CPI-Z

Question qui me turlupine

Messages recommandés

PascalD
Une galaxie à 3 milliard d’année lumière observée ce jour et si la propagation de la gravité était infinie comme évoquée par certain ici, le modèle lui confère une masse et une action d’aujourd’hui (à la distance réelle d’aujourd’hui plus grande). Si au contraire on considère que la gravité à une célérité de C, alors les actions que nous subissons et celles que nous générons ne sont pas celles d’aujourd’hui mais celles d’il y a 3 milliard d’AN. L’expansion étant là, la variation de distance évaluée à l’emporte pièce, est d’environ 1/5, d’où le rapport de variation aussi évalué à l’emporte pièce de 56 % sur l’interaction de gravité. Le rapport entre masse calculée fonction du rayonnement, sont donc bien différents dans ces 2 modèles de cosmologie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ok je crois que je comprends.
Tu compares le modèle cosmologique établi (celui basé sur la RG, avec big bang et expansion, dans lequel la gravitation se propage à c) à un modèle cosmologique autre (que je ne connais pas et que tu n'as pas précisé) dans lequel la gravitation se propage à une vitesse infinie, et dans lequel il exite aussi une expansion. C'est bien ça ?
Dans ce cas effectivement tu as raison l'influence des objets éloignés n'est pas la même dans les deux modèles, et je te fais confiance pour l'application numérique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Spécialement pour vaufrègesI3

La terre plate ou ronde ont été des mythes ... mais plus aujourd'hui.

Voir https://www.youtube.com/watch?v=PtTCSIK0I2U la vidéo n’étant pas diffusée sur TV replay.
Il en existe d’autres sur le sujet en particulier des commentaires récents sérieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CPI-Z :
"Spécialement pour vaufrègesI3
La terre plate ou ronde ont été des mythes ... mais plus aujourd'hui."
Bonjour à toi l'ami, mais il faut te détendre
et sur les mots de Vaufrèges ne pas te méprendre :
plus il fait court, moins ce qui est à entendre
de son propos au premier degré est à prendre
Par ailleurs :
"La moindre des corrections serait dans un premier temps de prendre en considération l’hypothèse évoquée, établir si elle est intéressante, et évaluer son impact sur la perception, les modèles cosmologiques de la géométrie de l’univers dont le paramètre principal est la force de gravitation."
Bah oui, mais faudrait déjà s'en sentir capable, et pis pas être en mode feignasse entre deux réveillons...
Aussi la moindre des corrections serait également de ta part de ne pas considérer pour négligeables les réponses qui t'ont été faites avec obligeance dans ce fil, même si elles ne te rendent pas miraculeusement intelligible la gravitation relativiste : il me semble que personne ici n'a traité avec condescendence ou par le mépris ta "question qui me turlupine", bien qu'elle se prête malencontreusement à quelques manipulations contrepétatoires dont j'en connais certains qui doivent se retenir de toutes leurs forces d'y céder plutôt que de se livrer à un cours de cosmologie
Joyeux Noël et bonne année

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Prenons par exemple l’observation de la station ISS dans un télescope avec comme hypothèse première que la célérité de la lumière soit seulement d’un dixième (1/10) de celle de la station spatiale en rotation autour de la terre.

Et pendant ce temps, dans l'ISS, les culottes s'empilent !
S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CPI-Z :

"La vraie question n’est pas une question de croyance, ce serait plutôt pourquoi la communauté scientifique ne s’octroie pas de budgets pour refaire ces expériences et donc de les confirmées ou les infirmer, car les enjeux contre la médecine allopathique sont colossaux et ce serait la porte de la médecine de demain"

Nan.

Il n'y a pas d'enjeu : les "expériences" surnaturelles de Notre Prix Nobel National, qui a racheté la boîte de Beneveniste, ne "marchent" que lorsqu'elles sont menées par Jamal Aïssa, ancien collaborateur de Beneveniste...

Quand Monsieur Montagné publie un article à referre sur Cette Immense Découverte Scientifique Digne de Galilée, Newton, Einstein et Nostradamus, c'est dans une revue dont il est membre du comité de lecture, et l'Article Fondateur De La Science De Demain est accepté par les referees en............... trois jours.

Bref, Le Professeur Montagné, Prix Nobel, mais très âgé, soit se fout de notre gueule, soit sucre les fraises. Les chercheurs ont autre chose à f....e que de perdre leur temps avec ces, et ses, délires, que Boiron et autres suivent avec gourmandise.


C'est un peu comme si tu demandais aux médecins de s'intéresser à la "médecine quantique" de Françoise Hardy...

En astronomie, on a les mêmes guignols, je ne les citerai pas, ils meuglent depuis des décennies pour imposer leur vision perpétuellement démentie par les faits...

Des Galilée, yen avait un par siècle, quand la science était cloisonnée, maintenant qu'elle est distribuée mondialement à la vitesse de la lumière, on va dire qu'il y en a un par millénaire...

S


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ah c'est malin AG !

Non ce qu'on a appris de Thomas Pesquet ce matin c'est que dans son patelin la pédicure mouille les cors .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Glou glou et glou … les pupilles dilatées on observe mieux le ciel
Quel feux d’artifice depuis le début de ce post
Bon réveillon à vous tous ce soir.

Superfulgur
« Bref, Le Professeur Montagné, Prix Nobel, mais très âgé, soit se fout de notre gueule, soit sucre les fraises. Les chercheurs ont autre chose à f....e que de perdre leur temps avec ces, et ses, délires, que Boiron et autres suivent avec gourmandise. »

Beau coup de canon sans préavis.
Ces propos montrent parfaitement ce que doit être l’attitude scientifique ...
Il est vrai qu’un prix Nobel est forcément un rigolo, que l’homéopathie c’est du charlatanisme et ne fonctionne pas sur les enfants ou les animaux, car un placé-beau ne peut pas fonctionner sur eux …
Bravo pour l’apriori.

Pour moi seul le doute est l’attitude à tenir, tant que d’autres n’aurons pas vérifier objectivement en appliquant le même protocole d’essai. Cela relève bien évidement de la responsabilité de la communauté scientifique. S’appuyer sur seulement quelques journalistes qui ne cherche que le buzz et à vendre, n’est pas digne.
La théorie souvent précède l’expérience, mais heureusement parfois l’expérience devance la théorie. Et là une évolution des théories est parfois possible.

Tient, pour ceux que cela intéresse encore, M. Aurelien Barrau m’a confirmé, je le cite,
« Oui la gravité se déplace à la vitesse de la lumière et cela est pris en compte quand c’est nécessaire. »

Bon réveillon
CPI-Z

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


"Il est vrai qu’un prix Nobel est forcément un rigolo"

Pas forcément, mais les génies font pipi caca comme tout le monde.

Quand Stephen Hawking s'inquiète du danger des extraterrestres, on regrette qu'il ne s'intéresse plus aux trous noirs, quand Gerard Hooft, Prix Nobel, soutient cette vertigineuse arnaque qu'est "Mars One", on regrette qu'il ne passe pas une retraite tranquille.

J'ai mille exemples.

Qui a dit "la vieillesse est un naufrage" ?

Sinon, voilà, tu as la réponse à ta question, les scientifiques y avaient pensé. Etonnant, non ? Tu as raté un Prix Nobel...

Bonne année !

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Question relativité, puisque c'est le sujet de cette discussion, on ne voit jamais le Soleil et les autres planètes là où ils sont, mais là où on les voit. Par exemple, comme il faut environ 8 minutes à la lumière issue du Soleil pour nous parvenir, ce dernier, vu depuis la Terre, est toujours environ 8 minutes plus loin dans sa course apparente dans le ciel que ce qu'on en voit. C'est la même chose pour toutes les planètes, on les considère là où on les voit, et d'une manière générale on fait de même pour tout ce qu'on voit dans le ciel. Toutes nos lois astronomiques depuis Kepler, puis Newton, sont basées sur la position de ce que l'on voit, y compris les corrections à apporter aux lois de Kepler et Newton introduites par Einstein. La gravitation, et les lois qui vont avec, sont donc tributaires de ce que l'on voit puisqu'elles ont été établies sur cette base et elles marchent bien à l'échelle de notre système solaire. Ces lois impliquent donc que l'influence de la gravitation se manifeste "en même temps" (ou au "même moment") que celle de la lumière et cette influence gravitationnelle voyage donc à la même vitesse que la lumière. Einstein en a fait un postulat.

Qu'en est-il exactement à plus grande échelle, ou dans un autre contexte que celui de notre situation et de notre point de vue depuis la Terre ? C'est une question qu'on peut se poser puisqu'actuellement, pour que nos lois de la gravitation marchent à l'échelle des galaxies et du cosmos, il faut rajouter une astronomique quantité d'invisible et fort mystérieuse "matière noire" dont la seule caractéristique connue (ou présumée) est une propriété gravitationnelle "complétive" (qui vient en complément pour expliquer ce qui semble manquer avec nos lois actuelles). Cette "matière noire" est une explication possible, qui expliquerait bien ce que l'on voit, mais est-ce la bonne ?

2017 nous en apprendra peut-être plus...

BONNE ANNEE à vous tous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1. Je complète le propos de Superfulgur.

Les gens ont une image complètement idéalisée et fantasmée du détenteur du prix Nobel comme celle d'un individu omniscient doté d'une intelligence supérieure, un génie dont l'esprit supérieur aurait conduit à une découverte sensationnelle méritant le prix "ultime".

En fait, c'est assez éloigné de la réalité.

Pendant longtemps on s'est demandé ce qui faisait le savant "prestigieux" (Nobélisé ou non). Et il y a eu des études en sociologie des sciences là-dessus. Verdict : Il n'y a pas de génies !

On montre par exemple que le QI moyen des Nobel est le même que dans le reste du milieu universitaire.
Il a été montré que ce qui conditionne la grande découverte, c'est l’opiniâtreté, la motivation... et in fine, de la chance aussi.
Finalement, si on tient au concept de génie, on pourrait dire que le génie réside dans le fait de ne pas abandonner une quête scientifique.
Au final, ça augmente les chances de trouver.
D'ailleurs, les moteurs de la motivation en sciences ont aussi fait l'objet de travaux.

D'autre part, pas mal de Nobels ont raconté pas mal de conneries. Moi je trouve ça rassurant. Ce qui l'est moins ce que des gens les écoutent parce qu'ils ont le Nobel


2. Concernant la question de départ. CPI-Z, les réponses étaient un peu évasives ou sèches, pour la bonne et simple raison que la manière dont tu amènes le problème semble dire : "Eh, je pense que j'ai trouvé la solution à la matière noire, les astrophysiciens ont oublié de tenir compte de la vitesse de la lumière".

Tu devrais te douter qu'une solution aussi simple à la question de la matière noire et de l'énergie sombre a dû être pris en compte par les physiciens. Ta formulation était disons un peu maladroite


3. Ta remarque sur "le dogme de certains scientifiques" traduit cette impression que j'avais dans ma remarque 2

Face à une attitude sèche des scientifiques, certaines personnes crient "au dogme" et présentent la science comme une sorte de religion peuplée de scientifiques imbus d'eux-mêmes. Cette réaction traduit une absence de compréhension du fonctionnement de la science.

Oui la science demande de l'ouverture d'esprit comme tu le réclames. Et elle n'en manque pas. Il suffit de se promener dans la littérature scientifique pour voir les théories parfois plus qu'exotiques qui s'y trouvent.

Mais l'ouverture d'esprit ne veut pas dire que l'on doit tout gober la bouche ouverte ! Sans quoi, c'est le meilleur moyen de tomber précisément dans la croyance et les superstitions.

La devise en science c'est : "à découverte exceptionnelle, preuves exceptionnelles".
Autrement dit, c'est à celui qui prétend venir avec une idée révolutionnaire de prouver qu'il a raison.

Quand un scientifique essaye de faire passer des idées nouvelles, son travail est attaqué de toute part (normalement de manière argumentée). Il ne s'agit pas d'une réaction de protection du corps scientifique pour défendre le dogme. C'est une réaction d'attaque qui oblige celui qui émet la nouvelle idée de se confronter à des choses auxquelles il n'avait pas forcément pensé et qui pourraient invalider son travail.
L'idée nouvelle doit résister aux attaques, non pas par une réponse rhétorique, mais par une réponse argumentée.

C'est à la résistance d'un travail aux attaques que l'on voit si le travail est solide !
Note que j'ai connu quelques étudiants en thèse qui ont abandonné parce qu'ils ne supportaient pas que l'on attaque leur travail, alors que ça fait partie du "jeu".
En fait cela demande beaucoup d'humilité, celle-là même que certaines personnes nous reprochent d'en manquer

[Ce message a été modifié par Tournesol (Édité le 02-01-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Verdict : Il n'y a pas de génies !

Ben si !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Verdict : Il n'y a pas de génies !

Depuis tout le temps que je suis sur ce forum, vous n'avez toujours pas remarqué que les génies existent vraiment...

Non sérieux Je plussoie Tournesol pour l'intégralité de son message avec tout de même une réserve pour cette phrase :

quote:
Il ne s'agit pas d'une réaction de protection du corps scientifique pour défendre le dogme. C'est une réaction d'attaque qui oblige celui qui émet la nouvelle idée de se confronter à des choses auxquelles il n'avait pas forcément pensé et qui pourraient invalider son travail.

Hum... n'est-ce pas une vision un peu idéalisée du monde de la science ? Il y en a beaucoup je présume qui défendent les théories classiques parce que leur nom y est associé, pour ne pas paraître has been, pour conserver une notoriété ou des crédits... Non pas que je connaisse particulièrement bien le monde de la recherche, mais cette attitude est dans la nature humaine. La dualité "insiders/outsiders" est universelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:
Hum... n'est-ce pas une vision un peu idéalisée du monde de la science ?

Oui, je me suis volontairement abstenu de rentrer dans les nuances pour éviter un post indigeste !

quote:
Il y en a beaucoup je présume qui défendent les théories classiques parce que leur nom y est associé, pour ne pas paraître has been, pour conserver une notoriété ou des crédits...

C'est tout à fait vrai. Mais dans la pratique, si une idée nouvelle est correcte, elle finit toujours par "gagner" (jusqu'à être mise en défaut par mieux).
L’opiniâtreté !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quote:

Pour moi seul le doute est l’attitude à tenir, tant que d’autres n’aurons pas vérifier objectivement en appliquant le même protocole d’essai. Cela relève bien évidement de la responsabilité de la communauté scientifique. S’appuyer sur seulement quelques journalistes qui ne cherche que le buzz et à vendre, n’est pas digne.
La théorie souvent précède l’expérience, mais heureusement parfois l’expérience devance la théorie. Et là une évolution des théories est parfois possible.

Bon, on est un peu loin du sujet initial, mais ça vaut la peine de répondre sur ce point. La réplication de résultats déjà publiés est clairement sous-évaluée en sciences. Même quand on démontre qu'un résultat précédant est faux, c'est souvent difficile de valoriser cette nouvelle observation.

Mais, pour moi, le cas de l'expérience de téléportation de l'ADN par Luc Montagnier tombe dans la catégorie : ne perdons pas notre temps à tester quelque chose de ridicule. Le papier publié par Montagnier (https://arxiv.org/pdf/1012.5166v1.pdf) ne peut pas être pris au sérieux. La description des méthodes est une plaisanterie ! Par exemple, les séquences des primers pour les PCR ne sont pas précisées. Comment peut-on reproduire l'expérience sans ces informations ??? C'est un peu comme si un astronome déclare avoir découvert une planète habitable, mais ne précise pas les coordonnées de l'objet...

Les découvertes exceptionnelles nécessites des preuves exceptionnelles (ou alors il faut être prudent, comment pour le cas des neutrinos plus rapides que la lumières). Et là c'est surtout exceptionnellement pauvre en preuves.

Ajoutons que depuis 2011, il me semble que rien de nouveau n'a été publié sur le sujet. On aurait pu s'attendre à ce que l'équipe de Montagnier continue les expériences, essaie avec différentes séquences, différentes fréquences, essaie d'expliquer le fonctionnement du truc... Mais rien, nada !


Pour tout te dire, ça m'avait presque effleuré l'esprit de tenter une réplication de ces résultats. Je bosse dans un labo qui fait principalement de l'évolution moléculaire, et même si je bosse surtout sur l'ordinateur, on fait des PCRs à la chaîne (haha, quel bon jeu de mot) dans le labo. Ça ne devrait pas être trop compliqué d'essayer de reproduire cette expérience (en choisissant nos propres séquences/primers vu que l'info n'est pas disponible dans le papier original) et ça pourrait même être un projet marrant pour un undergrad. Mais je sais d'avance ce qui se passerait : on obtient un résultat négatif et ceux qui veulent absolument croire diront : "nan, mais c'est parce qu'ils n'ont pas fait l'expérience correctement".

On a bien vu avec la mémoire de l'eau. Résultats non réplicables lorsqu'ils sont menés en double aveugle sous contrôle strict d'un type (ancien magicien) envoyé par Nature. Et pourtant, y a encore des gens qui y croient...


jf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci à vous pour vos lumières. Mon but n’était que de trouver une aide à la question qui me turlupinait sans évidement chercher un quelconque prix … à défaut de décevoir certains. Personnellement je ne lis pas entre les lignes, mon cerveau n’est pas assez performant …
Je considère que réinventer le fil à couper le beurre n’est pas un défaut, juste la caractéristique d’une personne simple qui essaye de comprendre le monde qui l’entoure avec ses propres moyens.

Le monde scientifique et certains d’entre vous semblent y être intégrés, caractérise bien l’espèce humaine, son pouvoir d’analyse et de compréhension, mais cette élite, comme tout le monde ont aussi des cotés un peu moins noble tout aussi naturels.

Veuillez-m’excuser si mes propos sont parfois maladroits comme sur l’exemple de la mémoire de l’eau. J’en ai parlé tout simplement parce que l’émission était diffusée récemment sur la 5. Pour ceux qui maîtrise bien le sujet, peut-être qu’une solution serait de contacter directement l’équipe de Montagnier pour demander les éléments qui manquent dans les publications.

Encore merci à tous pour vos posts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
L'homéopathie est à la médecine ce que l'astrologie est à l'astronomie : un jargon technique qui fait illusion, une théorie fumeuse qui ne tient pas la route face à la logique élémentaire, une efficacité jamais démontrée par des expériences réalisées correctement (ou plutôt : une inefficacité démontrée par les expériences réalisées correctement), des croyants qui se sont auto-convaincus parce que ça leur plait d'y croire, des gens "sérieux" (ex : chef d'états, nobels) qui s'y adonnent dans leurs moments d'égarement, un lobby économique pour pousser tout ce monde-là dans le bon sens (vers le tiroir-caisse), et bien sûr une théorie du complot sur le vieux thème de la vilaine "science officielle qui ne fait rien que des misères". Du classique quoi

[Ce message a été modifié par Thierry Legault (Édité le 03-01-2017).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je ne voudrais surtout pas dénigrer les sciences, mais question "tiroir caisse" y a pas un peu le même principe du midi à sa porte des deux côtés, principe bien ancré dans la nature humaine ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ben nan, Alain31, quand t'as mal à la tête, tu prends de l'aspirine, parce que ça marche, et si tu attrapes pas la grippe, c'est parce que tu es vacciné.

S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant