Ce site a été mis à jour le 3 décembre 2022.      

Il présente l'association sous ses principaux aspects, en particulier ses activités, son fonctionnement, ses réalisations et ses projets. Tout commentaire à propos de ce site peut être transmis par message électronique. Un contact avec les responsables de l'association peut également être établi par ce moyen.

ASSOCIATION RECONNUE D’INTÉRÊT GÉNÉRAL

Bienvenue

sur le site Internet de la SAML  

 

La Société Astronomique de la Montagne de Lure (SAML) soutient l’action de l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN).



La prochaine soirée d’observation publique, ouverte aux membres de l’association et à tout public, est programmée
samedi soir 3 décembre 2022 à partir de 19 heures.

Elle doit être consacrée à l’observation des planètes Saturne, Neptune et Jupiter, de la Lune, puis des planètes Uranus et Mars en fin de soirée (image ci-jointe : le grand cratère lunaire Copernic, d’environ 90 km de diamètre, photographié dans la nuit du 10 au 11 mai 2022 par François au moyen de son télescope C14 et d’une caméra vidéo monochrome CMOS).

Afin de permettre à nos animateurs de s’organiser, les personnes souhaitant participer sont invitées à demander leur inscription préalable, en contactant Pierre par SMS ou par appel sur son téléphone portable au 06-61-93-82-25, au plus tard samedi à 12 heures.

La soirée peut être annulée en cas de mauvais temps. Dans le doute, les participants inscrits pourront téléphoner à Pierre, le jour même, pour vérifier si la soirée a lieu.


Les participants sont invités à s’équiper de vêtements très chauds, car le froid peut être particulièrement marqué, la nuit en cette saison, a fortiori s’il y a du vent, à l’altitude de 1600 mètres.


Des équipements automobiles spéciaux sont requis par la loi, depuis le 1er novembre 2021, pour accéder, du 1er novembre au 31 mars, à la Montagne de Lure et même au village de Saint-Étienne-les-Orgues qui est classé en zone montagne.


Ces équipements spéciaux obligatoires sont des pneus neige installés, ou bien des chaînes à neige — métalliques ou textiles — présentes dans le coffre de la voiture (https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14389).





  1. DERNIÈRE MINUTE samedi 3 décembre : en raison de prévisions météorologiques très défavorables
    (ciel couvert et fort risque de pluie et de neige), cette soirée d’observation publique est annulée.




 

  PROCHAINE SOIRÉE PUBLIQUE



En deuxième partie de nuit du 28 au 29 octobre 2022, les conditions étaient très bonnes à Lure, offrant en ciel profond FWHM de l'ordre de 1,4’’ voire un peu mieux, malgré la présence de quelques cirrus et une dégradation à l'arrivée de l'aube.
Philippe a utilisé le télescope C14 de la SAML, complété d’une barlow 2x pour porter la focale à environ 7,75 mètres, pour réaliser des vidéos de la planète Mars. Le diamètre apparent de la « planète rouge » était de 14,8’’.

Le nord céleste est en haut. Les séquences vidéo, prises à 30 minutes d’intervalle, vont de 02h37 à 05h37 TU (de gauche à droite et de haut en bas), le méridien central variant de 201° à 245°. Cet ensemble de 7 photographies, tirées des vidéos correspondantes, permet de découvrir Mare Sirenum, Mare Cimmerium, le plateau d'Elyseum (le volcan lui-même n'est pas visible), puis Syrtis Minor, Syrtis Major et Nodus Alcyonus. On notera les voiles nuageux très marqués au nord, couvrant les plaines d'Utopia.

L’ensemble des 7 photos consécutives est complété par une animation de ces 7 photos, sous forme de time-lapse.


  
  

  
  

                       





 

  PLANÈTE ROUGE


Dans la nuit du 28 au 29 octobre 2022 à la Montagne de Lure, à quelques dizaines de mètres de la coupole de l’Observatoire Marc Bianchi où Philippe photographiait NGC 266, Stéphane s’est intéressé à la « nébuleuse de l’âme », autrement dit à l’ensemble formé des objets IC 1848 et IC 1871 qui est situé dans la constellation de Cassiopée.

Pour photographier cet objet de gaz et de poussières fort étendu (sur environ 1,5 degré carré), Stéphane a utilisé sa lunette apochromatique Takahashi FSQ 106 ouverte à f/5 et sa caméra CMOS monochrome ASI 2600 MM (format APS-C) équipée d’une roue à filtres EFW et d’un diviseur optique OAG-L. Le tout était installé sur son habituelle monture Astro-Physics Mach1. L’autoguidage a été assuré par une caméra monochrome ASI 174.

Il a utilisé une combinaison des trois filtres colorés classiques (rouge, vert, bleu) avec trois filtres à bande spectrale étroite (largeur de 7 nanomètres) : un filtre hydrogène alpha (H-alpha), un filtre soufre (SII) et un filtre oxygène 3 (OIII).

Le temps de pose total de cette image en « hexachromie RVBHSO » est de 5 heures et 24 minutes, en 9 séries de 36 minutes à raison de 8 minutes pour chaque pose en bande étroite (H-alpha, SII, OIII) et 4 minutes par pose au travers des filtres rouge, vert et bleu. Beaucoup de détails sont visibles malgré, cette nuit-là, une transparence médiocre en partie compensée par la luminosité de la lunette (f/5).




L’image ci-dessous montre uniquement la couche H-alpha.




Enfin, la troisième image, ci-dessous, propose une représentation des seules couches en bande étroite (H-alpha, SII, OIII) en fausses couleurs par l’intermédiaire d’une palette quelque peu « psychédélique » en quadrichromie HSHO. Afin de mieux faire apparaître les nuances de couleurs, les couches SII et OIII y sont surreprésentées, d’un facteur 4 environ, par rapport à la couche H-alpha qui est en réalité largement prépondérante.




Chacune de ces 3 images est accessible en plus haute définition, en cliquant sur l’image elle-même.


 

  NÉBULEUSE DE L’ÂME



NGC 266 est une très belle galaxie spirale barrée, vue de face, située à environ 200 millions d'années-lumière dans la constellation des Poissons... partiellement, puisque la frontière avec Andromède passe juste à l'ouest du noyau. Une étoile assez brillante (de magnitude 8,1) est présente dans le champ, à moins de 4 minutes d'arc du noyau de la galaxie.

Les images brutes ont été acquises par Philippe à la Montagne de Lure, avec le télescope C14 de la SAML, au cours de la nuit du 28 au 29 octobre 2022. Cette nuit était fort stable (FWHM estimée à 1,3" sur les poses de ciel profond en luminance), mais avec une transparence moyenne voire médiocre par moments, la Voie lactée étant parfois à peine visible. Le temps de pose a été augmenté en conséquence : au total 3 heures en luminance et 3 heures en chrominance. On note en bas de l'image une autre galaxie spirale barrée, PGC 212604, de magnitude 16,7 et distante de notre Système solaire d’environ 900 millions d'années-lumière.




Cette image est accessible en plus haute définition sur le site Internet personnel de Philippe.

 

  NGC 266



Profitant de conditions météorologiques assez favorables le 10 novembre 2022, Gilbert Sigoillot a photographié ce jour-là le Soleil à la fois en photosphère (surface) et en chromosphère (basse atmosphère). 

La première image, ci-dessous, faite avec une lunette de 150 mm de diamètre et un hélioscope de Herschel, nous montre la photosphère et plus précisément les groupes de taches AR 3140 (en haut à droite) et AR 3141 (en partie basse de l’image). La granulation est bien perceptible.




La seconde image, ci-dessous, a été faite avec une lunette de 180 mm de diamètre et un filtre H-alpha Quark. Elle montre à peu près la même région, avec ses groupes de taches AR 3140 et AR 3141, mais cette fois en chromosphère.




 

  SOLEIL LE 10 NOVEMBRE 2022



L’année 2022 touche à sa fin. Après deux années rendues difficiles par la crise sanitaire, elle a marqué pour la SAML le début d'un retour à la normale, bien qu’il faille naturellement garder notre vigilance.

Notamment, les soirées groupes, les soirées d’observation, les conférences estivales, ont retrouvé leur fréquentation habituelle. Le protocole de mesure des étoiles doubles, bénéficiant de l’excellence de notre site et de notre matériel, ainsi que de la compétence de nos membres, permet à la SAML de contribuer aux travaux de la Commission des Étoiles doubles de la Société Astronomique de France, regroupant amateurs et professionnels ; de splendides photos du ciel ont été prises par nos talentueux astrophotographes et diffusées sur ce site web ainsi que sur des fora d’astronomie amateur.

Pour soutenir cette activité l’année prochaine, la SAML compte non seulement sur le soutien de la commune de Saint-Étienne-les-Orgues et sur les cotisations de ses membres, mais aussi sur des dons.

Les dons sont très importants pour l'équilibre financier de l'association. En cette fin d'année 2022, la SAML fait donc appel aux dons auprès de ses membres.

Le formulaire à nous retourner, si vous souhaitez et pouvez contribuer à cette opération de soutien aux activités de la SAML, est téléchargeable ici : formulaire de don.

Votre don est possible par chèque bancaire ou par virement bancaire. Il fera évidemment l'objet d'un reçu qui vous sera adressé par voie postale.

La SAML étant une association reconnue d'intérêt général, les dons qui lui sont versés permettent une réduction de l'impôt sur le revenu à hauteur de 66% du montant du don, dans la limite de 20% du revenu imposable. Pour ce faire, il vous suffira de mentionner ce don, s'il est réalisé avant le 31 décembre prochain, dans votre déclaration de revenus 2022 que vous remplirez au printemps 2023.

Tout en  aidant utilement la SAML, vous pourrez diminuer votre impôt sur le revenu.

Merci d'avance aux généreux donateurs.

  APPEL AUX DONS