Aller au contenu
serge vieillard

Oregon 2017 - un rêve d'éclipse

Messages recommandés

Yo !

de retour de l'Oregon,
voici mes gribouillis tentant de saisir l'instant de cette superbe éclipse.
Le CROA du voyage et d'ambiance est ici :


http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=151505

 

et ici, juste les dessins et un peu de technique.
Tout d'abord, tenter de dessiner une éclipse totale n'est pas trivial, ça ne s'improvise pas. Il faut dompter l'émotion inévitable qui vous submerge, la tension qui ne fait que croitre à l'approche de la totalité, et surtout de parfaitement gérer les quelques poignées de secondes que durera le phénomène. Ici, de jouir de 121 secondes exactement.
Aussi, je me suis entrainé furieusement à répéter cet exercice d'après les images de Soho et de Druckmuller, les seules qui approchent ce qu'on peut observer à l'oculaire d'un télescope. 2 mois durant, j'ai analysé ces images, cherchant à "comprendre" les divers détails dont regorgent les éclipses (jets polaires, panaches, basse couronne, lignes turbulentes, etc.) et les reproduire sur le papier dans e temps imparti. C'est aussi un travail d'observation fine et de mémorisation : il faut passer son temps l'œil à l'oculaire  et délaisser le papier durant 2 minutes alors que la main trace juste les grandes lignes en mode automatique. Puis sur cette esquisse, tout dessiner de mémoire les 10 mn suivantes.
Mais de tout cela, pas sûr d'être près le jour J, il faut se lancer et l'on verra bien ce qu'il en sortira.

Le matériel : une lunette 80 Swarovski à G 25x  , une merveille, et le T250 à 125x, assurément la vision la plus folle ! il faut parfaitement positionner cela, travailler l'ergonomie du poste d'observation, avoir les instruments instantanément disponibles, tout en faisant gaffe des reflets sur le miroir du télescope, les crayons de secours à portée immédiate, etc. Bref, fô être parfaitement près.
pi je voulais une vision au moins crépusculaire pour bénéficier des meilleurs conditions d'observation. Donc plus d'observation directe du Soleil un bon 1:4 d'heure avant la totalité, et la fabrication de lunettes trafiquées pour n'avoir qu'une vision extrêmement atténuée durant cette période d'adaptation : des lunettes à coques bien filtrées, avec des caches en papier noir où seule une fente étroite est découpée. Je crois que cet artifice à fait la différence par rapport à mes précédentes observations d'éclipses.

et donc :


le premier dessin après le premier contact, le limbe lunaire en relief (un peu trop ici), de superbes groupes de tâches et quelques facules sur celles proches du limbe solaire. Il y a déjà une ambiance...

 

eclipse_17_a.jpg

 

La vision éclair du dernier grain de Bailly. Ce qui frappe c'est déjà, outre la chromosphère, la présence de la basse couronne qui, parait-il d'après ce coquinou de Nicolas, fut visible 3 à 4 minutes avant et après la totalité :

 

eclipse_17_b.jpg:

 

Pi la totalité, vision de rêve, avec un couronne très étendue, perçue jusqu'à au-delà de Regulus (en haut à gauche) , complexe, avec la perception de coques au T250. Le jets polaires sont innombrables. Pas vu la lumière cendrée de la Lune au T250 (alors qu'elle était visible en 2012 au T400). Mais que ça file vite !!!!!

eclipse_17_c.jpg

et l'envie de ce chapelet final qui compile cette tranche de vie, avé ce paysage croqué en attendant l'évènement :

 

eclipse_17_d.jpg

 

Voila, c'est fini, tout à l'œil et sans photo,
on recommencera à la prochaine !!!!

  • J'aime 6
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
grelots    25
il y a 17 minutes, Maïcé a dit :

Magnifique! Il faut vraiment que j'arrive à en voir une! J'espère être encore là pour l'espagnole.

 

Il va y avoir du monde ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

tes dessins d'éclipses sont de plus en plus beaux et aboutis.

Quelle finesse dans le dessin des différents jets.

Celui du grain de Bailly est plus dans l'émotion il me semble, sublime avec ce qu'on prend d'abord pour des nuages (à droite) mais qui est plutôt un début de perception de la couronne, d'après tes explications.

Merci pour les détails des préparatifs et de l'organisation. Comme Maïcé, quand j'en verrai une, ça servira ;)

 

J'ai lu le récit détaillé que tu mets en lien : même sans avoir assisté à la moindre éclipse j'ai l'impression d'en avoir vécu une :)

 

Fred.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à tous

 

et que oui, il FAUT faire le maximum pour vivre ce phénomène, à mes yeux parmi les plus violents de ce que nous offre la nature, probablement le PLUS violent. Ya comme la résurgence de quelque chose d'animal en nous au regard de ce soleil (qui semble)  mort, une sorte de fin du monde. Outre que c'est divinement beau, ça second sacrément les trippes.

Pour notre part à M78, ce sera celle de 2019, Au Chili-Argentine, l'occasion d'un futur voyage hors normes. Tu viens Fred ?

 

Sur les dessins, c'est vraiment du vécu, sans recours à la moindre image post évènementielle pour compléter et corriger -mais agréablement comparée par la suite !!!! J'y ai apporté en postproduction des corrections  que j'avais seulement mémorisées et notés d'un trait de crayon, comme :

- de repositionner légèrement les 2 jets de gauche,

- de leur affiner leur forme juste en rehaussant ou atténuant localement la lumière (on distingue ce travail sur le gros jet en bas à droite).

- de repositionner Regulus plus à sa place, que j'ai estimée  de visu à un peu plus de 2 diamètres solaire. Remarque intéressante car dans l'émotion, elle est placée initialement trop proche du Soleil, dans les lueurs de la couronne, ce qui montre combien celle-ci était présente loin de l'astre au point de la positionner ainsi.

J'ai volontairement laissé quelques erreurs, comme ce jet polaire appuyé en bas, alors qu'il était en haut. Mais de jongler entre le télescope et la lunette en vision redressée m'a fait perdre le nord sur ce détail. Je le laisse car il traduit cet instant.

De même en postproduction, j'aurais pu peaufiner la position de la protu sur le dessin du grain de Bailly, et ajouter la seconde  qui ne déméritait pas, mais absorbé par la vision de la couronne, elle ne s'est pas bien ancrée dans ma mémoire, elle n'y figure donc pas sur le dessin.

 

J'aime ces dessins instantanés, saisir  l'instant l'espace d'un souffle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jfleouf    11

Tes dessins sont magnifiques Serge. Ultra réalistes (sauf pour le dernier avec le premier plan pour lequel je n'accroche pas trop) et vraiment de toute beauté. Celui de la totalité me rappelle vraiment parfaitement la vision que j'avais aux jumelles. Un régal que de te lire !

 

jf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bruno-    8

Oooooooohhhh ! Le concept du dessin poussé dans ses derniers retranchements ! Même le paysage en avant-plan est dessiné soigneusement !

 

Les remarques sur la technique sont très intéressantes ! Vu le temps très court, je note qu'il faut mémoriser un maximum de chose et qu'il faut être très organisé dans sa préparation (un entraînement sur les images de Soho, pas bête !). Dans ce contexte, est-ce qu'un dictaphone pourrait aider ? (Question de curiosité, car je ne prépare pas de prochaine éclipse.)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
biver    17

C'est sur que profiter visuellement de 120 secondes de totalité c'est tout bon, mais sans doute encore avec un gout de trop peu et juste le temps d'embrasser une bonne partie de l'éclipse - à x40 c'était trop pour moi car j'ai trop accroché sur les protus... tu as eu le temps de promener le champ visuel jusqu'à régulus?

Tu ne nous a pas dit aussi pourquoi vous avez remballé dès la fin de la totalité et pas fait la sortie de la lune...:o

La veille Steve O'Meara nous avait fait une belle conférence sur les éclipses (Serge et les 3 autres sont partis avant!), avec à prendre pour tous, des néophytes aux plus expérimentés, avec plus de 7 choses à voir pendant une éclipse totale (il en avait annoncé 7 dans le titre de la conf je crois, mais il y en avait plus d'une dizaine, allant de la simple vision des ombres volantes, arrivée de l'ombre sur les cirrus,... à la recherche des extensions de la couronne vers le nuage zodiacal, noter la couleur de la couronne (comme trouvelot il y a un siècle)  et la vision de la couronne plusieurs minutes avant et après la phase totale, en citant notamment les expériences d'Arago et un autre astronome français qui l'on observé 6 à 12 minutes (record je crois) après/avant la totalité.

Et comme tu l'a dis, j'en ai profité pour faire l'expérience de cacher le soleil réapparaissant à bout de bras, et à 17h26min10s, soit 3.7min après la fin de la totalité, je voyais effectivement à l'oeil nu encore la couronne et le disque lunaire de l'autre côté du croissant solaire...

Avec un bon dispositif cachant le fin croissant solaire (et des optiques parfaites si on tente derrière un instrument), on doit donc pouvoir observer la (basse) couronne solaire (par moitié!) pendant plus de 10min lors d'une éclipse totale!

 

Nicolas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sky runner    0

Serge, il y a rien à faire, avec un avant-plan, je trouve ça classe. Hélas, tu viens de prouver par tes explications que cet exercice n'est vraiment pas à la portée de tout le monde ! Finalement, c'est toi le coquin, tu aimes l'extrême difficulté. Pour la prochaine au Chili, essaie avec ton oeil non directeur et en tenant un verre de pisco d'une main, je suis sûr que tu y parviendrais encore... C'est juste pour te taquiner, je suis absolument admiratif du résultat. Merci Nicolas pour l'idée du coronographe improvisé qui se prolonge...

Star-party de l'Oregon, chouette il va avoir une suite...       

Fabrice.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yo mon Serge !!!!

 

Punaise que c'est beau !!!

Merci pour ces dessins sublimes... on voit que le travail en amont est essentiel...

Tu me donneras le mode d'emploi pour les lunettes...

J'ai bien pensé a vous tous le jour de l'éclipse depuis Nouméa.

 

Ma Biz du sud

 

LeLio

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
acrux98    0

Salut Serge,

Merci pour ton croa et tes magnifiques dessins. Comme d'habitude c'est beau-magnifique-superbe.

Moi aussi tout comme Lionel j'ai bien pensé vous deux. Quelle expérience !

Nous vous embrassons depuis Nouméa.

Jean-Françoué et Rosemonde

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, serge vieillard a dit :

Pour notre part à M78, ce sera celle de 2019, Au Chili-Argentine, l'occasion d'un futur voyage hors normes. Tu viens Fred ?

 

Merci pour l'invitation Serge. Je viens de consulter le calendrier des vacances scolaires pour l'été 2019, et la fin des cours est fixée au ... 6 juillet. Quelle misère !

 

Fred.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
baroche    36

Vraiment magnifique, bravo Serge :P... tu l'explique assez bien mais ça me dépasse quand-même, comment est-ce possible de faire un dessin quasi photographique sans justement s'appuyer sur des photographies pour le restituer et le fignoler, surtout pour un phénomène de si courte durée?... en plus d'une patte de virtuose, il faut un ordinateur à la place du cerveau je pense! :D...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jcb77    6

J'ai adoré ton CROA.....quelle plume.... vive ton aventure....

 

les dessins sont intemporels, le grain de bailly saisissant....

 

enfin bref, je suis à mille lieux de ça....

 

mais plus que tout, tu nous donnes l'envie d'essayer, de nous sortir les trippes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
YOYOASTRO    0

Salut Serge, et bien wahou, le rendu est en effet photogénique, mais avec ce pti truc en plus, qui laisse sans voix. Chapeau bas l'artiste ! 

Au plaisir, Yohan qui devrait reprendre les crayons d'ici peu...  et qui pense également à l'éclipse de 2019 ;) 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jfleouf    11

J'ai enfin pris le temps de lire le CROA sur le forum voisin (au passage: le lien ne fonctionne pas pour moi, j'ai du copier-coller le lien). Super CROA. J'y retrouve beaucoup des émotions que j'ai aussi vécues, surtout dans la partie préparation et le mélange d'angoisse et de bonheur dans les derniers jours avant l'éclipse.

 

jf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Famax    5

Suis sur le ...l ! c'est terriblement beau, quel talent j'en revient pas que l'on puisse rendre cela aussi bien!

un enooorme bravo !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yoooooooooooooooo !!!! mes amis des antipodes, Lelio et l'Jean-Françoué !!!!! Ca fait vraiùment plaisir !!!!

merci à tous !

 

pour tenter de répondre :

Nicolas, tu es un coquinou ! si la dernière phase de l'éclipse a été éclipsée, c'est d'abord parce que la moelle du dessin a été réalisée juste après le 3° contact dans une besogne de mémoire qui ne souffrait d'aucune perturbation extérieure, me coupant de tout. Une fois fini, j'avoue que, vidé, le reste n'avait plus trop d'importance. Et ensuite, la joie irrésistible de vous retrouvez, vous qui boudâtes 30 secondes supplémentaires pour quelques kilomètres à faire et un dodo à la belle étoile, chose que je n'arrive toujours pas à m'expliquer dès lors qu'on a fait le voyage pour l'essentiel....

Bruno, oui, un dictaphone peut être bien utile même si ça ne m'a pas manqué. Comme dit, il faut analyser et mémoriser, on se parle dans la tête et la préparation fait que c'est littéralement "enregistré" dans le crane.

Fab, j'écris quelque chose sur l'OSP? probablement un futur article pour le journal du club, accessible à tous. En résumé : très sympa, mais franchement, on n'a pas à rougir de nos rencontres !!!!  on y voit en France des choses plus abouties, on y observe des trucs plus fantastiques (G maxi 300x à l'OSP....)

Fred, c'est ballot....................

Baroche Ô grand Suisse, comme dit, ça ne s'improvise pas. C'est ma 7° totale et mon 5° dessin et je commence à imaginer comment faire. Il y a un gros travail préalable d'analyse des images d'éclipse : comment c'est fait, comment c'est goupillé, comment rendre sur le papier ces aspects, voire les subtilités, etc. Ce qui fait que, même si à l'instant T on découvre littéralement CETTE éclipse, on n'est pas (trop) pris de panique de "l'apprentissage" de cette vision inédite, incongrue et bouleversante. j'ai envie de dire, ya juste à saisir la géométrie de l'ensemble, l'étendue (jusqu'à au-delà de Regulus en effet Nicolas), le contraste, la complexité, les particularités, les trucs incongrus, la présence de la lumière cendré, les coques enchevêtrées,  l'ambiance circonvoisine, les astres alentours, etc.... oui, ça fait quand même beaucoup.... Mais par exemple, il faut que je travaille et peaufine un aspect qui m'avait échappé : celui de "l'attache" des départs de jets et plumets. Ca apportera davantage de fidélité   et ya bien des progrès à faire !!!! 

 

Oui, fo essayer, c'est absolument grisant, et la démarche est sacrément rare ce qui en fait tout le piment, à mille lieux des milliers de superbes photos qui sont prises au même instant. Mais ya pas la même communion avé le phénomène à mon avis.

 

Modifié par serge vieillard
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Piotr Szut    9

C'est somptueux.

D'après ce que tu dis  on dirait une course de vitesse, où il faut se préparer intensément,

pour tout donner dans un laps de temps très court.

 

J'aurai bien du mal à faire ça, mais le résultat est, pour moi infiniment plus évocateur q'une photo,

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En venant sur ce site, vous acceptez nos Conditions d’utilisation.