Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Dessin'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Astronomie
    • Astronomie générale
    • Astronomie pratique
    • Observation visuelle
    • Galerie d'images
    • Le coin des débutants
    • Rencontres et évènements
    • Coopérations Pro-Am
    • Nouveaux produits
    • Vu sur le Net
  • Astrosurf
    • Astrosurf-Magazine
    • La vie des forums
    • Tests
    • Bêta tests
  • Forum de RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord
  • Forum de Ciel profond en mode rapide
  • Forum de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Forum de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d
  • Informations du groupe de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Forum de Le Sony A7s pour tous !
  • Petites annonces de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d

Catégories

  • Acquisition/Traitement d'images
  • Ephémérides et Cartographie du ciel
  • Simulation et calcul en optique

Catégories

  • Ventes
  • Achats
  • Services

Catégories

  • Instruments
  • Techniques d'observation
  • Lunettes
  • Télescopes

Catégories

  • France
    • (01) Ain
    • (02) Aisne
    • (03) Allier
    • (04) Alpes-de-Haute-Provence
    • (05) Hautes-alpes
    • (06) Alpes-maritimes
    • (07) Ardèche
    • (08) Ardennes
    • (09) Ariège
    • (10) Aube
    • (11) Aude
    • (12) Aveyron
    • (13) Bouches-du-Rhône
    • (14) Calvados
    • (15) Cantal
    • (16) Charente
    • (17) Charente-maritime
    • (18) Cher
    • (19) Corrèze
    • (2a) Corse-du-sud
    • (2b) Haute-Corse
    • (21) Côte-d'Or
    • (22) Côtes-d'Armor
    • (23) Creuse
    • (24) Dordogne
    • (25) Doubs
    • (26) Drôme
    • (27) Eure
    • (28) Eure-et-loir
    • (29) Finistère
    • (30) Gard
    • (31) Haute-garonne
    • (32) Gers
    • (33) Gironde
    • (34) Hérault
    • (35) Ille-et-vilaine
    • (36) Indre
    • (37) Indre-et-loire
    • (38) Isère
    • (39) Jura
    • (40) Landes
    • (41) Loir-et-cher
    • (42) Loire
    • (43) Haute-loire
    • (44) Loire-atlantique
    • (45) Loiret
    • (46) Lot
    • (47) Lot-et-garonne
    • (48) Lozère
    • (49) Maine-et-loire
    • (50) Manche
    • (51) Marne
    • (52) Haute-marne
    • (53) Mayenne
    • (54) Meurthe-et-moselle
    • (55) Meuse
    • (56) Morbihan
    • (57) Moselle
    • (58) Nièvre
    • (59) Nord
    • (60) Oise
    • (61) Orne
    • (62) Pas-de-calais
    • (63) Puy-de-dôme
    • (64) Pyrénées-atlantiques
    • (65) Hautes-Pyrénées
    • (66) Pyrénées-orientales
    • (67) Bas-rhin
    • (68) Haut-rhin
    • (69) Rhône
    • (70) Haute-saône
    • (71) Saône-et-loire
    • (72) Sarthe
    • (73) Savoie
    • (74) Haute-savoie
    • (75) Paris
    • (76) Seine-maritime
    • (77) Seine-et-marne
    • (78) Yvelines
    • (79) Deux-sèvres
    • (80) Somme
    • (81) Tarn
    • (82) Tarn-et-garonne
    • (83) Var
    • (84) Vaucluse
    • (85) Vendée
    • (86) Vienne
    • (87) Haute-vienne
    • (88) Vosges
    • (89) Yonne
    • (90) Territoire de belfort
    • (91) Essonne
    • (92) Hauts-de-seine
    • (93) Seine-Saint-Denis
    • (94) Val-de-marne
    • (95) Val-d'oise
  • France D.O.M
    • (971) Guadeloupe
    • (972) Martinique
    • (973) Guyane
    • (974) La réunion
    • (975) Saint-Pierre-et-Miquelon
    • (976) Mayotte
  • France T.O.M
    • (984) Terres Australes et Antarctiques
    • (986) Wallis et Futuna
    • (987) Polynésie Française
    • (988) Nouvelle-Calédonie
  • Belgique
  • Italie
  • Suisse
  • Espagne
  • Allemagne
  • Tunisie
  • Canada

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Calendrier astronomique
  • Rencontres et évènements
  • Évènements de RAGP Rencontres Astronomiques et Gastronomiques du Périgord
  • Évènements de Astronomes amateurs en Occitanie
  • Évènements de Jumelles et Binoculaires le ciel en vision 3d

6 résultats trouvés

  1. Voilà ma première production d'un dessin d'éclipse totale ! Mais comme je ne l'ai observée qu'une vingtaine de seconde au T203x40, c'est plus pour l'impression visuelle (rendu des couleurs) que les détails, car j'ai guère eu plus le temps que de voir les protus qui accrochaient la vision en raison de leur brillance et la forme générale de la couronne (position des structure calées sur les photos à l'APN compact prises juste avant en afocal (à main levée)). Nicolas (image tournée de 90°, l'horizon (haut à l'oculaire) est à gauche.
  2. 5 dessins : 7824 à 7828. Strock 254/1200 On prend les mêmes paramètres et on recommence, à part que Jcb n'est pas venu ce matin : même télescope, même sieste préparatrice, même heure d'arrivée (minuit) et je suis abonné aux 5 dessins par nuit en ce moment! Ben du coup je poursuis la similitude dans ses derniers retranchements en continuant d'observer d'autres galaxies d'Hercule sur la carte 159 de l'Uranométria comme la dernière fois. Observation 7824 : NGC6599. 150x. centre faible. Petite, diffuse. L'air embaume d'une bonne odeur de foin, c'est plus sympa que celle du bétail. Ce dernier a été aéré, j'entends le souffle des vaches dans le champ à l'est. Observation 7825 : NGC6577. 150x, 218x. Très faible, minuscule, dû grossir 218x pour la confirmer. J'aurai juste la veste, pas besoin du pull, toute la nuit. Observation 7826 : NGC6579 et 6580. 150x, 218x. NGC6579 est VI1 condensée, et NGC6580 VI2 diffuse. Difficile de les séparer, elles semblent en intéraction, mais ne sont pas cataloguées comme objet Arp. Elles sont repérées comme une seule nuée dans le champ de NGC6577 à 150x. Un lièvre passe à proximité. Je casse ensuite la routine en pointant 2 amas globulaires du Sagittaire assez bas vers gamma, je n'ai pas le souvenir de les avoir observés au nord de la France. Observation 7827 : NGC6528. 150x. Faible, petit centre flou, halo très faible à perceptible. Turbulence forte 4 à 5. Assez facile malgré sa faible hauteur. Observation 7828 : NGC6522. 150x, 218x. Plutôt faible à considérablement faible. Un peu granuleux mais la forte turbulence gêne pour le résoudre, mais c'est vrai qu'il est bas. A 2h15 je remballe et pars, travaillant ce mardi.
  3. Pour cette édition d'août 2017, on a été gâtés : beau temps en journée, belles nuits transparentes avec un seeing bon à superbe, et des astrams restefondus venus nombreux pour en profiter. L'ambiance a été excellente, si bien que la semaine a semblé filer très vite.A mon arrivée le mercredi soir (sous la pluie, comme tous les ans…) je suis accueilli par JCB, Xavier et Gérard qui sont là depuis le week-end. Dans les jours qui suivent nous sommes rejoints par un groupe du club de Mâcon, puis par Thierry, Thomas (Locus sur le forum), Carel. C'est aux prairies que le ragbr prend ses quartiers, parmi de nombreux autres astrams du secteur, dont Bernard Augier. D'ailleurs, avec Thomas nous terminons notre séjour en rejoignant les prairies pour deux nuits, car nous finissons par nous retrouver seuls aux carrières alors qu'il y a encore quelques membres du ragbr aux prairies. Autant se regrouper !Allez, quelques photos d'ambiance.L'installation aux carrières, au coucher du Soleil. De gauche à droite, le groupe des mâconnais, puis la voiture de Thomas (blanche, portière ouverte), Thomas (pantalon orange) qui installe son T400, puis mon installation (Berlingo blanc, barnum, mon T400 sur la gauche), puis le camion de Gérard (son T400 est devant), puis Thierry à côté de son C11. La montagne qui surplombe les carrières, rendue rouge par le Soleil couchant. Avec la fameuse main qui montre le ciel (à droite), index dressé et pouce replié devant. Bon, perso j'y vois une incitation à lever le nez, d'autres y voient un geste destiné à l'anatomie intime du corps humain... L'orage qui se forme au-devant des prairies, le dernier soir. Il est arrivé sournoisement pendant qu'on prenait l'apéro dans le barnum. La pluie arrive par la vallée qui monte de Jausiers. L'orage combiné au coucher de Soleil nous a donné des couleurs saturées et lumineuses. Côté observations, outre les visites aux classiques, 13 dessins ont été griffonnés. 8 petites nébuleuses planétaires, 3 galaxies et 2 nébuleuses.NGC 6765 dans la Lyre. 220X et OIII. Cette NP est une idée de JCB, qui en a également fait un dessin. Elle est ténue malgré le filtre OIII (d'où l'impossibilité de grossir beaucoup), et bien que l'allongement soit évident au premier coup d'oeil le reste ne se laisse pas percevoir si facilement. NGC 6772 dans l'Aigle. 220X et OIII. A part sa forme un peu rectangulaire et son cerne irrégulier en épaisseur, pas grand-chose à tirer de cette nébuleuse. NGC 6781, le «nid de l'Aigle». 220X et OIII. Elle est vaste, mais diaphane. L'anneau est plus évanescent en partie inférieure droite. Quelques tronçons de l'anneau sont plus marqués. NGC 6778 dans l'Aigle. 440X et OIII. Petite NP dont la nature bipolaire est rapidement perçue. Par contre la forme en «8» demande un peu de temps avant d'être détaillée. NGC 6818 dans le Sagittaire, «Little Gem» (près de la galaxie de Barnard). 440X et OIII. Jolie nébulosité qui me rappelle un peu ngc 1514 (en nettement plus petite) à cause des deux lèvres irrégulières. Minkovski 1-92 dans le Cygne, la «Footprint Nebula». 1320X. C'est une proto NP qu'on est sûr de ne pas trouver si on n'a pas une carte de champ détaillée. C'est tout petit ! Elle est donnée pour faire 8''X3'' par Ciel Extrême. La turbu très faible de cette nuit-là m'a permis de pousser le grossissement. A 1320X on sépare parfaitement les deux lobes et on peut détailler la forme de chacun. Très belle vision. Je l'ai repointée toutes les nuits qui ont suivi, mais la perception en a été moins évidente à cause du seeing moins parfait (mais bon quand-même). IC 3568, la «tranche de citron», dans la Girafe. 1320X. Pas facile de décrypter, cette mini NP qui fut la muse de Gérard. Thomas l'a trouvée ressemblante à l'Esquimau : une centrale dans un anneau brillant, le tout baignant dans un halo. A ce grossissement on sent qu'il y a des condensations sur l'anneau, mais c'est pas simple de les localiser. Heureusement qu'elle est proche de la polaire, ça rend le suivi manuel plus facile. PK 86.8-1 dans le Cygne, 660X et 1320X. C'est Vincent (Daube-sonne) qui nous a conseillé cette NP, qu'il venait de pointer. Il nous signale une forme intéressante grosso modo rectangulaire. Avec Thomas on la pointe au T406 : pas de surprise, c'est rikiki, mais à 440X on sent bien qu'il y a du potentiel. On pousse à 1320X mais l'image est un peu sombre, finalement c'est à 660X que la vision est la meilleure. Sa forme de «lambda» m'aide à en faire un dessin, que Thomas valide. J'ai trouvé cette photo sur le Net : ça concorde ! NGC 6822, la «galaxie de Barnard» dans le Sagittaire. 88X et 220X. Galaxie naine qui prend la forme d'une traînée lumineuse verticale bien diaphane. Cet ectoplasme à première vue insignifiant finit par montrer quelques renforcements lumineux. Les deux zones HII en bas sont bien vues. J'y suis revenu plusieurs soirs, Thomas s'est bien marré de me voir m'acharner à ce point sur un truc aussi peu gratifiant. NGC 6946, la galaxie de Céphée. 220X. Si la forme et quelques bras sont vite perçus, la dynamique de cette galaxie est assez plate car la luminosité est relativement homogène. Une sensation de texture grumeleuse est bien perçue. Comme elle est dans la Voie Lactée, le champ est très riche en étoiles ce qui rend la vision esthétique : le poudroiement d'étoiles piquées et lumineuses contraste avec l'aspect éthéré de la galaxie. M31. 88X et 220X. Sur ce monstre, le halo central est hypnotique, et avec les deux bandes sombres de gaz il monopolise l'attention. Il y a pourtant beaucoup à voir dans cette soupe nébuleuse, à condition de passer du temps et parfois de grossir un peu (220X avec l'Ethos 8). Par exemple, la structure spiralée est parfaitement visible près du centre, avec un large renforcement lumineux qui part du noyau et allant vers le bas à gauche, et son symétrique qui semble se déchirer en plusieurs écharpes vers la droite. A 220X, les limites des bandes sombres sont indentées, au lieux d'être lissées. De fins morceaux de bras brillants sont visibles par-ci par-là, ainsi que des bouts de zones sombres. Heureusement que j'avais une feuille préparée avec des étoiles pré-positionnées pour éviter de tout mélanger lors du dessin, qui aura été poursuivi à chaque nuit. IC 5146, le Cocon, dans le Cygne. 88X et H-Beta. Nébuleuse très jolie en photo mais discrète en visuel. A peine perceptible sans filtre (et encore, il faut l'avoir localisée avec le bon filtre avant), tandis que l'OIII est inefficace : le H-Beta (ou l'UHC) est vraiment indispensable pour faire ressortir quelque-chose. On perçoit tout d'abord une faible boule diffuse, puis cette boule se fractionne en quelques méandres lumineux et poches sombres en vision décalée. Là aussi j'y suis revenu sur plusieurs nuits pour préciser les impressions. NGC6992, un bout de la Grande Dentelle. 88X et 220X et OIII. Dessin essentiellement fait à 88X, mais en grossissant à 220X j'arrive quand-même à attraper des filandres que je vois mal à 88X. Croquis fait sur champ préparé et commencé un mois auparavant dans les Hautes Pyrénées, puis poursuivi sur deux nuits en début de Restefond. Et c'est tout ! Fred.[Ce message a été modifié par fred-burgeot (Édité le 30-08-2017).][Ce message a été modifié par fred-burgeot (Édité le 30-08-2017).]
  4. 5 dessins : 7818 à 7822. Strock 254/1200 Suite à l'appel (pas du 18 juin mais du 17!) de Jean-Christophe qui peut enfin être libre d'observer cette nuit, j'arrive comme la veille après une sieste,à minuit. Mes 2 compagnons de la nuitée sont déjà opérationnels. Je serai carto-sédentaire cette nuit, tous les objets dessinés étant des galaxies d'Hercule sur la carte 159 de l'Uranométria. Observation 7818 : NGC6548. 150x. Faible à très faible, à forme floue, et accompagnée de NGC6459 VI3 à 4. Les vaches sont bruyantes dans l'étable de la ferme nord. Observation 7819 : NGC6587. 150x. Centre assez marqué un peu flou, compacte, faible, facile. J'ai vu NGC6960 dans le T460 de jcb, bien découpé même ici. Je constate d'ailleurs que le ciel est bien transparent par rapport à d'habitude. Observation 7820 : NGC6555. 150x. Diffuse, très faible, assez facile. J'ai aussi vu NGC7027 dans le T460, bien découpé en 3 blocs bleus. Observation 7821 : NGC6619. 150x. Faible, petite, condensée, évidente. Je suis fatigué à 2h30. La Lune à 40% se lève 6 minutes plus tard. Observation 7822 : NGC6628. 150x. Très faible, diffuse. A 3h je pars me reposer une demi-heure dans l'auto et reviens remballer dans l'aube naissante avant de repartir. Mieux équipés avec leur van astro, mes astro-voisins mangent et dorment sur place. Quel luxe!
  5. Préambule ------------------------------------------------------------------------------------------------------------ Restefond, la Bonette, je n'étais jamais venu auparavant sur ces cimes astro-mythiques, parmi les meilleurs sites en France. Effectivement pendant ma semaine ici, la transparence se révèlera souvent d'enfer, avec une vision quasi-chilienne du ciel (la latitude en moins), nébuleuse de la Pipe basse dans Ophiucus observée à l'oeil nu! La Voie Lactée d'été montre de nombreuses structures et nodosités et les nuages sombres sont bien découpés et quasi en relief pour les plus marqués (tranchée de Le Gentil 3 et B142/143 de l'Aigle notamment). J'ai été encore plus impressionné par les nuits de faible turbulence, du genre celle où nous avons pu voir avec certitude la division d'Encke dans les anneaux de Saturne. Ces conditions dantesques se méritent. A peine arrivé le vendredi après-midi au fort de Restefond où je suis seul comme sur les autres sites astros du coin (les carrières, les écuries et les prairies), je lutte inutilement contre le vent lors du montage de ma tente. Cette dernière trop haute est finalement couchée par le vent une fois montée, et essuie quelques dégâts légers réparés plus tard à Valdrôme. L'adaptation à l'altitude (2560m) n'est pas non plus transparente. Je ne sais pas si c'est la fatigue du voyage qui a amplifié le malaise, mais le vendredi soir je n'étais pas en état d'observer entre la fatigue et les nausées, et m'endormir n'a pas été aisé. Mais samedi après-midi c'était enfin passé, après un stade où je marchais au ralenti et m'essoufflais vite. Le moral était un peu bas car en plus j'étais tout seul, mon binôme arrivant seulement dimanche. Mais à ce moment Tutu56 est passé à l'improviste avec sa copine. Puis nous avons eu un peu de monde y compris des passages de touristes, JCB et son fils sont enfin arrivés dimanche, puis Gégé33 et Fred Burgeot plus tard dans la semaine. Le reste du séjour s'est donc déroulé sous de bien meilleurs hospices. Quelques photos : Le Fort de Restefond Le panorama devant le fort Marmotte autochtone Boudeuse Chercheuse Aux aguets Au pas de course Devant son pied à terre 3 des 4 sites d'observation : A gauche les écuries avec 2 maisons rénovées dont une buvette Au milieu le fort A droite au dessus du fort, les amas de pierre des carrières avec la piste y menant. On voit mieux les carrières en haut de l'image sur cette vue zoomée depuis la cime de la Bonette. Si je ne me suis pas trompé, le site des prairies est 2 virages sous les écuries, ici , accessible via la piste en lacets : In situ : ------------------------------------------------------------------------------------------------------------ nuit du 12 au 13 août 2017 5 dessins : 7847 à 7851 Dobson 508/1920 Ce soir Tutu56 et sa copine sont là, après être passés dans la journée voir s'il y avait des astronomes ici. Ils sont en séjour touristique mais il a sauté sur l'occasion pour une petite soirée d'observation impromptue. 2 amateurs du ciel sont en contrebas du fort dans leur tente installée au milieu des marmottes. Ils monteront eux aussi observer en début de nuit, l'appel d'un gros diamètre ne se refuse pas. J'avais noté 4 comètes à observer, mais elles seront décevantes. Observation 7847 : Comète P/Van Ness 213P dans le Sagittaire. 201x. Petite, diffuse, très faible à VI1. Plus difficile que prévu. Le ciel est vraiment très dégagé, sûrement coronal. Tutu56 observe sur mon 500 et fait des photos des Perséides très spectaculaires. Nous compterons 4 bolides à nous 5. Je montre quelques objets brillants en début de nuit. La queue du Scorpion et la Voie Lactée d'Ophiucus sont évidentes et structurées. La Voie Lactée s'enroule autour de Saturne sur un quart de tour à son nord-ouest en ce moment, c'est impressionnant de voir ça facilement. L'ensemble est pourtant bas. J'avais hâte de pointer le lointain amas globulaire du Dauphin qui devrait être plus qu'une tache floue avec ce télescope. Observation 7848 : NGC7006. 276x, 402x. Considérablement faible, il est trop sombre à 402x. Les étoiles du centre, de magnitude supérieure à 15.5, sont très faibles. Il est résolu en étoiles très faibles à perceptibles. La Lune s'est levée vers 23h20, gibbeuse, et le fond de ciel s'est éclairci. Les 2 amateurs campeurs partent à 23h. Comme je suis dans la zone, j'observe quelques galaxies du Dauphin. Observation 7849 : Groupe de NGC6927-30. 276x, 402x. Avec l'apport du diamètre, ce petit groupe me montre 2 fois plus de membres qu'au Strock 254. NGC6928 (considérablement faible, très allongée, nodosités), NGC6930 (très faible, diffuse), NGC6927(très faible à VI1), NGC6927A(VI4). Tutu56 part vers 0h30, il ne faut pas être trop fatigué pour redescendre de nuit les 20kms jusqu'à Jausiers, et une journée de randonnée l'attend. C'est moi qui fatigue à 1h, donc m'accorde une demi-heure de sieste dans l'auto avant de pointer une nébuleuse planétaire du Dauphin. Observation 7850 : NGC6891. 85x, 276x, 138x, 631x. Turbulence de 3 sur 5. Elle répond très bien en OIII. Elle apparaît quasi ponctuelle à 85x. Son disque assez net mais faible a un centre brillant avec structure mixant anneau et spires. Son étoile centrale plutôt faible irradie le gaz autour, bleuâtre tirant sur le turquoise. De la buée sur le Nagler 26 rappelle une différence avec le Chili du Nord : ici on n'a pas moins de 20% d'hygrométrie! Pour qu'il n'y ait pas de jaloux, j'observe ensuite le second amas globulaire du Dauphin, NGC6934. Observation 7851 : NGC6934. 402x, 201x, 85x. Brillant, bleuté, très fourni, il affiche plusieurs lignes d'étoiles. La profusion d'étoiles le rend dur à dessiner. La Lune gibbeuse n'est plus cachée par les murs du fort et m'éclaire directement désormais. A 3h de nouveau fatigué, je dors presque une heure dans l'auto mais le ciel est en partie souillé de nuages. Je suis encore fatigué, je capitule et vais dormir pour de bon.
  6. 5 dessins : 7813 à 7817 Strock 254/1200 Je viens après une sieste à cause de la nuit tardive. Je suis arrivé un peu avant minuit. Jcb est aussi de la partie avec son fils mais quand j'arrive le film est à l'envers : il remballe. J'apprends qu'il est en astreinte et qu'il vient d'être appelé pour aller travailler. Il est trop dégoûté, je le comprends surtout qu'il avait fini de monter son télescope. Je reste donc seul. La courte nuit m'a dissuadé d'amener le 500. Je pointe des objets bas cette nuit, en démarrant sur des galaxies de la Balance. J'ai un peu mal à la tête et ces migraines me poursuivront cette nuit. Observation 7813 : NGC5728. 75x, 109x. Déjà vue dès 75x. Diffuse, centre plus brillant. Allongée en vision indirecte. Centre très faible, le reste est perceptible. La Voie Lactée d'été est étonnamment bien visible malgré la nuit pas totale. Le vent m'oubliera cette nuit. Observation 7814 : NGC5898 et NGC5903. 150x. Ce sont 2 galaxies faibles et diffuses. Plus précisément NGC5898 à centre ponctuel est faible à très faible, et NGC5903 très faible, montre un centre flou mais assez condensé. Impression irréelle d'une galaxie aux limites indéfinies mais au coeur affirmant sa présence. Je suis nauséeux et migraineux, ce n'est pas la grande forme. La répercussion de longs mois sans vacances. Indisposé, je me repose un peu dans l'auto. La pause atténue le mal de tête. J'observe l'unique amas globulaire de la Balance. Observation 7815 : NGC5897. 109x, 150x. Il reste mou, difficile, piqué d'étoiles très faibles à perceptibles sur fond VI1 à 2. Il faut dire pour sa défense qu'il plonge déjà dans la pollution lumineuse de Paris. Pivotant en azimut uniquement vers l'est, je rends visite aux amas ouverts du Scorpion. Observation 7816 : Cr333. Collinder 333. 109x. Bas, l'amas ouvert surprend car assez fourni malgré la faible hauteur. Ses étoiles sont considérablement faibles à perceptibles. Le dernier quartier de Lune se lève à 2h10 heure locale. Il est temps de mettre le gros manteau d'hiver, la veste et le pull ne suffisent plus. Je rends visite au Papillon de Messier qui volète pas très loin. Observation 7817 : M6 du Scorpion. 75x. Bas mais riche et brillant. Il est chouette le lépidoptère! Une étoile ocre-orange trône parmi les plus brillantes dessinant le motif du Papillon. Avec ce papillon se sont envolées mes nausées. Un lièvre a couru dans mon dos, c'est surprenant mais moins qu'un sanglier! Je ne sais pas si c'est l'odeur de bétail ou la fatigue mais j'ai de nouveau mal au crâne. Je regarde rapidement l'amas de Ptolémée M7 au ras des pâquerettes, assez fourni mais lâche et turbulent, puis Saturne assez turbulente dans le Sagittaire. Je n'avais donc jamais tenté ces 2 messiers du Dard du Scorpion depuis ma latitude nordique, l'essai fut heureux! L'aube arrive de façon marquée à 3h30, les nuits proches du solstice étant par définition des crépuscules permanents à cette latitude de 49° nord. Je remballe, et constate l'humidité sur les affaires. Heureusement les optiques n'auront que peu souffert de la buée cette nuit.
×

Information importante

En venant sur ce site, vous acceptez nos Conditions d’utilisation.