Messages recommandés

Nous nous dirigeons vers la fin du cycle d'activité solaire n°24, normalement prévue pour 2021. 

 

cycles23_24.png.7c1d55ebfd29a1d7062a14bc28a615c6.png

 

La faible activité actuelle du soleil fait l'objet d'une baisse importante des conditions de  propagation ionospherique sur les ondes courtes. Frank Bosse et Fritz Vahrenholt (Allemagne) ont déclarés que le cycle solaire 24 est le 3ème cycle le plus faible depuis le début des observations en 1755.

 

mm3.jpg.9d9bc6eb9c2a62f827f6bf0dbaf77c0b.jpg

 

image.png.12c72c43f753309b0540e49a9b3148a6.png

 

L'examen de l'intensité du champ solaire du cycle 24 et des cycles précédants semblent indiquer que le cycle 25 serait encore plus calme. 

 

mm7.jpg.0df6bf229b8e10e3c247f228ace9eee0.jpg

 

Nous pourrons nous diriger vers un nouveau minimum de Maunder et l'activité du Soleil pourrait brutalement chuter de 60% d'ici les années 2030-2040.

 

image.png.cf95f61d874d2002260192991a2b62f1.png

 

Sauf sursaut d'activité solaire, les prévisions du nombre de tâches laissent supposer qu'il nous sera de plus en plus difficile d'observer une activités solaire intenses dans les prochaines années et les liaisons intercontinentales sur les bandes radioamateurs H.F. deviendront très difficiles.

 

Map_Logbook_2014_05_29.jpg.9155e50e8a90d2d11f72793c234241d5.jpg

Mes contacts établis à travers le monde avec une station radioamateur mobile :

 

mm10.jpg

 

Le seul avantage lié à cette prévision pourrait-être une chute des prix des télescopes solaires de type  Coronado et des filtres Mylar.... 9_9

Bon ciel 

 

Jean-Noël -  (F4GDZ)

 

 

Modifié par Jean-Noel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et . . . l'augmentation du prix des tomates ;)

Amicalement,

AG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jean-Noël>>>>> "Le seul avantage lié à cette prévision pourrait-être une chute des prix des télescopes solaires de type  Coronado et des filtres Mylar.... "

Et pour moi, quelques années qui se profilent pour étalonner l'impact d'un minimum solaire sur la brillance surfacique de mon fond de ciel nocturne. La SB varie d’env. 0,4 mag.sec-² entre les mini et maxi solaire (démontré au Mauna Kea). Cette amplitude est d'ailleurs reprise ici au Roque (La Palma).

Merci pour les graphiques mais bon ciel nocturne !   Fabrice M.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Si ça pouvait nous sauver du réchauffement climatique… On peut toujours rêver… 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Me voilà bien, j'ai promis à mes étudiants de leur montrer des taches solaires...

Déjà, pour la granulation, c'est cuit mais si en plus il n'y a plus de taches !:|

 

Très intéressant ces graphes !

En effet, c'est un bon business de vendre du matériel d'observation du soleil... Je subodore de grasses marges...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant