Cédric Perrouriefh

Soirée du 9 octobre dans la campagne carmausine

Messages recommandés

Petite séance d'observation bien sympathique sous un ciel tarnais semi-rural, un peu voilé par moments mais rien de méchant. De séjour chez mes grands-parents, j'ai sorti d'une armoire une paire de jumelles vieille de plusieurs décennies, d'une marque française historique : BBT-Krauss, modèle 8x30. Ces jumelles sont de très bonne qualité, lumineuses, et une fois réglées, les étoiles sont de vraies têtes d'épingle.

 

Je commence par viser M31. Son coeur est lumineux et allongé, entouré d'extensions ténues qui remplissent une bonne partie du champ, et dont on perçoit bien la forme et les bords malgré leur éclat plus faible, ça semble coupé au couteau. Le tout en jette, j'y reste un petit moment.

 

Je me dirige ensuite vers Cassiopée. Hé bien, il y a du monde ! Dans la branche est du W (la plus basse), on distingue bien l'amas ouvert NGC 654 comme une petite tache floue. En redescendant vers l'horizon nord-est, je passe par le double amas de Persée puis, encore plus bas, Mirfak qui trône au centre de son bel amas de fines étoiles qui dessinent de jolies courbes tout autour. Je le devine déjà à l'oeil nu, dans les jumelles c'est particulièrement esthétique.

 

Entre temps, les Pléiades sont sorties de leur cachette, la maison des voisins ;) Encore un joli spectacle plein de finesse, l'amas est bien fourni en étoiles de tout éclat, très chouette. Quelques bandes nuageuses éparses sont présentes vers l'horizon, éclaircies par la Lune qui s'est déjà levée mais qui n'est toujours pas visible pour moi.

 

Je pointe ensuite la Voie lactée au zénith, dans le secteur du Cygne et de la Lyre. C'est beau… On nage dans un torrent d'étoiles bien résolues, faibles, un peu plus brillantes, seules ou par paquets, mais inutile de vouloir les compter ;) Au milieu de tout ça se détache très nettement Collinder 399, célèbre cintre intersidéral ! Toujours amusant celui-là ;) On passerait des heures à flâner là-dedans, mais fi de rêveries, la Lune est en train d'émerger du toit de la maison en face.

 

Ca sera mon dernier objet pour ce soir, mais il ne manque pas de charme. On peut à nouveau constater la grande qualité optique de ces BBT-Krauss. L'image est jubilatoire, une finesse et un contraste grandioses, en plus il y a très peu de chromatisme. A peine un petit liseré rouge sur le bord gauche, mais très fin, aucun problème avec le bleu, on dirait presque des semi-apo… Sans doute le faible grossissement de 8 fois et le fait que la Lune est encore basse et n'a pas atteint son éclat maximal y sont pour quelque chose. Mais bon je pense que le verre n'est quand même pas bidon. Le terminateur est très bosselé, laissant apparaître beaucoup de petits cratères, ce qui me fait finir cette séance à l'image de toute la soirée, joliment… ;)

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

Chouette récit de ta soirée avec une optique d'exception, c'est vraiment sympa.

 

Astronomicalement 

José 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super Cédric,

 

c'est un beau plongeon dans la voie lactée et cela devait être sympa de suivre Collinder 399 :). La lune est une belle flânerie pour terminer la nuit avec un café ou un chocolat chaud, puis aller dormir avec des images plein les yeux.

Merci pour ton super récit et beaux rêves étoilés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, content que ça t'ait plu ;) Tiens, toi qui aimes les étoiles doubles, j'ai pas pensé à dire que j'ai bien vu Epsilon de la Lyre aussi, mais double bien sûr à ce grossissement et pas quadruple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant