frédogoto

climatoogue vs climatoseptique

Messages recommandés

Je ne vais pas faire que me répéter.

---------------------------------------------------------------------------
> Il faudra quand même nous expliquer à quel titre la désinformation peut être un loisir ?
----------------------------------------------------------------------------

Puis la désinformation n'est pas un loisir pour moi comme tu le dit dis, je ne suis pas comme les médias ou politiciens.

-------------------------------------------------------------------------
>La climatologie c'est une science professionnelle, ce n'est pas un loisir.
-------------------------------------------------------------------------

Oui la climatologie c'est une science professionnelle, mais s'informer,... sur ce domaine peut tout de même être un loisir, tout comme l'astronomie est une une science professionnelle alors que des personnes viennent ici en parler par loisir et même certain regardent, photographient... les étoiles... par loisir. Donc ce n'est pas par ce que telles choses est une science qu'on ne peut pas s'y intéresser ou... à cela voyons !

---------------------------------------------------------------------------
> Tu affirmes aussi qu'il y a une pause dans le RC pour 20 à 30 ans, et là
> non plus tu n'as pas du tout d'article scientifique à l'appui. Ni aucun
> fait pour le démontrer. Il n'y a pas de pause.

>Lorsque l'on te donne des liens de sources très solides qui disent l'inverse de toi tu les ignores.
--------------------------------------------------------------------------

Crois ce que tu veux pour ceci, et dis au GIEC, CNRS... qu'il n'y a pas de "hiatus", alors que c'est EUX qui en parlent comme dans les liens de leurs sites que j'ai données cela Y EST ECRIT. Par exemple pour le CNRS : " Quelques enseignements du "hiatus" dans le réchauffement climatique. Pourquoi le réchauffement atmosphérique global a-t-il ralenti de 1998 à 2012 ? ".
Donc je n'invente rien.

-------------------------------------------------------------------------
> Explique nous en quoi tu es motivé à défendre une position que tu sais
> fausse et qui fait le jeu des lobbies ?
-------------------------------------------------------------------------

Pour cette question tu peux aussi te la poser vu comment tu réagis ici.

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Plus tu te répètes et plus tu t'enfonces dans les inepties.

Le rôle des médias est d'informer et ce n'est pas un loisir.
Contrairement à toi, des gens comme Stéphane Foucard et Sylvestre Huet font preuve d'une rigueur implacable et ne se contredisent pas eux même.

quote:
Donc ce n'est pas par ce que telles choses est une science qu'on ne peut pas s'y intéresser

Très bon point ton exemple de l'astronomie amateur, tu as tout à fait raison. Mais toi qui n'est pas spécialiste, tu as beau t'intéresser au sujet, en quoi tu te crois légitime à développer tout seul dans ton coin une théorie alternative ?

Les astronomes amateurs que je connais s'informent et se cultivent, mais il n'inventent pas des théories contradictoires avec la relativité générale ou la théorie du big bang. Que penserais tu d'un astronome amateur qui viendrait expliquer que l'univers est stationnaire ou qu'il est possible d'aller plus vite que la vitesse de la lumière ?

C'est exactement ce que tu fais en climatologie. La communauté scientifique dans sa quasi totalité dit qu'il y a un RC majoritairement anthropique et qu'il n'y a pas de pause dans le RC. Toi tu affirmes le contraire, gratuitement, sans publication scientifique.

En amateur, tu peux publier des résultats scientifiques. Nous sommes nombreux à le faire ici. Mais de une, nous le faisons en collaboration
avec des pros, et de deux, ces résultats sont publiés dans des revues à comité de lecture reconnues genre Icarus, Nature, ...

Si tu n'es pas capable de te soumettre à ce fondement de la démarche scientifique, tu n'es que dans une forme d'imposture. N'importe qui peut affirmer n'importe quoi et le claironner sur 10 forums ou plus. Ca ne fait pas une vérité scientifique.

Qu'est ce qui t’autorise à penser que tu pourrais avoir raison seul contre tous avec tes raisonnement contradictoires ?

Pour être tout à fait juste les amateurs qui inventent des théorie ça existe, en général des ingénieurs à la retraite qui croient avoir découvert le secret de l'univers et se lancent dans des théories totalement délirantes griffonnées sur un coin de table. C'est souvent d'une naïveté consternante quand ça ne relève pas carrément de la démence.

A propos du CNRS tu parles encore -recycle toi tu tournes gravement en rond- de cet article qui évoque un ralentissement du taux de réchauffement. Voilà typiquement une de tes très grosses contradictions. Toi tu parles de pause et non de ralentissent. Tu en viens donc à utiliser des arguments qui démontrent que ce que tu dis est faux. Un peu comme quand tu essayes de faire des leçons de conjugaison aux autres, ...

Et oui, il y a eu ralentissent si on prend pour borne une année exceptionnelle (ce qui n'a aucun sens sur le plan scientifique). Nous sommes sur cette période sur une tendance de 1° par siècle alors qu'à d'autres périodes c'est 2°. Ou même -1° si on veut en choisissant bien sur 2-3 après un Nino. En fait tu peux faire dire n'importe quoi à cette courbe si tu n'utilises pas des bases de temps climatologiques. Donc 30 ans. Or sur 30 ans ça chauffe. Sur 10 ans aussi d'ailleurs et même sur 15 ans, 20 ans, ou même depuis la borne absurde de 1998. Tu peux le prendre comme tu veux ça chauffe : la preuve

Si tu as un autre jeu de données que le NOAA, précise nous ta source. Je suis très curieux.


En quelle langue il faut te dire que ces articles sur le hiatus font réponses aux attaques des climatosceptiques ? C'est eux qui ont inventé le hiatus, pas les scientifiques.

J'affirme et j'insiste que ce hiatus est une imposture. Il n'existe pas. Et ça ce n'est pas moi seul qui le dit, ce sont des scientifiques. Le GIEC, le CNRS, le NOAA, ... Si tu veux vraiment faire de la climatologie, essaye toi à un commentaire de la publication de science en juin. Tu comprends l'anglais ?
Je te pose la question car ça fait plusieurs fois que je sollicite ton avis éclairé sur ce travail, mais visiblement ça coince.
http://sciences.blogs.liberation.fr/files/noaa-science-pas-de-hiatus.pdf

Sur l’inexistence du hiatus sur un plan statistique : http://news.stanford.edu/news/2015/september/global-warming-hiatus-091715.html

Là aussi ce serait intéressant que tu nous donnes ton avis de pointure de la climatologie amateur. Épargne moi par contre les raisonnements comme quoi une période de 13 ans c'est la même chose qu'une période de 30 ans parce que 13 + 17= 30. 30 ans c'est 30 ans. Sur 30 ans, il y a du réchauffement.


[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 15-12-2015).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
> J'affirme et j'insiste que ce hiatus est une imposture. Il n'existe pas.
---------------------------------------------------------------------------

Si cela serrait telle comme tu nous le dis alors le GIEC n'en aurait pas parlé dans leur dernier rapport car il ne se serrait pas embêté avec ceci.

Puis tu joues sur les échelles de temps car comme je l'ai dis je reconnais qu'il y a un réchauffement à long terme depuis 1750 mais qui évolue d'une façon irrégulière car sur des échelles de temps à moyen terme il a des variations de température (refroidissement, réchauffement...), ce qu'on voit et dont je parle sans contredire le réchauffement climatique à long terme.

Je ne vais pas perdre mon temps avec une personne comme toi, donc crois ce que tu veux, fin de débat ! !

Williams

[Ce message a été modifié par williams (Édité le 15-12-2015).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le giec a parlé d'un hiatus effectivement, en réaction à cette invention des lobbies. C'est une invention et pas une découverte scientifique. Tu l'as lu au moins le rapport ? Ce qu'il dit c'est que les climatologues notaient un léger ralentissement du réchauffement à condition de démarrer ce dernier en 1999, l'année succédant à un énorme Niño qui avait boosté les températures en 1998. 

Depuis ce hiatus a été plus étudié encore et les résultats montrent de façon claire son absurdité.

Si tu veux le défendre commente les liens ci dessus au lieu de te répéter comme un perroquet 2 pauvres arguments à l'infini plutôt que de répondre aux questions qu'on te pose. Manques tu à ce point d'argument que tu te retrouve à tourner en rond entre les propos de Royal et le fait que les scientifiques commentent le hiatus. Pour toi ça prouve son existance. Alors qu'en fait ils l'ont commenté pour dire à quel point c'est débile de parler de hiatus et prendre 1998 comme année de départ.

Mais tu as raison de fuir le débat. Dans ton cas ce sera beaucoup plus confortable que d'argumenter.
Pour toi ça chauffe depuis 1750 mais l'homme n'est pas responsable numéro 1
On ne saura donc jamais quel mécanisme magique fait grimper pour toi le thermomètre 10 fois plus vite qu'à la fin de l'âge de glace ???? Ni par quel miracle le co2 n'aurait pas l'effet de serre attendu et connu depuis 1894.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coucou Williams !

https://latheierecosmique.wordpress.com/2015/12/12/trad-pourquoi-les-climato-sceptiques-ont-tort/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
, ils devraient trouver des aberrations dans tous les groupes de preuves et présenter des preuves tangibles et convergentes en faveur d’une théorie différente expliquant les données. (Les créationnistes ont le même problème pour mettre à bas la théorie de l’évolution).
...
« Il n’y a pas de théorie alternative cohérente et tangible au réchauffement climatique anthropique », conclut Nuccitelli dans un commentaire au Guardian le 25 août 2015. « Certains blâment le soleil, d’autres les cycles orbitaux d’autres planètes, d’autres les cycles océaniques, etc.. Il y à un consensus de 97% des experts sur une théorie cohérente supportée de manière écrasante par les preuves scientifiques, mais les 2-3% des papiers rejetant ce consensus sont tous à côté de la plaque, et se contredisent même les uns les autres. La seule chose qu’ils semblent avoir en commun sont leurs défauts méthodologiques

Voilà tout est dit. Williams n'apporte aucun argument contre les preuves. Et il apporte encore moins d'explication au mécanisme qui ferait varier la température 10 fois plus fortement qu'à la sortie d'une période glaciaire, et ce sur une durée de près de 300 ans (selon lui).
Quand il parle de pause dans le réchauffement de 20 à 30 ans, il y a même une forme de déni, si il est sincère, ça relève de la psychologie.
Il se met à voir des preuve d'un hiatus simplement parce que le CNRS et le GIEC ont abordé ce point pour en débattre. C'est un peu comme si on disait que Greenpeace est pro-nucléaire sous prétexte qu'ils acceptent de débattre de la question du nucléaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce qui me gêne dans cet article (et peut-être dans l'étude dont ils parlent), c'est qu'ils disent que le réchauffement climatique est d'origine humaine, alors qu'on sait qu'il existe par ailleurs une évolution naturelle (par exemple le climat s'est légèrement refroidi dans les années 40-50 et ce n'est sûrement pas dû à une baisse de pollution). Il me semblait que la question était plutôt : le réchauffement climatique est-il essentiellement d'origine humaine ? (Et si oui, dans quelle proportion ?)

[Ce message a été modifié par Bruno Salque (Édité le 16-12-2015).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bof, c'est le genre d'article sans grand intérêt. Le "RCA" n'est en rien comparable à la tectonique des plaques qui est citée en exemple. C'est un immense corpus d'études depuis l'interprétation de mesures jusqu'à la prévision d'effets futurs en passant par des modèles et des extrapolations de ces modèles.

Classer le monde en deux catégories tranchées 3% de climato-sceptiques d'un côté et 97% de RCAistes de l'autre est un peu simpliste. Si on parle de consensus, c'est bien que les choses ne sont pas si tranchées. Une expression comme : a trouvé "quantité de défauts méthodologiques et une mosaïque d’erreurs communes" sent fort l'argument d'autorité.

Il faut remercier et encourager les sceptiques, ça permet d'avancer : si leurs arguments sont solides, il faut repenser les choses et, sinon, ça va dans le sens de la confirmation. J'espère que les sceptiques ont bien vu tous les contre-arguments possibles . On a l'exemple des pro- et des anti-nucléaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ChiCyg :
quote:
Classer le monde en deux catégories tranchées 3% de climato-sceptiques d'un côté et 97% de RCAistes de l'autre est un peu simpliste

Ah bon ? Alors je ne suis peut-être pas le seul à ne pas savoir me situer...

Je croyais qu'il y avait :
- d'un côté ceux qui disent que le climat se réchauffe (OK avec eux), que c'est la faute à la pollution (OK), que c'est le problème écologique majeur de notre temps (pas d'accord du tout), qu'il faut arrêter de polluer et gaspiller nos ressources (tout à fait), et ce afin de ne plus détraquer le climat (ah non : il faut arrêter de polluer tout court, pas afin de X ou de Y, mais tout court) ;
- de l'autre ceux qui disent que le climat ne se réchauffe pas (mais si), ou alors d'accord il se réchauffe mais là il y a un palier (pas convaincant), ou alors d'accord mais c'est naturel (avec quel mécanisme ?), ou alors d'accord c'est d'origine humaine, mais pas que (là d'accord, mais l'origine humaine semble plus importante, non ?), ou alors d'accord mais ce n'est pas le problème écologique majeur de notre temps (là OK), en tout cas ils sont tous vendus aux lobbies du pétrole (sauf moi vu que je souhaite qu'on arrête de gaspiller et polluer).

(Pour moi le problème écologique majeur de notre temps est la surpopulation. Par exemple le jour où tous les Asiatiques voudront manger autant de viande que les Américains, la Terre est foutue. Le réchauffement climatique, je le vois comme un symptôme, pas comme la maladie à traiter. En quelque sorte la Terre a de la fièvre...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
"Une expression comme : a trouvé "quantité de défauts méthodologiques et une mosaïque d’erreurs communes" sent fort l'argument d'autorité."

C'est extraordinaire de dire ça sans avoir lu la dite étude. Elle est très détaillée. Documente toi. Mais tu vois le problème de la bad science c'est que pour un argument moisi il faut donner des explications 10 fois plus longues.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
(Pour moi le problème écologique majeur de notre temps est la surpopulation. Par exemple le jour où tous les Asiatiques voudront manger autant de viande que les Américains, la Terre est foutue. Le réchauffement climatique, je le vois comme un symptôme, pas comme la maladie à traiter. En quelque sorte la Terre a de la fièvre...)

Je suis d'accord avec toi, mais les gens ils sont là, on ne va pas les tuer. Il faut donc trouver un moyen de vivre bien sans tout détruire. Ca doit être possible non ? Et ça ça revient à traiter le symptôme puisque les génocides sont mal vus. C'est plus la façon de vivre de cette surpopulation qui est en cause que la quantité de personnes en soi. Si tout le monde a un 4x4, prend l'avions 10 fois par ans, mange de la viande 3 fois par jour, et change de téléphone tous les 12 mois, ce n'est pas tenable.
Encore que pour la viande, ça donne le cancer donc ça peut participer à régler le problème

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Houlà, je ne préconisais pas un génocide !

Quand je dis que le problème est la surpopulation, je veux dire : la surpopulation est un problème qu'il faut résoudre, en particulier il faut trouver des solutions pour mieux gérer les ressources qui nous permettent de vivre. Bref, le but ne doit pas être de réguler la température de la planète, mais de mieux gérer les ressources qui nous permettront de vivre aussi nombreux (et pour le plus longtemps possible). Dans cette logique, le réchauffement de la planète est une sorte de signal d'alarme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le problème c'est que certains humains s'arrogent parfois le droit de gérer les ressources des autres... Certaines populations tribales l'ont plutôt mal vécu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et nous accueillons 2 climato-sceptiques de plus. 2 d'un coup : http://www.europe1.fr/sciences/les-freres-bogdanov-ont-une-solution-au-rechauffement-climatique-2858857#xtor=CS1-16
Pas besoin de faire baisser les taux de GES, ils vont refroidir la Terre avec des climatiseurs. C'est bête, il n'y ont pas pensé à la COP21...

D'autant que, si j'ai bien suivi, les infrarouges qu'ils veulent renvoyer dans l'espace vont se heurter aux GES (qu'ils ne feront pas baisser), et rester piégés sur Terre, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant