Jean-Noel

Observation Nuit des étoiles Observatoire Centre Ardenne (Neufchâteau, Belgique) 14 Aout 2017

Messages recommandés

Bonjour à tous et merci de votre passage sur ce mini Croa :). Le Forum "Le coin des débutants"  contient un topic sur la "comparaison de Dobson 400mm". Afin d'y apporter quelques éléments d'observations comparatives, j'ai pensé joindre à ma réponse un rapide Croa des observations effectuées, lors de la Nuit des étoiles, à l'Observatoire Centre Ardenne (Neufchâteau, Belgique), ce 14 Août 2017. Je me suis finalement ravisé en préférant poster ce compte rendu ici et donner à ma réponse un lien vers ce présent récit. Je remercie Alain de m'y avoir conduit. Nous avons comme toujours passé un super moment ensemble. Alain pourrait compléter ce croa car il a pu observer dans d'autres instruments du site. Beaucoup d'astronomes présents lors de cette nuit pourront compléter ou/et corriger ce croa très imparfait et qui n'était pas destiné à être posté.

 

 

 

 

Observation Nuit des étoiles Observatoire Centre Ardenne près de Neufchâteau en Belgique

Le 14 Aout 2017

 

OCA1.thumb.JPG.3897cc15bec7eb642461b721bf8ec03e.JPG

 

Ciel dégagé avec passages nuageux, transparence médiocre, ciel chargé d’humidité et pollution lumineuse bien visible à l’horizon. La voie lactée est perceptible, Mvlon = 4.8 (57 cygni visible par intermittence) , Seeing non mesuré. Le T600 Planewave CDK24 est en maintenance et n’est pas visible. :|

 

 

Début 21h30.

 

----------------------------------------------------------------------

Sky-Watcher 350/1600 Flextube

----------------------------------------------------------------------

 

 

M57 :

La belle petite nébuleuse est bien visible à 56x (Meade série 4000 32mm) ; elle est cependant très petite dans un champ d’étoiles fines et moyennement contrasté. M57 est nettement mieux définie à 100x, grossissement avec lequel sa forme oblongue et les 3 zones sont bien perçues.

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

                    

Albireo :

La jolie petite étoile double est colorée jaune et bleue, elle ne présente pas de diffusion notable mais le ciel apparaît moyennement contrasté à l'oculaire. L'images me fait un peu penser à celle délivrée en basse résolution par le télescope de 406mm de l'observatoire de Dourbes.

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

                    

M13 :

L'amas, extrêmement fin, est déjà assez bien résolu au Meade série 4000 de 32mm ; A ce grossissement, le ciel paraît gris. M13 se résout parfaitement à 100x en étoiles assez fines dans fond de ciel toujours gris. L’image est belle mais n'est pas spectaculaire.

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

                    

NGC869+884 - Double Amas du Persée  :

Belle image d’étoiles fines au Meade 32mm mais le ciel n’est pas noir. Mon T250 en ciel de campagne me laissait une impression nettement plus vive et l’image ne soutient pas la comparaison avec le T406 de l'observatoire de Dourbes  équipé du Nagler 31mm.

 

              

-----------------------------------------------------------------

Sud Dobson 406mm F/D5 optique Mirro-Sphère

-----------------------------------------------------------------

 

 

M31 + NGC205 :

L'ensemble est un peu pâle, joli mais pas spectaculaire au SD406x117 (Hypérion 17mm). 

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

                    

M31 + M32 :

Idem. Les trois galaxies ne tiennent pas dans le même champ (un peu pauvre en étoiles). On est loin de la vision grandiose de la galaxie d’Andromède de l'observatoire de Dourbes au SW406+Nagler 31. Le ciel n'y est pas de la même qualité.

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

                    

NGC7662 Blue Snowball Nebula :

Non détecté avec l’Hyperion de 17mm, la nébuleuse planétaire est perceptible, à l’Hyperion 10mm (200x), comme une étoile floue et bleue turquoise, située dans un champ noir d’étoiles fines et piquées. C'est très beau.

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

                    

M15 :

Déjà très bien résolu avec l’Hyperion 17mm, M15 devient superbe à 200x (Hyperion 10mm). A ce grossissement, l'amas globulaire est entièrement résolu en étoiles piquées sur un fond de velours noir, c’est superbe ! L’image perd en piqué et en contraste avec l’Hyperion 17mm + Barlow 2 (235x). En raison de la turbulence, M15 ne tient pas 400x de grossissement (Hyperion 10mm + Barlow 2) : La dégradation du piqué des étoiles et la perte de contraste du fond du ciel deviennent notable à cette amplification. C’est bien mieux à 200x.

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

                    

NGC6960 :

J'ai effectué une brève observation de 52 Cygne et de la dentelle. Elle est bien visible mais paraît faible sous l’étoile 52 du cygne. La nébuleuse se montre discrète à proximité de l’étoile et redevient un peu plus visible à sa droite.

La nébuleuse, trop grossie à l’Hyperion 17mm + OIII, montre une image à peu près similaire à celle donnée par un bon C9 en ciel de campagne. L'image reste loin du très beau résultat obtenu au SW406 + Nagler 31 + OIII à l'observatoire de Dourbes.

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

                    

M13 :

Superbe et très bien résolue en une multitude d’étoiles brillante à 117x (17mm), M13 devient spectaculaire au 10mm (200x). L’amas est entièrement résolu jusqu’à son cœur et  montre beaucoup d'étoiles extrêmement piquées et brillantes en sur impression. Sa périphérie se détache sur un ciel de velours noir. Sublime !

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 

                    

Albireo :

L'étoile double confirme mon impression d’observer dans une optique excellente. Il n'y a pratiquement aucune diffusion entre les composantes. Les étoiles sont très piquées, lumineuses et superbement bien colorées de jaunes et de bleue à 200x (Hyperion 10mm). Le couple est de toute beauté.

 

 

-----------------------------------------------------------------

Télescope Sky-Watcher 150/750 DS 

-----------------------------------------------------------------

 

M13 :

On commence à résoudre l’amas globulaire, parfaitement identifié mais visible comme une nébulosité très faible dans un fond de ciel assez peu contrasté. Rien à voir avec le Sud Dobson de 406mm.

 

-----------------------------------------------------------------

Télescope Sky-Watcher 250/1200 sur HEQ5

-----------------------------------------------------------------

 

M13 :

AG bien résolu jusqu’au centre et dans un ciel très moyennement contrasté à 100x environ. Il est bien moins spectaculaire qu’au SD406mm.

 

 

-----------------------------------------------------------------

SCT 305/4000 Lichtenkneker EQ  - coupole n°2

-----------------------------------------------------------------

image.png.67171839010d06a3d0497d6e06ad17cc.png

Photo d'empreint coupole n°2 sur le site de l'OCA

 

M13 :

L’accès à la coupole demande de passer dans la salle d’exposition ultra éclairé de l’observatoire. Un passage dans les escaliers sombres puis une attente de 10 minutes dans la coupole m'ont permis de voir l’instrument en détail avant d'accéder à l'oculaire. A 100x, M13 est déjà bien résolu  en étoiles fines jusqu’au centre mais c'est peu lumineux. Le ciel est gris et l’amas globulaire semble relativement pauvre. C’est une déception car l’image est moins esthétique que celle donnée par le SW350mm. Le spectacle est très loin de celui offert par le Sud Dobson de 406mm (Optique Franck Grière).  La résolution est meilleurs que celle obtenue par le SW de 250mm mais la luminosité semble en retrait !

 

 

Fin à 2h30' avec le lever le la Lune et encore 1h30' de route pour rejoindre les Ardennes.

Alain et moi avons vécu un grand moment avec de belles rencontres de passionnés avertis.

 

OCA2.thumb.JPG.25f6bca7f15fdeb4bd43ed454f0d4e34.JPG

Le SCT 305/4000 Lichtenkneker dans la coupole n°2

 

OCA3.thumb.JPG.0803ca7cb7d5fa09916c719aaaff7969.JPGet le public observe le Soleil avant les conférences et l'observation de la nuit....

 

Modifié par Jean-Noel
Photographie mal positionnée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci (bis) pour ce CROA très complet!

Il semblerait à te lire que les observations dans le Sud Dobson aient été nettement meilleures que dans le SW350?

Confirmes-tu? Qu'as-tu pensé en général du matériel essayé?

A+

Amaury

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, FiatLux a dit :

Il semblerait à te lire que les observations dans le Sud Dobson aient été nettement meilleures que dans le SW350?

 

Bonjour,

 

Il n'y aurait rien d'étonnant à cela ! Outre la légère différence de diamètre, il est dur pour un télescope de série d'égaler un télescope artisanal avec optiques artisanales ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour FiatLux et Cédric,

 

Cette soirée était surtout centrée sur un amas globulaire : M13

Le Sud Dobson de 406, optique Mirro-sphère a clairement pulvérisé tous les télescopes disponibles dont le SCT 305/4000 Lichtenkneker EQ de la coupole n°2. J'aurais cependant aimé observer M13 au T600 Planewave, indisponible cette nuit là pour maintenance. Cette soirée a donné raison aux propos de Cédric : "il est dur pour un télescope de série d'égaler un télescope artisanal avec optiques artisanales". J'ajouterai après quelques faits relatés "à la condition que la mécanique artisanal soit réussi et que l'optique le soit également". 

 

Tout cela reste évidement à pondérer car un instrument de compétition n'est pas au même prix qu'un télescope de série. Si mais moyens me le permettaient, je serai déjà chez Diabolo ou chez Thierry Ruiz avec un bulletin de commande à la main. Il existe malgré tout de très bon télescopes de série mais c'est la loterie. Roland Boninsegna dispose d'un SW406mm, bien installé et aux optiques parfaitement alignées. Il le garde en installation fixe à l'observatoire de Dourbes en Belgique et pointe tous les objets avec son Goto. Le suivi, parfait, est un réel plaisir en comparaison d'un télescope à repointer toutes les dix secondes. Les visions de NGC884+869 et de M31+M32+NGC205 sont à tomber par-terre au Nagler 31mm. Les dentelles du cygne, près de 52 cygni, sont également superbes. Nous avons observé Uranus et Neptune avec mon oculaire Zeiss de 4mm à 450x, les deux planètes était très belles à l'oculaire. Triton est bien visible, mieux que dans mon T520 à Aubrives mais cela est une question de site. Avec ce même grossissement, Delta Cygne montre une très belle étoile blanc éclatant et accompagnée d'une petite étoile bien bleutée et distante de 2.7" de l'étoiles principa, l'image est de toute beautée. Roland dispose de toute évidence d'un SW400 doté d'une bonne optique.

 

J'ai eu la chance d'acquérir un miroir artisanal de 400mm focale de 2630mm, à vocation planétaire et dont la qualité est assez exceptionnelle. Ce miroir m'a donné des images de la Lune époustouflantes à 876x. En 2006, Saturne était splendide à 440x. Cela confirme de nouveau les propos de Cédric.

 

Enfin, un Meade light-Bridge de 300mm avait été commandé neuf et offrait de plus belles images du ciel profond que mon excellent T250 F/6.3 optique Astam. Il se faisait cependant écraser, par mes T250 et Meade LX200 de 305mm,  en observations planétaires, lunaires et étoiles doubles. Les 2 optiques et la partie mécaniques ont été reprise par Jean-Marc Lecleire qui nous a rendu un télescope méconnaissable qui à pulvérisé bon nombre d'instrumemts : Mon excellent T250, Mewlon180, Mewlon210, Clavius166, Intes MK66, Intes M703, C9 sélectionné, Takahashi FS152, Lunette Zeiss 150mm, mon Meade LX200 de 305mm et même mon DF510mm en observation Planétaires. Voici le croa "La Lune au T300" réalisé avec ce LB300 JML. Les photographies, ayant disparues du croa original, sont visualisables ICI.

 

La qualité du ciel est à prendre en considération. Le mieux est d'observer dans les deux types d'instruments, lors d'une star partie par exemples, afin d'apprécier si la différence de budget est justifiée ou non. C'est un choix personnel...

Bon ciel à vous deux.

 

Jean-Noël

 

  

Modifié par Jean-Noel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un 300 qui pulvérise un 510? Alors ton 510 a réellement de GROS problèmes. Car le diamètre offre une bien meilleure résolution et le gain en lumière permet de mieux percevoir les contrastes, quelles que soient les conditions de seeing.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh Maïcé, tu réagis très vite :D,

 

Oui en observation planétaire, mon T510 avait réellement de gros problèmes et cela a bien failli me dégoutter de l'astronomie, voir créer un état dépressif. Franck Grière est venu rechercher mon miroir pour comprendre. Il m'a ensuite confirmé son bulletin de contrôle (L/18 ptv) et la très faible rugosité du miroir avant de l'apporter au concepteur de la partie mécanique à qui j'avais préalablement rapporté ma structure. Je suis allé rechercher le télescope "Réparé" qui présentait toujours des images délavées en planétaire et une diffusion notable autour des étoiles brillantes. Mon nouveau site ne m'a pas permis d'effectuer le moindre star test et de mettre en évidence les défauts potentiels de l'instrument. Il n'y a qu'à l'observatoire Centre Ardenne, cette année, où j'ai pu me rendre compte du travail magistral qu'accomplit Mirro-Sphère sur ses optiques. J'ai fini par m'apercevoir que le centre de l’araignée de ma structure diffusait toute la lumière parasite directement dans le porte oculaire et les oculaires. Depuis mon action corrective, les images sont maintenant très belles en ciel profond (comme expliqué dans mes 4 croa consacrés aux premières lumières du T520). Le ciel ardennais (tu connais Maicé, hein ;)),  m'autorisera peut-être bientôt de vérifier le bon fonctionnement de ce T510 en planétaire. Il me faudra déjà pouvoir observer Jupiter afin d'en apprécier les demi-tons planétaires (encore un peu de patience). La présence du T520 me permettra d'évaluer la part de la turbulence atmosphérique parmi les résultats instrumentaux.  Bonne soirée, je sais que tu es en RP. :)

 

Jean-Noël

Modifié par Jean-Noel
Constat factuel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Jean-Noel, beaucoup d'infos très intéressantes pour un débutant comme moi ;)

Un des points clés que je retiens c'est qu'il faut absolument tester beaucoup de matériel avant de passer à la gamme supérieure: actuellement je serais bien incapable de juger de la qualité de mon dob GSO, et ton exemple sur le lightbridge 300 vs ton T510 est choquant (mais dans le bon sens...).

A+

Amaury

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui Amaury, 

 

Il me semble claire qu'il est préférable d'utiliser un télescope d'ouverture moyenne et très optimisé plutôt qu'un grand télescope dont les éléments mécaniques ou/et optiques ne sont pas maîtrisés. Rien est plus frustrant que d'observer dans un grand diamètre lorsque les étoiles sont visibles sous la forme d'un pâté immonde sur un fond de ciel gris clair. Il faut aussi tenir compte de la logistique à déployer et les contraintes liées aux conditions d'observation : transport, temps de montage et mal de dos associé, collimation, mise à température, buée sur les optiques, turbulence, ciel de transparence moyenne, démontage, transport retour, rangement dans le garage avec miroir de 30 kg (Un pur bonheur pour les haltérophiles). On peut alors se poser la question du fameux rapport plaisir/contraintes dont chaque observateur a sa propre réponses personnelle.

 

Jean-Noël

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant