bruno beckert

Le projet SPHERE

Messages recommandés

Bonjour
Dans le cadre du développment de la seconde génération d'instruments pour le VLT installé sur le site du Mont Paranal au Chili, l'ESO vient de lancer le projet SHERE. objectif : imager des planètes extra solaires !
Spectro Polarimetric High contrast Exoplanet REsearch doit permettre d'imager par spectroscopie
Un programme de 9M€
un système d'optique adaptative atteignant un rapport de Strehl de .90
un système d'imagerie coronographique
un instrument focal IRDIS en IR
un instrument spectrographe IR
un polarimetre dans le visible ZIMPOL

Les auteurs signalent que l'observatoire GEMINI devrait se doter d'équipements similaires vers 2010 également

Attendons impatiemment les premiers résultats !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SPHERE est le nouveau nom donné au projet "VLT Planet Finder" qui ocuppe pas mal de chercheurs et ingenieurs européens en études depuis 2001.
Ca ressemble fort à une concrétisation sérieuse du projet.
Croisons les doigts pour que tout soit mené correctement jusqu'au bout.
Ce projet incarne la preuve que l'on peut faire aussi bien, si ce n'est mieux, sur terre que dans l'espace (et pour moins cher en plus.)
Vivement les premiers résultats.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Une application inattendue & performante de SPHERE au niveau du Système Solaire avec la découverte d'un second petit satellite de ~2 km à ~500 km de l'astéroïde (130) Elektra et ce avec les instruments IRDIS & IFS :
http://arxiv.org/abs/1603.04435
http://arxiv.org/pdf/1603.04435v1.pdf

https://arxiver.wordpress.com/2016/03/16/extreme-ao-observations-of-two-triple-asteroid-systems-with-sphere-epa/

SPHERE a permis aussi d'imager (IPF) le système triple de (93) Minerva.

(130) Elektra, d = 197 ± 20 km
S/2014 (130) 1, d = 2.0 ± 1.5 km
S/2003 (130) 1, d = 6.0 ± 1.5 km

(93) Minerva, d = 154 ± 6 km
Aegis, d = 4.3 ± 1.5 km
Gorgoneion, d = 3.7 ± 1.5 km

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Après (130) Elektra, c'est au tour de l'astéroïde (6) Hébé d'être la cible du couple VLT/SPHERE pour en déterminer par
imagerie son volume (modélisation 3D) et déduire sa densité (3,48 ± 0,64 g/cm3) qui correspond quasiment à celle des
chondrites ordinaires de type H (3,42 ± 0,18 g/cm3), météorites les plus courantes (34 % des chutes).
Cependant, l'étude estime qu'Hébé ne constitue probablement pas la source principale de ce type de météorite !

Résolution angulaire = 0,026" (22 km)
Diamètre équivalent = 193 ± 6 km
Période de rotation = 7,274 h

Source : "3D shape of asteroid (6) Hebe from VLT/SPHERE imaging: Implications for the origin of ordinary H chondrites"
Michaël Marsset et al. - http://arxiv.org/abs/1705.10515 (30/05/2017)

Dans la série, il est prévue de réitérer l'imagerie d'un échantillon d'environ 40 astéroïdes couvrant l'ensemble
des types spectraux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Impressionnant. Mais à quoi correspond la modélisation 3D du dessous ? Est-elle déduite des images du dessus ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Superfulgur a écrit:

quote:
Pffffffffffffffffffffffff...

Je m'incline devant la pertinence du commentaire, sa précision technique, et sa concision. C'est écrit au rasoir.
Ya pas à dire, c'est un métier...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Kaptain : Impressionnant. Mais à quoi correspond la modélisation 3D du dessous ? Est-elle déduite des images du dessus ?

Oui, c'est dans le titre : "3D shape of asteroid (6) Hebe from VLT/SPHERE imaging"
... et aussi avec d'autres images moins résolues fournies par le Keck/NIRC2 et le VLT/NACO,
c'est dans le pre-print arXiv ---> http://arxiv.org/pdf/1705.10515.pdf
La modélisation 3D a été validée sur la base des images de (21) Lutetia prises par Rosetta.

A ma connaissance, c'est la première fois qu'on distigue clairement un cratère sur un astéroïde
de la ceinture principale (MBA) depuis un observatoire terrestre + Hubble, qui n'a pas réussi
à résoudre ceux de Cérès et Vesta ... Chapeau SPHERE > <

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 14-06-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Excellent comme résultat !! Sphère commence a vraiment parler (26milliarcsecondes) !!

quote:
Impressionnant. Mais à quoi correspond la modélisation 3D du dessous ? Est-elle déduite des images du dessus ?

Dans le papier, ils précisent : "In turn, these observations triggered the development of methods for modeling the tridimensional shape of
these objects by combining the images with optical light curves
(see, e.g., Carry et al. 2010a, 2012; Kaasalainen et al. 2011; Viikinkoski et al. 2015a)."
Soit "A son tour, ces observations déclenchèrent le développement de méthodes de modélisation tri-dimensionelles des ces objets par combinaison des images avec les courbes de lumières"

Les Modèles 3D présentés sont, pour la partie dégrossie, issus de courbes photométriques (courbes de lumière) faites par des amateurs, avec des moyens amateurs au sol (ce qu'ils me semble important de souligner). F. Kugel qui est co-auteur sur ce papier est un amateur (certes très éclairé, mais un amateur quand même) ! Ça montre une dynamique de recherche pro/am amenant à un résultat époustouflant !!
Ces courbes photométriques, que tout amateur bien équipé peut faire au fond de son jardin, et en final via des logiciels de modélisations pointus, permettent de remonter à la structure 3D de l'astéroïde. Les modèles 3D sur Lutétia, au départ fait avec des moyens modestes, ont ensuite été affiné par les observations directe de Rosetta.

Ayant un peu traîné en amateur du coté des courbes de rotation d'Astéroïdes et courbes de luminosité (CDR/CDL : https://obswww.unige.ch/~behrend/page1cou.html#000341), je me souviens que tous les résultats des mesures que nous faisions, nous les adressions à Raoul Behrend à l'observatoire de Genève (pour se donner une idée de l’ambiance pendant les mesures : http://brizhell.org/cdr_cdl.htm), et dont la spécialité était d'en extraire un modèle 3D (c'est un des co-auteurs de l'étude).
Ce papier montre un résultat magnifique ! Voir un cratère sur un astéroïde dont la suspicion était déjà présente sur les CDR !! C'est énorme....

Passer à l'imagerie, et retrouver pas ce moyen d'observation les mêmes résultats avec SPHERE et les CDR, c'est juste .... comment dire..... ENORME !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La résolution annoncée est de 0.026 arcsec.

Quelqu'un sait à quelle longueur d'onde ?

En principe, il me semble, le VLT doit résoudre 0.015 arcsec en V, on y pas encore, sur cette image.

Il me semble aussi, que la meilleure image actuelle au VLT en AO est de 0.018 arcsec.

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ah !Faut encore que je me décarcasse ! Savent par lire un article, non ?

C'est dans le proche IR (caméra/intrument IRDIS que je ne connais pas) avec un lambda de 1,043 micron-mètre centré sur un bande de 0,140 micron-mètre de large.
Aussi, le "seeing" n'était pas exceptionnel ---> 0,9 à 1,1 "

SPHERE est capable de résoudre tout cratère de plus de 30 km au niveau des MBA et c'est visiblement la cas pour Hébé ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci Bob !


Alors à 1 micron, c'est absolument remarquable, comme résolution...


S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant