Jijil

Objectif pour lunette?

Messages recommandés

J'ai essayé (une bille métallique de ~1cm de diamètre), mais je ne suis pas arrivé à avoir une tache assez petite , et du coup la figure d'interférence partait dans tous les sens... vais essayer de faire mieux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

C'est beaucoup trop gros. Quand je teste avec mon étoile artificielle de 9um, je me mets à 5m, mais c'est juste pour donner une idée : ça vaut pour l'alignement.

Pour un pseudo star test je descends dans le parking sous-terrain pour avoir au moins 50m par mètre de focale instrument. (normalement c'est 1000m / m). Mais la lumière automatique, c'est assez casse-pied dés que tu bouges...

 

d : taille source lumineuse en mm

D : ouverture instrument en mm

 

Distance en m :  0.001xd / tan (1/30D)  {dans la doc Pierro-Astro}

 

x304 (en m) la taille en mm pour toi

=> Trou d'aiguille dans papier alu (avec lampe derrière comme pour un foucault) à plus de 15m.

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si tu as du recul un lampadaire ou un point lumineux très lointain soit plusieurs kilomètres

je le fais çà marche très bien mais faut l'avoir sous la main

ou l'étoile polaire qui bouge pas beaucoup!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques news: par hasard, j'ai trouvé le pas de vis de démontage (unique partie à serrer). Le verdict est clair: c'est un triplet de Cooke, 3 lentilles. Le star test est donc de toute façon une bonne idée pour optimiser l'alignement, si c'est nécessaire (car si j'ai bien lu, c'est critique pour ces formules optiques). Me reste à bricoler ce tube/chassis...

Une question subsidiaire et non prioritaire pour l'instant est "est-ce possible d'optimiser cet objectif pour l'infini plutôt qu'une distance finie "de projection" (sa destination initiale) ? " ... si ca en vaut la peine, bien sûr... (en même temps, je n'ai pas de sphéromètre ou autre pour caractériser les lentilles que j'ai...)

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

d'après wikipédia, le triplet de Cooke est composé d'une lentille divergente de verre flint située entre deux lentilles convergentes de verre crown. C'est une combinaison optique qui permet de corriger correctement les sept principales aberrations de Seidel sur un champ assez large.

donc pour l'astro çà devrait le faire.

maintenant je ne vois pas d'optique corrigée pour l'infini?

une optique est une optique

au début sur la polaire un tube carton suffit avec au bout une fixation de l'oculaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Hola Jijil, tu t'inquiètes pour rien, parmi les lentilles de projection, le Cooke était une utilisation détournée dans cet usage.

Le champ est très plat et la meilleure correction est au centre : pas de lézard. Originellement : photo

Le tien est un f4.5 : il n'est pas poussé, l'original est à f3.5.

fast-normal-photographic-lens-historic-l

 

Je pense que ton projecteur était en cooke parce que ça doit être un projecteur de conférence pour une grande salle.

-> longue distance de l'écran en ratio de la distance à l'objet à projeter (>50 je pense) : on peut prendre un conjugué infini dans ce cas sans se casser la tête à refaire un design.

Le fait que la lampe d'origine soit très puissante laisse penser à ça.

Donc pas de prise de tête de Leitz : tu prends la formule avec le moins de verre pour éviter les pertes.

Et hop : la solution la plus simple qui reste dans les limites de l'aberration pour l'usage est souvent la meilleure.

Tu as du bol là, profite en
Pluton a été découvert grace à des mesures faites avec une lunette basée sur un Cooke, mais à long f/D.

En plus a de grandes tailles tu pouvais ouvrir la cellule par le côté pour nettoyer les saletés quand il y en avait besoin, sans changer la position des verres.

Tu auras du chromatisme quand même : faudrait du f13, f14 pour que ce soit bien corrigé à ce diamètre (en prenant les coefficient d'un petzval)

Ts-optics a même fait une APO 100 mm f7 il y a quelques temps

https://www.amazon.fr/TS-Optics-astronomique-apochromatischer-coulissante/dp/B01CS9VMA2

Faut tester ... je pense que tu peux même essayer de diaphragmer si tu veux limiter le chromatisme quand tu grossis.

Faudrait que je calcule avec la formule standard du brevet pour te donner les différents RC suivant le diamètre utilisé.

cf http://astrosurf.com/topic/114216-remise-en-fonctionnement-dune-lunette-centenaire/?page=2

et http://rohr.aiax.de/RC_Index.png

 

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi après cette première mise en bouche, afin d'aller plus loin et le tester plus sérieusement cet objectif, je lui construirais ensuite un simple tube carré en CTP, un peu plus long que nécessaire, afin de pouvoir le recouper à la bonne cote une fois déterminée avec précision sur une étoile ou un lampadaire très éloigné - 10km ou plus - la position optimum du PO.

Un montage encore provisoire certes, ne nécessitant que quelques découpes/assemblages pour un budget modeste, mais suffisant pour le tester de façon plus poussée. Et surtout un montage améliorable facilement en cas de succès ;)

Récupérer n'importe quel PO pour l'installer en provisoire est toujours possible : pas besoin de faire compliqué à ce stade.

Au pire, côté PO, une simple planche assez épaisse pour guider, percée d'un trou ajusté au bon diamètre pour serrer légèrement la jupe des oculaires tout en permettant de les faire coulisser avec un peu de frottement, ne nécessite qu'un peu de soin et nul accessoire coûteux.

Tu peux aussi rentrer à force un tube-allonge ou n'importe quel tube capable de recevoir un oculaire au centre de la platine arrière : l'important est de disposer d'une plage suffisante de MAP qui respecte un minimum de centrage.

Bien que ce dernier ne semble pas critique ici, ce serait quand mêm préférable pour juger des performances réelles de l'optique.

Un tube carré est ensuite simplissime à monter dans une fourche rudimentaire façon dobson classique, quitte à hisser le tout sur un support solide - table lourde façon mobilier extérieur en béton, murette de jardin, que sais-je encore - pour des observations confortables.

Avec ça, tu devrais pouvoir vérifier en détail si le caillou mérite ou pas d'y investir un peu plus de temps et d'argent dans une construction plus élaborée (et un tube carré, en dépit son esthétique peu séduisante, reste en tout cas une solution économique, fiable et pratique, pour fabriquer une lunette parfaitement fonctionnelle rapidement, à bon compte ;))

Bonne continuation, je suis curieux de découvrir avec toi la suite :)

Alain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos avis, partages et encouragements! :)

 

Myriam, c'est bien pour ces raisons que je regardais à faire un star test en premier :) mais comme tu le dis, je me tracasse sans doute pour rien (souvent d'ailleurs ;))

 

Personnellement, j'envisageais bien le tube carré. Le hic pour l'instant c'est comment je vais réaliser un assemblage fiable et solide. Je vais sans doute devoir mettre une armature en métal quelque part (cornières alu?). Pour le porte oculaire, je pensais à la même chose que toi Alain, ou une pièce pour tuyaux PVC 32mm (ajustée).

 

Pour la monture (là c'est déjà le stade d'après), je pensais à une altazimutale à fourche maison. Pour 3 raisons:

 

- pas de contrepoids à gérer, moins compliqué à construire qu'une monture allemande

- je peux piquer des idées du côté Dobson, mais pas copier intégralement: le poids est de l'autre côté du tube dans mon cas.

- plus facile à transporter *ET* à ranger (je n'ai pas encore planifié l'observatoire à demeure et je ne suis pas certain que mon jardin soit le meilleur endroit).

Par contre, côté motorisation (mécanique, algorithmes de commande des moteurs + tout ce à quoi je ne pense pas encore...), je n'ai rien trouvé de copier-collable sur le net... mais ca reste quand même abordable.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu prends 4 planches de CTP suffisamment épaisses coupées proprement (bois à la découpe, pour avoir des coupes droites et perpendiculaires, ou scie circulaire guidée si tu en es équipé) tu peux facilement les assembler par vissage dans l'épaisseur des chants, sans forcément utiliser de cornières.

Ceci + les platines AV-AR, suffira pour un montage de base.

Un peu plus chiadé et robuste si tu possèdes une scie sauteuse : au moins 2 entretoises carrées internes qui servent aussi de diaphragmes, qu'on peut placer judicieusement pour constituer en même temps un renfort au niveau du CDG du tube monté, au droit de ses futures fixations sur la monture. Pour déterminer leur position et le diamètre du faisceau à leur emplacement, il faut donc d'abord faire un montage provisoire, repérer l'emplacement de ces entretoises, puis leur découper un trou central correctement dimensionné pour ne pas couper le faisceau, conique.

Sur un tube aussi court, il n'est pas non plus nécessaire de les multiplier.

Un truc dans ce genre si je le dessine vite fait :

Capture d’écran 2017-10-10 à 13.16.54.png

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Côté motorisation c'est rien de plus que du dobson tout ce qu'il y a de standard : tu peux facilement adapter un kit du commerce.

Evidemment il te faudra dégager l'oculaire ou caméra de la base : ça t'obligera à construire une base plus haute, mais rien de gigantesque non plus à cette focale. Sinon tu optes pour une monture altaz toute faite sur colonne  là plus de problème de dégagement ni de bricolages ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Là je t'ai dessiné un truc de principe de 700x170x170mm ; en pratique le tien ferait sûrement plus près de 600x200x200mm hors tout, donc encore plus trapu : même pas sûr que ce soit utile de mettre des renforts internes, donc simplissime :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alain le tube carré designer !

Du coup voilà un parfait usage du PO plat que BobSaintClar vient d'expédier pour moi, initialement pour mon TAL, mais d'une part j'avais déjà commandé chez Lacerta, et d'autre part le 150 que je troque pour un collègue ça ira bien comme ça.

Ce beau PO (4cm de tirant ?) sera plus adapté pour un tube à faces carrées.  (moi il me faudrait une versabase qui ne doit pas se vendre séparément)

http://www.baader-planetarium.com/en/downloads/dl/file/id/30/product/2859/bds_nt_dimensions_technical_drawing.pdf

On va s'arranger pour que chacun rentre dans ses frais postaux et je lui passe.

http://atom.lylver.org/AstroSurf/Telescope/TAL2-140-94-2/PO_Baader_et_Newt150/

---------------------

A part ça j'ai trouvé des informations d'époque et récentes sur l'optimisation des design approchants pour le triplet de Cooke

http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/Triplet air spaced/Cooke-design-MIT2_71S09_sw06.pdf

http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/Triplet air spaced/US2503751-0.png

A voir la fourchette dans laquelle Leitz aurait construit le sien. Je pensais donc à une précision optique suffisante pour projeter une feuille A4 sur 4mx6m voire 6mx9m dans un amphi, ça fait 10-12° d'angle à 40m

Mais aujourd'hui, j'ai un peu le cerveau embrumé, j'ai un peu de mal à retailler ça sur OSLO

Bon, rectification : à 1000w ça serait plutot la dizaine de mètre et du 3x4m, j'ai un peu de mal à me remémorer ce qu'on avait dans les amphis à Bobigny.

En tout cas à 800 de focale, c'est clair que c'est pas pour projeter tout près.

epidiascope-01b-300x169.jpg

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oula, je suis aux petits soins là :) Merci beaucoup à vous 2! (et pour le PO, on s'arrange par MP)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

J'ai essayé il y a 10 ans avec un objectif d'épidiascope 125/450 mm.

Visuellement, c'est plaisant, malgré les distorsions sur les bords, çà fait une bonne monoculaire, très lumineuse mais photographiquement c'est très décevant même en diaphragmant à 100, 80 ou 60:

Voir l'essai sur M57.

Même si je ne l'utilise pas, je suis content d'avoir essayé.

Amicalement,

Jacques

2007-07-12-essai-lunette-125-450.jpg

Modifié par Jacques Ardissone

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui là tu es carrément en grand champ 2,5 à 3°59dd085091ac5_Base-Lyre2017-10-1019-49-42.png.89e090b331f7dca9dfdf8454f17cd328.png

Le diaphragme doit être placé derrière la lentille divergente centrale pour être efficace contre les aberrations : on peut essayer de réduire à 117 comme j'ai lu dans une évaluation.

Mais là en visuel, c'est agréable, peu importe les gros reflets sur les objets lumineux.

Même soucis à f1.65 sur un petit objectif C-Mount d'Edmund Optics 59872

M45-old.jpg

rattrapé à f/4 : on voit le diaphragme interne en hexagone

pleiades20170101.jpg

Ca peut être aussi amélioré si le centrage est approximatif : la première fois, j'avais vissé de travers l'objectif, ça a rapetissé les lunules ensuite.

 

 

 

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, c'est çà, avec le Canon 350D, 2.9° x 1,9°.

Donc tu dis qu'on peut l'améliorer en démontant et en insérant un diaphragme; c'est délicat comme manip, non?

En tout cas, sur tes 2 images on voit bien l'amélioration.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, c'est le même système de correction que celui des aberrations du petzval (la formule parent), j'ai fait comme ça sur mon chercheur/guideur amélioré

Orion.jpg

Tu coupes les aberrations qui filent en extrême sur le bord des lentilles : ci-dessous, on voit que l'on tronque la courbe d'aberration du rouge qui s'envole au-delà de la 1/2 onde.

Sur le triplet Cooke c'est encore pire car à la sortie de la lentille centrale, ça diverge plus fort car c'est une lentille flint plus dispersive et tu viens taper vers l'extérieur de la 3eme. Je vais mettre une image de raytracing Cooke plus tard.

aperture-baffling.jpg

----------------------------------------------------------

Comme ça tu évites mieux les reflets entre lentilles

Cooke-diaape2.JPG.f18eb98c73d388c213d2becd9baea1e6.JPG

 

 

Modifié par lyl
rebond du a reflet (ghost)
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ton partage d'expérience, Jacques :)  Je *dois* donc faire ce star test ;)  (même si nous n'avons pas exactement la même formule optique).

A priori, si les lentilles s'assemblent comme dans mon objectif (ben oui, j'ai démonté...), tu dois pouvoir facilement insérer un diaphragme en le pinçant entre une lentille et un des cylindres qui la calent, au prix de l'ajout d'une épaisseur (celle de la feuille du diaphragme, moi je prendrais un vinyl opaque).

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon honnêtement ça change pas énorme les aberrations optiques (le cooke corrige sur l'ensemble du champ)  mais c'est vraiment mieux pour les reflets fantômes. Les objets brillants ponctuels sont une vraies plaies dans ce cas.

Ceci à cause de la lentille centrale qui joue le rôle d'un miroir convergeant. Sur les vieux objectifs, les traitements ne sont pas aussi bon que maintenant et ça se voit plus du coup. (0,5 à 1% contre les 0,2% des anti-reflets modernes plein spectre)

----------------------------------------------------

En triturant un peu ce que donne le ray-tracing sur ce cooke rapide, ça m'étonnerait qu'on puisse grossir au delà de 50x. Un 30-40mm me parait quasiment le seul oculaire utile dessus. Ca fait une sacré luminosité !

 

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant