asp06

Le Soleil et la meteo (Suite n°2)

Messages recommandés

Oui supercontrepéteur, d'autant que souvent l'hiver, le vent siffle dans la rue du Quai...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
courtillot/Jouzel chez calvi à c dans l'air sur la cinq ce soir.
allègre chez durand sur la deux aux mêmes heures.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
"MIT analysis suggests generating electricity from large-scale wind farms could influence climate — and not necessarily in the desired way."
http://web.mit.edu/newsoffice/2010/climate-wind-0312.html
http://www.atmos-chem-phys.net/10/2053/2010/acp-10-2053-2010.html

l'impact environnemental des fermes d'éoliennes de grande taille si celles ci fournissent 10% de la consommation électrique globale, sera potentiellement voisin d'une variation locale des températures de 1° sur les terres et de -1° sur les mers. au dela du lieu d'implantation l'impact s'amenuise.
l'effet est contenu dans la partie basse de l'atmosphère.
par local et pour donner un ordre de grandeur il faut entendre à l'échelle d'une région.
le papier ("final revised paper") en pdf était accessible de chez moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pour que tout le monde puissent avoir une idee de cet hiver 2009/2010 qui a été tout de meme particulier et long dans l'hemisphère Nord voici un résumé et une video de 19mn en 2 parties que j'ai réalisé : http://www.laterredufutur.com/html/modules.php?name=News&file=article&sid=1055&mode=&order=0&thold=0

Comme on voit il y a eu bp d'évènements particuliers qui n'avaient pas été vu depuis 30 ans qui ont eu lieu sur tout l'Hémisphère Nord, et voir des records importants (blizzard le plus fort a l'Est de l'USA depuis plus d'un siecle, la couverture neigeuse la plus importante sur tout l'Hémisphère nord depuis 1979/80, une glace tres epaisse en Mer de Baltique se qui n'a pas été vu depuis 14 ans, les plus fortes chutes de neige en Chine depuis 50 ans....).

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Salut !

En tout cas, chez-nous au Québec, nous avons connu un hiver très doux et des accumulations de neige très inférieures à la normale. Depuis le début de mars, les températures quotidiennes sont 5°C à 6°C au-dessus des normales saisonnières et nous devrions même atteindre les 15°C à Montréal aujourd'hui.

Certaines régions du globe ont certainement connu un hiver plus rigoureux que la moyenne mais il faut éviter de généraliser à tout l'hémisphère Nord.

Bye,
Michel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ça ne fait réagir personne que des fermes d'éoliennes continentales participent au réchauffement de l'atmosphère alors qu'on nous vends cette solution pour lutter contre ce même réchauffement?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tu peux expliquer le processus en quelques mots ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui, pareil que JD, j'ai du mal à comprendre comment les éoliennes des fermes continentales peuvent participer au RC...

Si l'hiver a été doux au Québec, ce ne fut pas du tout le cas en Provence l'hiver 2008-2009, je sais que la hauteur de neige a frisé les 2 mètres à Allos et dans tout le secteur ; et en Angleterre et au Pays de Galles l'hiver 2009-2010 a été le second hiver extrêmement neigeux consécutif, alors qu'il neige plutôt rarement dans le sud de l'île. Donc il ne faut pas tirer des conclusions hatives

Amicalement

C.P.

PS : JD, on se verra demain à la conférence si tu y vas, sinon à vendredi soir au club

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je signale que sur le lien que j'ai donné vers l'article sur le site de l'EGU il y a aussi le détail des échanges entre les auteurs et les referees de l'article, le genre de choses qui souvent reste dans la sphère privé de l'éditeur.

je vais relire le final paper autrement qu'en diagonale épurée (celle qui commence en haut à gauche de la page 1 et qui finit en bas à droite de la dernière en page).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Salut Cédric !

quote:
Donc il ne faut pas tirer des conclusions hatives

On est donc d'accord

Bye,
Michel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Parfois je suis surpris par les arguments des uns et des autres... Cela me dépasse. En particulier, je m'étonne toujours devant l'importance que l'on donne à cette question: le réchauffement est-il anthropique ou non? Premièrement, il n'y a pas de réponses blanches ou noires. On répond en niveaux de gris! Ensuite cette question est secondaire et superfétatoire par rapport à la correction des effets (mitigation, dans le jargon du milieu...) des effets du réchauffement climatique (ou plutôt des aléas climatiques...) qu'il est déjà nécessaire d'apporter. Démontrer que le soleil a des effets sur le climat n'est qu'une panacée universelle...
Mode sciences non molles: Le refroidissement de cette année n'est qu'un évènement statistique noyé dans un amoncellement d'autres évènements statistiques... Les composantes des différentes influences se superposent (celle du soleil en est une parmi d'autres...); ne jamais l'oublier... Et c'est assez délicat de déconvoluer l'ensemble... C'est un problème classique en sciences. Après c'est une affaire de représentativité de l'échantillon... Même un géochimiste qui parle du climat pourrait un peu plus s'en préoccuper pour gagner en crédibilité...
Mode sciences molles (mais enjeux durs ! ! ): les perceptions des populations sur leur environnement est à prendre en compte en particulier dans le monde rural... Certaines pratiques agricoles séculaires sont utiles à comprendre et à (ré)adapter (le cas échéant) pour lutter contre les intensifications des différentiels de températures observées. Un exemple asymétrique: L’abeille constitue un indicateur écologique de première importance et cristallise de nombreux enjeux dont celui d’assurer la pérennité des activités agricoles durables (via la pollinisation) et la sauvegarde et l’aménagement de paysages riches et diversifiés. En clair, plus de haies (tout en conservant les possibilités de la mécanisation), plus de corridors écologiques, plus de prédateurs naturels pour lutter "écologiquement" contre les parasites des cultures = moins de pesticides, plus d'identification des populations à leur territoire et à leur terroir, etc. Un cercle vertueux... les enjeux de notre siècle sont plutôt de cet ordre. Nourrir la planète "correctement" en tenant compte de la nouvelle donne des aléas climatiques (ça va je ne fâche personne en n'utilisant pas le mot "réchauffement"? ) est aussi affaire de politiques publiques aussi...

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 17-03-2010).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
"La nouvelle donne des aléas climatiques"
Ben c'est bien là qu'il y a débat. Les aléas climatiques ne sont pas une nouvelle donne, ils sont le quotidien des êtres vivants depuis 3 milliards d'année. La vie et l'Homme ont passé leur temps à s'adapter aux aléas climatiques. Et avec ou sans RC anthropique, nous connaîtrons encore la mer 50 m plus haut et la mer 50 m plus bas. C'est important de le marteler afin que l'on arrête de crier au scandale quand la mer monte de 3 mm par an quelque part...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doublons

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 17-03-2010).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doublon

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 17-03-2010).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
"La nouvelle donne des aléas climatiques"
Ben c'est bien là qu'il y a débat. Les aléas climatiques ne sont pas une nouvelle donne, ils sont le quotidien des êtres vivants depuis 3 milliards d'année.

*******************************
Sauf pour les êtres vivants appelés humains, ils sont cette fois plus nombreux que jamais et là, le cas ne s'est pas encore présenté même à l'échelle des temps géologiques...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maire, tu parles d'or, mais le problème est strictement politique: ton "cercle vertueux" ne dégage pas assez de profits pour les multinationales de l'agro-alimentaire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dans les états majors de certaines sociétés agro-alimentaires (pas toutes...), visiblement on y réfléchi... Après faut faire la part des choses entre le "cynisme prospectif" pour aller au devant de "normes" ou de réelles préoccupations... C'est comme dans la vie réelle, on trouve à boire et à manger

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jamais présenté à l'échelle des temps géologiques.
C'est une blague ?
La grotte Cosquer au dessus du niveau de la mer c'était pendant la dernière glaciation et la mer était 120 m plus basse qu'aujourd'hui. Toutes les vallées alpines étaient des glaciers. Les hommes d'il y a 30.000 ans pouvaient traverser la Manche à pied. Ils ont certainement du s'adapter durement lorsque la mer est remontée assez brusquement il y a 15000 ans. Mais le réchauffement d'alors a certainement comporté plus d'avantages que d'inconvénient.
Le fait que nous soyons 6 milliards et que nous ayons bétonné nos littorals ne nous affranchis pas de nous adapter aux variations climatiques naturelles. Et c'est tellement angoissant qu'on préfère se donner l'illusion qu'on est responsable des phénomènes et qu'on va pouvoir les endiguer...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
oui JD tu as raison... me suis mal exprimé. Mais la pression démographique vu au prisme de l'impact provoqué sur les terres potentiellement cultivables... c'est en cela que c'est inédit... Et l'homme investi de + en + les espaces à forte biodiversité sans en tenir compte... etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui là effectivement ok

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour info > Un docu sur les théories d'Henrik Svensmark maintenant sur ARTE (Le secret des nuages)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ayè, les climatosceptiques, z'avez gagné sur toute la ligne. Depuis l'héroïque percée solitaire du char d'assaut Allègre ("L'imposture climatique" 120.000 missiles vendus) tirant à boulets rouges dans toutes les directions, la cause est entendue.

Je dis bravo, après le climategate, l'échec de Copenhague, l'abandon de la taxe carbone, on va enfin pouvoir rouler en 4x4, en toute bonne conscience, jusque sur les pentes de l'Atacama .

Hier, suis tombé par hasard sur une émission d'Arte "Le secret des nuages" que cite vaufrègesI3. Ca c'est de la science compréhensible, suivez :

1) le magnétisme solaire protège la terre des rayons cosmiques,
2) les rayons cosmiques créent des ions dans l'atmosphère terrestre,
3) les ions forment des aérosols,
4) les aérosols condensent l'humidité en nuages,
5) les nuages refroidissent la terre.

Imparable ...

Corolaire I : les périodes d'activité solaire forte entrainent un refroidissement du climat et lycée de Versailles. Preuve ? le (trop) célèbre petit âge glaciaire, démonstration :
peu d'activité solaire = peu de magnétisme = plus de rayons cosmiques = plus de nuages = plus froid

Super,

Corolaire II : ça explique toute la paléoclimatologie même sur des périodes de centaines de millions d'années. J'explique :
passage du soleil dans les bras spiraux de la galaxie = plus de rayons cosmiques = plus de foyers de condensation = plus de nuages = période glaciaire

Un petit couplet sur les pôv scientifiques que peuvent même pas publier à cause que les méchants directeurs de publications leur barrent la route alors que leurs corrélations sont superbes, un petit tour sur une expérience de physique qui prouve par a+b la validité de la théorie, un petit tour chez le coiffeur où l'on voit le génial scientifique se faire couper la barbe (là j'ai pas compris vaufrègresI3 ?), et l'affaire est dans le sac.

Dites, les climatoseptiques si vous êtes vraiment septiques, faut maintenant changer de cheval

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant