AlSvartr

LHC, l'aventure continue...

Messages recommandés

il n'y a pas comme un truc qui commence à montrer le bout de son nez vers 2200 GeV?

-->[]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
"Interprétation statistique au LHC : combien de sigmas pour une découverte ?"

https://www.youtube.com/watch?v=wGndec-J3b4 23'30"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai découvert récemment horrifié, que certains théoriciens ne comprenaient pas vraiment ce qui se cachait derrière les fameux "5 sigmas" ! C'est ce genre de truc qui fait que j'oblige mes thésards, tous théoriciens qu'ils sont, à aller se frotter à l'expérience !

[Ce message a été modifié par Tournesol (Édité le 08-08-2016).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les théories à multivers, c'est pas un peu la fin de la physique ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il ne manquait plus que ça... maintenant on va avoir droit à 500 papiers théoriques pour expliquer pourquoi on a rien à 750 GeV.

[Ce message a été modifié par AlSvartr (Édité le 10-08-2016).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Il ne manquait plus que ça... maintenant on va avoir droit à 500 papiers théoriques pour expliquer pourquoi on a rien à 750 GeV.

Ben SUSY c'est dans les choux pis c'est tout !

Plus sérieusement, de toute façon, à force d'accumuler des fb^-1, on aura accès aux échelles au-delà du TeV dans un temps raisonnable non ?

Il faudrait que certains confrères arrêtent de se comporter comme des traders au gré des fluctuations de la bourse !

[Ce message a été modifié par Tournesol (Édité le 10-08-2016).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tiens, Aurélien Barrau qui pointe son nez avec ses multivers ... c'est vaufrègesI3 qui va être content
AlSvartr je comprends ton agacement, mais quand on compare avec les fausses ondes gravitationnelles de BICEPS2 citées 1214 fois (la plupart bien après que l'affaire ait été dégonflée) on s'aperçoit que les physiciens sont plus rigoureux que leurs confrères astro .

Voilà je viens de faire deux heureux vaufrègesI3 et AlSvartr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tryphon: "Ben SUSY c'est dans les choux pis c'est tout !"

Bof, les croy...les gens qui bossent sur la SUSY lui trouveront toujours une excuse :-)

"Plus sérieusement, de toute façon, à force d'accumuler des fb^-1, on aura accès aux échelles au-delà du TeV dans un temps raisonnable non ?"

Stricto senso, on y a accès depuis très longtemps. En 2010 avec quelques dizaines d'inverse pico on mettait déjà des contraintes sur des processus SUSY ne faisant intervenir que l'interaction forte, i.e. production de gluinos et squarks, et ce à des échelles proches du TeV. Et depuis, on a graduellement accès à des processus ou le nombre de couplages faisant intervenir l'interaction faible est plus grand.

Fin du Run II, avec plus de 100/fb accumulés à 13 TeV, on devrait pouvoir monter à des échelles de 5 ou 6 TeV pour des processus simples type Drell-Yan, faudrait que je fasse la calcul j'ai plus trop les chiffres en tête. Mais donc pour des processus plus complexes, on devrait quand même sans soucis dépasser le TeV, d'un point de vue purement statistique.

En fait, la grosse difficulté à haute échelle réside souvent dans la reconstruction des signatures expérimentales. Je prends un exemple simple, la production de quarks top, qui est ultra importante à plein de niveaux. A une échelle de 2m_t, les quarks top sont produits au repos, donc les produits de désintégration (W et b) sont eux-même produits avec un boost assez raisonnable, les signatures finales (leptons/jets et b-jets) ont des moments transverse de 40 ou 50 GeV, tout va bien. Prenons maintenant le cas d'une pair de quarks top provenant de la désintégration d'une particule bien plus lourde, genre un Z' de 4 ou 5 TeV. Chaque quark top va en moyenne prendre 2 TeV ou 2.5 TeV, et les produits de désintégrations W et b vont se retrouver ultra collimatés: en gros tu verras juste deux gros "jets" mixant chacun un b-jet et un lepton ou des jets légers. Et ça c'est vraiment complexe à gérer.

Un exemple encore plus simple, si tu prend une particule bien lourde au delà du TeV qui se désintègre en une signature en principe "claire" comme deux leptons, disons des muons.Et bien les traces laissées seront tellement droites que la reconstruction du moment initial devient très difficile (il n'y a plus assez d'incurvation des traces dans le champs magnétique.

Il y a plein d'autres exemples du même type, tout ça pour dire que même si on a assez de stat, la complication peu encore venir de la reconstruction des objets dans les détecteurs.

@ChiCyg: merci de me remonter le moral

[Ce message a été modifié par AlSvartr (Édité le 10-08-2016).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci pour ces précisions

quote:
Stricto senso, on y a accès depuis très longtemps.

Oui, et il y a aussi les contraintes obtenues dans les expériences de mesure du moment dipolaire électrique du neutron aussi Ça contraint certains scénarios SUSY.

Certains pensent que la nature est plus compliquée qu'on ne le croît.

Moi ce que je trouve extraordinaire, c'est que le scénario originel de BEHHGK est minimaliste, au point qu'on aurait presque pu le taxer de toy model. Pas mal de monde s'attendait (ou espérait) que la réalité soit plus subtile, plus complexe,... en fait il n'en est rien.

Aujourd'hui on se demande pourquoi le higgs a la masse qu'il a. Certains s'affolent du fait que sa masse pourrait conduire à un univers instable, et voudrait trouver le moyen de stabiliser le bazar. Mais si ça se trouve, l'univers est simplement instable et disparaîtra dans quelques dizaines de milliards d'années et c'est tout.

Et si ça se trouve, la brisure de symétrie de SUSY a lieu près de l'échelle de GUT et le modèle standard est juste valide jusqu'à cette échelle, et puis c'est tout

On est ennuyé par le fait qu'il y ait pleins de paramètres, on parle de fine tuning, mais je pense que même l'évocation d'un multivers n'apporte rien. Si l'Univers était différent, on ne serait pas là pour s'étonner qu'il puisse permettre la vie. Il serait comme il est, et personne ne serait là pour s'en étonner !

De la même manière, on s'étonne de la masse de ceci et de cela, de la raison de telle ou telle valeur de couplage. Donc on cherche à trouver des réponses. Mais imaginons, si SU(5) avait été le bon groupe d'unification, on ne répond pas à tout. Pourquoi SU(5) ? Pourquoi la constante de couplage aurait la valeur qu'elle aurait ?

On oublie que nécessairement, dans une théorie physique ultime, il y aura des propositions indémontrables. On pourra toujours imaginer une théorie dans laquelle ces propositions indémontrables le seront, mais alors on se heurtera à d'autres propositions indémontrables.

D'un autre coté, SUSY n'est pas le seul moyen de résoudre le problème de hiérarchie, les extra dimensions le peuvent. Dans ce contexte, par exemple dans les scénarios avec 2 dimensions extra larges, on aime bien situer la masse de Planck dans le bulk vers 1 TeV, mais en soi, à 10 ou 100 TeV on résout aussi le problème de hiérarchie, mais ça complique les chances d'avoir des signatures au LHC.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ressaisissez-vous les amis !
http://www.universetoday.com/130333/physicists-maybe-just-maybe-confirm-possible-discovery-5th-force-nature/

Un nouvel espoir (mais pas au CERN) apparait pour faire avancer la physique. Et c'est encore une nouvelle race de boson, annonciateur de rien de moins qu'une cinquième force et d'une solution pour résoudre la persistante énigme de la matière noire.

Une théorie de plus à jeter à la poubelle dans quelque temps ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
TERRIFIANT...

Acculés au désespoir par l'absence de nouvelles particules, certains scientifiques ont recours aux sacrifices humains !
Attention cette vidéo est extrêmement choquante :
http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2016/08/18/le-cern-se-justifie-il-n-y-a-pas-de-sacrifice-humain-chez-nous_4984463_4832693.html

Moi je dis STOPPEZ TOUT ! Vous perdez la raison !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Super ! ça va vachement arranger la prolifération de théories du complot ! Et après le coup des 500 papiers sur du bruit, ça ne va pas arranger non plus l'image de sérieux !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
AlSvartr, j'aurais une question.

Combien de bosons de Higgs ont été produit depuis le début du fonctionnement du LHC ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tryphon: plusieurs millions si tu considères les runs à 7, 8 et 13 TeV, et les différents points de collisions autour du LHC. Rien que pour le Run II, avec une lumi de environ 20/fb, i.e. 20000/pb (par ex. dans CMS), et avec une section efficace de 43pb pour gg->H ,on a donc un peu plus de 800k bosons de Higgs. A ça il faut rajouter les processus VBF, Higgstrahlung,..., mais qui ne sont pas dominants.

Simon

[Ce message a été modifié par AlSvartr (Édité le 28-08-2016).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yang a raison, évidemment. Rien que du point de vue de la physique, i.e. en mettant de côté l'aspect financier, il faudra de toute façon attendre la fin du Run II au LHC.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon je sais, je sais, on a suffisamment été déçu pour se laisser avoir, mais... on ne sait jamais finalement, donc :
http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-lhcb-t-il-vu-traces-boson-z-theorie-cordes-48195/

« …Le Cern vient d'annoncer plusieurs anomalies dans les désintégrations des mésons B. Aucune n'est significative mais l'ensemble pourrait bien pointer sérieusement en direction d'une nouvelle physique qui serait une manifestation de la théorie des cordes, ou, peut-être, d'une géométrie non commutative de l'espace-temps. Mais la prudence s'impose… »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant