Aller au contenu
jackbauer 2

Sonde JUNO : destination Jupiter

Messages recommandés

jackbauer 2    2
C’est vendredi 5 août que s’ouvre la fenêtre de tir pour la sonde JUNO, qui sera lancée par une fusée Atlas 5
Elle se mettra en orbite polaire de la plus grosse planète de notre système solaire en juillet 2016
Une orbite très excentrique : 5.000 km au plus près, 2.800.000 km au plus éloigné ! Et ce, dans le but d’exposer le moins longtemps possible la sonde aux intenses radiations dues au champ magnétique jovien (certains éléments sensibles seront d’ailleurs protégés par un « coffre » en titane de 1 cm d’épaisseur)
Au moins 33 orbites sont prévues (d’une durée de 11 jours), avec pour objectif l’étude de l’atmosphère et du champ magnétique de la planète.
Hélas, rien n’est prévu pour l’étude de ses passionnants satellites ; Espérons que l’ambitieuse mission NASA/ESA qui y sera consacrée ne fera pas l’objet de coupes budgétaires !!

La mission fait partie du programme New Frontiers ; Coût du budget prévisionnel : « seulement » 700 millions de dollars (un vol de navette se chiffrait à plus d’un milliard de dollars…)

Masse : 3,6 tonnes (dont 2 tonnes d’ergol pour les corrections de trajectoire et le freinage nécessaire à la mise en orbite)

La grande particularité de la sonde : des panneaux solaires !!
C’est en effet la première fois qu’une sonde envoyée vers une planètes lointaine n’emploiera pas de RTG nécessitant l’usage de plutonium : les écolos vont être contents !
Les panneaux mesurent chacun 2,7 m de large sur 8,8 m de long
Sur Terre ils fourniraient 12.000 watts ; Autour de Jupiter 450 seulement
Les cellules employées ont un rendement 50 % supérieur à celui des panneaux employés dans le spatial il y a 20 ans (arséniure de gallium au lieu de silicium) ; Il serait intéressant de connaitre le budget si un RTG avait du être employé…


Site dédié à la mission : http://www.nasa.gov/mission_pages/juno/main/index.html

Notez l’envergure de la sonde (20 m)


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tournesol    0
Magnifique... 5000 km ! Ouah ! ça prend des photos ce machin ? Parce que Juju à 5000 km d'altitude ça doit donner !

mais au fait, et Europe là-dedans ?

[Ce message a été modifié par Tournesol (Édité le 01-08-2011).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jackbauer 2    2
Comme je l'ai indiqué les satellites joviens, en particulier Europe, ne sont pas au programme, hélas, de la sonde...
Cette tâche incombera à une ambitieuse mission menée en collaboration par la NASA et l'ESA dans les années 2020/2030 (si la situation budgétaire le permet...)
Et oui "ça prend des photos", on attend en particulier des vues spectaculaires sur les aurores polaires :

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
boystar    0
Je fais remonter ce post car il y a une actu :

La sonde Juno revient nous faire un coucou le 9 octobre prochain (et nous voler du mouvement !) avant de définitivement s'en aller vers Jupiter.

Questions :
- pourra-t-on apercevoir la sonde (depuis la France) et avec quel instrument minimum ?
- où trouver les éphémérides (ou une carte pour suivre la trajectoire)

(les sites de la NASA, du JPL, etc, sont tous en vracs, pour cause de "shutdown", encore un truc totalement incompréhensible de ce côté-ci de l'Atlantique... mais bon, c'est pas le sujet, hein !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elle va passer au-dessus de l'océan antarctique le 9 en soirée, le meilleur endroit pour la voir étant Le Cap, en Afrique du Sud (où je serais allé si le JPL, qui m'avait initialement contacté pour aller filmer le passage, n'avait finalement pas eu peur que le Congrès ne l'engueule pour avoir payé un voyage à un frenchie). Et même vue du Cap, elle ne passera qu'à 35° (et à plus de 1000 km) sur l'horizon sud avant de disparaître dans l'ombre de la Terre, en arrivant à contre-jour à 14 km/s et certainement pas visible à l'œil nu. Bref, déjà pas une partie de plaisir à choper.

Une fois sortie de l'ombre de la Terre, elle deviendra visible depuis la France dans la nuit du 9 au 10, mais elle sera beaucoup plus loin : 40000 km à 15° sur l'horizon, donc plus loin (et plus petite) que les géos, en montée sur l'horizon mais en éloignement très rapide. On perd 4 magnitudes par rapport au Cap. Bonne chance

[Ce message a été modifié par Thierry Legault (Édité le 03-10-2013).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vaufrègesI3    16

Pendant son survol rapproché, Juno a passé quelques moments dans l'ombre de la Terre. Il a été constaté que son système informatique a basculé en "mode sans échec" alors que tout était "nominal" juste avant ce passage...

Rien de très alarmant à priori, le JPL est en train d'analyser la cause du problème ayant déclencé cette mise en sécurité du système..
RAS par ailleurs, la trajectoire de la sonde est OK à 2km près..

http://www.planetary.org/blogs/emily-lakdawalla/2013/10091550-juno-safe-mode.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
econseil    0
J'ai réussi à attraper Juno dans la nuit de Mercredi à Jeudi, profitant d'une éclaircie din ch'Nord : http://www.youtube.com/watch?v=RjlG48VB5iw

Il faut y regarder à 2 fois sur la vidéo, une petite aide arrivant vers 0'23s
Avec une magnitude de 13.8 à cet instant-là, mais des photons étalés sur plein de pixels à cause de sa grande vitesse, je suis déjà bien content de voir une trace, fut-elle fugace

[Ce message a été modifié par econseil (Édité le 11-10-2013).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jackbauer 2    2
http://www.nasa.gov/feature/jpl/nasas-juno-spacecraft-breaks-solar-power-distance-record

Juno vient de battre le record de distance au Soleil pour une sonde alimentée par des panneaux solaires avec 793 millions de km (le précédent était détenu par Rosetta)
Les missions des décennies passées (Pionner, Voyager, Galileo) étaient contraintes d’utiliser des RTG fonctionnant au plutonium mais les progrès dans les rendements des panneaux solaires permettent maintenant de s’en passer (futures missions JUICE et EUROPA CLIPPER)

Arrivée à destination le 4 juillet prochain !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vaufrègesI3    16

Même si "Astro générale" comate , faudrait peut-être réactiver le fil de Jack.

Si tout va bien Juno va se satelliser autour de Jupi demain matin 5 juillet.

La synthèse de S.B. :
http://www.science-et-vie.com/2016/07/mission-a-haut-risque-pour-la-sonde-juno-objectif-jupiter/


Entre autres Emily Lakdawalla donne divers liens pour suivre l'affaire dont des simulateurs intéressants :

http://www.planetary.org/blogs/emily-lakdawalla/2016/07011514-how-to-watch-junos-orbit.html

[Ce message a été modifié par vaufrègesI3 (Édité le 04-07-2016).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jackbauer 2    2

þ@NASA
#Juno turned back toward the sun, has power and started its tour of #Jupiter in an initial 53.5-day orbit

Tout va bien et ses panneaux sont correctement orientés ; Juno tourne autour de Jupiter en 53.5 jours

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vaufrègesI3    16

Nom de Zeus !!...

Les images à venir devraient nous déchirer la rétine !
Vivement fin août !!..


"si tout va bien, ce seront parmi les plus belles images de toute l’histoire de l’exploration du système solaire qui nous seront offertes par la Nasa."

http://www.science-et-vie.com/2016/07/juno-orbite-autour-de-jupiter/

L'orbite elliptique de Juno se stabilisera à 14 jours (3 millions de km dans la plus grande longueur) et il faudra faire très vite pour accumuler les données ! En effet, malgré le blindage, dans ce "brouillard" radiatif intense le temps est compté : Au delà de 10 orbites, certains instruments ne devraient pas y résister : Le spectro infrarouge, le radiomètre et probablement aussi... la caméra .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vaufrègesI3    16

Oui, l'arrivée de Juno s'est sans doute un peu "hypertélescopée" avec l'euro de foot. Et une satellisation n'est généralement pas perçue comme un exploit technique, contrairement à un atterrissage.. Ce qui est une erreur d'appréciation notoire bien évidemment quand on connaît les contraintes et le peu de marges d'erreurs possibles à tous les niveaux critiques d'une telle opération.

Quand les images haute résolution prises à moins de 5000 km de l'enfer jupitérien vont arriver, ça devrait quand même pouvoir faire lever un sourcil ici et là .
En tout cas le mien, au moins..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En venant sur ce site, vous acceptez nos Conditions d’utilisation.