Question

Bonsoir 

Tout d'abord merci pour ce forum débutant qui permet de poser des questions qui peuvent paraître basique pour ceux qui sont plus dans le forum Astro Pratique. 

Je possède un dobson 200/1200 équipé d'un chercheur 9/50. Le problème c'est le dos quand la cible est au zénith. .... surtout que je fais du saut d'étoiles avec mon Sky atlas. 

Quelle est la meilleure solution pour y remédier :

- un chercheur coudé (on m'a dit que c'était pas terrible )

- un telrad monté en parallèle pour simplifier le pointage 

- dernière idée, je pensais rehausser la base pour que le chercheur soit plus à ma hauteur .

Merci par avance de votre retour. 

Thierry 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

13 réponses à cette question

Messages recommandés

  • 3

Personnellement, je trouve le telrad (ou plutôt une version légère comme le quickfinder) plus facile à utiliser. Mais il faut un ciel assez clean pour prendre des repères à l'œil nu. Là, tu ne fais plus de saut d'étoiles, mais une approximation des angles et des distances avec les étoiles lumineuses. Tu peux aussi te fabriquer une cible représentant la mire du pointeur à l'échelle de ton atlas sur du rhodoïd (pour la transparence) et donc regarder quelles étoiles tengentent les cercles de la mire. C'est une nouvelle habitude à prendre, mais c'est redoutablement efficace. Et je rate rarement des cibles avec ce principe (sauf M5, dont je ne sais absolument pas pourquoi il me résiste,alors que je le pointe aux jumelles sans coup férir O.o)

Je te conseillerais d'essayer de pointer avec le télescope d'un copain ou d'un club équipé d'un telrad pour voir si cette solution te conviendrait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bonjour et merci à vous deux pour vos éclaircissements. 

Maïcé : j'ai effectivement des représentations de mon chercheur et de mon oculaire Gx30 à l'échelle de mes cartes, et comme toi, je trouve à peu près tout (il y a quand même des soirs où je rentre bredouille, rassure moi ça t'arrive aussi? ). À mon avis le plaisir est plus grand qu'avec un Goto.

 

Den b: chercheur coudé, ok il faut bien choisir car sinon c'est bien ce que l'on m'a dit (bien ton lien ....)

 

Je crois que je vais opter pour ce type de chercheur coudé avec en parallèle un telrad ou un quickfinder sur double queue d'aronde, ainsi résoudre ces problèmes de contorsions. 

Merci encore. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2

Yo !

un truc qui permet la visée tête haute est bien pratique et intuitif comme le rappelle Maicé : Telard ou quickpoint, les modèles ne manquent pas. Dans le même ordre d'idée et même si c'est (trop) souvent décrié, un laser offre un confort ultime dès lors qu'on peut l'utiliser sans emmerder le monde.

Mais on peut avoir besoin (ou aimer) faire du cheminement, c'est indispensable pour bien des cibles, comme pluton et autres pétouillettes perdues au milieu de tout. Un bon chercheur optique s'impose dans ce cas (qui lui ne tombera jamais en panne de pile !!!). s'il ets droit, ça fait office de viseur "tète haute" avé les 2 yeux ouverts, s'il est coudé REDRESSE c'est le confort absolu dès lors qu'il est couplé avec un point rouge.

Dans ce cas, on gagne à fixer directement le point rouge sur le chercheur optique : ça fait un enmble unique avec une seule collimation, pratique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Je n'ai jamais réussi à utiliser un chercheur coudé....même pour pointer des choses simples! Alors que d'autres adorent. C'est comme les têtes binoculaires, il faut impérativement tester avant d'acheter.

 

Le Telrad (ou Quickfinder, plus léger, moins cher et moins sensible à la buée) est un bon complément, mais il ne résoudra pas ton problème de dos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1
Il y a 4 heures, bruno thien a dit :

Je n'ai jamais réussi à utiliser un chercheur coudé....même pour pointer des choses simples! Alors que d'autres adorent. C'est comme les têtes binoculaires, il faut impérativement tester avant d'acheter.

 

 

Le problème du chercheur coudé, c'est qu'on ne peut pas viser. Mais souvent, les utilisateurs ont en plus un accessoire de pointage (Telrad, laser, etc.) Sinon, c'est un truc à rendre fou (et je sais de quoi je parle !):ph34r:

 

Modifié par Bruno-

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Citation

 

Bonsoir 

J'imagine bien qu'un chercheur coudé sans pointeur c'est impensable. Par contre la combinaison des deux est intéressante. Je vais sans doute m'orienter vers cette solution.

J'ai aussi essayé de surélever mon télescope pour avoir le chercheur à hauteur des yeux, c'est pas mal non plus, mais il faut trouver le bon "rehausseur " ou refaire le rocker  (Je crois que ça s'appelle comme ça ). Si quelqu'un à déjà fait ça. ....

Thierry 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bonjour thierry

 

J'ai eu le même problème avec mon newton 130/900, surtout faire " l’acrobate " autour du tube en visée haute

 

Je cible d'abord avec une paire de jumelle 7x50 et ensuite avec un telrad qui me rapproche bien près de la cible

 

Je fini par une recherche avec un oculaire de 26 à champ large

 

Bon courage et persiste, c'est valorisant lorsque tu trouve enfin ta cible

 

Alain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bonsoir Alain 

Ça fait environ 8 ans que je fais comme ça,  mais je commence à " rouiller".

Mais c'est vrai que de tomber sur l'objet est un vrai plaisir.  Tu as quoi comme atlas?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Un bon telrad / viseur tête haute, aux réglages doux, ça passe même sur notre 400mm au club.

Pour mon 150 très ouvert, j'ai pris un entrée de gamme (tapez pas c'est un SVBONY  : défaut : le spot est trop lumineux / trop gros près du réglage 0-arrêt et le réglage par cran ça fait tout bouger.)

La couleur rouge c'est celle qui passe le mieux contre l'éblouissement.

Pour la poursuite ensuite sur objet faible, un vrai chercheur ç'est utile : surtout si tu es sur une zone sombre à l'oeil nu.

Note : j'ai essayé un laser bleu à 450nm précédemment, c'est sympa mais interdit à la puissance nécessaire pour que cela soit utile (20-30mW)

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Un laser vert 1 mw permet de pointer sans problème en direct ou à travers l'oculaire du chercheur quand on doit le remettre  au chaud dans la parka l'hiver(sinon il s'arrête de fonctionner). Un 5 mw en vert toujours, est trop puissant à mon goût.

Vaut mieux éviter le bleu alors ... ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Commence par rehausser la base de ton dobson par un petit tabouret à 3 pieds que tu te fabriqueras. En fait, il faut le remonter d'au moins 30 à 40 cm pour pouvoir observer assis.

 

Concernant la visée, un Telrad est très bien pour dégrossir le pointage, couplé avec un bon chercheur (je préfère le droit que le coudé). Attention au Quickfinder, il est très bien, sauf qu'il est plus vertical que le Telrad. Un plus par rapport au Telrad : on peut faire clignoter les cercles plus ou moins rapidement. C'est super lorsque les étoiles sont faibles et sont éteintes par la lumière de la mire (même au minimum).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bonsoir 

Fabriquer une rehausse me plait bien, je vais commencer sans doute par ça. Je vous montrerai. ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant