jl47400

oculaire longue focale

Messages recommandés

Bonjour,

 

J'envisage un oculaire de longue focale  pensant qu'il devrait me donner des images très lumineuses des nébuleuses et autres objets de faible luminosité

 

J'ai remarqué les OMEGON 40 mm et 56mm

 

Qu'en pensez-vous ?

 

jl47400

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai oublié de préciser que j'observe avec un Celestron C8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu le Omégon 40 mm en version SKY OPTICsuper plossl  , il se défendait très bien à côté de mon Plossl Télévvue 40 mm,  donc un rapport qualité prix imbattable.  Niveau luminosité le 40 me semble suffisant et moins encombrant. Je ne connais pas le 56 mais il doit être de même facture avec un champ plus grand. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Si le 40 mm est en 31.75 il aura un champ apparent de 40°, ce n'est pas rédhibitoire mais il faut le savoir. C'est une solution économique si on n'a pas de renvoi-coudé en 50,8.

 

Le 56 mm est en 50,8, avec tout ce que çà implique du point de vue du budget (renvoi-coudé, filtres).

 

Mon conseil, c'est de prendre de très bons oculaires, qui se gardent à vie. Omegon c'est quand même du bas de gamme (et à aller dans cette direction, autant prendre du Kepler ou Skywatcher dont le rapport qualité/prix est meilleur), le haut de gamme (Televue) coûte à peine plus cher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C8 = courbure de champ => difficile pour les oculaires d'entrée de gamme.

Aplati le champ avec le réducteur/aplatisseur proposé par Célestron avant et/ou choisi un oculaire flat genre APM.

Pour les pupilles de sortie maximale 6.5 à 7.5mm, ça peut se faire en custom : le marché semble s'arrêter au TV 55mm et ce n'est pas le meilleur en particulier côté oeil

---------

J'avais remarqué celui-là au cas ou dans les surplus américains, il y a des frais de port par contre.

http://www.surplusshed.com/pages/item/w1006.html

W1006_1.jpg

https://www.cloudynights.com/topic/299576-the-wollensak-51mm-2-plossl-not-bad/

Wollensak=qualité photo, par contre il faudra une bonnette je pense.

IMG_20170214_121404.jpg

Modifié par lyl
trouvaille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les faibles grossissements ne sont pas fait pour le ciel profond (j'aime tordre le cou à cette idée reçue :D), simplement pour le repérage et encore. Si on considère qu'ils concentrent l'énergie lumineuse de l'objet dans une surface plus petite, il en va de même pour l'éclat du fond de ciel. Physiquement, le contraste ne varie pas avec le grossissement.

La formule "magique", c'est le grossissement optimal = angle de vision optimal en minute d'arc / taille de l'objet en minute d'arc, pour que la taille apparente de l'objet observé approche celle donnant le meilleur rendement physiologique pour la vision indirecte (ou décalée). L'angle de vision optimal est variable selon les sources (60 à 100') et surtout selon l'instrument utilisé, mais on peut consulter le calculateur de Mel Bartels qui est relativement efficace (http://www.bbastrodesigns.com/VisualDetectionCalculator.htm). Le "meilleur" grossissement pour M31 c'est 0.5x (l'oeil nu en fait), 2.5x pour M42 (va pour des jumelles), 20x pour M51 et 65x pour M57 (je parle bien sûr de détection, pas de vision des détails, ). Ensuite, pour les détails internes, et mieux les voir (c'est généralement ce que l'on cherche à faire sur ces objets "brillants"), il faut adapter à la taille du détail recherché (ou plus simplement jouer de tous les grossissements supérieurs) pour découvrir au mieux chaque catégorie de détail.

Sur un schmidt-cassegrain de 203mm, j'utilisais rarement moins que 87x (23mm de focale). Un 45mm  me donnait un fond de ciel trop brillant pour être exploitable avec les nébulosités. Je ne connais pas ta panoplie mais à moins de chercher la California ou Simeis 147 en visuel, je ne vois pas trop l'utilité des focales que tu cites pour la majeure partie du bestiaire deepsky.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, yapo a dit :

Physiquement, le contraste ne varie pas avec le grossissement.

Exact, mais la perception de l’œil pour le contraste varie énormément suivant la quantité de lumière collectée.

Sont définis sur telescope-optics quelques zones de limite pour la perception des détails.

MTF.PNG

LCD : low contrast dim (faible contraste, faible éclairement) 14% max MTF cut with the optic train MTF line)

LCB : low contrast bright (faible contraste, objet lumineux) 50% cut

HCD : high contrast dim (contraste élevé, faible éclairement) 70% cut

HCB : haut contraste bright (contraste élevé, objet lumineux) 90% max MTF cut

useful addition by Rutten and Venrooij

... Quand j'ai un peu de mal à percevoir, j'allume la lumière.

En CP il est évident qu'on sera plutôt sur les limitations LCD, HCD que l'on peut améliorer en filtrant.

Filtre Halpha : très bon exemple pour la California et la Tête de Cheval.

Ensuite je suis bien d'accord, que ce n'est pas simple de choisir le grossissement adapté.

A l'époque de Texereau, 4-5mm de pupille de sortie c'était considéré pas mal du tout, au delà, la coïncidence avec celle de l'oeil provoque une diaphragmation en "oeil de chat" quand tu sors des 17° du diamètre central de la rétine : la macula (à ce moment tu as besoin de tourner l'oeil dans son orbite, c'est quasi réflexe, ça vient de notre apprentissage de la lecture)

Ce n'est jamais simple de savoir ce qu'on veut faire avec un oculaire : de la sensation de tunnel au gâchis d'angle qui va au delà de la vision réflexe, il y en a pour tout le monde

Modifié par lyl
ophtalmologie, clarté
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

+1 pour lyl !

 

De mon coté, j'ai pu choisir voiçi quelques années (merci à la CdE à Toulouse) parmi plusieurs oculaires de longue focale pour mon C8 puis le C11 qui a suivi.

Hyperion 36mm ; une vraie daube, le champ est horrible malgré la dénomination d'asphérique. Moins de la moitié du champ est utilisable, le reste est affreux.

Kepler/Orion/Chinois en 38mm ; une très bonne surprise pour le prix. Le champ sur le C8 est assez bien corrigé sur 3/4 à 4/5e du diamètre et pour le reste, c'est pas terrible mais beaucoup mieux que l'Hyperion.

TMB Paragon 40mm ; le plus cher, mais également de loin le meilleur. Le bord du champ montre clairement de la courbure, mais le reste est parfait. C'est une formule dérivée de l'orthoscopique et ça se voit, la lune reste ronde sur presque tout le champ. Ce n'est pas le cas du Pano 31 que j'ai pu essayer également. Mais la lune en forme de poire c'est pas trop pour moi. Du coup je n'ai pas regretté d'avoir raté (pour 2$) une enchère pour un Pano 41mm que je n'aurais pas pu décemment conserver !

 

Ce paragon je l'utilise aujourd'hui sur le C11 et sur une 80ED qui m'offre plus de 6° sur le ciel. Le champ de 70° est assez proche de ce qui est réellement disponible (probablement 68 ou 69° réels). La transparence est bonne. Seul inconvénient c'est l'ombre du secondaire en observation lunaire (la pupille se contracte et le secondaire commence à se voir). Mais bon, c'est clairement pas un oculaire pour observer la lune mais pour faire un plongeon dans les étoiles. Attention, une focale encore plus longue va encore augmenter le risque.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui, le fameux TMB Paragon, copié, recopié, valeur sûre à f/D>7

On doit beaucoup à feu Thomas Back.

(Pour le pano je l'ai déjà dit quelque part, c'est mieux sur un newt rapide, vaut mieux prendre celui qui va avec la pupille de 5mm ou plus (mini 19mm f3,8, maxi 41mm f6), ça corrige impec. coma et astigmatisme des newts sans correcteur)

 

ou un 55 Clavé (Pic du Midi ou non) insurpassable en transparence et saturation couleur sur les f/D lent (mais il manque le pas de filtre moderne)

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il est un peu illusoire d'avoir du champ avec un cassegrain ouvert autour de 10

j'ai essayé avec le vixen vmc110l certes plus petit en diamètre mais ouvert à 9,4

j'ai adapté un objectif de jumelle comme réducteur de focale et utilisé derrière un oculaire de 25mm (en fait une tête bino avec deux 25mm)

je suis à 1,5° de champ et on devine le secondaire; çà grossit trop peu

à mon avis ne pas chercher à dépasser 1° de champ sur le C8 est une décision sage

donc un 40mm avec 50° de champ apparent

ou un 30mm avec 70° de champ apparent

ou un 25mm avec 80° de champ apparent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, lyl a dit :

Exact, mais la perception de l’œil pour le contraste varie énormément suivant la quantité de lumière collectée.

Sont définis sur telescope-optics quelques zones de limite pour la perception des détails.

MTF.PNG

LCD : low contrast dim (faible contraste, faible éclairement) 14% max MTF cut with the optic train MTF line)

LCB : low contrast bright (faible contraste, objet lumineux) 50% cut

HCD : high contrast dim (contraste élevé, faible éclairement) 70% cut

HCB : haut contraste bright (contraste élevé, objet lumineux) 90% max MTF cut

useful addition by Rutten and Venrooij

... Quand j'ai un peu de mal à percevoir, j'allume la lumière.

En CP il est évident qu'on sera plutôt sur les limitations LCD, HCD que l'on peut améliorer en filtrant.

Filtre Halpha : très bon exemple pour la California et la Tête de Cheval.

Ensuite je suis bien d'accord, que ce n'est pas simple de choisir le grossissement adapté.

A l'époque de Texereau, 4-5mm de pupille de sortie c'est pas mal du tout, au delà la coïncidence avec celle de l'oeil provoque une diaphragmation en "oeil de chat" quand tu sors du 17° diamètre central : la macula (quand tu as besoin de tourner l'oeil dans son orbite)

Ce n'est jamais simple de savoir ce qu'on veut faire avec un oculaire : de la sensation de tunnel au gâchis d'angle qui va au delà de la vision réflexe, il y en a pour tout le monde

 

C'est pour cela que pour le ciel profond le choix d'une focale moyenne avec un grand champ (idéalement un Ethos, un ES, un Nikon NAV HW) permet à la fois d'avoir du détail sur les objets du CP et du champ pour les grands objets.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

>70° (sauf en vision binoculaire) le supplément de champ je le classe dans le domaine spectacle plutôt qu'observation.

Il en faut pour tous les goûts, surtout quand tu as déjà un gros instrument lumineux.

----------

Je viens de tomber sur un TMB paragon 40 original, j'essaye de le ramener en Europe.

Modifié par lyl
TMB 40

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La question du grossissement n'a pas trouvé de réponse universelle, elle dépends de trop de facteurs dont certains sont humains!B|

 

Je ne suis pas du tout d'accord avec Yapo sur l’inutilité des faibles grossissements. Certes en augmentant le grossissement on augmente le contraste (et la magnitude limite) mais on diminue également la luminosité, le champ réel, ainsi que le piqué. Idéalement, l'amateur devrait disposer d'une gamme complète d'oculaires, afin d'adapter le grossissement à l'objet observé et à ses attentes du moment. On gagne généralement à utiliser des forts grossissements pour les amas globulaires et les petites nébuleuses planétaires, ainsi que des grossissements moyens sur les galaxies, mais pour les amas ouverts étendus, les nébuleuses étendues, les nébuleuses et galaxies à faible magnitude surfacique, on gagne à utiliser des faibles grossissements. Pour ma part, j'utilise fréquemment des faibles grossissements même sur des objets qui en mériteraient davantage, car je trouve l'image plus agréable et plus esthétique à regarder.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

cet oculaire fonctionne bien

mais dans ton cas le champ ne sera pas propre en totalité mais plutôt à 75%

sur la couronne extérieure les étoiles ne seront pas ponctuelles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à toutes et tous. Pour ma part j'ai plusieurs instruments dont un C8, un VC 200L, un dobson de 254 et une vixen NA 130.

Pourquoi tant d'instruments ? parce que chacun d'eux a qqe chose que les autres n'ont pas !

J'ai un vixen nlv 50, un aero 40 (idem paragon), un UWAN de 28. j'ai essayé un panoptic de 41mm ert un widescan de 30.

Le paragon est bon mais pas suffisamment corrigé sur les bords (courbure de champ). le panoptic est un peu mieux mais pas parfait. si les objets deviennent oblongs sur les bords c'est pour pouvoir mieux corriger les autres aberrations. soit vous avez des objets oblongs mais nets soit vous avez de l'hortoscopie mais flou. Impossible d'avoir les deux. televue a fait le choix de la netteté. De toutes façons, la courbure de champ et la coma du C8 vous empèchera toujours d'avoir une image grand champ nette jusqu'au bord. Le NLV 50 est le seul oculaire qui m'a permis de deviner la tête de cheval avec un hbeta 31.75 dans la bonnette de la  lentille d'œil. Il n'a que 45 ° de champ et une bonnette trop basse mais il est vraiment très transparent.

Le widescan de 30mm est aussi très bon en transparence et luminosité, mais il a le même défaut d'astigmatisme et de courbure de champ que les autres. Celui qui me donne les meilleurs résultats au bord est le UWAN de 28. Il reste un peu de défaut mais c'est très supportable. En fait tous les oculaires possédant une Barlow intégré corrigent mieux les aberrations que les autres. Cependant vous n'aurez jamais un diaphragme d'entrée (field stop) maximum de 46mm. De toutes façons le vignetage dû à la sortie réduite du C8 va baisser sérieusement la luminosité sur les bords. Ce qui va aussi vous gâcher le rendu visuel. Les meilleurs images grand champ sont obtenus avec le VC 200L mais surtout avec la lunette NA  130. North américa avec un OIII était vraiment bien rendue ! Voilà

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui, j'ai eu aussi un LVW 40 vixen : les étoiles étaient très fines au centre, mais il avait les mêmes défauts d'astigmatisme, de courbure de champ que les autres 40 testés, malgré ces 7 lentilles. pas de miracle sans Barlow intégré comme l'UWAN 28, le UWA 30 d'explore scientific ou le nagler de 31mm. Il vous faudra accepter le prix et aussi le poids !

A noté que selon votre age, vous serez plus ou moins affecté par la courbure de champ. un œil jeune s'adapte mieux aux écarts.

Au vu de mes nombreuses années d'observation j'y suis devenu sensible :/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que le soucis du C8, c'est la courbure de champ résiduelle, faut pas oublier que le miroir primaire tourne entre f2 et f2.2, et le secondaire ne compensera pas assez dans l'autre sens.

Ce sont les soucis liés à la compacité.

N'oublié pas qu'à l'origine : le plan focal de la caméra de Schmidt était courbe.

Moralité : applatissez le champ du SCT ou prenez un Edge de la nouvelle génération. Célestron a compris le soucis...

--------------------

On parle du grand champ là, pas des excellentes perfs des C8 à fort grossissement

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui LYL, un reducteur correcteur divise par deux les aberrations de courbure de champ et de coma sur les SC.

Une bonne alternative reste le pano de 24 ou de 27 avec le correcteur. Ce qui donne un champ aussi grand et mieux corrigé qu'avec un 40mm seul.

Attention cependant à la distance correcteur oculaire. c'est prévu pour être utilisé avec un renvoi 1" 1/4. le renvoi 2" avec vissage SC passe encore. Ensuite on s'écarte trop de la distance optimum montée de l'astigmatisme). Evitez les crayfords, les bagues 2" suivis de renvoi classiques. tout ce qui allonge le trajet. On disperse les caractéristiques du reducteur et on diaphragme l'objectif à cause du bout du tube-baffle du primaire. De plus il faut pouvoir supporter le vissage-dévissage du reducteur quand on passe à de fort grossissements en étoiles doubles ou planétaire. A grossissement égal j'ai trouvé les images meulleures sans reducteur. Evitez aussi les vieux réducteurs made in japan celestron, ou pire meade, qui n'ont pas de traitements antireflets très efficaces.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 28/09/2017 à 19:05, lyl a dit :

>70° (sauf en vision binoculaire) le supplément de champ je le classe dans le domaine spectacle plutôt qu'observation.

Il en faut pour tous les goûts, surtout quand tu as déjà un gros instrument lumineux.

----------

Je viens de tomber sur un TMB paragon 40 original, j'essaye de le ramener en Europe.

Je suis ébloui et dépassé par toute la science qui se déploie dans cette discussion 

Question 1 - Le piqué des étoiles sur la périphérie, bien sûr c'est regrettable,  mais enfin si on voit bien la nébuleuse au milieu (M31 ou M42...) je pourrais peut-être trouver mon bonheur (la perfection c'est  difficile à y arriver..?)

Question 2: Ce Paragon TMB que tu cherches aux USA, c'est pour ton usage personnel - ou ce serait disponible pour un tiers ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je collecte une série d'oculaire pour la Zeiss E110, mais pas de soucis, il y en a un dans les PA je crois.

Comme je n'étais pas sûre que c'était un original contrôlé par Thomas Back, j'ai préféré celui numéroté #394 que je viens d'acquérir pour 136€.

Nous et je n'allons pas l'utiliser immédiatement, je veux également l'examiner pour savoir ce que T.M.Back a conçu, mais si tu veux l'essayer, ça peux se faire. Ce n'est pas souvent qu'on peut tomber sur des perles de ce genre à si bas prix.

--------------

Sinon c'est pas si grave sur le bord comme disait Marc : ça vignette un peu sur les C11 et C8, c'est pas l'oculaire qui sera en defaut.

Tu n'as pas moyen d'en tester en club pour choisir celui qui va bien adapté à ton budget ?

Faut pas se fier à un seul avis : on a tous des yeux différents.

Modifié par lyl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, il y a aussi un 50 mm! Ils sont superbes et certainement très performants, mais un peu chers tout de même (quoique, pour un truc qui se garde à vie c'est vraiment donné comparé à un smartphone à 600 euros qui sera cassé au bout de quelques années).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant