Aller au contenu
Galian

Achat premier telescope

Messages recommandés

Galian    0
Bonjour a tous, novice,jai besoin de vos precieux conseils pour lachat de mon premier telescope. Je souhaite en acquerir un facilement transportable pr une observation de la lune et des planetes mais aussi des objets lointains tel que la galaxie d andromede. Une ouverture de 114mm suffit elle ? De plus, je voulais savoir, en tant que debutante, de

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Galian    0
Suite. En tant que debutante, est il abordable de reperer soi meme la galaxie d andromede (ou meme les planetes) sans s equiper dun moteur ? Merci infiniment pour vos avis et conseils 😉

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bruno-    8
Bonjour ! Je t'encourage à te renseigner, car tu sembles avoir beaucoup de choses à apprendre. Tu pourrais chercher sur Internet des pages expliquant la pratique de l'astronomie (ça doit exister, je te laisse chercher), ou consulter un livre comme le "Guide de l'astronome débutant", de Vincent Jean Victor (je l'ai feuilleté et en partie lu, il m'a l'air très bien).

Mais ce n'est pas une raison pour ne pas te répondre...

quote:
Je souhaite en acquerir un facilement transportable pr une observation de la lune et des planetes mais aussi des objets lointains tel que la galaxie d andromede. Une ouverture de 114mm suffit elle ?

Ça dépend de la qualité du ciel. Sous un ciel noir, la galaxie d'Andromède est visible à l'œil nu comme une espèce de petite tache laiteuse. Pour la détailler, c'est plus difficile. À travers un 114 mm, on distinguera le noyau, le bulbe, le disque et ses deux satellites M32 (toute petite) et M110 (faible), mais pas ses bras et encore moins ses étoiles individuelles.

De toute façon, je trouve qu'il n'y a jamais de diamètre minimum, car on gagne toujours à avoir un diamètre plus grand.


quote:
est il abordable de reperer soi meme la galaxie d andromede (ou meme les planetes) sans s equiper dun moteur ?

Le moteur n'a rien à voir avec le repérage, il concerne le suivi (la Terre tourne, du coup les astres défilent devant le télescope, et le moteur sert à les suivre). Pour le repérage, il existe des dispositifs de pointage automatique (qui intègrent d'ailleurs souvent un moteur). Le pointage automatique n'est pas indispensable, beaucoup de gens s'en passent même à leurs débuts. Son principal inconvénient, je trouve, est qu'à budget égal l'acquisition d'un pointage automatique se fait au détriment des performances optiques. Mais c'est utile pour pas mal de gens, et j'ai même lu des témoignages de personnes disant qu'elles ont failli arrêter l'astronomie et n'ont persévéré que grâce à un télescope disposant d'un pointage automatique. Car on ne peut pas nier que le pointage est, pour beaucoup, la difficulté n°1 lorsqu'on débute. (Opinion personnelle : si les gens étaient plus méthodiques, ils ne trouveraient pas le pointage si difficile.)

Bref, le choix d'un pointage automatique pour débuter est purement subjectif. En gros, est-ce que tu préfères un télescope qui montre des détails sur la galaxie d'Andromède, mais que tu auras besoin d'apprendre à dompter avant d'arriver à pointer cette satané galaxie (quand j'ai débuté, je ne l'ai trouvée qu'à la quatrième tentative...), ou un télescope qui pointe tout seul la galaxie d'Andromède, mais montre moins de choses dessus ?

Si tu aimes apprendre les constellations à l'œil nu, peut-être que tu préféreras le pointage manuel. Pour tes déplacements, tu préfères la carte routière ou le GPS ? (C'est un peu le même problème...)

(Est-ce que tu es méthodique ?)

[Ce message a été modifié par Bruno Salque (Édité le 04-08-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jgricourt    0
On t'a déjà pas mal aiguillé je rajouterai que l'aide pointage (mais sans moteur) existe aussi notamment sur la gamme des dobson Orion XTi (le petit "i" pour intelliscope) pour la motorisation il faudra te diriger vers des solutions comme la super classique monture équatoriale (EQ) ou le dobson motorisé (les Flextube de Skywatcher ou les Orion XX) mais là la facture grimpe vraiment au détriment du diamètre des optiques.

Après tous ces artifices ne sont absolument pas indispensables en visuel on peut faire sans et pour beaucoup d'entre nous on en n'a pas besoin. Avec un dobson c'est la liberté sans contrainte ca reste l'instrument le plus facile à manipuler sans la complexité apportée par le motorisation ou de l'aide au pointage qui ont tous besoin de réglage et d'électricité pour fonctionner (batterie ou piles). Un dobson de 200mm reste un instrument relativement léger tout en étant d'un diamètre conséquent et te permettra d'envisager des années d'observations sans jamais te lasser, s'il te reste du budget c'est surtout sur des oculaires qu'il faudra investir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En venant sur ce site, vous acceptez nos Conditions d’utilisation.