vaufrègesI3

Actualité d'Opportunity (suite)

Messages recommandés


INQUIÉTUDE POUR OPPY !!!

Dans mon message précédent j'indiquais ceci : "Le 4 juin 2017 (sol 4750) le plan était d'effectuer un virage arrière court et serré, mais l'actionneur de direction de la roue avant gauche est resté bloqué. Avec la roue avant gauche dirigée à plus de 30 degrés sur la droite."

Concernant l'orientation j'avais mal interprété l'info du PL : En fait la roue avant-gauche est orientée et bloquée vers la gauche - donc vers l'extérieur - (de 33 degrés).

Le 8 juin 2017 (sol 4754) ils ont tenté une commande pour rediriger la roue avant gauche vers l'intérieur (sous trois tensions différentes). Mais la roue n'a pas bougé. Pour vérification un test de direction similaire a été effectué sur la roue arrière gauche (connue pour être bonne) le 10 juin 2017 (sol 4756). Ce test de la roue arrière gauche a fonctionné nominalement avec l'orientation comme prévu. D'autres diagnostics sont en cours de développement.

Après les tests initiaux, et à ce stade, ils ne sont pas sûrs de savoir où se trouve le problème : Au niveau du moteur de l'actionneur ou de la roue.

Rien de nouveau à ce jour (20 juin 2017).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il est sur un des spots les plus intéressants de sa mission, ce serait con qu'il plante maintenant ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur UMSF aujourd'hui Phil Stooke annonce un déplacement de 6 mètres en retrait du cratère et de Perseverance Valley, déplacement effectué hier 20 juin (sol 4766)..

Espérons que ce ne soit pas en trainant sa roue avant gauche bloquée, tout comme Spirit a trainé sa roue avant droite bloquée elle aussi (pendant près de trois ans !) .


EDIT

Sur les images toutes chaudes de ce jour 21 juin (sol 4767), la roue avant gauche semble redressée et opérationnelle. En témoignent les traces au sol qui semblent nichel-chrome !!

Alléluia !!!!!

En avant Oppy !!


HAZCAM AVANT - 21 JUIN 2017 (SOL 4767) :


NAVCAM - 21 JUIN 2017 (SOL 4767) :

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 21-06-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
retour vers le chenal?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas encore de confirmation pour le dépannage de la roue avant gauche, mais on va dire que cette bonne nouvelle ne fait guère de doute dans la mesure où, dans son blog daté du 21 juin 2017, Larry Crumpler (géologue et volcanologue de l'équipe scientifique) évoque les déplacements des prochaines semaines sans faire référence à ce problème. Sachant que les commentaires de ce blog sont généralement très synthétiques.

Comme annoncé plus haut l'évènement céleste régulier constitué par la conjonction solaire qui positionne Mars et la Terre de part et d'autre du Soleil perturbe la communication avec les sondes et les rovers. Cette année cet évènement se produit le 26 juillet, et pour une période de deux semaines autour de cette date, les communications entre le rover et l'équipe de la mission sur Terre seront bloquées, et en tout cas sauf urgence absolue elles ne sont pas conseillées. Dans tous les cas, Opportunity ne pourra pas circuler pendant la période de deux semaines de la conjonction solaire.

L'image issue du Blog de Larry Crumpler montre (tracé noir – voir l'image ci-dessous) le parcours exploratoire que devrait suivre le rover pendant les prochaines semaines depuis sa position du sol 4766 AVANT LA CONJONCTION DU 26 JUILLET.

En conséquence CE N'EST QUE DÉBUT AOÛT qu'Oppy entamera sa descente dans la ravine Perseverance Valley.

Patience...


Source : http://nmnaturalhistory.org/space-science/rover-field-reports-mars

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 23-06-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La dernière mise à jour du JPL donne quelques précisions sur le dépannage de la roue avant-gauche bloquée à 33 degrés vers l'extérieur depuis le le 4 juin 2017.

Après différents tests et de nombreuse tentatives soldées par des échecs les sols précédents, la roue a pu être redressée le 17 juin (sol 4763) : En plus de tenter de solliciter l'actionneur de direction sous différentes tensions, l'équipe a également commandé une succession de petites actions d'avancées demi-degrés) dans la direction de départ entre les tentatives de redressement de la roue. Et la dernière tentative de redressement a permis de libérer la roue et de la rediriger correctement.

Le côté négatif de l'histoire, c'est que l'équipe du rover ne sait toujours pas véritablement la cause de ce blocage et si le problème peut se reproduire ou non.

Dans ce cadre et par précaution il est prévu de ne plus solliciter les actuateurs de direction des roues avant, et donc d'utiliser seulement ceux des roues arrières. Sachant que suite à des problèmes de surtention dans la roue avant droite (survenus dès la deuxième année en 2005), Oppy roule la plupart du temps en marche arrière.. et donc que les roues arrières sont situées.. à l'avant... Vous me suivez ??..

Le 20 juin 2017 (sol 4766) le parcours était programmé sur 18 mètres, mais il s'est terminé prématurément dès 14 mètres suite à une défaillance visuelle de l'odométrie. À cette date la production d'énergie solaire était de 364 watts-heure et le rover totalisait 44,86 kilomètres.

POSITION AU 21 JUIN 2017 (sol 4767) :

HAZCAM AVANT – 22 JUIN (sol 4768) :


Le rover rôle en marche arrière.. Oppy s'éloigne un peu du bord du cratère Endeavour (qui n'est déjà plus visible sur cette image)


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du titane, du carbone, du silicium, des caméras à la place des yeux et une solide intelligence artificielle en guise de matière grise...

Oppy, un robots sur six roues, et surtout un fidèle compagnon qui depuis 13 ans et 6 mois nous chante la "joyeuse mélodie de l'ailleurs"..


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et toujours pas la moindre bactérie à nous mettre sous la dent! ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les missions d'Opportunity et Spirit sont uniquement tournées vers la géologie. Aucun des instruments de ces rovers n'est destiné à la biologie.

Donc, à moins de trouver un os...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Os qui resterait certainement en travers de la gorge d'un Nouvel Ami dont je tairai le nom Vaufrèges ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Un bon vieux trilobite tout simple me suffirait...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vous me faites marrer, avec vos petits espoirs à la c.. alors que les preuves s'accumulent pour une présence humaine sur Mars depuis le III e Reich. K. Dick le disait depuis 1960, et c'était vrai, comme le prouve cette photo (authentique, Daniel) de Curiosity...

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut SuperSoucoupiste


Ha voui !... Vu l'état du casque, l'atterrissage a du être rude !!!

Dès lors on comprend mieux pourquoi Goebbels n'a pas pipé mot de ce fiasco ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Deux nouvelles étapes les 23 juin (sol 4769) et 26 juin 2017 (sol 4772) environ 8 et 10 mètres parcourus dans la direction prévue sur l'image postée dans mon message du 22 juin.

Suite au problème survenu sur l'actuateur de direction de la roue avant gauche le 4 juin (et solutionné le 17 juin), il est confirmé que désormais seules les roues arrières seront sollicitées pour diriger Oppy : "Pour au moins le futur immédiat, nous ne prévoyons pas d'utiliser l'une ou l'autre des roue avant pour la direction", a déclaré John Callas
Sur les 6 roues du rover, chacune des quatre roues avant et arrière comporte un actuateur de direction indépendant - y compris le moteur et la boîte de vitesses.


POSITION AU 26 JUIN 2017 (sol 4772) :

HAZCAM AVANT (Vue arrière) - 26 JUIN 2017 (sol 4772) :

HAZCAM ARRIERE (Vue avant) – 27 JUIN (sol 4773) :

NAVCAM - 26 JUIN 2017 (sol 4772) :


Depuis la crête au bord du cratère et plus au Sud que "Perseverance Valley", si on tourne le dos en regardant à l'opposé vers le Nord-Ouest, on découvre comme sur la moitié supérieure de l'image ci-dessous une structure linéaire arrondie en creux de 9 mètres de largeur, bordée de roches sombres, structure qui s'étend d'Est en Ouest.

PanCam – 3 juin 2017 (sol 4749). Fusion de trois des filtres colorés, centré sur des longueurs d'onde de 753 nanomètres (infrarouge proche), 535 nanomètres (vert) et 432 nanomètres (violet) pour permettre de mieux appréhender le relief et les différents matériaux :



On retrouve cette structure sur les images prises depuis l'orbite par MRO :


L'hypothèse est qu'il s'agissait d'un chenal de drainage issu d'un lac perché sur le bord du cratère et qui s'y déversait via ce chenal et la ravine "Perseverance Valley". Une inondation aurait drainé les roches, l'eau franchissant le bord de la crête et débordant dans le cratère en creusant "Perseverance Valley".

Ce qui milite contre cette hypothèse c'est que la pente du sol à l'ouest de la crête n'est pas orientée vers le cratère ! L'équipe scientifique envisage donc des explications possibles sur la façon dont la pente pourrait avoir changé.

Une autre possibilité est que la zone a été fracturée par l'impact qui a créé le cratère Endeavour, puis des matériaux ont rempli les fractures et l'érosion éolienne a fini par les révéler à nouveau, partiellement.

L'équipe prévoit donc de conduire Opportunity vers cette zone (avant la conjonction solaire du 26 juillet).


Source principale : http://mars.jpl.nasa.gov/news/2017/mars-rover-opportunity-on-walkabout-near-rim

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

CHANGEMENT DE STRATÉGIE !

En raison de la conjonction solaire prévue le 26 juillet 2017 qui conduira au blocage des communications pendant deux à trois semaines, il n'était pas prévu d'entamer la descente dans la ravine "Perseverance Valley" avant la conjonction, mais plutôt d'explorer la zone du "chenal" en exécutant une "boucle" (voir l'image plus haut – message du 26 juin) qui au final devait amener Oppy au bord de la ravine (au supposé "déversoir" du chenal) en attente jusqu'à la fin de la conjonction solaire et du retour des communications. En conséquence la descente dans la ravine n'était pas programmée avant le 10 aôut 2017.

En parcourant environ 12 mètres supplémentaires dès le 28 juin (sol 4774) Oppy a rapidement atteint la zone du chenal. Puis après l'avoir examinée pendant 4 sols, il a repris la route le 3 juillet (sol 4779) en roulant 30 mètres vers le cratère et en se positionnant à nouveau au bord de la crête située au dessus de la ravine, en vue des traces de roulage de ses pérégrinations précédentes.

En définitive, le 5 juillet (sol 4781) Oppy a "plongé" dans la ravine sur une distance d'environ 10 mètres derrière la crête mais dans une pente assez douce, ce qui devrait permettre aux panneaux solaires d'atteindre une inclinaison d'environ 10 degrés vers le Nord, et donc vers le soleil. Le changement de stratégie a eu comme objectif de trouver un endroit favorable où stationner le rover pendant le quasi black-out des communications. Ceci dans les meilleures conditions possibles au niveau de l'ensoleillement des panneaux et de l'énergie qui en résulte. Et cet endroit a été déterminé dans la pente, 10 m sous la crête, ce qui a conduit à entamer la descente bien avant la conjonction.

Fin mai 2017 la poussière des tempêtes du printemps martien était encore présente et voilait le ciel. On enregistrait une opacité atmosphérique élevée (ou Tau) de 0,834. De plus la poussière martienne accumulée sur les panneaux solaires bloquait près de la moitié de la lumière du soleil (facteur de poussière à 0,543). Opportunity réussissait à produire 376 watts-heure d'énergie, ce qui suffisait pour exécuter l'essentiel des tâches basiques. À partir du Sol 4773 (27 juin 2017), la production d'énergie était encore relativement correcte à 336 watts-heure avec une opacité atmosphérique (Tau) pourtant plus favorable à 0,771 et un facteur de poussière sur les panneaux solaires quasi identique, à 0.535. Mais c'est l'automne..

Si la position actuelle du rover est jugée satisfaisante, il ne devrait plus trop bouger jusqu'à début août 2017. Même si, avant la conjoncton solaire, il demeure possible de programmer des déplacements pendant l'arrêt des communications.. à voir.

Depuis la crête jusqu'au cratère, Perseverance Valley s'étend sur une pente de 15 à 17 degrés et sur une distance d'environ d'environ 220 mètres. Oppy a déjà parcouru des pentes supérieures à 20 degrés, et même en ne disposant plus que des actuateurs de direction des roues arrière et d'un petit niveau d'énergie, il ne devrait pas y avoir trop de problèmes pour explorer l'ensemble de la ravine même durant le prochain hiver..


POSITION AU 5 juillet (sol 4781)


HAZCAM ARRIÈRE – 6 juillet 2017 (sol 4782) :


Première descente depuis la crête


HAZCAM AVANT - 6 juillet 2017 (sol 4782) :


NAVCAM– 5 JUILLET 2017 (sol 4781) :

Oppy retrouve les traces de ses roues

Vue arrière juste avant la "plongée"



PANCAM – Deux images du 30 JUIN 2017 (sol 4776) et une image du 2 juillet 2017 (sol 4778):

Vues sur les roches sombres drainées par le chenal



Pano de Jan van Driel – 29/30 juin et 1er juillet (sols 4775 à 4777) :


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 07-07-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Finalement on apprend que le choix de la position atteinte le 5 juillet (sol 4781) n'était que provisoire et uniquement lié à l'examen face au rover d'un petit cratère d'impact et de ses éjectas.
Mais d'une part en première approche ce cratère ne s'est pas révélé d'un haut niveau d'intérêt. D'autre part, lors de la la dernière prolongation de mission l'équipe a été notablement "resserrée" (suite à une réduction du budget alloué), ce qui impacte les activités, mais aussi et surtout les déplacements et leur planification, en particulier avec la conjonction solaire qui se profile fin juillet.
L'équipe du rover a donc considéré que la priorité était de rejoindre la position d'attente permettant aux panneaux solaires d'être orientés vers le Nord d'environ 10 degrés.
Reste à vérifier si le parcours de 13 mètres du 6 juillet (sol 4782) a permis d'atteindre cet objectif.

POSITION AU 6 juillet (sol 4782) :

HAZCAM AVANT – 7 JUILLET (sol 4783) :

NAVCAM - 7 JUILLET (sol 4783) :

Regard vers la pente et le cratère



PANCAM- 10 JUILLET (sol 4786) :

Les structures de la ravine apparaissent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Opportunity a repris les activités scientifiques habituelles après la conjonction.
Avant la conjonction solaire, l'équipe du rover avait préparé deux semaines de séquences de commandes, stockées sur Opportunity, pour le garder occupé pendant l'arrêt des communications. Sachant que Oppy devait continuer à honorer la transmission programmée quotidienne en bande X et la communication par relais UHF en espérant qu'une bonne part réussisse à passer au travers sans se corrompre.

Sauf qu'une réinitialisation à chaud de l'ordinateur du rover s'est produite pendant la session de communication du X-band du matin au 20 juillet (sol 4795), en arrêtant la séquence mémorisée des commandes. Ce qui a effacé de sa mémoire le résultat des activités programmées déjà réalisées.. Il peut y avoir de multiples causes à cette réinitialisation, reste à vérifier qu'il ne s'agit que d'un incident ponctuel (type particule cosmique) et qu'il ne se répètera pas intempestivement. Les vérifications sont à venir.

Depuis l'approche de l'hiver, les niveaux d'énergie sont en baisse. Le 6 août 2017 (sol 4812) a été exclusivement utilisé pour recharger les batteries du rover, sans autre activité que les courts réveils pour la communication. Le 7 août 2017 (sol 4813), Oppy a roulé pour la première fois depuis la conjonction, mais il s'est arrêté après seulement 3,5 mètres parcourus lorsque le rover a rencontré un terrain difficile en tournant. Le lendemain 8 août 2017 (sol 4814) a été utilisé pour éloigner le rover de l'affleurement rocheux difficile (déplacement d'environ 1,20 m).

À partir du 8 août 2017 (sol 4814), la production d'énergie était de 319 watts-heure et il manque environ 30 mètres pour atteindre les 45 km parcourus (44,97 m)

POSITION AU 8 AOÛT 2017 (sol 4814) :


HAZCAM AVANT - 9 AOÛT 2017 (sol 4815) :

HAZCAM ARRIERE - 8 AOÛT 2017 (sol 4814) :

NAVCAM – 9 AOÛT 2017 (sol 4815) :




PANCAM – 9 AOÛT 2017 (sol 4815) :


Grace à la caméra MI (Micro Imager) voici des images rapprochées des roches que découvre Oppy à "Perseverance Valley" actuellement. Difficile d'interpréter ces structures étranges, l'érosion éolienne a probablement joué un rôle important mais l'eau peut être à l'origine de leur formation. Oppy et son APXS permettront sans doute de donner une réponse.


MI - 4 AOÛT 2017 (sol 4810) :




MI - 5 AOÛT 2017 (sol 4811) :


[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 12-08-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La dernière mise à jour du JPL concernant les activités d'Oppy date du... 8 août ! Celle-ci m'avait permis d'élaborer l'essentiel des éléments fournis dans mon dernier message (daté du 11 août).

Excepté la mise à jour récente de la nouvelle position du rover suite à un parcours de 10 mètres datant du 10 août 2017 (sol 4816), c'est le silence radio total côté JPL..

On a quelques images, ce qui permet au moins d'imaginer "Opportunity l'ancien" toujours en vie... Il reste surtout à espérer que ce black-out relatif n'est pas la conséquence de nouvelles réinitialisations de l'ordinateur du rover, comme celle intervenue inopinément le 20 juillet pendant la conjonction solaire (voir message précédent).

Et l'hiver approche, les niveaux d'énergie en baisse ralentissent énormément les activités du rover, voire l'oblige à une quasi inactivité.
C'est ainsi.. Sur Terre, comme l'écrivait je ne sais plus qui "le printemps vous trempe le cœur, l'été vous bombarde d'étoiles filantes, l'automne vibre dans la harpe tendue des peupliers.. et l'hiver vous rugit à la gueule"
Sur Mars aussi l'hiver rugit et menace, Oppy le sait mieux que quiconque.

POSITION AU 10 AOÛT 2017 (sol 4816) – et très probablement jusqu'à aujourd'hui :


HAZCAM AVANT – 11 AOÛT 2017 (sol 4817) – au beau milieu de la ravine, aucun relief apparent..



HAZCAM ARRIERE – 11 AOÛT 2017 (sol 4817) :



En supposant que ces quelques images soient prises depuis la position connue au sol 4816 (10 août), sur place les reliefs constituant la ravine apparaissent plutôt discrets..


NAVCAM - 11 AOÛT 2017 (sol 4817) :




PANCAM - 15 AOÛT 2017 (sol 4821) :


Image anaglyphe de jhagen (umsf)– Micro Imager (MI) – 3 août 2017 (sol 4809) :


Des roches aux structures atypiques


PANO DE JAN VAN DRIEL - 10 AOÛT 2017 (sol 4816) :


ORIGINAL : http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=41842

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 20-08-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
les ombres sont bien longues ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 26 août Opportunity a bougé, il est donc toujours bien "vivant" le bougre !

On a enfin quelques mises à jour, et en effet L'hiver est ressenti par Opportunity, et ce sont les niveaux d'énergie qui obligent l'équipe du rover à ralentir les activités.

Le 9 août 2017 (sol 4815), a été uniquement dédié à la recharge des batteries sans activité planifiée autre que des "réveils" courts pour les communications. Le lendemain, "recadré" au 11 août 2017 pour l'aligner sur le calendrier terrestre (en gros 36 jours martiens correspondent à 37 jours terrestres), comme indiqué dans mon message précédent Opportunity a donc conduit 10 mètres plus bas vers un terrain choisi pour son inclinaison vers le Nord et le soleil. Il y a collecté des images avec sa caméra de navigation (Navcam) pour caractériser la morphologie locale.

Le 14 août 2017 (sol 4819) a été utilisé pour un nouveau sol de recharge des batteries, un repos nécessaire afin que le rover soit apte à plus d'activités d'imagerie. Les 15 et 16 août 2017 (sols 4820 et 4821), le rover a continué à rassembler des images avec sa Caméra Panoramique (Pancam) et des images Navcam supplémentaires pour compléter la caractérisation scientifique. Le 15 août 2017 (sol 4820), des images Pancam et Navcam ont également été collectées pour explorer le prochain chemin que doit suivre Oppy un peu plus bas, avec des observations météorologiques atmosphériques prises sur le sol suivant.

De nouveau le 21 août 2017 (sol 4826) devait être consacré à la recharge des batteries sans activités scientifiques afin de préparer les prochaines activités planifiées. Ce sera une occurrence régulière pendant le reste de l'hiver.

Le rover est resté en position du 11 au 25 août 2017 (du sol 4816 au sol 4830) en recueillant des panoramas stéréos panoramiques (Pancam). L'objectif est de documenter en profondeur la morphologie locale à chaque emplacement, de sorte qu'un modèle d'élévation numérique 3D de toute la vallée puisse être construit.

Au fur et à mesure que les niveaux d'énergie tombent, la stratégie consistera à traverser "Perseverance Valley" en s'arrêtant sur des terrains inclinés vers le soleil au Nord.

Dans ce cadre le 26 août 2017 (sol 4831) Oppy s'est déplacé 25 mètres plus bas sur une position qui respecte ces contraintes.


Au 22 août 2017 (sol 4827), la production d'énergie demeurait encore relativement correcte à 307 watts-heure, et le rover avait parcouru 44,99 kilomètres. Les 25 mètres du sol 4831 s'y ajoutant, le vétéran a donc désormais dépassé les 45 km.. Curiosity et ses 17 km peut encore s'accrocher ..


POSITION AU 26 AOÛT (sol 4831) :



HAZCAM AVANT - 26 AOÛT (sol 4831) :



PANCAM - 26 AOÛT (sol 4831) :

Des roches assez semblables à celles rencontrées plus haut (message du 11 août) mais beaucoup plus morcelées. Ces affleurements rocheux ne semblent pas s'étendre au delà de "Perseverance Valley" ni jusqu'au bas de la pente menant au cratère.




NAVCAM - 26 AOÛT (sol 4831) :




Pano d'images Pancam du 26 août 2017 (sol 4831) :


ORIGINAL : http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=41897

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OPPORTUNITY VA BIENTÔT ABORDER SON HUITIÈME HIVER MARTIEN !!


C'est tout à fait extraordinaire !... Très peu de personnes, même au JPL, imaginaient qu'Opportunity ou Spirit puissent survivre à leur premier hiver en 2005 !.. On craignait surtout que l'accumulation de poussière sur les panneaux solaires finisse par faire tomber le niveau d'énergie en dessous du seuil nécessaire à la survie du rover. Personne n'avait anticipé à son juste niveau l'effet bénéfique du vent, voire celui des tourbillons de poussières, les "dust devils" encore quasi inconnus à cette époque.

Opportunity a maintenu des niveaux de puissance relativement corrects tout au long du mois d'août 2017. Les panneaux solaires ont généré généralement plus de 300 watts-heure, un niveau légèrement inférieur à un tiers de la pleine capacité du rover avec des panneaux solaires propres, et assez pour continuer à travailler tout en bravant les premières attaques de l'approche de l'hiver.

Mais à partir du sol 4834 (29 août 2017), la production d'énergie solaire n'était plus que de 279 watts-heure.

Le solstice d'hiver dans l'hémisphère sud de Mars où se déroule la mission se produira à la mi-novembre 2017, mais Oppy a commencé à en ressentir les effets saisonniers depuis août. Pour répondre à la demande opérationnelle actuelle, le rover a commencé à consacrer au minimum deux sols par semaine pour recharger ses batteries. "L'hiver est la saison la plus menaçante sur Mars", a rappelé John Callas : "Non seulement vous avez moins d'énergie, mais vous avez réellement besoin d'énergie, car il fait plus froid et il faut plus d'énergie pour garder la rover au chaud"..

Vers 5 heures du matin, heure locale de Mars, l'équipe a enregistré une température de -87°C et +2°C vers 13h30 dans l'après-midi, soit une amplitude de près de 90°C en une seule journée.

L'approche de l'hiver a donc contraint les niveaux d'énergie, de sorte que la stratégie est de déplacer le rover d'un terrain orienté favorablement vers le soleil à un autre. Ces terrains "cibles" sont des endroits suffisamment inclinés vers le Nord pour maximiser l'éclairage du Soleil sur les panneaux solaires du rover. Ils comparent cette stratégie à celle d'une grenouille se déplaçant à la surface d'un étang en sautant d'un nénuphar à un autre . Malgré cette stratégie, le rover doit quand même consacrer plusieurs sols par semaines à la recharge de ses batteries. Au cours de ces sols de "rechargement", le rover "dort" tout au long de la journée, se réveillant uniquement pour les sessions de communication en bande X du "Deep Space Network" du matin , et lors du passage du relais "Ultra High Frequency" de l'après-midi.

Initialement l'équipe tablait sur la nécessité pour Opportunity de stationner sur des pentes orientées vers le Nord de 15 degrés pour survivre, mais en août, elle a changé son évaluation en considérant que les pentes de dix degrés seront déjà suffisantes pour survivre à l'hiver. Bien sûr, une inclinaison de 15 degrés vers le Nord fournirait encore plus d'énergie.

Comme indiqué dans mon message précédent, le 26 août 2017 (sol 4831) Opportunity s'est déplacé en direction d'un nouveau "nénuphar énergétique" . À la fin du trajet, après avoir parcouru un peu plus de 25 mètres, en raison d'un glissement latéral plus important que prévu le rover a malheureusement dépassé son "nénuphar" de quelques mètres et son inclinaison vers le Nord n'a atteint qu'environ 6 degrés, ce qui limitait la puissance mais pas à des niveaux trop dangereux.

Comme annoncé dans mon message précédent, sur cette étape Oppy a dépassé les 45 km parcourus : 45,013 km très exactement.

