Désopilant ancistrus

Distance hyperfocale et cercle de confusion.

Messages recommandés

Une profondeur de champ 'absolue'...?

 

Pas besoin d'inventer de nouveaux concepts.

Il suffit de prendre la taille d'un pixel comme diametre du cercle de confusion.

 

Par contre il faudra aussi tenir  compte de la dffraction optique.

 

Lucien

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Désopilant ancistrus a dit :

 

...

Et apparemment cela vient (comme expliqué dans le lien) de la taille des grains de la pellicule qui sont bien plus grand que les photosites des capteur actuels.

...

 

 

Non, je ne pense pas. Il existait des films noir et blanc ultra fins qui passaient une centaine de lignes par millimètre, ce qui les rend comparables aux capteurs actuels. Et de toutes façons on n'a jamais calculé la profondeur de champ en fonction du grain du film employé. Le seul critère pris en compte était la distance à laquelle on doit regarder une image. A l'époque, c'était la diagonale du format. Le reste se déduit en fonction du pouvoir séparateur de nos yeux et de la taille du format initial. Il n'y a pas de raison que ça change en numérique à un bémol près : on tend à regarder les tirages d'un peu plus près mais il faut savoir raison garder ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, les gars, si on revenait les pieds sur Terre.

 

Un photographe se pose au moins quatre questions avant de photographier quoi que soit :

- le choix de cadrage (focale comprise)

- le choix du couple temps de pose/diaphragme

- le choix de l'endroit où il fera la mise au point.

Il connait bien l'influence des deux derniers points sur la profondeur de champ de son image finale.

Et le réglage de la profondeur de champ est un réglage comme un autre.

 

Il ne fait pas de calculs mais consulte une bague d’objectif afin d'évaluer l’étendue approximative de profondeur de champ.

Sinon il a la possibilité de la visualiser dans son viseur grâce au bouton adéquat.

Il y a  aussi l’expérience.

Pour des focales courtes et pour un paysage, il ne met presque jamais au point à l'infini.

Ce photographe sait aussi que le phénomène de diffraction va rogner la résolution de ses images s'il ferme trop le diaphragme, justement pour augmenter la profondeur de champ. Tout est affaire de compromis...

 

On peut faire des calculs car la notion de profondeur de champ relève de l’Optique GÉOMÉTRIQUE, qui ne manque pas de formules.

Mais au final le réglage de la profondeur de champ est un choix assez empirique : choix délibéré ou ignoré !

 

En astronomie, la notion de profondeur de champ ne se pose pas vraiment.

On peut bien sûr trouver quelques rares  cas particuliers comme l'ISS devant la Lune.

Cependant en toute rigueur ce n'est pas de la photographie astronomique : l'ISS étant un vaisseau spatial et non un astre et la Lune servant de décor.

Mais ça c'est un détail de langage seulement.

 

On peut alors utiliser le calculateur ici en fixant un cercle de confusion par rapport à une taille du capteur...

 

http://www.la-photo-en-faits.com/2012/09/profondeur-de-champ-flou-mise-au-point.html

 

La difficulté sera d'afficher une distance sur une bague de mise au point graduée que les optiques astronomiques n'ont pas.

Car vous l'imaginez bien que sauf à moins de posséder une monture qui puisse suivre un objet au mouvement quelconque (asservie à l'objet),

Il sera très difficile de faire une mise au point précise sur l'ISS très mobile en gros plan.

 

Si l'on décide d'ignorer la notion de distance de mise au point à l'hyperfocale, on mettra au point sur la Lune ou une étoile et puis on verra bien pour l'ISS.

Avec une monture asservie, on mettra au point sur l'ISS et on verra bien ce que donnera la Lune.

 

Il y a moyen de moyenner au mieux avec l'hyperfocale et sans graduations de distance, mais je  ne dirai pas tout pour une fois !

 

A mon avis, il est plus constructif pour tous de tenter de résoudre des cas concrets après avoir rappelé quelques principes généraux,

plutôt que de dériver dans des considérations qui n'aident en rien la compréhension des phénomènes et même l'obscurcissement sensiblement.

Ceci vaut pour moi bien aussi bien sûr.

La question initiale ayant eu réponse (les fameux 0.03mm), je quitte ce sujet.

 

Lucien

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Il y a moyen de moyenner au mieux avec l'hyperfocale et sans graduations de distance, mais je  ne dirai pas tout pour une fois !

 

A mon avis, il est plus constructif pour tous de tenter de résoudre des cas concrets après avoir rappelé quelques principes généraux,

plutôt que de dériver dans des considérations qui n'aident en rien la compréhension des phénomènes et même l'obscurcissement sensiblement.

 

C'est ce que j'ai fait. 

Merci néanmoins de dire qu'il existe une méthode mais que non, je vais la garder pour moi, parce que... parce que !

Citation

La question initiale ayant eu réponse (les fameux 0.03mm), je quitte ce sujet.

 

 

amen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant