BobMarsian

TNO, KBO, SDO & Co.

Messages recommandés

A noter que 2005 UQ513 (H = 3.4) rate de très peu son entrée dans la liste des plus de 500 km avec :
D = 498 ± 75 km - Herschel "TNOs are Cool" X (Vilenius et a.l., 2014)

D'autres candidats potentiels (mesurés par Herschel mais encore non publiés) peuvent y entrer, comme ces 13 suivants (H < 5.5) :

2003 OP32 -- 3.6

2005 RR43 -- 4.1
2001 UR163 - 4.2
2003 UZ413 - 4.2
1996 TO66 -- 4.5
1995 SM55 -- 4.8
2004 PG115 - 4.9

2000 CN105 - 5.0
1999 CD158 - 5.1
1996 GQ21 -- 5.2
2003 UZ117 - 5.3
2005 RS43 -- 5.3
2003 QW90 - 5.4

+ ces cinq découverts trop récemment pour avoir été ciblés par Herschel :

2013 FY27 -- 3.0
2007 JJ43 --- 3.9
2010 KZ39 -- 4.0
2012 VP113 - 4.0
2013 FZ27 -- 4.0

+ quelques autres parmi les 110 TNOs de magnitudes absolues H < 5.5 dont 25 (H < 4), 39 (4 < H < 5) et 46 (5 < H < 5.5)

Pour de nouvelles mesures de ces astres glacés (-230°C) dans l'IR lointain (lambda ~100 microns), il faudra peut-être compter sur ALMA,
attendre patiemment SPICA (JAXA/ESA, 2025?) et bien sûr les occultations ...

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 11-08-2014).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dans la liste (ci-dessus) des candidats potentiels mesurés par Herschel, cinq appartiennent la famille collisionnelle d'Haumea, la seule famille connue dans l'ensemble des TNOs et peut-être la seule existante d'après ce que j'ai pu lire.

1995 SM55, 1996 TO66, 2003 OP32, 2003 UZ117 et 2005 RR43 ...

Il est assez peu problable qu'ils entrent dans la liste des plus de 500 km car cette famille possède typiquement des albédos particulièrement élevés comme ceux déjà mesurés : 0,88 (2002 TX300) et 0,804 (Haumea).

Selon le condensé de la présentation (au congrès ACM'2014) :
"Analysis of classical Kuiper-belt objects and Haumea collisional family from the Herschel and Spitzer observations" (Vilenius et al.),
cité dans un message précédent, les albédos de 2003 OP32, 2003 UZ117 et 2005 RR43 ont effectivement été évalués (selon un modèle thermique) à des valeurs fortes mais quand même sensiblement inférieures à TX300 & Haumea.
http://www.helsinki.fi/acm2014/pdf-material/Day-3/Session-2/Room-2/VILENIUS-019A.pdf

Le problème avec ce type de congrès, c'est qu'il n'y pas moyen (à ma connaissance) d'obtenir un compte rendu détaillé des présentations et on doit se contenter de "l'abstract" ! Embargo ?
Donc rien n'a filtré de ce qui été dit des albédos (et donc diamètres) d'OP32, d'UZ117 et de RR43 .... et j'ignore jusqu'à quand ?

Aussi, pourquoi 1995 SM55 & 1996 TO66 (de la famille d'Haumea) n'ont pas été inclus dans l'étude alors qu'on sait qu'ils faisaient partie des cibles du programme "TNOs are cool" d'Herschel ?
http://kisag.konkoly.hu/tnodatareductionsummary/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
"A special issue with selected full-length articles will be published in the Elsevier journal Planetary and Space Science. "

il faut attendre la publication du numéro spécial de la revue en question - c'est peut être déjà fait - et repérer les articles qui t'intéressent avant d'en chercher une copie sur le net (arxiv, pages persos des auteurs, etc.).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci asp06 pour l'info !

Bon, pour l'instant, RAS du côté du "Elsevier journal - Planetary and Space Science" !
Après, il est pas certain que la présentation en question soit reprise dans le journal et soit en plus "Open Access" ?
Dans ce cas, il faudra effectivement la rechercher au moins sur arXiv.

C'est le même problème qui se pose avec un papier que je recherche :
"Thermal Emission of the Eris - Dysnomia System as Observed by Herschel/PACS" (Cs. Kiss et al.)
Abstact : http://www.lpi.usra.edu/meetings/acm2012/pdf/6357.pdf

Une présentation a en été faite lors de l'ACM 2012
http://chiron.mtk.nao.ac.jp/ACM2012/
... mais en est absente du journal ("proceedings" de l'ACM 2012) :
Meteoritics & Planetary Science : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/maps.2014.49.issue-1/issuetoc

... et introuvable ailleurs !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
C'est le même problème qui se pose avec un papier que je recherche :
"Thermal Emission of the Eris - Dysnomia System as Observed by Herschel/PACS" (Cs. Kiss et al.)
Abstact : http://www.lpi.usra.edu/meetings/acm2012/pdf/6357.pdf[/quote]
Il me semble que c'est la seule chose qui a été publiée après la conférence, non ?
J'ai trouvé ces deux présentations, mais tu les as peut-être déjà vues et ça ne doit pas t'avancer : http://herschel.esac.esa.int/TheUniverseExploredByHerschel/presentations/13a-1700_MuellerT.pdf http://herschel.esac.esa.int/SDP_wkshops/presentations/IR/37_Mueller_TNOs_SDP2009.pdf
etpi là tu as 11 papiers "TNO's are cool" parmi tous ceux d'Herschel : http://adsabs.harvard.edu/cgi-bin/nph-abs_connect?library&libname=HerschelPapers&libid=4c44938764
(tu cherches "are cool" pour les trouver et il me semble qu'ils sont tous en arXiv).

Si ça peut t'aider ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
parfois les proceedings mettent tellement longtemps à sortir que cela n'arrive jamais

si vraiment tu ne trouves pas tu peux essayer de te fendre d'un mail gentil à l'un des auteurs, éventuellement même en français quand l'un des auteurs est issu d'un labo français.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vous l'attendiez tous, j'imagine !
La seconde révision du classement des TNOs par ordre de diamètre mesuré à plus de 500 km :

REMARQUES :
0- Désolé, le texte est resté en VO anglo-saxonne à cause d'une grosse flemme pour traduire dans la langue de Molière.
1- Dans le cas ou il est disponible, le diamètre individuel de l'objet principal (¤) a remplacé celui équivalent au système.
2- Ajout de 2007 JJ43 (#20) bien qu'il ne s'agisse que d'une mesure déduite de la fourchette d'albédos des objets de sa classe (classical hot).
3- Ajout de 2005 UQ513 (#28) dont la plage d'incertitude pourrait bien le faire entrer dans la liste.
4- La valeur H de la magnitude absolue provient de Minor Planet Center ( http://www.minorplanetcenter.org/iau/lists/MPLists.html ).
5- Les albedos de Pluton & Charron seront à revoir en fonction des publications à venir (New Horizons).
6- Pour comparaison, les lignes du bas (*) indiquent des valeurs alternatives.
7- Les remarques de l'édition précédente restent évidemment valables ...

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 04-08-2015).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
S'il y en a un que ça intéresse ici c'est moi !
Pas mal de gros objets ne sont toujours pas baptisés...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encore faudrait-il que les découvreurs proposent des noms à l'UAI !

Sur son blog, Mike Brown qui a découvert ou co-découvert un bon nombre de gros TNOs (Quaoar, Orcus, Sedna, Eris) avoue qu'il n'a jamais rien proposé pour 2007 OR10, par exemple ...
Selon lui, à partir de 2017, n'importe qui pourra le faire !
http://www.mikebrownsplanets.com/2015/01/ten-years-of-eris.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour,

Les TNO sont à nouveau + à l'actualité avec la sonde New Horizons (sa future destination étant, d'après ce que j'ai compris, soit << 2014 MU69 >>, soit << 2014 PN70 >>

Au sujet des astéroides et de leur taille, je vous propose ce lien sur mon site
[url] http://www.astrosurf.com/spheres/kepler/k5.htm [/url]

ce petit programme permet de se donner une idée (visualisation en 3D) de la répartition du millier d'astéroides + gros que 100 km.

A noter que la taille des astéroides est grossièrement estimée sur la base du tableau donné ici
[url] http://neo.jpl.nasa.gov/glossary/h.html [/url]
En ce qui concerne les astéroides > 500km, j'arrive au moyen de ce tableau à une trentaine d'astéroides, dont une partie se retrouve dans les tableaux ci-dessus, par exemple :
[img] http://www.astrosurf.com/spheres/kepler/TNO08082015.jpg [/img]

NB : je ne suis pas un spécialiste de la question !


Bonne nuit des étoiles !

philgood

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Philgood , merci, c'est le genre d'outil de visualisation dont j'ai toujours rêvé, dans le cas des TNOs en particulier !
Outil qui pourrait encore évoluer vers l'idéal, selon mes désirs ... fous :

1- Améliorer le repérage en AD (RA) par rapport au point verval (AD = 0H) comme sur le poster de présentation du programme

OSSOS : http://www.cfeps.net/OSSOS/wp/assets/DPS_OSSOS_poster_2013_lowres.jpg

2- Idem au poster : ajout de cercles toutes les 5 ou 10 UA, pour les objets lointains.

3- Donner une taille (ou couleur) de plot des TNOs en fonction de leur magnitude absolue H (par tranche de magnitude).
Je préfère me référencer au paramètre H plutôt qu'aux diamètres présumés étant donné la grande variété des albédos.

4- Pouvoir cliquer sur un plot d'astéroïde (interactivité) pour en obtenir toutes les infos.

5- Pouvoir afficher les noms d'une sélection d'astéroïdes, les plus brillants au moins.

6- Pouvoir afficher une sélection d'orbites et non une seule.

7- Pouvoir inverser fond noir /fond blanc (moins fatiguant !).

8- Indiquer clairement, par exemple, qu'une vue se situe pile poil à la verticale et au Nord de l'écliptique (vue de référence avec AD = 0H à doite).


NB#1 : Je ne suis pas spécialiste non plus (et encore moins en logiciel graphique, hélas) mais très curieux de ces objets du fin fond du Système Solaire ...

NB#2 : Le Minor Planet Center fourni également un tableau de correspondance H - Diamètre, mais plus nuancé :
- http://www.minorplanetcenter.net/iau/lists/Sizes.html

NB#3 : Le même MPC, donne également sa propre représentation des objets du Système Solaire externe :
- http://www.minorplanetcenter.net/iau/lists/OuterPlot.html

NB#4 : J'arrive aussi à un trentaine, avec D > 500 km, mais certainement beaucoup plus potentiellement parmi les ~ 115 TNOs qui ont leur magnitude absolue < 5,5.
Par exemple, 2002 XV93 (H = 5,5) est mesuré à 565 ± 73 km, selon l'observatoire spatial Herschel !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
"NB#4 : J'arrive à la trentaine, avec D > 500 km"
Ben moi, c'est plutôt à la soixantaine, mais avec un diamètre de plus en plus faible... c'est normal docteur ?
(d'ailleurs, je suis assez surpris des dimensions que tu affiches sans aucune modestie)
Bon, allez, je sors la queue basse en me faisant tout petit si c'est encore possible, mais c'est un sujet très intéressant - si si vraiment - et là je suis très sérieux pour une fois
Ceci dit, on n'a toujours pas répondu à ma question du 13-09-2013 20:50 : je suis patient, mais y a des limites !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
" ... (d'ailleurs, je suis assez surpris des dimensions que tu affiches sans aucune modestie)... "

Ben ! Là, Alain, faudrait que tu m'expliques ça en détail, car je ne suis pas un cador du deuxième degré, si c'est bien la cas !

Autrement, merci de t'intéresser au sujet.

Quant à ta question sans réponse, elle le restera de mon côté, n'étant absolument pas au courant de cette prédominance ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Second degré bien sûr : la soixantaine,
c'est bientôt l'âge du capitaine,
quand au reste...
mon diamètre personnel est beaucoup plus modeste
Désolé, l'auto-dérision, c'est ce qui me permet de supporter mon propre génie sans devenir totalement insupportable pour les autres
(Merci ! Merci ! De rien ! N'en jetez plus ! )
Plus sérieusement donc, merci pour ta réponse et plus globalement pour ton travail de synthèse ; cela rejoint le fil qu'avait posté Bernard Augier ici récemment :
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/041449.html
Et donne des idées de cibles pour exploiter l'outil vraiment sympa développé là par David Romeuf : http://www.david-romeuf.fr/QuoiObserverCeSoir/EphemeridesAstronomiques.html
J'ignore la cause physique de cette apparente préférence des troyens pour L4, mais elle se trouve suffisamment marquée statistiquement pour avoir retenu mon attention.
Elle se confirme d'ailleurs - depuis ma question de 2013 - puisqu'au 3 juillet 2015 (sa dernière mise à jour) le MPC recensait les ratios suivants pour les corps orbitant respectivement en L5/L4 dans le Système Solaire :
Terre : 0/1
Mars : 3/1
Jupiter : 2179/4079
Uranus : 0/1
Neptune : 3/9
(pour Mercure, Vénus et Saturne on n'en connait aucun)
Soit un total de seulement 2185 troyens en L5, contre 4091 en L4 : un ratio presque du simple au double sur un échantillon de 6276 corps répertoriés, qu'on peut donc commencer à considérer comme significatif...
Je reste intéressé par toute piste explicative, si quelqu'un travaille sur le sujet ?

[Ce message a été modifié par Alain MOREAU (Édité le 11-08-2015).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Malgré mes neurones cramés , (ou plutôt du fait de leur indisponibilité notoire ), je vais tenter une réponse à la question lancinante d'Alain Moreau :

Pourquoi Jupiter a moins de troyens dans le "camp des troyens" (autour du point L5 qui suit Jupiter sur son orbite), que dans le "camp des grecs" (autour du point L4 qui précède Jupiter). La différence est du simple au double difficilement justifiable par le hasard ou un biais observationnel.

J'imagine que c'est dû au réservoir que constitue la ceinture des astéroïdes qui sont perturbés par le passage de Jupiter ce qui alimente surtout le point L4 selon le processus de "fronde gravitationnelle" utilisée pour les sondes. J'en vois un signe supplémentaire dans le fait que Mars est accompagnée de 4 ou 5 astéroïdes autour du point L5 pour 1 seul autour du point L4. C'est sûr, la statistique est moins significative mais ça va dans le bon sens si l'on remarque que le "réservoir" est placé à l'extérieur de l'orbite de Mars : la situation est inversée par rapport à celle de Jupiter.

(Je vous rassure, ma situation n'est pas désespérée, j'ai lu qu'on commençait à réaliser des greffes de neurones sur des souris ... )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ch'uis pas sûr qu'un neurone de souris suffise à traiter les questions qui t'occupent l'esprit ChiCyg, mais en tout cas merci pour ta réponse peu rancunière et tout à fait intéressante
Je vais mieux dormir à présent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Profils (préliminaires) reconstitués lors de deux occultations (2003 AZ84 & 2007 UK126) récentes qui se sont produites
en fait le même jour (15 novembre 2014) !


http://sendaiuchukan.jp/data/occult-e/occult-e.html


http://tnorecon.net/observation-campaigns/2014-november-15-ut-tno-2007-uk126/
http://tnorecon.net/recon-sites-record-our-first-kbo/
http://www.asteroidoccultation.com/observations/Results/index2014.html

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 13-08-2015).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/planete-ceinture-kuiper-garderait-trace-cinquieme-planete-geante-59370/

Un article sur le site de Futura-sciences

Intro :

La ceinture de Kuiper garderait la trace d'une cinquième planète géante

On suspecte une migration de Neptune au début de l’histoire du Système solaire depuis les années 1990. Plusieurs caractéristiques du Système solaire s’expliqueraient mieux de cette façon. La dernière en date concerne un groupement de corps céleste dans la ceinture de Kuiper. Mais pour l'expliquer, il faut que Neptune ait migré sous l’influence d’une autre géante gazeuse aujourd’hui propulsée très loin du Soleil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour BobMarsian,

voici la version "pro" :-) de l'explorateur des TNO
dispo sur
www.astrosurf.com/spheres/kepler2015/kepler2015.htm

qui permet de réaliser des vues du genre :

ou de visualiser la position de ce qui semble être la nouvelle destination de New Horizons "2014 MU 69"

avec un mini manuel sous

Bonne rentrée !
philgood

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
A vrai dire, je suis un peu gêné, mais ça me semble être du beau boulot très très "good", Mister Phil , comme du sur-mesure inespéré répondant à mes attentes.
Sûr que je vais y "jouer" avec plaisir !
Merci infiniment.

BobMarsian

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annoncée le 10 novembre au 47ème congrès annuel de la Division for Planetary Sciences de
l'American Astronomical Society (DPS2015), qui se tient aux alentours de Washington jusqu'à vendredi --->
la découverte du TNO le plus distant à l'heure actuelle, soit environ 103 UA (15,4 Tm) !
L'ancien record (Eris, 97 UA) aura tenu 10 ans !


Présentation : "Searching for Extreme Kuiper Belt Objects and Inner Oort Cloud Objects"
Selon Scott Sheppard (Carnegie Institute), l'étude de V774104 (désignation provisoire) ne fait
que commencer vu que son orbite n'est pas connue depuis sa détection récente en octobre dernier ...
Selon son éclat à cette distance, ils devrait faire entre 500 et 800 km.

V774104 préfigure-t-il une population d'objets circulant
bien au-delà de la ceinture de Kuiper (Inner Oort Cloud) ?
Wait and see ! Depuis 2012, la couverture jusqu'à la magnitude 24 par des télescopes de 4 et 8 m
(Gemini, Subaru) ne représente que 8 % de la voûte céleste !

https://twitter.com/alexwitze/status/664165181463904257
http://www.nature.com/news/astronomers-spy-most-distant-solar-system-object-ever-1.18770
http://news.sciencemag.org/space/2015/11/astronomers-spot-most-distant-object-solar-system-could-point-other-rogue-planets

https://www.newscientist.com/article/dn28477-most-distant-solar-system-object-yet-could-hint-at-hidden-planet/

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 11-11-2015).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour le record, c'est génial !

Ce qui est fascinant, c'est que cette distance record, 15.4 milliards de kilomètres, est bien moindre que la distance à laquelle se trouve aujourd'hui Voyager 1, près de 20 milliards de kilomètres...

Sinon, L'orbite de Sedna l'emmène bien plus loin, 145 milliards de kilomètres...

Donc tout l'enjeu, pour ce nouvel objet, est de connaître son orbite, savoir si il est près du périhélie ou... de l'aphélie...

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dans le série record, 2012 DR30 a celui de l'aphélie !
Il culmine à plus de 2650 UA soit près de 400 milliards de km !
Période orbitale ~ 48800 ans !
http://www.minorplanetcenter.net/db_search/show_object?object_id=2012+DR30&commit=Show

Et pas typiquement du genre cométaire longue période comme P/Halley !

D'alleurs, je me demande quelle taille maximun peut atteindre une comète ?
Avec 185/188 km de dimensions, 2O12 DR30 me semble bien au-dessus du lot cométaire, non ?
http://arxiv.org/abs/1304.7112

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Deux nouveaux papiers sortis sur arXiv concernent d’excitantes découvertes dans notre syst. Solaire (en soulignant qu’il y a beaucoup d’incertitudes pour le moment) réalisées avec ALMA

D’abord un objet (appelé par les auteurs Gna !) qui pourrait être un nouveau Centaure :
http://arxiv.org/pdf/1512.02650v1.pdf
The serendipitous discovery of a possible new solar system object with ALMA


Et surtout cet objet très lointain qui pourrait être un TNO, une super-Terre ou une naine brune :
http://arxiv.org/pdf/1512.02652.pdf

A new submm source within a few arcseconds of Alpha Centauri
ALMA discovers the most distant object of the solar system

Extrait :

We argue that the object is most likely part of the solar system, in prograde motion, albeit at
a distance too far to be detectable at other wavelengths, viz. An ETNO ( 100AU), a hypothesized Super-Earth ( 300AU) or a super-cool brown dwarf ( 20 000AU).

[Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 10-12-2015).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant