constellation de l’Aigle, et composé de HD 177789, TYC 470-234-1, TYC 470-98-1, TYC 466-23-1, HD 178129, TYC 471-311-1 et TYC 471-2541-1. C’est un objet qui est, à la fois, très étendu et très faible en brillance. Visible très difficilement en vision directe, et assez difficile en vision périphérique. Pas de forme spécifique, très irrégulier comme aspect, et je parviens à résoudre difficilement le cœur de l’amas. Certaines étoiles individuelles deviennent visibles, soit TYC 471-459-1, HIP 94003, et possiblement GSC 0471-2534. Dans la portion ouest de l’objet, je détecte TYC 470-332-1, TYC 470-326-1, TYC 470-109-1 et HIP 93922. https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/51/NGC_6755.png NGC 6756, amas ouvert (21h40) Dans l’Aigle, à ½° NE de NGC 6755. Première observation de cet amas stellaire, qui m’a demandé un peu plus de recherche qu’à l’habitude puisqu’absent du SkyAtlas, mais présent sur le HBAA. Forme un triangle avec TYC 471-2236-1 et TYC 471-1972-1. Se montre comme une tache de lumière circulaire de taille appréciable, mais visible assez difficilement en vision décalée, 100% du temps d’observation. Par moments, J’ai l’impression de voir un cœur stellaire, sans plus. Un autre bon défi! http://www.phys.ttu.edu/~ozprof/6756h400b.jpg NGC 6760, amas globulaire de classe IX (21h47) Dans l’Aigle, à 4° SO de δ Sgr. Il s’agit de ma troisième observation de cet amas globulaire, la première remontant au 28 juillet 2003, et la seconde au 9 septembre 2004, toutes aux 9x63. Se trouve entre le parallélogramme composé de TYC 463-2825-1, TYC 463-1524-1, HD 178851 et TYC 463-1564-1, et une étoile individuelle nommée TYC 463-1330-1. Me fait penser à l’objet précédemment observé (NGC 6756), mais sans que je puisse résoudre l’amas en étoiles individuelles, et avec des dimensions plus restreintes. De forme arrondie, l’objet s’observe facilement en vision indirecte, mais assez difficile en vision directe. Aspect plus dense que NGC 6756. http://www.greggsastronomy.com/IMAGES/ngc6760_LRGB.jpg 20 Massalia (22h17) Dans le Capricorne, à 2¼° OSO de π Cap. Ma dernière observation de cet astéroïde remonte au 3 novembre 2013, aux 9x63. A ce moment, il se trouvait dans la constellation du Bélier. Première détection de 20 Massalia aux 20x110. Il se positionne au centre d’un triangle très étiré, composé de HD 192736, HD 192922 et σ Cap. Visible seulement en vision périphérique 100% du temps d’observation. Invisible au premier regard, il a fini par devenir visible après quelques secondes. La transparence plus que moyenne cette nuit enlève de l’éclat à cet astéroïde. OΣΣ 178, étoile double (22h29) Dans l’Aigle, à 2¾° NE de ζ Aql. Ma dernière observation de cette paire remonte au 22 juillet 2007, aux 9x63. Très beau doublon, largement séparé à 20x avec un beau contraste de couleur. Pour fin de comparaison, voici les résultats obtenus ce soir en comparaison de ceux de 2007. Bel objet! 9x63 2007 : primaire = blanc-jaune, secondaire = bleue; 20x110 2016 : primaire = jaune-orangé, secondaire = verdâtre. http://a.gerard4.free.fr/illustrations/Aql/stta178_aql.jpg 85 Io (22h58) Dans le Verseau, à 3¼° NE de 71 Aql. Première observation de cet astéroïde, tout instrument confondu. Ca m’a pris pas mal de temps à le trouver, mais j’y suis parvenu. Il se trouve tout juste à l’ouest du faible triangle composé de TYC 512-404-1, TYC 512-876-1 et TYC 512-190-1. Visible très difficilement en vision directe, et évidemment très facile en vision décalée. 19 Fortuna (23h06) Dans le Capricorne, à 2° S de M73. Première observation de cet astéroïde, tout instrument confondu. Se trouve tout juste au SO de HD 199603. Plutôt difficile en vision directe, et très facile en vision indirecte. Forme un triangle faiblement lumineux avec TYC 5782-1125-1 et TYC 5782-377-1. Avec 85 Io et 19 Fortuna, mon décompte d’astéroïdes observés aux jumelles s’élève maintenant à 42. 2 Pallas (23h15) Dans le Petit Cheval, à 1¾° NNO de Kitalpha (α Equ). Ma dernière observation de cet astre remonte au 7 janvier 2013, aux 9x63. Il se trouvait à ce moment dans la Baleine. Ce soir, il se localise au sud d’un triangle composé de TYC 540-581-1, HD 202586 et TYC 540-851-1. Assez brillant, visible en vision directe. Il arrivait souvent que, aux 9x63, cet astéroïde me donnait du fil à retordre. Il s’agit de ma 22e observation de 2 Pallas. 349 Dembowska (23h40) Dans le Capricorne, à 5° S de ζ Cap. Ma dernière observation remonte au 26 août 2011, alors dans le Poisson austral. Facilement repérable car j’avais tenté l’observation de l’astéroïde quelques minutes auparavant. Invisible en vision directe, mais très brillant en vision indirecte. 56 Melete (23h49) Dans le Verseau, à 5¼° E de Sadalsuud (β Aqr). Seconde observation de cet astéroïde aux jumelles. Visible en vision directe difficilement, et évidemment plus facile en vision périphérique. 17 Thétis (00h02) Dans le Verseau, à 5¼° E de Deneb Algedi (δ Cap). Première observation de cet astéroïde. J’ai eu quelques hésitations au début, mais il a fini par apparaître et à s’observer sans problème. Difficile à observer car dans la portion laiteuse du ciel. Visible uniquement en vision périphérique. Échec dans l’observation des objets suivants : Σ 2532, étoile double (22h42) Dans l’Aigle, à 1¼° ONO de λ Aql. Seconde tentative d’observation de cette paire, la première avait échouée aux 9x63. Le scénario se répète cette nuit aux 20x110. Après plusieurs minutes d’observation, la secondaire est demeurée invisible à mes yeux. Bizarrement, Coelix ne montre aucun compagnon aux coordonnées de la secondaire (séparation angulaire = 32,7" et angle de position = 3°). J’ai beau grossir, je ne vois rien du tout. J’ai vérifié ces informations dans 5 sources différentes, et elles demeurent les mêmes à peu de choses près. La primaire est orangée. Très étrange… 349 Dembowska (23h30) Cette tentative a été réalisé aux jumelles Vixen 9x63. Se trouve dans un secteur plutôt laiteux de la voûte céleste, à cause de la transparence moyenne. Devait se localiser à la position 2h par rapport au triangle formé de TYC 6946-209-1, TYC 6946-1155-1 et HD 204178. Mais après plusieurs minutes de recherche, je n’ai pas réussi à le percevoir. Stéphane Meloche (CAAS) Magog
  10. Nouveau participant

    Merci à tous pour votre accueil!Pour Cédric, oui, je publie mes observations dans des forums au Québec et aux USA. Je n'ai jamais rien publié ailleurs. Aux USA, je publie sur IAAC, les principales observations aux jumelles sont de moi.Je vais donc, dans un prochain message, copier mon dernier rapport, paru il y a quelques semaines. Ca vous donnera une idée de la façon dont je procède, et du type d'objets observés.
  11. Nouveau participant

    Bonjour tout le monde,Comme petit nouveau dans le forum, je voulais simplement me présenter. Je m'appelle Stéphane Meloche, je suis un astronome amateur du Québec. Depuis quelques années déjà, je pratique l'observation visuelle, principalement aux jumelles. Ma flotte se compose d'une paire Celestron Cometron 7x50, Vixen Ultima 9x63, Oberwerk 20x80 et Garrett Optical 20x110. J'ai à mon actif environ 700 objets différents dans mon "logbook", tous observés uniquement aux jumelles.Alors voilà, c'est tout pour l'instant, je dois retourner déneiger!
×

Information importante

En venant sur ce site, vous acceptez nos Conditions d’utilisation.