Opportunity a passé les deux sols suivants, les 27 et 28 août 2017 (sols 4832 et 4833), en rechargeant ses batteries.
­Ensuite l'équipe du rover a programmé un court trajet arrière d'environ 4 mètres le 29 août 2017 (sol 4834) vers le terrain ciblé initialement, en reculant dans une pente assez abrupte sans trop de problèmes, atteignant finalement une inclinaison vers le nord d'environ 12 degrés !
­Le rover s'est ainsi parfaitement positionné sur son deuxième "nénuphar", en clair sa deuxième "station scientifique" dans "Perseverance Valley". Puis il a passé le le sol suivant, 30 août 2017 (sol 4835), à recharger.

Une fois que son travail d'imagerie sera terminé sur cette station, Oppy continuera le voyage vers le bas de la vallée sur un total d'environ 170 mètres, en prévoyant cinq autres arrêts "nénuphars" - ou "stations scientifiques" - prévus en cours de route. Il est prévu aussi de parcourir à chaque fois environ 20 ou 25 mètres, puis de passer du temps à chacun de ces endroits en faisant un 360° d'images (la recherche des scientifiques dans "Perseverance Valley" est centrée sur l'imagerie de la morphologie, beaucoup moins sur l'examen des roches et du sol).. Opportunity parcourt son chemin en descente et, si douce soit la pente, la rover ne peut que voir environ 20 à 25 mètres devant lui. Les images de la caméra HiRISE à bord du MRO ont aidé à guider la mission depuis qu'il est devenu opérationnel en 2006, mais le rover ne dépend pas uniquement de ces données orbitales, ses propres caméras et une application spécifique à bord pour le guidage permettent aussi de compléter le repérage des précieux nénuphars.

La contrainte énergétique est aggravée depuis quelques années par la perte de la mémoire flash non volatile qui permettait le stockage de données. Aujourd'hui le rover n'a d'autre choix que de conserver le travail de sa journée en RAM qui est une mémoire volatile. Cela signifie que le robot doit envoyer ses données à l'un des orbiteurs, "Mars Odyssey" ou" Mars Reconnaissance Orbiter" (MRO) avant de s'endormir pour la nuit, sinon les données sont perdues.


Il s'agit du deuxième hiver en mode RAM. En mode RAM, Oppy doit rester éveillé jusqu'au passage d'un orbiteur pour envoyer les données du jour sur Terre. L'hiver dernier a été assez difficile pour cette raison, et cet hiver le facteur de poussière (ou quantité de poussière sur les panneaux solaires) est pire que l'année dernière.
Pour pallier à cette situation assez critique, l'équipe a demandé plus de possibilités de communications avec MRO. Les passages de MRO se produisent plus tôt dans l'après-midi, à 14 heures au lieu de 18 heures avec "Mars Odyssey".
"Mars Odyssey" demeure la principale liaison descendante de la mission, mais au moment où il passe c'est souvent bien au-delà du coucher du Soleil ce qui induit une planification difficile. Les activités d'Opportunity en fin de journée signifient des températures plus froides et de mauvaises conditions d'ensoleillement, ce qui a une incidence sur la capacité du rover à obtenir de images de bonne qualité.
La liaison descendante via MRO permettrait la mise en veille d'Opportunity quatre heures plus tôt, et donc d'économiser de l'énergie. L'équipe espère obtenir MRO au moins tous les deux jours. John Callas a déclaré : "Ce n'est pas tant une préoccupation pour la santé et la sécurité du rover, mais que nous voulons l'énergie dont nous avons besoin parce que nous souhaitons être scientifiquement actifs pendant cette période".

­­L'équipe espère qu'une rafale de vent vienne enfin, comme un cadeau, nettoyer la poussière accumulée sur les panneaux solaires. “Si vous regardez les tendances des dernières années, nous avons généralement un peu de nettoyage de poussière autour du solstice d'hiver ou un peu avant". Et l'emplacement du rover le place dans une bonne position pour tous les vents qui descendent vers le plancher du cratère.

Opportunity devra jongler avec les pentes orientées vers le Nord probablement jusqu'au début de janvier, à moins qu'il n'y ait un événement de nettoyage de poussière des panneaux solaires. Et il faudra tout ce temps à Oppy pour mener les observations nécessaires et permettre aux scientifiques de pouvoir tester les différentes hypothèses peut-être début janvier.

Source principale : http://www.planetary.org/explore/space-topics/space-missions/mer-updates/2017/08-mer-update-opportunity-ventures-deeper-into-perseverance.html


POSITION AU 29 août 2017 (sol 4834) :

HAZCAM AVANT - 29 août 2017 (sol 4834) :

Les traces de roue révèlent le retour arrière du rover
[/URL]

Panos du 26 août 2017 (sol 4831) – atomoid (umsf) :

Au bas d'"Esperance Valley", près du plancher du cratère Endeavour


Image anaglyphe du terrain devant le rover

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 05-09-2017).]

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Toujours aussi passionnant Daniel !
Merci de ton énorme boulot sur cette mission (et aussi sur l'autre )
Quelle motivation impressionnante !
A travers ce récit en particulier, on comprend les contraintes auxquelles sont confrontées les équipes qui pilotent l'engin sur le terrain et comment sont résolus les problèmes à mesure qu'ils se posent...
Je pense que pour les ingés et scientifiques qui sont aux manettes, c'est l'aventure intellectuelle et émotionnelle d'une vie de travail-passion !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Alain  !:)

Toujours aussi sympa..

J'aimerais consacrer encore plus de temps à ces rovers et au forum en général, mais depuis près de trois ans c'est devenu un peu plus difficile (deux fois grand pèreB|.. tout le toutim..)

Bref, y'a des priorités incontournables -_-..

 Pour son futur rover martien ExoMars, je ne sais pas ce que l'Esa a prévu niveau com', mais sur cet aspect j'ai bien peur que cette mission souffre de la comparaison. Car depuis toutes ces années, globalement, il faut rendre grâce à la Nasa : Avec les images des rovers mises en ligne quotidiennement et les comptes rendus de mise à jour, du pékin moyen jusqu'au passionné, tout le monde peut suivre les missions martiennes de très près.

Oppy, depuis 13 ans et 8 mois, on marche tous à ses côtés ou presque. Nous voyons ce qu'il "voit"... Quand il s'arrête, nous nous arrêtons et on s'assoit près de lui, attentif aux reliefs, aux perpectives du paysage, aux changements de texture du sol et des roches, aux moindres détails significatifs. On lui tient compagnie dans la froidure, on se réveille avec lui baigné par la lumière froide du soleil martien au début d'une nouvelle journée de découverte, d'exploration et de science... Pour mon compte, il y a bien longtemps que ce n'est plus tout à fait une machine, mais un vieux compagnon, un explorateur qui permet à l'humanité de véritablement s'incarner sur une autre planète que la sienne, c'est à dire de satisfaire par procuration ce "désir d'ailleurs" qui l'anime depuis la nuit des temps. C’est ce qui a poussé Ulysse loin d’Ithaque, gonflé les voiles des premiers galions... Le philosophe Gaston Bachelard voyait cette pulsion comme une qualité en plus, un supplément d’âme, il l’appelait "le septième sens"...

 

"Il faut à mon âme engourdie
Un nouveau monde à parcourir ;
Il faut une sphère agrandie
Au poète qui va mourir !..."

 

 

Les hivers martiens sont caractérisés par un froid glacial (-100°C) qui, combiné au faible ensoleillement des panneaux solaires, menacent les batteries d'anémie et les organes électroniques d'une hypothermie fatale. Sans parler de la menace permanente des tempêtes de poussière martienne qui obscurcit le ciel et de la menace d'encrassement des panneaux solaires.
John Callas, responsable d'Opportunity depuis 2006, explique cette longévité par une bonne constitution de son protégé et son entraînement intensif avant le décollage. Mais "il a eu aussi un brin de chance", reconnaît-il. Des coups de vent ont débarrassé ses panneaux solaires de leur poussière faisant repartir sa production d'énergie. Opportunity a pourtant déjà frisé le coma rappelle son collègue Steve Squyres : "J'ai cru sa dernière heure arrivée lors d'une monumentale tempête de sable qui, en juillet 2007, bloqua les rayons du Soleil.". Oppy ne disposait plus alors que de 126 watts-heure !...
Aujourd'hui, ce vieux grognard souffre d'arthrose au niveau de son bras, ses deux roue avant ne peuvent plus s'orienter, deux spectros très importants pour la géologie sont HS : Le "Mini-TES", spectromètre infrarouge d'émission thermique, et le spectro "Mössbauer" à rayons gamma émis par une source radioactive – épuisée - de cobalt. S'ajoute à cela la perte de la mémoire flash c'est à dire de la fonction de stockage des données, un handicap majeur..

 

Le huitième hiver martien risque d'être difficile : Oppy souffre d'une atmosphère exceptionnellement chargée en poussière pour l'époque, et conséquemment cette poussière recouvre notablement les panneaux solaires. Un énième coup de vent sera le bienvenu ! En l'état les niveaux d'énergie sont à surveiller de très près.

 

Je vais donc encore essayer de suivre l'affaire ^_^...


 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant