laurent13

collectif Sky Quality Meter

Messages recommandés

Oui, pour les objets étendus on est d'accord.
Entre le Restefond et chez toi il y a non seulement 1 magnitude d'écart en SQM, mais également les 2 km d'atmosphère en moins ce qui fait gagner quelques dixièmes de plus en transparence.
Autrement dit, non seulement le fond de ciel sera 1 magnitude plus sombre, mais l'objet étendu sera également quelques dixièmes plus lumineux.

Robert

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour février, le site utilisé près de Castellane, est à 1000m, chez moi je suis à 1100m, donc kif kif.

SQM à 20.8 pour chez moi et 21.6 pour ce site. Pourtant 1 magnitude d’écart sur la détection des galaxies les plus faibles sans problème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

PB très complexe que de juger un site, je pense qu'il faut vraiment arrêter de parler de "qualité du ciel" concernant cet appareil mais "d'obscurité" ou "noirceur" car c'est bien ce qu'il mesure, semble t il (jamais utilisé pour ma part)
Le 4 juin dernier j'ai fais une observation de Hickson 56 et des deux gal voisines (voir post de yann sur les galaxies spirales)la transparence n'était pas excellente juste correcte mvlon polaire 6.3 contre 6.7 voir 7.1 lors de nuit exceptionnelles. Mais la turbu était faible avec des étoiles bien nettes à 300x et j'ai pu faire une excellente observation.
Cette nuit là m'a démontré qu'en ciel profond le seeing compte bien plus que ce que je pensais (je m'en doutais un peu on en a parlé sur un post déjà) sauf pour de vastes objets très peu contrastés néb obscures galaxies type ngc 6822, néb diffuses type américa ou planétaires type hélix.
Pour moi désormais il y a bien trois critères distincts pour juger un site! pour du ciel profond
*l'absence de pollution lumineuse sqm ok!(et encore...à qualité atmosphérique égale)
*la transparence (à conditions atmosphériques égales!)
la la mvlon pourrait être une bonne mesure sauf qu'elle dépend de l'observateur et de son état de fatigue et général
*la turbu, critère peut etre le plus facile à apprécier avec un petit instrument à fort GR sur le disque d'airy car à 600mm la séparation de la tache centrale du premier anneau ne doit pas être fréquente quant à l'anneau bien net je ne l'ai jamais vu au 560mm (à814x)

Bref c'est pas gagné! bien sûr le sqm constituerait l'appareil idéal s'il mesurait les trois critères mais ce n'est pas le cas, il mesure la noirceur du ciel (et encore...à qualité atmosphérique égale)
Ce sujet va rester passionnant pour un bout de temps!

bonnes observations
Manu dans le tarn profond

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Emmanuel du SW, bien d'accord avec toi en ce qui concerne l'importance du seeing en Ciel profond; le pbm, c'est qu'on est vraiment une minorité à le penser (voir anc. sujet sur "transparence ou turb, qu'est-ce que vous préférez ?"). Bon, ça fait quand même 2 astro-dessinateurs !
Pour le SQM, même si c'est un jeu d'enfant de l'utiliser, je serais enclin à le proposer, et de loin, seulement aux plus aguerris d'entre nous, disons ceux qui ont déjà une expérience variée sur différents types de ciel et qui le qualifiaient jusqu'à présent de manière manuelle (échelle de Bortle, mvlon). Sinon, on va se retrouver bientôt avec plusieurs cas de valeur SQM élevée pour un ciel réellement très moyen au niveau de la transparence. Malgré tout, je continuerais à conserver ce boitier dans ma mallette de voyage.
Pourquoi pas, les cas litigieux que j'ai signalés ci-dessus ne sont peut-être pas légion !
Mon SQM, seulement 10 mois d'utilisation et déjà que d'aventures !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour revenir à la relation entre SQM et MVLON.

Je viens de faire l'essai dans mon jardin: SQM = 19.1 et MVLON 5.0.
Typiquement sur mon site noir je retrouve SQM = 21.3 et MVLON 6.6.

Ces valeurs collent très bien avec l'article de Schaefer sus-mentionné. Entre SQM 21.3 et 19.1 la formule de Schaefer donne exactement 1.6 magnitude d'écart.

La formule de Schaefer prévoit les valeurs suivantes:
- SQM = 22.0 => MVLON = 7.0
- SQM = 21.0 => MVLON = 6.4
- SQM = 20.0 => MVLON = 5.7
- SQM = 19.0 => MVLON = 4.9

Ces valeurs sont à corriger par l'extinction atmosphérique (-) et l'acuité visuelle de l'observateur (+ ou -). Dans mon cas apparemment les deux se compensent.

Ces valeurs correspondent-elles à vos observations ?

Robert

[Ce message a été modifié par Houdini (Édité le 25-06-2008).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les valeurs à 22 et plus relevées à la Bonette Restefond, cela correspond bien aux relevés supérieurs à 7 pour la MVLON effectués pas les amis qui eux ne souffrent pas de myopie nocturne comme moi. Reste à corréler précisément ces valeurs lors d'observations simultanées cet été.

En tout cas merci à tous car vos observations vont m'être fort utiles pour mon intervention aux RCE de novembre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les MVLON, la variation individuelle dépasse une magnitude - il y a des gens qui atteignent magnitude 8 sur des bons sites, comme il y a des gens qui ne dépasseront jamais magnitude 6 à l'oeil nu.

Le plus intéressant est d'avoir plusieurs valeurs relevées par une personne sur des sites avec SQM différent. Cela permet de "calibrer" la personne par rapport à la moyenne et de voir si la différence de magnitude est conforme au petit tableau ci-dessus.

Robert

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rajoute un point mesuré ce soir chez moi: SQM = 19.6 et MVLON 5.5 (conditions exceptionnelles).

Je suis de plus en plus convaincu de la qualité de la formule de Schaefer qui relie SQM et MVLON (voir 3 messages plus haut), cela colle parfaitement à mes mesures personnelles.

Robert

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Robert, je trouve ta petite table (4 valeurs) de correspondance SQM-Mvlon assez cohérente et j'aimerais bien qu'il en soit ainsi tout le temps en pratique. Hélas, je préfère largement l'échelle Mvlon pour qualifier la qualité de transparence d'un ciel, elle ne déçoit jamais, car j'ai encore eu des cas récents où pour la même valeur 21,1, j'ai eu une nuit une voie lactée un peu fadasse et une autre fois une voie lactée assez structurée. Et dans le 1er cas évidemment, la mvlon était en retrait. Allez comprendre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est clair que tout cela est approximatif - d'un côté la valeur SQM ne raconte pas tout, d'un autre côté la valeur MVLON est subjective et par nature statistique (si on regarde plus longtemps on obtient des valeurs plus élevées).

Au final la fainéantise gagne... j'ai arrêté d'indiquer la MVLON dans mes notes d'observations, le SQM est tellement plus facile et ne dépend pas de ma volonté d'aller au bout pour chercher l'étoile de magnitude 6.8 au lieu de 6.6...

Robert

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour compléter ce post:
On a profiter des rencontres astrociel à Valdrôme pour comparer pas mal de SQM.
Carine, David ou Nicolas pourront me corriger si nécessaire.
Il y avait donc
* 3ou 5 SQM -je sais plus- qu'avait ramené Carine + 2 SQM lentille (20°)
*le SQM de N.Biver
*le SQM de D.Vernet
*le SQM de P.Morel
*le SQM de XXX
*le SQM de R.Guinamard
Avec un protocole de comparaison assez rigoureux:
*mesures à raison de 2 ou 3 SQM tenus ensemble les uns contre les autres et qui visent donc la même partie de ciel (le zénith en l'occurence)
* en écartant la première mesure
Tous les SQM se tenaient à + ou - 0.1, avec pour le gros des SQM une valeur similaire à quelques centième près.
Il n'y avait guère que le mien, pessimiste, qui était < de 0.1 à la moyenne et si mes souvenirs sont bons celui de P.Morel qui était un peu optimiste (+0.1 )

La valeur de + ou - 0.1 annoncée par le fabricant est donc juste.
Dans des rencontres astro, ou on peut facilement comparer son SQM a d'autres, on peut facilement savoir si on est vers la moyenne, un peu optimiste ou un peu pessimiste.
Pour moi c'est facile : valeur SQM = ma valeur lue +0.1

Après on est bien d'accord : c'est par la statistique des mesures qu'on peux juger d'un site...
Raphaël

[Ce message a été modifié par rguinamard (Édité le 13-09-2008).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pardi qu'il bouge encore...
Raphael, peux tu me dire où se situe le SQM de David par rapport à la moyenne, vu que j'ai étalonné le mien par rapport au sien. Cela me permettrait de voir où je me situe dans l'absolu. Merci.
Sinon vous avez des expériences avec le SQM L ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

message supprimé par l'auteur (cause envoi intempestif)

[Ce message a été modifié par JC granat (Édité le 28-03-2009).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

idem(suppression par l'auteur d'envois multiples intempestifs)

[Ce message a été modifié par JC granat (Édité le 28-03-2009).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonsoir!

je viens d'acquérir un SQM-L pour pas trop cher(canada)
j'ai deja fait 3 sites8-10 mesures zenitales et 30 mesures a 25-50 -75 degrés d'altitude dans mon coin en bourgogne et je me pose des questions.

-1/je me demande si j'ai bien fait d'acheter un SQML car le SQM donnerait peut etre des resultats plus fiables car moyennés?

le SQML est hypersensible.... ne vaut il pas mieux un moyennage par SQM
sur 100 degrés que les resultats par SQML sur 20 degrés

-2/ quid des resultats du site que tu cites:sont ce ceux du SQM
ou du SQML? les resultats sont ils superposables?

-3/ pour un même site en bourgogne :
je trouve 2 résultats differents sur deux jours differents....

21.12 et hygro 83% et puis 20.88 et hygro 53%....

l'hygrometrie n'est pas en cause...contrairement a ce qu'on dit..

mais par contre peut être le ciel, est il plus pollué? (tres legere brume lors du jour ou j'ai trouvé une valeur moins bonne?)

-4/comment mesurer la transparence atmospherique autrement que "ciel bleu sale!" ou "ciel pas bleu sale!"(ce qui est deja une info)

-5/ que pensez vous du principe du photometre solaire pour mesurer la transparence de l'atmosphere?

je vais essayer de tout relire ce que vous avez tous ecrit la dessus

mais en attendant merci pour vos infos!

Jean Christian


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

il y a eu un envoi multiples du même post lié a un" beug machine" ou du serveur
malgré des verifications, au "reboot" de mon pc ,il y a eut envoi du même ^post
groupé en salve,je m'en excuse etj' ai demandé à l'administrateur de
supprimer les 4 posts en trop)

la dessus j'ai lu la premeière page et la dernière...on dirait que vous avez tous des SQM...et que je me sens seul avec mon SQML...(je blaque!)

cependant malgré que mon SQML indique un chiffre probablement un peu different du SQM du fait du cone de lumiere de 20 degrés...il sufffit de realiser une cartographie selon les 6 axes en azimuth et tous les 25 degrés en altitude pour avoir des moyennes tres representatives.. donc c'est pas un gros, pb pour moi..

et alors on retombe sensiblement dans vos valeurs moyennées sur 100 degrés (proportionnelllement)

bof...avec un MVLON et des mesures au SQM OU SQML ça donne deja une bonne idée des sites,je trouve...c'est vrai la progression par 0.5 de chiffre SQM
est suffisante je trouve....

(pour ce qui est de la photomètrie solaire.pour mesurer l'OAT..la redactrice d'un blog à ce sujet ne m'a pas encore repondu sur la possibilité de construire untel photometre,ni sur la ,nature du "V dark": la tension de l'appareil au noir?ou celle de l'atmosphere hors soleil?

il y a des appareils du commerce pour mesurer cela,la tranparence de l'atmophere avec integrations de toutes les equations d'atmopshere,darks etc..d'un fonctionnement tres simple, comme le SQM ,mais ça doit couter des tunes?!

A+ et merci pour d'eventuelles infos de votre part la dessus

cordialement

Jean Christian

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

 

Ayant repris activement l'astro depuis 18 mois après une interruption de près de 16 ans, je découvre chaque jour une évolution assez fantastique de l'Astram.

 

Bref, sur les conseils de quelques Astrosurfeurs, je viens de découvrir votre collectif !

 

MA QUESTION : quel type de SQM acquérir ? le SQM L ou le SQM ?

 

Merci de vos avis

 

Bon ciel à tous

Frank

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant